PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Cloitrer

Bonjour, j’ai décidé de vous écrire une nouvelle histoire totalement fictif comme vous le remarquerez. C’est une histoire pornographique gay, mais aussi d’horreur, bonne lecture.

Un lundi soir, Paul Brudermet, comptable dans une grande entreprise alimentaire rentre chez lui après son épuisante journée de travaille vers 19 heures.
Il n’avait qu’une envie, un bon repas et une bonne nuit jusqu’aux 7 heures du matin.
Paul met une part de lasagne au four une quinzaine de minutes et, en attendant, va prendre une douche qu’il attendait depuis midi.
Il se rince puis se savonne et savonne son sexe qu’il commence à prendre en main et à masturber, il se branle, se branle et pousse de petits cris pendant que sa bite atteint les 21 cm puis se rince une nouvelle fois.
Il sort, prend sa serviette, se sèche et pendant qu’il s’essuyer il entend un “POC” donc il sort nu et va voir, mais ne voit rien, regarde encore puis tourne son regard vers le four, se penche et voit que l’intérieur de son four est rouge et comprend immédiatement que les lasagnes ont explosé donc Paul prend une éponge et ouvre le four et retrouve les lasagnes intactes et le four propre.
Il n’en revient pas et reste quelques longues secondes à contempler sa part de lasagne cuite dans son four propre.
“J’ai vraiment besoin de repos, moi” se dit-il et sort sont repas mais crachat aussitôt sa première fourchette qui a un gout d’urine.
Il laisse tout comme ça et mange un peu de pain puis va se coucher sans s’être habillé. Il ne parvient pas à trouver le sommeil et tourne dans son lit en repensant à ses lasagnes, mais aussi à son état mental. Il finit par s’endormir.

Paul dort à poings fermés jusqu’à que les “DONG” de son horloge résonnent dans son appartement le faisant se redresser d’un seul coup les yeux grands ouverts.
Il se lève et se dirige vers son horloge qui ne fonctionnait plus depuis 20 ans et la contemple ébahi jusqu’à ce que les coups cessent puis va s’assoir sur son fauteuil, scotché et médusé.
Il retourne dans sa chambre et se couche dans son lit après avoir pris un somnifère.
Il se rendort et, quand il se lève, il vit le jour par la fenêtre pensant avoir rêvé.
Il prend son petit déjeuner. Il mate une vidéo d’un qui se fait enculer par son mec sexy avec une bonne paire de couilles qui niche une longue et épaisse queue dans son trou du cul et il lui tripote ses grosses couilles ; Paul se branle en regardant cette vidéo et éjacule sur son torse puis voit apparaitre des boutons, de gros boutons comme ceux sur les sorcières de dessins animés sur cette bombe sur lesquels il avait joui.
Il voit ses couilles se flétrirent, sa peau se rider et ses cheveux tomber, mais il continue de gémir de plaisir en se faisant mettre par une petite bite flageolante avec les poils blancs appartenant à un homme vieux avec un gros ventre qui était au début un beau mec bien bâti de tout son corps.
Paul est tellement surpris qu’il fonce dans la salle de bain et se met dans un bain bien chaud. Il entend un bruit de clé dans une serrure, mais sait pertinemment qu’il n’y a aucune clé à part celle de la porte d’entrée qui est toujours dessus, du côté de l’intérieur et se dit qu’il va aller voir un médecin puisqu’il s’inquiète pour son état mental, mais il était bien dans son eau tiède jusqu’au début de l’ébullition. Paul vit des bulles, l’eau de la baignoire se chauffait, il avait lui-même chaud, très chaud, il tente de se relever, mais la force lui était partie. Il dégouline de sueur, il devient rouge et l’eau du bain n’était plus qu’un bain de bulles, l’eau liquide avait laissé place à une eau gazeuse.
Un bruit sec retenti et le rideau de douche l’assomma dans sa chute et Paul perd connaissance et enfoui donc la tête et le reste de son corps dénudé dans l’eau de la baignoire.
“Haaaaaaaaaaaaaa” fit Paul juste avant d’ouvrir les yeux. La baignoire était sèche tout comme lui, le rideau de douche accroché, mais ouvert et le plus étrange est que Paul soit en érection les jambes écartées.

Il ne perdit pas de temps et sortit vite de sa baignoire et claqua la porte de la salle de bain de suite.
D’un coup il ne parvient plus à bouger, son corps est comme figé et il voit une grande ombre qui fait bien 2,5 mètres. L’ombre s’approche, mais ce n’était pas quelqu’un, juste du noir. Son cœur se mit à battre à cent à l’heure, il n’arrive pas à faire sortir un seul son de sa bouche et ni ses bras ni ses jambes ne lui obéissent. Elle était là et lui était terrifié, ces yeux était blanc et sa peau livide, il respirait très mal et la chose s’assoit, le contemple de haut en bas pendant que lui était immobile d’extérieur, mais comme un demeuré à l’intérieur alors qu’elle ne fut pas sa stupéfaction quand l’ombre goba sa bite. L’ombre le suça et lui grattait les couilles en même temps et Paul, à sa plus grande surprise poussa des “ha, ha, ho oui, ha, ha, ouais, encore, encore, c’est bon, ha, ha”.

