PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode

Troisième jour

J’ai réservé le dernier créneau pour être seul avec François, en fin d’après-midi. J’ai très envie de le retrouver, d’abord parce que j’ai pris un super pied la veille, et qu’avec lui ça me semble naturel. J’ai pensé toute la journée à sa queue, qui s’appuyait la veille contre ma hanche et mon dos pendant qu’il me branlait...
Je me sens flatté de l’avoir fait bander, et je m’en veux un peu de l’avoir laissé dans cet état la veille.
Je monte sur le bateau alors qu’il gère déjà trois clients, il les déposera ensuite pour repartir avec moi. Cette présence ne me dérange pas, je reste près de lui alors que les clients enchainent les rotations à la corde. Nous échangeons multiples regards et sourires, quelques frôlements aussi, les mouvements du bateau sont pratiques...

On se retrouve tous les deux, au large, et je me prépare à enfiler ma combinaison, sous son regard, et il me lance  : « t’es sûr que tu as encore besoin du maillot sous la combi ? »
Je lui souris, baisse mon maillot et enfile la combinaison, rivant mon regard au sien.
La séance de wake est assez courte, mine de rien c’est physique, et surtout évidemment j’ai hâte de me retrouver dans la cabane... Je lui dis lorsqu’il m’aide à remonter à bord, et sa réaction est immédiate : il m’embrasse, très tendrement, sa paume sur ma joue, et il me dit qu’il est très heureux de m’initier aux plaisirs entre garçons.

« Enlève ta combinaison si tu n’y retournes pas, que je n’aie pas à te réchauffer tout à l’heure... » Je m’exécute, avec son aide, et il en profite pour promener ses mains un peu partout, mon dos, mes cuisses, mes fesses... Je commence à bander, déjà, il sait s’y prendre ce cher ami... Je m’assois à côté de lui, sur une banquette à l’arrière, et alors qu’il m’embrasse à nouveau je pose timidement la main sur son short, où une belle bosse me rend très fier.
« Tu veux la toucher ? T’as juste à la déballer... » Je glisse ma main sous son short, et son slip est tellement tendu déjà que je touche directement le haut de sa queue, et que ma main fait le tour tout naturellement, comme je le fais avec la mienne. La sensation est délicieuse, j’ai l’impression de la sentir respirer dans ma main, alors qu’elle se gonfle de sang... Je n’ose pas le dire, mais elle a l’air bien plus large que la mienne, je suis secrètement impressionné... Il a commencé à me branler, et j’essaye d’imiter son geste, son rythme...
« Je crois qu’on sera mieux à la maison... » Il pose un smack sur mes lèvres, se lève et démarre le bateau, vitesse max…

On arrime le bateau, je l’aide à ramener tout le matériel, et on se retrouve enfin seuls, à l’abri, dans une intimité que j’aime vraiment beaucoup.
Il s’approche de moi, passe un bras dans le bas de mon dos, et l’autre au niveau de mes épaules, et pose ses lèvres sur les miennes... J’entrouvre les miennes, et je sens sa langue chaude s’immiscer dans ma bouche, et s’enrouler à la mienne... Une pelle incroyablement sensuelle, à la fois tendre et gourmande.

La différence avec embrasser une fille : ses bras puissants qui me serrent fort, mais surtout nos deux bassins soudés, et nos queues en contact. Je rebande à mort, et je veux qu’il constate le bien qu’il me fait, en gémissant alors que l’on continue à s’embrasser goulument. Il saisit mes fesses, et fait glisser mon short, qui a du mal à passer à cause de la barre de chair devant. Je l’imite, et désormais nous sommes tous les deux nus, collés l’un à l’autre, en chaleur. Il joue avec mon cul, serrant mes fesses l’un après l’autre, les écartant aussi, et je me rends compte que je suis aussi très sensible ici, et ça m’excite terriblement...

Il s’est écarté un peu, a pris nos deux queues pour les poser l’une contre l’autre à la verticale sur nos ventres, et revient se coller à moi... On se frotte très doucement, et il se penche sur mon torse pour lécher mes tétons, qui sont déjà durs depuis un moment...

