PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

L'histoire de Brice

À défaut de toujours raconter mes propres aventures, m'est venue l'idée d'aller recueillir auprès de proches (amis, plans cul, etc...) leurs propres confessions sexuelles. C'est ainsi que je vais développer l'histoire arrivée à Brice, que je vais narrer à la première personne pour un confort de lecture et une facilité à se glisser dans le personnage.

Je m'appelle Brice, j'ai 19 ans au moment des faits. Pour replacer le contexte, depuis mes premiers émois et la découverte de la masturbation, j'ai rapidement découvert mon penchant pour les mecs. Aussi c'est sans surprise au lycée que je fis mes premiers pas. Cependant, en terminale, je n'avais toujours rien fait de sexuel. À 18 ans, cela me démangeait sacrément. Je fis la rencontre de Pierre, un mec d'une terminale L, totalement gay et assumé. Pierre avait 18 ans aussi et nous avions discuté un jour où j'avais osé me lancer et lui parler pour m'ouvrir à lui de mes craintes et de mes espoirs.

Pierre entretenait une liaison avec un mec de vingt ans plus âgé que lui, aussi, je ne fus pas étonné d'apprendre qu'il était déjà passé à l'acte (à la casserole pour reprendre ses mots). La plupart de nos échanges tournaient d'ailleurs autour de la question sexuelle et il prenait toujours un malin plaisir à me raconter ses aventures lubriques pour me donner envie de sauter le pas. Petit problème, au-delà de mes craintes, je n'avais personne en vue et Pierre n'était pas du tout mon genre - même si je comprenais bien que la notion de couple était toute relative chez lui.

Alors que nous approchions de la période du bac et que je venais de célébrer mes 19 ans, nous échangions sur un banc à l'écart lorsqu'il m'annonça organiser une petite sauterie chez lui en l'absence de ses parents avec son mec et des amis de celui-ci. Il me proposait de venir sans nécessairement participer et de me laisser aller au cours de la soirée - il y aurait du choix, qu'il disait. Refusant immédiatement, il finit par me proposer de venir au moins pour regarder. Après négociation, j'obtins de pouvoir scruter la scène depuis le placard.

Le weekend venu, je me rendis chez lui nerveux, mais excité à l'idée de voir des mecs en action autrement que dans du porno ou dans mes fantasmes. Sitôt passée la porte, Pierre, qui était en string, nota mon anxiété et m'attira à lui pour me rouler une énorme pelle. Puis me laissant sidéré, il s'éloigna en riant et en me disant qu'il fallait que je me décoince.

Je le suivis dans sa chambre où il avait aménagé le spot dans le placard avec des coussins, du coca et un verre ainsi que quelques friandises. Nous étions en train de discuter sur son lit quand la sonnette retentit et chacun pris son rôle : moi de voyeur, lui d'organisateur de partouze.

Bien blotti au fond du placard, j'entendis les premières voix et je devinai immédiatement à leur tonalité que c'était des hommes et non des minets - comme nous - qui venaient d'arriver. J'en eus la confirmation quelques instants après lorsqu'ils entrèrent dans la chambre. Je reconnus immédiatement le mec de Pierre, étant donné qu'il m'avait déjà montré quelques photos hot et il faut dire que, malgré ses 38 ans, il était fort viril et attirant. Sans compter que je savais qu'il avait une belle queue. Les quatre autres mecs étaient également de la même tranche d'âge, pas mal foutu apparemment.

Rapidement, tout ce beau monde commença à se rouler des pelles et à se peloter, augmentant considérablement mon excitation. Je vis Pierre s'agenouiller et sortir la queue de son mec de son jean, qu'il lui baissa jusqu'aux chevilles, et commencer à le sucer. La scène était drôlement excitante, avec son petit cul en string tendu en arrière et cette queue qui entrait et sortait de sa bouche. Les autres en firent de même. Puis un mec s'approcha de Pierre pour lui tendre sa queue et je vis le sourire radieux de Pierre qui commença à sucer cet autre mec tout en branlant le sien. Les deux mâles se roulaient des pelles goulues tout en se pinçant les tétons. Puis un troisième s'approcha par-derrière et commença à lui palper les fesses. J'entendais les gémissements de Pierre, ce qui rendait la chose hyper chaude.

