PAUSE

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Deux Premiers Jours

Je vais vous raconter mon histoire personnelle, qui m’est arrivée il y a presque 2 ans.
Je suis Florent, 38 ans, hétéro marié depuis 9 ans. Je suis châtain clair, 1m75, 80 kg, look classique, plutôt timide.
Je n’ai jamais spécialement ressenti d’attirance pour les hommes, même si comme un peu tout le monde j’ai fait quelques expériences de masturbation avec un copain de vestiaire quand j’avais 16/17 ans.

Cette histoire se passe pendant les vacances de Pâques, en Grèce, dans un hôtel-club au bord de la mer.
Avec ma femme, le deal en vacances est assez simple : matinées et soirées ensemble, l’après-midi chacun fait ce qu’il veut comme activités.

Moi, le premier jour, j’avais repéré le wake-board, je n’en avais jamais fait et ça me semblait cool.
Il y avait au bout de la plage un ponton, une petite cabane en bois et le bateau pour tracter.
J’y suis allé une première fois, il n’y avait personne, le bateau était sorti, mais j’ai vu sur un comptoir de la cabane un tableau d’inscription, avec des tranches horaires.

C’était le début de la saison, autant dire qu’il n’y avait pas foule, et donc de la place pour moi plus tard dans l’après-midi. Je me suis inscrit pour 15h, me demandant si le bateau sortirait pour un seul client, et je suis allé glander à la piscine en attendant.
De retour un peu avant 15h, je vois au loin le bateau à quai, et un groupe de 4 qui en sort, avec le moniteur. Je m’approche du comptoir, les 4 s’en vont manifestement ravis.

Le moniteur : grand, assez baraqué, bronzé, mais sans plus. Il est plus âgé que moi, cheveux grisonnants, et après un regard sur le tableau il me demande avec un grand sourire si c’est moi qui suis inscrit... Je réponds par l’affirmative, on se présente, il s’appelle François, il me demande si je suis débutant, je réponds oui.

Il me propose de venir dans la cabane choisir une combinaison, car l’eau n’est pas encore très chaude...
Il fait sombre dedans, et ça sent le néoprène, il y a 2 portants remplis de combinaisons. Il me jauge du regard, et fouille pour en sortir une.
Normalement, on se met nu sous une combinaison, mais, là, je préfère avoir quelque chose en dessous vu que ce n’est pas la mienne... Petit moment de flottement, je ne sais pas si je garde mon boxer de bain, si je dois enfiler la combinaison maintenant... je suis un peu gêné, et tout de suite il me rassure, en me disant que je peux garder mon boxer, et que j’enfilerai la combinaison plus tard, pour ne pas crever de chaud en attendant...

Nous voilà partis tous les 2, il démarre le bateau et s’éloigne lentement, tout en me posant des questions sur ma pratique sportive en général, ma relation à l’eau...
Il est très chaleureux, très sympa, et je me sens assez vite à l’aise avec lui... La discussion est fluide, on se marre même assez vite.
Les choses sérieuses commencent : enfilage de la combinaison, pas facile, surtout sur un bateau... Il y a peu de houle, mais ça bouge quand même un peu, et je perds plusieurs fois l’équilibre en essayant de passer me pieds... François finit par m’aider, en me tenant par le bras, fermement, et je finis par réussir à enfiler les deux jambes.

Là il prend les choses en main, puisque derrière moi il attrape tout le haut de la combinaison pour la faire monter dans mon dos ; je sens ses mains puissantes et chaudes contre ma peau, j’enfile enfin les manches et il la ferme avec le zip dorsal, en prenant son temps, m’expliquant que c’est là que les combinaisons s’abiment le plus, et qu’il veut préserver le matériel pour durer toute la saison.
Il se recule et me regarde sous tous les angles pour voir si elle est bien enfilée partout, et je me surprends à apprécier ce regard, furtivement.

Mise à l’eau, derniers conseils, et c’est parti pour la première en wake-board... Je fais du snowboard, et du surf, donc je ne m’en sors pas trop mal, j’arrive à sortir de l’eau à la 3e tentative, et je me balade dans tous les sens après quelques minutes. Lui me regarde, me sourit, m’encourage, et c’est un super moment...

