PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Un mec incroyable

Mon téléphone vibre. Un nouveau message de Stéphane :
– Seb, je vois bien que tu commences à avoir des attentes et des sentiments, mais je ne me sens pas prêt à me lancer dans une nouvelle relation. Je suis désolé parce que tu es un mec extraordinaire, vraiment, mais…

Je ne vois pas la fin du message. Ma vue se brouille par mes larmes. Je savais bien que je ne devais pas m’attacher. Je sentais bien que c’était trop beau pour être vrai. Pour une fois un mec avec qui tout paraissait naturel… Je sens autre chose que la tristesse. Un sentiment de colère qui nait dans cette sensation d’injustice. J’ai l’impression que ce n’est pas juste. J’ai donné merde ! Pourquoi est-ce que je n’ai pas le droit à connaitre ce bonheur moi aussi ? Je me trouve mignon — 23 ans, 172 cm pour 52 kg — et je suis super fier de mes yeux : vert/bleu cerclés d’orange. Je ne suis vraiment pas un connard, mais non, pas de couple pour moi.

La colère s’intensifie encore plus. Je ne veux pas rester dans ma pièce. Je n’ai pas envie d’associer un mal-être à ma chambre, vraiment pas. Il faut que je sorte !
– Je vais chez Clara ! Je ne sais pas si je vais dormir ici !
Mes parents ont l’habitude. Pas besoin de leur dire que je vais simplement aller « disperser mes pas » dans la nature pour laisser sortir toutes mes émotions quelque part à l’abris des regards. Je prends mon portable, mais le mets en mode avion. C’est bon j’ai donné pour la soirée, pas besoin de rajouter à ce qui est déjà.
J’avance. Il fait froid et ça me fait du bien. Je bouillonne à l’intérieur. Je lève la tête et je vois les étoiles et la lune. Une lune magnifique. Je pense à toutes ces symboliques que j’apprends en étudiants les religions et différentes spiritualités et je sens une grosse vague d’émotion arriver. Je la réprime. Ce n’est pas encore le bon endroit. Mains dans les poches, j’avance à un rythme que peu de gens arrivent à suivre. J’arrive enfin à mon endroit. J’ai la chance d’habiter en campagne, pas loin de la ville. Ici il y a plein de coins où on peut être tranquille. Mon ici en est un. C’est mon « banc des lamentions ». Je viens ici à chaque fois que j’ai besoin d’exprimer une émotion vraiment forte. Ceci dit, ça fait quelques années que je ne vais plus sur le banc. Je m’adosse plutôt au pied de l’arbre un peu en retrait. Le sol est froid, mais ça me permet de ne pas complètement perdre le fil dans mes émotions. Je sens bien qu’il va falloir plonger dedans. Je me mets dans ma position idéale pour ce faire, la tête enfuie dans les genoux, coupé du monde extérieur. Je ne me concentre plus sur ces émotions que je laisse couler, couler et encore couler.
Je ne sais pas précisément combien de temps est passé quand je me sens apaisé. Je profite de ce moment pour écouter la nature autour de moi, toujours enfui dans mes genoux. Je formule une pensée de remerciement à cet arbre qui entend chacune de mes histoires et je relève la tête.
– Tu vas mieux ?
Un mec est sur mon banc, je m’entends lui répondre
– Euh… ça va oui merci
Il me faut un temps pour réaliser ce qui se passe.
– Je… euh…
– Tu n’as pas à te justifier, je voulais juste vérifier que tu allais bien. Tu ne voudrais pas qu’on aille prendre un thé au chaud ? J’habite pas loin, ça te permettra de te réchauffer un peu avant de rentrer si tu habites loin.
– C’est très gentil, mais je ne suis vraiment pas…
Je viens de réaliser que je suis congelé en vérité. J’ai mal partout, mes articulations me font super mal et j’ai du mal à parler, le menton engourdi par le froid. Je dois être resté là assez longtemps. Je ne sais pas qui il est.
– Je veux bien en fait… Si je ne dérange pas.
– Aller viens ! je ne te l’aurais pas proposé si tu me dérangeais !
– En fait… Je peux vous demander un coup de main ? Mes jambes sont endormies et j’ai du mal à les bouger…
Le mec se lève, s’approche tout naturellement de moi et me prend dans ses bras comme si de rien n’était. Je me rends encore plus compte à quel point j’ai froid quand je suis contre son corps chaud. Il sent bon.
– Je me disais bien que tu aurais du mal. Tu es resté plus d’une heure dans le froid dans cette position.
Je ne dis rien. Je ne veux rien dire. J’entends le sang qui pulse dans ses veines et grâce à lui, le rythme régulier de son cœur. Cœur qui ne bat franchement pas vite quand on sait que le gars porte 50 kg dans ses bras et marche à un bon pas !
Mais c’est qui se type bordel ? Il voit un mec qui ne connait ni d’Ève ni d’Adam et lui, il attend simplement pour être sûr que le mec est safe ? En plus il te prend dans ses bras — normal — comme si tu ne pesais rien et te propose tranquille un thé chez lui ? Un thé en plus pas un café ou un chocolat chaud ! Genre le gars il sait que tu préfères du thé ! Incroyable.

