PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode

Mariage pour tous -02

Je saisis mon mobile et lui envoie un sms basique « j’ai trouvé ton mot, c’est Yan ». Je n’ai que quelques secondes à attendre pour recevoir la réponse « cool, viens now que je te mette une cartouche ». Je sors discrètement de la chambre et viens toquer à la porte juste à côté. Simon ouvre, il est torse nu, putain le mâle… Y a du muscle, y a du poil, c’est clair que lui, il va faire de moi ce qu’il veut. J’entre, il ferme la porte. Je visualise les capotes et le gel sur l’une des tables, il me choppe par les cheveux et m’amène devant la table, je ne pose pas de question, je défais ma ceinture, fais glisser mon pantalon avec mon boxer sur mes chevilles, je pose mes mains sur la table, il grogne de plaisir. J’entends le bruit de sa braguette, je vois son bras puissant se saisir d’une capote et du gel. Son autre main s’engouffre dans ma raie et son premier doigt rentre dans mon cul, je me cambre un peu plus pour lui faciliter l’accès.
– Docile, prêt à l’emploi, tu me plais toi, dit-il en posant son gland sur ma rondelle.
– Je suis ce que les vrais mâles veulent que je sois, tu m’as à ton entière disposition et à tes ordres…
Il grogne de nouveau et s’enfonce d’un coup en moi, je gémis direct, il est bien membré, il me remplit bien, je l’entends rigoler de satisfaction. Il ne me laisse pas le temps de m’habituer, il attrape directement mes hanches et commence à m’enculer avec ardeur, je le laisse faire comme il l’entend, je le laisse prendre possession de moi sans moufter, ce qu’il semble apprécier. Tout se passe en silence, je m’attendais à des insultes, de la violence, mais non, il m’encule tranquillement jusqu’à jouir. Il se retire, je vais pour remonter mon boxer.
– Bouge pas, j’ai pas fini.
Je suis un peu étonné, il a clairement joui, je tourne la tête, il farfouille dans un sac et se saisit d’un gros plug qu’il vient m’enfoncer fermement dans le cul, j’entends un petit « clic » puis il balourde sa capote pleine de foutre à laquelle il a fait un nœud sur la table.
– Voilà, comme ça tu ne pourras pas l’enlever et pour la capote, tu la gardes dans ta poche, tu dois toujours l’avoir sur toi. Maintenant dégage.
Je me rhabille, fourre la capote dans ma poche et sors sans rien dire, je retourne dans ma chambre, Alban est sorti de la salle de bains, torse nu, une serviette autour de la taille, il est très beau.
– Ben t’étais où ? Dit-il comme si je lui avais manqué.
– Je… (putain Yan, trouve une excuse bordel)… Je me suis permis d’aller voir Simon pour lui demander si je pouvais utiliser ses toilettes comme elles sont dans la salle de bains et que tu y étais…
– Ah ok, je pensais que tu te faisais tringler par Simon ah ah !
– Pardon ? Dis-je sur un ton totalement choqué.
– Nan Yan, t’inquiète pas, je blague, je sais pas si je dois le dire ou non, mais c’est pas un secret, Simon est bi et il a un appétit féroce en sexe, je le connais très bien. Sa bite est toujours tendue…
– Ah, dis-je un peu rassuré, ben va le détendre si tu veux…
Je regarde Alban en riant.
– On a fait pas mal de choses ensemble lui et moi, mais je suis pas pédé, je suce pas et je me fais pas enculer, je suis actif tu sais.
Il me dit ça comme si c’était naturel d’en parler, il est beaucoup moins pudique que dans mes souvenirs.
– Ah, vous avez sauté des nanas ensemble alors…
– Ouais, pas que, mais ouais.
Là je marque un temps d’arrêt, je le regarde l’air interrogatif.
– Yan, j’ai jamais trompé ma femme avec une autre femme… Mais j’ai pas mal fourré de tarlouzes.
– Alban, tu parles des gays comme s’ils étaient répugnants…