Par contre c’est assez physique, que ce soit pour les bras, les cuisses, le dos, et au bout de 15/20 minutes je suis cramé, et il m’aide à remonter à bord en me tirant par le bras, il est costaud !
Je bois un coup d’eau, et il m’explique que si je veux en refaire après cette pause, il vaut mieux que j’enlève le haut de la combinaison avant qu’elle sèche.
C’est chose faite, toujours sous son regard bienveillant, et notre conversation reprend, toujours aussi cool, assis l’un en face de l’autre à l’arrière du hors-bord.
Deuxième session, plus courte, les crampes arrivent assez vite, surtout aux cuisses...
On se dirige vers le ponton, il me demande mes impressions, et parait ravi que j’aie trouvé ça super... Il m’avoue qu’il s’emmerde un peu vu le peu de clients et qu’il espère que je vais revenir...
En partant je m’inscris pour le lendemain, sur le dernier créneau de la journée, car on a prévu une visite dans l’après-midi avec ma femme.

Le lendemain, rebelote, enfilage de combinaison, j’ai l’impression fugace qu’il en profite un peu, en tout cas je me laisse faire pour gagner du temps.
Super session de wake, quasiment au soleil couchant, et une vraie complicité s’installe entre nous...
On se marre, on se taquine, à un moment on glisse même vers des compliments sur nos corps respectifs... faut dire que moi en combinaison moulante, et lui en short et débardeur, on ne peut pas cacher grand chose. J’ai appris qu’il avait 52 ans, et franchement je suis admiratif et lui dis...
Sensation étrange de rigoler avec un pote, tout en allusions et regards complices...
Je suis surement un peu trop candide, mais à aucun moment je me dis que je lui plais. Il m’a dit être divorcé, et on a plutôt parlé cul côté hétéro...

Retour à la cabane, je suis resté en combinaison, car une petite brise s’est levée sur la fin et il ne fait pas super chaud...
J’ai carrément froid désormais, la combi mouillée et la tombée de la nuit... Il me prend le bras et me dit d’aller vite dans la cabane retirer la combinaison.
À l’intérieur il fait toujours aussi sombre, il y a un espèce de tapis en caoutchouc au milieu entre les rangées de combis, je commence à enlever le haut, je galère toujours autant, quand c’est mouillé c’est l’enfer, ça colle à mort...
Au moment où il me rejoint, j’ai réussi à descendre jusqu’aux cuisses...

Ça m’a réchauffé de gigoter dans tous les sens pour enlever cette satanée combinaison... Il est face à moi, se moque un peu en rigolant, et me propose de me tenir à lui... il s’approche, je tends mon bras et le pose sur son épaule, il tient mon aisselle avec le sien, et j’essaye en me tortillant de la faire descendre.

Il y a quelques minutes de flottement, on a tous les deux les yeux baissés, mais je constate qu’il regarde plutôt mon paquet qui bouge de manière un peu impudique...
« Bon là, il faut employer la manière forte », il se glisse accroupi, et pose ses mains sur le haut de mes cuisses, avant de les descendre pour tirer fermement sur la combinaison...
Une pensée me traverse alors que je le regarde faire, je l’imagine en train de me sucer, et évidemment, mon corps réagit...
Il a enfin réussi à tout glisser vers le bas, et attrape une de mes chevilles, pour laisser sortir une jambe.
Moi, sur un pied, je suis obligé de me tenir à ses épaules, et j’aime ce contact... Il a désormais la tête à moins de 10 centimètres de ma queue, qui est passée en quelques minutes d’un petit truc transi de froid, à une barre lovée dans un boxer de main qui me donne la sensation de faire 2 tailles de moins...

Il tient mon mollet fermement, et lutte pour libérer la première jambe...
Ses mains sont chaudes, puissantes et douces à la fois... J’aime beaucoup la sensation, je commence sérieusement à me réchauffer...
Il a enfin la deuxième jambe, en tirant en arrière, m’entrainant vers lui, sur lui, et là mon sexe touche carrément son visage...
Je bredouille des excuses pendant que je l’aide à se relever, on finit quasiment enlacés, et là je suis sûr de 2 choses : j’ai envie de lui, et ça ne me pose aucun questionnement...
Il prend une serviette sur une pile à côté, et au lieu de me la tendre, il commence à me frotter le dos en douceur, m’expliquant qu’après tant d’efforts, il peut bien faire ça pour moi...

Le temps qu’il se tourne sur mon côté, pour passer devant, je bande carrément, il peut apercevoir ma queue qui tend le tissu tout droit.
Il est contre mon épaule, la serviette essuie mon torse, et me glisse à l’oreille : » j’ai l’impression que ça te ferait kiffer de me laisser admirer ta queue... »
Une main s’est posée sur mon maillot, et moi, je suis en train de défaire le lacet du boxer...
« J’aime bien prendre mon temps, je suis un explorateur », et il glisse sa main à l’intérieur...
Il arrive à me faire rire tout en m’excitant à mort !