 J’en ai profité pour saisir sa queue, et commencer à la parcourir juste avec le bout de mes doigts... Elle est vraiment grosse, pas très longue, mais le calibre ne plaisante pas... Je descends la main sur ses couilles, et je malaxe en douceur le paquet, alors qu’il replonge sa langue dans ma bouche... Je fais comme lui hier, je me mets sur le côté pour bien avoir son chibre en main, et je commence à le branler avec application, j’échange même un regard avec lui, assorti d’un grand sourire...
« Tu fais ça bien mon Florent, ça c’est l’avantage d’avoir le même matos... » Il rit, et soupire ensuite, et il m’embrasse encore, et j’accélère un peu le mouvement...
Il a passé sa main dans mon dos, et je découvre une nouvelle caresse : sa paume, doigts vers le bas, glisse sur mes fesses, son majeur empruntant le sillon central...

J’ai instinctivement écarté légèrement mes pieds, le corps ne ment pas, et je sens son majeur simplement posé contre ma rondelle, imprimant de tout petits mouvements circulaires...
Je le branle de plus belle, et il a l’air de prendre son pied... J’ose lui demander, et il me répond « tu vas bientôt le voir ! ».
J’accélère, et je sens qu’il va venir, alors je m’arrête un instant, serrant fort la base de sa queue, et à ce moment précis je sens son majeur passer la barrière et glisser en moi, juste une phalange... Je le regarde, et je vois son petit sourire en coin « tu as encore plein de plaisirs à découvrir petit gars... »
Il se moque gentiment de ma candeur, alors je décide de le faire jouir, et je reprends mon mouvement de poignet de plus belle...
« Prends la serviette » me dit-il dans un souffle, et j’ai juste le temps de la mettre devant sa queue qu’un long jet de foutre vient la souiller...
Il pousse un râle un peu étouffé, discrétion oblige, et continue à envoyer son jus par saccades, et je fixe son visage avec bonheur...
Je fais un truc que j’aime beaucoup : je continue à le branler doucement, et ses dernières gouttes au bout du gland viennent mouiller mes doigts.
Il reprend son souffle, et je sens bien qu’il n’en a pas fini avec moi...
– Viens sous la douche"...

Je n’avais pas vu la douche la veille, cachée par tous ces portants de combinaisons... C’est une cabine encastrée, assez profonde pour que l’on s’y glisse à deux, l’un derrière l’autre... On est d’abord face à face, serrés l’un contre l’autre, et on s’embrasse, encore, j’adore ça...
Il a saisi ma queue, et me caresse très doucement... Il fait un truc de pur mec, et ça m’excite à mort : il prend mes bras, les lève au-dessus de ma tête, et me plaque contre la paroi... il m’embrasse de manière plus salace, et je réponds en léchant ses lèvres, une par une...
Il pose son bras sur mon épaule : « retourne-toi ». Je pose mes mains sur le mur, et je sens qu’avec sa cuisse il m’écarte les jambes... Je me fléchis un peu, et me retrouve à la merci de son désir, et de mes meilleures envies inavouables... Il m’embrasse l’épaule, et sa main saisit ma queue en même temps.
« Tu m’as bien branlé mon chéri, tu mérites une récompense, mais pas tout de suite... »

Je me demande bien ce qu’il veut dire, mais je préfère me concentrer sur sa main, et ce qu’elle fait...
Il s’est reculé un peu, et je sens son autre main refaire le trajet de tout à l’heure, en partant du bas de mon dos...
J’ai reculé aussi, baissant un peu mes mains, je me retrouve dans une position totalement impudique, et je m’en fous...
« t’as kiffé tout à l’heure, quand je l’ai rentré ? », question rhétorique, évidemment...