De l'autre côté, les deux mâles restants s'étaient disposés en 69 et ils y allaient vraiment à fond - visuellement comme sur un plan sonore. Je vis le troisième larron écarter le string de Pierre et lui mettre un puis deux puis trois doigts et je fus étonné de la souplesse de son trou. Pierre semblait pleinement dans son élément alors qu'il jonglait entre deux queues dans sa bouche. Puis son mec le fit s'allonger à plat dos sur le lit, lui releva les jambes, cracha sur sa queue et ni une ni deux l'enfila. Pierre ne pu retenir un cri, rapidement comblé par une queue qu'on lui présenta à sucer. Je me masturbais alors intensément dans le placard. De temps à autre, je voyais Pierre jeter des œillades vers le placard entre deux grands coups de reins, ce qui me mettait mal à l'aise.

Derrière eux, le duo se positionna pour que l'un des deux se fasse prendre en levrette et rapidement, il suça la bite d'un autre au passage. Je voyais donc deux mecs en train de sucer et de se faire prendre et j'en bandais terriblement ! Le dernier vint s'assoir dans un fauteuil et se paluchait en matant le tout, à quelques centimètres du placard. Je pouvais détailler les moindres veines de son énorme bite.

Après quelques minutes ainsi, les mecs décidèrent de faire une pause et descendirent fumer dans le jardin. Ne restait dans la chambre que Pierre, son mec et le larron dans le fauteuil qui discutaient pendant que Pierre branlait négligemment son mec. N'en pouvant plus, je décidais de me lancer et de sortir du placard, au sens propre comme au sens figuré ! Pierre m'accueillit d'un grand sourire en me tendant la queue de son mec : "Alors, t'en peux plus hein ? Qui c'est qui veut de la bite ?". À leurs regards complices, les mecs savaient que j'étais là depuis le début. Tout n'était que manigance de Pierre pour me forcer à me mettre en action...

...et je l'en remerciai immédiatement d'une grande pelle avant de me jeter sur la queue de son mec. C'était la première fois que j'avais une bite en bouche et je suçais avec avidité, laissant ma langue aller partout sur sa verge, sur son gland, j'en raffolais ! Pierre commentait et commençait à lâcher quelques-unes des choses que je lui avais confiées sur mes envies et fantasmes, générant des sifflements évocateurs de son mec et de son ami. Celui-ci ne perdit pas de temps et passa derrière moi pour me baisser le pantalon et le boxer et me lécher le cul. Que c'était bon ! J'étais tellement excité que je ne me contrôlais plus du tout et j'astiquais littéralement la bite que j'avais en bouche.

Après une bonne lubrification de mon trou, il commença à mettre des doigts et lorsqu'il les retira, je sus que c'était pour mettre autre chose et j'étais prêt à encaisser, je le voulais tellement en moi. Mais le mec de Pierre l'interrompit : il souhaitait que tous ses amis soient là pour assister à ce moment-là - un dépucelage, c'est sacré, qu'il disait. Ils appelèrent leurs compères qui montèrent, au courant du stratagème de Pierre également. Ils se disposèrent en cercle autour de moi et du mâle, qui se positionna derrière moi qui me tenais à 4 pattes. Je sentis la pression du gland sur mon trou qui se faisait de plus en plus forte...Le mec de Pierre me demanda d'huler j'aime la bite au moment où la queue rentrerait, tenant son téléphone en main pour faire une vidéo...et lorsque son pote entra d'un coup sec, je hurlai la commande, provoquant les rires des uns et des autres. Il entreprit très rapidement de me bourriner, mon trou excité accueillant sa queue sans effort et chacun, excité, repris l'action.

J’eus l'immense plaisir de voir un autre mâle me présenter sa queue, que je gobai immédiatement ! En tournant la tête, je vis que Pierre faisait comme moi, la chienne à 4 pattes avec une queue dans le cul et une dans la bouche. L'autre larron patientait pour se mettre au chaud dans mon cul, ce qu'il fit quelques instants après. J'étais en pleine extase, tout comme Pierre que je matais du coin de l’œil. Les cinq mâles se relayaient entre nos trous de jeunes minets dévergondés et je me prenais à regretter d'avoir tant tardé à passer à l'action.