Il a passé la serviette sur mes épaules, avec son bras, et pu voir mes tétons très durs, il m’en fait la remarque : « les tétons qui durcissent chez nous, c’est comme une chatte bien mouillée chez les filles, c’est un bon indicateur... »
Son bras quitte mon épaule, glisse dans mon dos très doucement, et je sens sa paume arriver à la base de mes fesses, donner juste ce qu’il faut d’impulsion pour que mon maillot descende le long de mes cuisses.
Je prends le relai pour lui montrer que je suis un bon élève, et bientôt je me retrouve nu, sa main enveloppant ma queue, son autre main sur la taille, sa bouche et son souffle contre mon oreille, et le mien qui s’accélère...

Le premier décalottage est un délice... il le fait lentement, en serrant fort avec sa main douce.
« Tu bandes bien, je vais essayer de te faire jouir comme il faut... »
Il commence à me branler lentement, avec des mouvements de main amples, s’arrêtant à chaque extrémité quelques secondes.
Je respire fort, je ferme les yeux aussi. Sa main remonte ma queue contre mon ventre et je sens ses doigts glisser vers le bas pour saisir et flatter mes couilles...

Il est très doux, très appliqué aussi, et je commence à prendre un joli pied, nouveau et inattendu.
Puis il place son pouce sur le haut de ma queue, et commence un va-et-vient plus rapide, plus court aussi.
« Une belle branlette, ça fait un bien fou, hein ?
À ce moment je tourne la tête et le regarde dans les yeux, pour lâcher un “Oui” dans un souffle qui se transforme en soupir de plaisir sur la fin.
Il me branle de manière régulière désormais, un bon rythme, et j’ai de plus en plus chaud.
“Tu me préviens avant de jouir, hein ?”
“Ouiii”
Son autre main glisse dans mon dos et descend jusqu’à mes fesses, les caressant...
Je frissonne, il le ressent, et me palpe de plus belle... J’ai légèrement écarté les jambes, et je gémis de plus en plus fort, je sens le plaisir monter inexorablement...
“Je vais jouir François...”
Il passe alors dans mon dos, tient la base de mes couilles, les enveloppant dans la serviette, et les presse, tout en accélérant le mouvement de poignet.
Je me cambre en arrière au moment où je relâche le premier jet dans la serviette, je sens son souffle dans mon cou et sa queue dure contre mon dos.

Je lâche 5 ou 6 jets dans la serviette, en gémissant plus fort, sans me lâcher complètement, on est juste dans une cabane en bois avec des gens tout autour...
“Va y mon grand, lâches tout ton jus, vide-moi bien tes belles couilles”
Il continue à me branler doucement pour extraire les dernières gouttes, en me glissant des compliments à l’oreille.
Il se détache enfin, et je lui que je suis désolé, que je dois partir, mais que je reviens demain.
Il me sourit, me serre une fois dans ses bras, me claque le cul, et me dépose un smack sur les lèvres. “À demain, pour de nouvelles aventures, partant dans un rire communicatif.
Je me change rapidement, en discutant, il veut s’assurer qu’il ne m’a pas trop forcé la main, me demande si ça m’a plu, et j’essaye de le rassurer, je le remercie même de m’avoir si bien branlé...

Curiosity

secretromance@live.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Deux Premiers Jours

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

Septembre 2019

Repos

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

Nouvelles (20)

Dépucelé par mon cousin Mecbi
Le pote de mon frère Jvicks
Plan au sauna Bonboul33
Du fantasme à la réalité Loic1972
Les oreilles d’Armand Romain
Gourmand Médi
Un domi humilé par son bâtard Franck de Nice
le prof et Karim -01 Gilou 44
Aurélie Yanno
7 mois d’abstinence James
Déjeuner torride Chopassif
Jack Yanno
Jeremy et Yohan Soroco63
Plans totalement anonymes Eric84
Premier plan hard Tardif
Après-midi au Suncity Hidalgowien
Dans l’intimité du Valo sauna Oakspirit
La Fratrie JulesP
Alexis Romain
Chroniques d’été -01 Caramel

La suite (7)

Première hard -02 Tours37
Mes dépucelages -03 XXL
Mes dépucelages -04 XXL
Mes dépucelages -05 XXL
Les potes de mon grand-frère 4-4 Marc 67
Un amour inaccessible -06 MiangeMidemon
Un Maitre marocain -02 Lope75
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider
(Simple et anonyme)
Ne donne pas accès aux pages "avant-première"