Son doigt rejoue avec mon entrée, et je me surprends à onduler du cul en me calquant sur son rythme...
« Tu vas voir, on est très sensibles au fond »... et il me met tout son majeur, je le sais, car je sens le reste de sa main contre la base de mes couilles.
Ho, OK, oui, ça me plait ! Il tourne doucement, il me fouille, et me regarde avec bienveillance pousser de petits cris...
« c’est comme doigter une chatte, sauf que là c’est la tienne... »

Il devient de plus en plus salace, à me murmurer des trucs à l’oreille, et j’avoue que ça me rend dingue...
Il complimente ma queue, mon cul, ma bouche, et me complimente en tant que bon p’tit mec débutant qui apprend bien...
« C’est l’heure du gouter... » ; et il s’agenouille devant moi, embrasse mon gland frémissant, saisit mes fesses, et avale en douceur ma queue...
Putain, que c’est bon ! Il est doué le salaud, ce n’est certainement pas sa première...

J’ai posé la main sur le haut son crâne, comme je le fais quand ma femme me suce, et fermé les yeux...
Il glisse le long, des fois pose de petits bisous sur mes couilles, puis reprend un suçage énergique...
Il joue avec mes fesses, et je sens bien que son doigt va revenir, et sa main passe dessous cette fois, j’ai les cuisses bien écartées, et son majeur retrouve son foyer.
Il sa cale au fond, et titille mes entrailles, par un petit mouvement de crochet vers lui... Je sens une boule de chaleur dans mon ventre, et je geins carrément cette fois-ci...
« Putain je vais jouir François » ; il fait alors un truc redoutable : il sert juste mon gland avec sa bouche, et me branle frénétiquement...
Je tiens à peine 20 secondes avant d’exploser, mon premier jet de foutre lui recouvre le visage, et j’en lâche encore et encore, sur son cou, son torse... Je m’effondre à moitié sur lui, et je gémis une dernière fois lorsque je sens son doigt ressortir... la sensation quand l’anneau se referme, c’est, comment dire, une nouvelle jouissance inconnue...

On finit tous les deux sous le jet, enlacés, à s’embrasser tendrement. On nettoie toutes traces de nos jeux secrets, et je me sens vraiment bien avec lui, dans l’intimité de sa cabane.
Je lui dis que j’ai pris un pied d’enfer, et le remercie pour ses qualités d’initiateur, et lui me répond qu’il n’a pas l’habitude de dévergonder les mecs hétéros, mais que ça lui plait beaucoup... on se quitte là-dessus, avec la promesse de se revoir le lendemain...

Curiosity

secretromance@live.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Deux Premiers Jours

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

13 mai 2019

Nouvelles (15)

Sauna Sun city Julien
Ma première chez les hommes 13008
Une sacrée initiation Lucif
Mon prof, mon pote et moi ? Étalon
Un bon prêt en liquide Pititgayy
Le copain de ma fille Jeanmarc
Soumis en cam Lope75
Jeux de rôle musclés Stéphane
Les potes de mon grand-frère 3-1 Marc 67
Travesti éduquée par son maître Julia2
Mise à dispo  Lopeajus39
Sissy Bumi88
Tournante de rêve Jerem72
Le clandestin Jako
Les skets de mon pote d’internat Kifflesket

La suite (8)

Un amour de soumis -06 Elfe
Au Sauna de Sochaux -02 Chatenois25
Un examen oral -03 Gogo
Les skets ... -02 Kifflesket
Soumission & Domination -527 Jardinier
Soumission & Domination -528 Jardinier
Soumission & Domination -529 Jardinier
Soumission & Domination -530 Jardinier

Mai 2019

Nouvelles

Ma (Dé) Formation Matiti Yah
Un plan psychologique Alcide
Révélation nocturne Pierredelavega
Enfin ! T&R
Au mariage de mon neveu Eliot
La chienne exhib Pol
Bar bien chaud Caramel
Réalité fantasmée Fred
Un taxi ? Houne66
Rendez-vous chez le médecin Paul75
Randonnée initiatique Ron
Comment j’ai sucé mon cousin Romain
Prague Astro
Vengeance Julian Lerkin

La suite

Frenchies -12 Pititgayy
Le patient rebeu -02 Dirtybator
Stage BTS à la ferme -12 Stéphane
Ma (Dé) Formation -02 Matiti Yah
Ma (Dé) Formation -03 Matiti Yah
L'éveil du Renart -04 Renart
L'éveil du Renart -05 Renart
L'éveil du Renart -06 Renart
Kader -15 Cédric T
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)