Les sensations étaient incroyables, chaque queue avait un gout différent, chaque mec avait une odeur singulière, la sensation provoquée par les allers-retours des bites dans mon cul me rendait dingue. Dès qu'une queue sortait de ma bouche, j'en réclamais une autre, de façon de plus en plus directe et vulgaire. Je n'hésitais plus à crier mon plaisir et mon amour de la queue à chaque instant.

Après une bonne heure de baise intense, les mecs nous intimèrent de nous sucer respectivement en 69 pendant qu'ils mataient, ce que nous fîmes avec un plaisir complice. La queue de Pierre était bonne et j'étais émoustillé à l'idée de le recroiser au lycée après tant de perversions. Je sentais le plaisir monter en moi, j'avais envie de lui lâcher mon sperme dans la bouche, mais il fut plus rapide. Surpris, je sentis les jets chauds et successifs jaillir de la queue de Pierre qui se durcissait en rythme. Par réflexe, j'avalai instantanément tout, provocant les mâles qui laissèrent fuser des compliments excités.

Ils nous demandèrent alors de nous positionner côte à côte à genoux et commencèrent à se branler au-dessus de notre visage, alors que nous attendions langue dehors nos rations de foutre. Le mec de Pierre fut le premier à se lâcher et lui couvrit la face, suivi rapidement d'un second qui m'aspergea le visage à mon tour. Les trois suivants ne tardèrent pas et nous nous retrouvâmes tous deux couverts de semence, riant aux éclats et nous léchant à tour de rôle le visage.

Pierre partit à la douche, les gars griller une cigarette, je restai alors seul avec le mec de Pierre. Toujours à genoux, je tentais de me remettre de mes émotions en me tâtant le trou, un peu ouvert sous le regard amusé du mec de Pierre. Celui-ci m'interpela alors sur mon vécu du plan, j'avouai l'avoir trouvé fantastique. Il se leva et se positionna au-dessus de moi en me disant de manière très directe que j'étais une vraie salope. Timide bien que toujours couvert de foutre, je répondis que oui. Il me proposa de le suivre dans une autre salle de bain que celle utilisée par Pierre pour me montrer quelque chose. Je le suivis sans trop réfléchir.

Arrivé sur place, il me demanda d'entrer dans la douche. Imaginant un scénario caliente, je m’exécutai. Il me demanda de me branler et de me juter au sol. Je n'eus besoin que de deux minutes pour éjaculer un orgasme puissant. Il me fit mettre à genoux. S'approchant encore, il me souffla l'ordre de lécher mon sperme. Je le fis, pas dégouté pour deux sous puisque j'avais déjà fait cette expérience bien des fois. Puis il orienta son sexe partiellement débandé vers moi. Pensant qu'il voulait une pipe, je m'approchai lorsque je reçus un violent jet de pisse au visage. Je reculai immédiatement en mettant mes mains devant mon visage et en essayant de refuser, mais il m'ordonna de me laisser faire, que c'était pour me nettoyer. Je découvris là un pan de ma nature future de soumis car j'obéis à son ordre et le laissai me pisser allègrement au visage, ouvrant même la bouche pour en boire un peu. Lorsqu'il cessa, ravi, il me dit qu'il avait toujours voulu faire cela avec Pierre, mais que ce dernier refusait. Et il quitta la pièce, me laissant dans la douche avec son odeur de pisse.

Je me rinçai rapidement puis rejoignit les autres au salon en train de discuter. J'étais étonnamment bouleversé par la révélation du mec de Pierre, comme quoi j'avais fait ce que Pierre refusait. Je le suivis dans la cuisine et lui demandai de façon très directe ce qu'il y avait d'autre que mon ami refusait. Il répondit d'un ton sec : "trop de choses." Alors que j'insistai, il me dit qu'on aurait d'autres occasions d'en reparler.