– Oh non, ne crois pas ça, c’est juste qu’en sexe, je suis super vulgaire, j’aime ça, avec ma femme je pouvais pas, tout comme l’enculer c’était impossible, puis Simon m’a fait découvrir les mecs, il est très macho avec eux et j’ai beaucoup apprécié, je suis vulgaire et macho avec les mecs, mais crois-moi, je les respecte, pardon si je te choque et t’inquiète pas, je vais pas te sauter dessus, t’es pas pédé…
Je ne dis rien et fonce dans la salle de bains, je ferme la porte à clé et envoie un sms à Simon « Tu m’avais pas dit qu’Alban était bi… », la réponse arrive avec un smiley mort de rire « ah, il vient de t’avouer qu’il aime fourrer des mecs ? Tu vas morfler salope ». « c’est mon cousin !!!! »… « et alors ? Bon, puisque tu sais, inutile de lui cacher maintenant ». « NON ! il ne doit pas savoir »… « tu serais étonné de voir comment il baise bien les mecs, on a fait des trucs hallucinants ensemble ». « je ne veux pas qu’il sache »… « t’as honte mon pote ? T’étais moins farouche quand t’avais ma bite dans ton cul, tu pourrais en avoir 2 là ». Je vais pour répondre quand soudainement le plug que j’ai dans mon cul se met à vibrer et je reçois un nouvel sms « ok je lui dirai rien, mais je peux te garantir qu’à 3 on pourrait bien s’amuser, sinon ça va ? Les sensations sont agréables ? » nouveau smiley mort de rire. Le plug cesse de vibrer, je vais pour répondre et il vibre de nouveau pendant 10 secondes puis s’arrête et le manège se reproduit pendant de longues minutes. Je fais couler l’eau de la baignoire pour qu’Alban ne se pose pas de question. Simon reprend ses sms « t’imagine ? Une bite dans ton cul et l’autre dans ta gueule de tarlouze ? »… « t’es obligé de m’insulter ? »… « t’aimes pas ? »… « si, mais ça fait méprisant chez toi »… « non, j’aime juste être vulgaire quand je baise un mec, je les méprise pas ». Le plug ne vibre plus, plus de message, je me sens idiot, j’ai peut-être vexé Simon…
Je me lave rapidement et sors de la salle de bains, Alban s’est habillé, il est assis sur son lit l’air tout penaud.
– Yan, excuse-moi, je crois que je t’ai choqué tout à l’heure, je suis sincèrement désolé.
– Ne t’excuse pas, ta vie privée ne me regarde pas.
– Non, je parle de mon vocabulaire, ce n’est pas méchant je trouve ça juste très excitant d’insulter, mais je t’assure que je ne suis pas homophobe, sinon je baiserais pas des mecs de toute façon et ils aiment ça aussi !
– Ah… Vous les hétéros…
Je stoppe net ma phrase, Alban vient de tiquer, mais il ne relève pas, je crois bien que je me suis grillé tout seul comme un con. J’aiguille le sujet sur autre chose et nous discutons jusqu’à ce que je regarde ma montre, il est 19h55, je propose qu’on descende, Alban acquiesce, nous sortons et toquons chez Simon qui ouvre rapidement, nous avançons dans le couloir, chacun avec nos portables à la main et tout en descendant vers le restaurant, je reçois régulièrement des vibrations dans mon cul. Je suis étonné du silence de l’appareil et je dois avouer que ça m’excite terriblement. Alban sort fumer, Simon s’approche de moi.
– Écoute, je ne veux pas que tu penses que je suis un gros connard, j’aime juste le hard et le vulgos avec les mecs alors si ça te convient pas on arrête là, je respecte les gens, tu sais.
– T’inquiète, les choses sont claires maintenant et ça me convient très bien, par contre je crois que je me suis grillé auprès d’Alban…
– Ah ouais ? Cool, écoute Yan, je te propose de jouer, rien de plus, mais de jouer hard. On reste sur ce qu’on a convenu, tu m’obéis au doigt et à l’œil et je te garantis que cette semaine sera inoubliable. Pour Alban, je vais rien lui dire, mais s’il le découvre, faudra que tu assumes, t’es partant ? Mais attention, je vais être vraiment vache et salaud avec toi.
Je vais pour lui répondre, mais Alban passe la tête par la porte et nous demande si nous venons fumer aussi, nous le rejoignons, Simon me regarde fixement en allumant sa cigarette, je lui fais un signe de tête positif pour lui dire que je suis ok, il sourit comme jamais, il m’allume ma clope.