Après lui avoir donné du plaisir l’ombre se redressa avec un sourire à faire fuir le diable lui-même puis son rire laissa petit à petit place à une langue rapeuse, longue et pointue, et dans sa bouche il n’y avait rien, que du vide à en perte de vue, c’était noir. Paul vit son bras attiré par une force inconnue se diriger vers la gueule de l’ombre, mais son corps ne lui obéissait toujours pas pour retenir ce bras et fuir. Il ne pouvait que rester là à contempler ; ça main entra dans sa bouche et “TCHAC”, des piques lui servant de dents s’abattirent sur sa main qui coupa net, mais Paul ne pouvait pas crier, la douleur et la terreur se virent sur ses larmes et sa bouche qui bouge sans rien émettre. Le néant de la gueule de l’ombre devient noire avec des taches rouges et même des trainés rouges, Paul entendit des cris venant de l’intérieur du démon et vis son corps se déformer comme si on le frappait de l’intérieur, mais la chose resta là avec son sourire abominable. L’ombre lécha le visage de Paul d’une lapée puis chargea son œil qui éclata avec le bout comme taillé de sa langue. Brudermet réussit à pousser un cri effroyable et s’effondra sur le seuil en hurlant. Il sentit le sang de son œil coulé sur sa joue, son nez, ses lèvres jusqu’à s’immiscer dans sa bouche et ce sang avait un gout acide qui lui brula la langue et le palais.
Paul cria, son visage laissa clairement paraitre un sentiment bien plus élevé que la frayeur. Il rampe, le plus vite possible dans la direction contraire de l’ombre, mais celle-ci affichait toujours son sourire à la Willem Dafoe. Quand Paul se retourne quelques secondes plus tard, elle avait disparu.
Il rampa vers la porte de sortie, mais elle était verrouillée et il n’y avait plus les clés. Il ne lui fit pas longtemps pour se souvenir du bruit de serrure de tout à l’heure.
Il reste adossé à la porte, tremblant, gelé, épouvanté et d’un coup hurla ; le tableau du dessus de la porte d’entrée venait de tomber et d’écraser ses couilles et sa bite.

À suivre !

Merci, j’espère que vous avez aimé, n’hésitez pas à me faire part de vos impressions en m’envoyant des mails sur mon adresse mail ci-dessous.

Étalon

Freemanrenocross@gmail.com

Autres histoires de l'auteur : Amour et tendresse - Mon prof, mon pote et moi ? - Un policier me procure beaucoup de plaisir - Cloitrer - Une main aux fesses qui dérive d’une façon surprenante - Un copain d’enfance de mon frère - Le craquant surveillant - Mon pote, l'intello - Mon coéquipier hétéro

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

13 mai 2019

Nouvelles (15)

Sauna Sun city Julien
Ma première chez les hommes 13008
Une sacrée initiation Lucif
Mon prof, mon pote et moi ? Étalon
Un bon prêt en liquide Pititgayy
Le copain de ma fille Jeanmarc
Soumis en cam Lope75
Jeux de rôle musclés Stéphane
Les potes de mon grand-frère 3-1 Marc 67
Travesti éduquée par son maître Julia2
Mise à dispo  Lopeajus39
Sissy Bumi88
Tournante de rêve Jerem72
Le clandestin Jako
Les skets de mon pote d’internat Kifflesket

La suite (8)

Un amour de soumis -06 Elfe
Au Sauna de Sochaux -02 Chatenois25
Un examen oral -03 Gogo
Les skets ... -02 Kifflesket
Soumission & Domination -527 Jardinier
Soumission & Domination -528 Jardinier
Soumission & Domination -529 Jardinier
Soumission & Domination -530 Jardinier

Mai 2019

Nouvelles

Ma (Dé) Formation Matiti Yah
Un plan psychologique Alcide
Révélation nocturne Pierredelavega
Enfin ! T&R
Au mariage de mon neveu Eliot
La chienne exhib Pol
Bar bien chaud Caramel
Réalité fantasmée Fred
Un taxi ? Houne66
Rendez-vous chez le médecin Paul75
Randonnée initiatique Ron
Comment j’ai sucé mon cousin Romain
Prague Astro
Vengeance Julian Lerkin

La suite

Frenchies -12 Pititgayy
Le patient rebeu -02 Dirtybator
Stage BTS à la ferme -12 Stéphane
Ma (Dé) Formation -02 Matiti Yah
Ma (Dé) Formation -03 Matiti Yah
L'éveil du Renart -04 Renart
L'éveil du Renart -05 Renart
L'éveil du Renart -06 Renart
Kader -15 Cédric T
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)