Un peu plus tard, avant de partir, il vint me trouver avec l'un de ses amis et me donna son numéro de téléphone ainsi que celui de son partenaire. Il me donna également rendez-vous le lendemain soir à 20h pour "faire ce que Pierre ne fait pas". Impossible de savoir pourquoi, mais, à ces mots, je sentis mon ventre se tordre d'excitation et je ne posai pas plus de questions.

Resté seul avec Pierre sur le canapé, je ne touchai pas un mot avec lui de mon échange avec son mec, mais nous discutâmes longuement du plan. Voyant l'excitation monter sous son plaid, je lui fis remarquer que j'avais particulièrement apprécié son sperme. À ces mots, nos regards s'embrasèrent mutuellement, il fit sauter le plaid pour me présenter sa queue. Je m'appliquai alors à lui pomper longuement et tendrement, il avait l'air de prendre totalement son pied.

Il releva un peu les jambes puis m'appuya sur la tête pour que je descende et je lui lèche alors les couilles. Il appuya un peu plus et je lui demandai ce qu'il faisait. Il me répondit qu'il voulait que je lui bouffe le cul. Surpris par sa demande et ne l'ayant jamais fait, je descendis et m'appliquai à bien lécher son trou encore assoupli par la baise précédente. J’enfonçai ma langue dedans, provoquant des gémissements audibles puis remontais pour gober sa queue. Pierre était aux anges et ne tarda pas à se lâcher de nouveau dans ma bouche. Mais cette fois, je le regardai dans les yeux au moment d'avaler ostensiblement. Il éclata de rire et me confia que j'étais une super salope. Deuxième fois de la journée pour moi, ravi.

Nous nous embrassâmes tendrement et je restai passer la nuit chez lui. Rien de plus n'arriva durant la nuit, mais au petit matin, après une nouvelle pipe et une nouvelle dose de sperme pour moi, je regagnai mes pénates, comme drogué par tant d'endorphine. Au moment de passer la porte de chez moi, je reçus un sms du mec de Pierre, me donnant le lieu de rendez-vous, un parking proche de notre lycée. Je répondis immédiatement "ok" et filai me coucher pour reprendre des forces...

À suivre...

Libero

viriletsoumis75@outlook.com

Autres histoires de l'auteur : L'histoire de Brice - Avoir 18 ans dans les vestiaires

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

18/04 : 15 Nouvelles

Sauna de Sochaux Chatenois25
Une soirée partie en couille 17cmglandcompris
Un charme fou Ghost writer
Rasage coquin Jako
Plan anonyme -01 Rsexenc
Plan anonyme -02 Rsexenc
Surprise à la fac Aymeric
Militaire-Motard Militaire
Plan avec une racaille Passif-lille
Dans le vestiaire Pakito31
Voisin Marlon
L'éveil du Renart Renart
Séance sportive Pititgayy
Un Affectueux Collègue Jako
Tout a basculé à 19 ans ThomasLePassif

La suite... (7)

Mariage pour tous -09 Yan
Frenchies -11 Pititgayy
Mathieu -03 Jeanmarc
Chambres à louer -15 Jeanmarc
Kader -12 Cédric T
Kader -13 Cédric T
Dans les geoles d'Armid -03 Iwan

Avril 2014

Nouvelles

Que de changements -01 Evanaddison
Que de changements -02 Evanaddison
Que de changements -03 Evanaddison
Que de changements -04 Evanaddison
Soirée torride Caramel
À la fin de l’été Bookman
Victor Victorbg
Une aire d’autoroute. Ginger
Marché D’Amiens Nord Legarsdu80
Mon petit frère Pédale69
Un Chinois très chaud... Mat44
Thibault Theo5852
Masseur Bastien
Le Club Ganymède Jako
Soumis au livreur wantmonster86

La suite...

Que de changements -05 Evanaddison
Que de changements -06 Evanaddison
Que de changements -07 Evanaddison
5ème jour Curiosity
Frenchies -10 Pititgayy
Mathieu -02 Jeanmarc
Soumission & Domination -524 Jardinier
Souvenir d’internat -03 Benvart
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)