– Simon, je suis un peu embêté, j’ai dit à Yan que je suis bi et toi aussi, j’espère que tu m’en veux pas.
– Ah ouais ? Bah, c’est pas un secret, et toi Yan, t’es bi aussi ?
– Euh non pas du tout et c’est même pas envisageable, dis-je assez sèchement.
– Ok ok, sujet sensible, désolé Yan, répond Alban, on n’en parle plus.
Nous finissons notre cigarette et rentrons pour aller manger, nous sommes les seuls clients apparemment Simon va voir le serveur et lui parle un moment puis il nous installe dans un coin de la salle. Nous nous asseyons, Simon saisit son portable et je sens le plug qui vibre.
– Ah non Simon, on laisse les portables de côté pour le repas ok ? Déclare Alban.
– Ok mec, regarde, je l’éteins et je le range dans ma veste, je n’y touche plus du repas, ça te va ?
– Cool, je suis content qu’on soit ensemble, on va passer une super semaine les gars !
Je regarde Simon qui se marre en me voyant, je vais passer tout le repas avec un plug vibrant dans le cul. Nous prenons un apéritif et commençons à discuter du mariage, des invités, des souvenirs qu’on a d’eux même si on ne les connait sans doute pas tous, nous imaginons comment ça va se passer et commençons à organiser la journée de demain en termes d’horaires.
Le plug me procure énormément de plaisir, mes tétons deviennent de plus en plus sensibles, le simple frottement de ma chemise dessus me donne envie de gémir, j’essaie de me retenir, Simon le voit et se marre. Je chauffe lentement, mais je ne suis pas sûr de tenir jusqu’à la fin du repas, je sens monter en moi le mode salope et bien entendu, Simon aiguille la discussion sur du cul.
Alban annonce qu’il doit aller pisser et s’en va lorsque le serveur amène les apéritifs.
– Simon, arrête ce truc s’il te plait, je vais pas tenir tout le repas…
– J’m’en fous Yan, je t’avais prévenu que je serais salaud avec toi, sors la capote et vide-la dans ton apéro.
Je m’exécute, jette un regard autour, personne, je perce la capote et je vois le liquide quasiment transparent à présent couler dans mon whisky. Alban revient, je fourre la capote vide dans ma poche.
– P’tin, je bois trop de bière et de café, je pisse toutes les heures, on en était où ?
– On va trinquer déjà, à cette semaine qui s’annonce géniale ! S’exclame Simon.
Nous trinquons, je bois une gorgée de whisky, Simon me fixe, je le soutiens du regard et passe ma langue sur mes lèvres comme pour le provoquer.
– Il est bon ton whisky Yan ? Demande Simon.
– Délicieux, tu veux goûter ?
Sans que je m’y attende, il attrape mon verre et en boit une gorgée, lui aussi se passe la langue sur les lèvres.
– Ouais, il est bon, il a un arrière-gout plutôt sympa, dit-il en souriant.
– Ah ouais ? Dit Alban, j’peux goûter aussi ?
Et avant qu’il me laisse le temps de dire « non », Alban s’est emparé de mon verre et boit une gorgée. Je le regarde tétanisé.
– Ouais il est bon, mais c’est vrai qu’il a un arrière goût, j’arrive pas à définir ce que c’est.
Simon se marre puis reparle de cul, se posant la question de savoir s’il va baiser un mec ou une nana au mariage. Un jeune couple entre dans le restaurant, le serveur les place juste à côté de nous, Simon leur dit tout haut que nous avons des discussions portées sur le cul et que si ça les choque, il est préférable qu’ils changent de table.
– Au contraire, répond la jeune femme, nous sommes plutôt portés sur le cul alors pourquoi ne pas regrouper nos tables ?
Je suis rouge de honte, le serveur rapproche les tables et nous voilà à 5, les présentations se font, ils prennent l’apéritif et nous attendons qu’ils soient servis pour trinquer. Et les discussions démarrent directement sur le sexe, le couple est bi aussi, très libre, Alban affiche son orientation de bi 100 % actif, Simon annonce qu’il est bi et totalement recto verso, ce qui me scotche et les 4 têtes se tournent vers moi… Je les regarde sans dire un mot, le plug me donne envie de gémir, je cherche quoi dire et je me sens très con.
– Je ne suis pas bi, désolé de vous décevoir… Et je n’ai pas l’habitude d’exposer ma sexualité en public.
Je viens de plomber l’ambiance et je suis un gros menteur, mais la présence d’Alban me bloque, je ne veux pas qu’il sache alors j’essaie de sortir de cette discussion. Simon reprend le lead en leur demandant leurs goûts, les positions préférées, leurs types de partenaires…
Ils discutent à 4 et m’oublient un peu, le sexe capte toute leur attention, il ne faut pas longtemps pour que le couple propose de finir la soirée dans leur chambre. Bien sûr Simon et Alban acceptent et les regards se tournent à nouveau vers moi. Je me tortille sur ma chaise, le plug n’aide pas à me faire garder la tête froide, je suis sauvé par le serveur qui amène les entrées, lorsqu’il demande pour qui est la salade de gésiers, je lâche un « c’est pour moi », le « moi » partant en trémolo, limite gémissement qui fait rire toute la tablée. Je ris aussi.
– J’ai trop faim, j’adore les gésiers, ce sera mon orgasme, dis-je pour essayer de tromper la troupe.
Nous attaquons l’entrée, la discussion change enfin de thème et nous passons le reste de notre repas à parler d’autre chose du coup, je participe activement. Le café terminé, le couple se lève, annonce son numéro de chambre et donne rendez-vous dans 30 minutes. Alban se lève aussi, annonçant qu’il veut prendre une douche et je me retrouve seul avec Simon qui se saisit de son mobile et fait cesser les vibrations, je le remercie. Le serveur vient débarrasser.
– On va passer aux chiottes avant que je monte, faut que je pisse et j’en profiterai pour t’enlever ton plug.
Je deviens rouge comme une pivoine et le serveur me regarde avec un sourire narquois tout en débarrassant. J’envoie un regard désapprobateur à Simon qui se marre.
– Alban n’est pas là alors j’peux dire ce que je veux et si je veux te traiter de salope devant monsieur, je le fais, parce que c’est ce que tu es Yan, hein ?
Je ne réponds pas, j’ai juste envie de le gifler.
– Il a bu ma pisse et avalé mon sperme dans une station-service, je l’ai enculé dans ma chambre et il a versé mon foutre dans son whisky tout à l’heure, dit Simon en regardant le serveur.
– C’est votre soumis ? Demande le serveur.
– Ouais, pour toute la durée du séjour.
– Vous le prêtez ?
J’hallucine devant cette discussion improbable et pourtant, je sens monter en moi l’excitation.
– Ouais, il est à vous tant que vous restez discret et que vous ne l’abîmez pas.
– Je finis dans 15 minutes, chambre 3, envoyez-le moi.
– Le temps de lui pisser dans la gueule, de lui enlever son plug et je vous l’envoie, déclare Simon en se levant.
J’imite Simon et je le suis, nous arrivons aux toilettes, je n’ai pas le temps de m’exprimer qu’il me fait mettre à genoux et sort sa queue, je la gobe, il pisse.
– Voilà, comme à la station-service, putain ce que tu m’as excité là-bas. Après je te retire ton plug et tu vas contenter les ardeurs du serveur. Ne te couche pas trop tard, demain je t’ai prévu beaucoup de boulot pendant le mariage.
Il a terminé, je me relève, baisse mon froc et mon boxer, il retire mon plug. Je me rhabille.
– Vache et salaud Yan, je te l’ai dit, c’est que le début, mais si je vais trop loin, tu le dis.
– Je me suis engagé, je ne ferai pas machine arrière, mais je ne m’attendais pas à ce que ce soit à ce point.
– Ose dire que ça ne t’excite pas.
Je ne réponds pas, il met mon plug dans sa poche, nous sortons des toilettes et je me dirige vers la chambre 3.

Yan

ftasm@yahoo.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Mariage pour tous - Pisse and Love - Déclaration de dépendance - Faites vos jeux - Triangle à géométrie variable… - Mon Maître - Le chalet

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

21 mai 2019

Nouvelles (15)

Découverte Femelle
Une bonne salope sur un parking Chubbyslut
Complainte du garçon... Jako
Mon coloc me trouble -01 Svven
Mon coloc me trouble -02 Svven
Mon coloc me trouble -03 Svven
Mon coloc me trouble -04 Svven
Dépucelage à la plage Femelle
Découverte de nouveaux plaisirs Paupours
Louvain-La-Neuve sur un parking Nico
Sauna, mon premier dominant Femelle
Mes rêves J.S.
Domination à la forge Theo49
L’ange pervers Frank
L’ange pervers -02 Frank

La suite (8)

L'éveil du Renart -07 Renart
L'éveil du Renart -Fin Renart
Valentin et Simon -02 Aeshenn
Kader -16 Cédric T
Colocation -09 Emerick
Colocation -10 Emerick
Stage BTS à la ferme -13 Stéphane
Les potes de mon grand-frère 4/2 Marc 67

Mai 2019

Nouvelles

Sauna Sun city Julien
Ma première chez les hommes 13008
Une sacrée initiation Lucif
Mon prof, mon pote et moi ? Étalon
Un bon prêt en liquide Pititgayy
Le copain de ma fille Jeanmarc
Soumis en cam Lope75
Jeux de rôle musclés Stéphane
Les potes de mon grand-frère 3-1 Marc 67
Travesti éduquée par son maître Julia2
Mise à dispo  Lopeajus39
Sissy Bumi88
Tournante de rêve Jerem72
Le clandestin Jako
Les skets de mon pote d’internat Kifflesket
Ma (Dé) Formation Matiti Yah
Un plan psychologique Alcide
Révélation nocturne Pierredelavega
Enfin ! T&R
Au mariage de mon neveu Eliot
La chienne exhib Pol
Bar bien chaud Caramel
Réalité fantasmée Fred
Un taxi ? Houne66
Rendez-vous chez le médecin Paul75
Randonnée initiatique Ron
Comment j’ai sucé mon cousin Romain
Prague Astro
Vengeance Julian Lerkin

La suite

Un amour de soumis -06 Elfe
Au Sauna de Sochaux -02 Chatenois25
Un examen oral -03 Gogo
Les skets ... -02 Kifflesket
Soumission & Domination -527 Jardinier
Soumission & Domination -528 Jardinier
Soumission & Domination -529 Jardinier
Soumission & Domination -530 Jardinier
Frenchies -12 Pititgayy
Le patient rebeu -02 Dirtybator
Stage BTS à la ferme -12 Stéphane
Ma (Dé) Formation -02 Matiti Yah
Ma (Dé) Formation -03 Matiti Yah
L'éveil du Renart -04 Renart
L'éveil du Renart -05 Renart
L'éveil du Renart -06 Renart
Kader -15 Cédric T
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)