Pris dans mon monologue mental, je n’ai pas réalisé que j’étais à l’intérieur. Chez lui je suppose. Je suis dans un fauteuil sous un plaid hyper doux quand je l’entends revenir, deux tasses fumantes à la main. C’est là que je le vois vraiment. À croire que je n’avais pas voulu voir. Voici ce qui se passe dans ma tête à ce moment précis :
Holy shit ! Mais il est super beau en plus ! Bordel ! Cheveux bruns bien coiffés, sexy petites barbes qui doit faire de ces sensations quand il vous embrasse dans le cou, des yeux d’un bleu… Mais il est grand et en plus il est musclé ! Seigneur ! Bon on ne s’emballe pas Seb hein ! C’est juste un mec hyper sexy et hyper gentil et attentionné, potentiellement super doux et super doué au lit qui t’a juste invité pour prendre un thé pour veiller à ce que tu ailles bien !
– Merci
– Ça te dit de mettre un film ? Ainsi pas besoin de chercher un sujet de conversation qui va tourner autour de pourquoi est-ce que tu étais au pied de cet arbre.
Mais c’est qu’il pense comme toi en plus ! Va falloir sortir de sa léthargie là ! Beau gosse devant toi en a dans le ciboulot ! WIOU WIOU WIOU ! Alerte ! Alarme au mec incroyable enclenchée !
Ce petit dialogue interne me fait sourire très légèrement.
– Oui avec plaisir
– Tu es franchement mignon quand tu souris. Tu devrais porter ce sourire plus souvent, ça te va mieux que la tête dans les genoux.
Il me dit ça en me faisant un petit clin d’œil. Je sens une vague de chaleur monter du bas de mon dos au haut de mon crâne. Même la petite voix de mon esprit est occupée à rougir je pense.
– Bon, ne me juge pas, je mets un de mes films préférés « Pitch Perfect ». Tu verras, c » est drôle et sans prise de tête.
Le film commence. Je bois mon thé et j’apprécie sa simple présence. Mon thé fini, je somnole un peu. J’ai reconnu le goût typique de la valériane. Une infusion donc. Je me retourne vers lui :
– Bien pensé la valériane, par contre ça m’endort un peu.
Il me regarde droit dans les yeux et m’approche de lui. Sans rien comprendre, je me retrouve la tête sur son torse chaud, dans ses bras. J’entends son cœur directement cette fois-ci. Je me sens bien.
– Au fait, comment tu t’appelles mister « je joue aux anges gardiens » ?
– Jeremy. Et toi mister « je m’endors dans les bras d’un inconnu
– Quoi ? Mais c’est pas vrai, je ne m’endors pas du tout, je suis juste sous l’effet du contre coup chaud-froid ! C’est tout !
Encore une fois, je souris, mais cette fois-ci sans le dissimuler.
– Sébastien

Fangsi

Fangsi@outlook.fr

Autres histoires de l'auteur : Un mec incroyable

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/03 : 17 Nouvelles

Andrew Aeshenn
La fibre paternelle gaydu71
Parfaite femelle Femelle
Retour de soirée Vap
Le serveur de la plage Eric
Le sandwich taiwanais Jako
Cours particuliers Julespg
Les toilettes du train Marc
Combien sont-ils ? Houne66
Pas vu venir celle-là ! James
Seul… Jako
Première avec un homme mûr Curiosite40
Dernier sauna à Paris Chopassif
Lieu de drague Puteadispo
Le mec de ma coloc Bryan
Siaka, le bel Ivoirien Gregmrs
L’internat Matte070

La suite... 7 épisodes

Le moniteur moto -09 Sketfan
Ma gorge défoncée -05 Mâlelope
Mon demi-frère hétéro -05 Oldyano
Stage BTS à la ferme -09 Stéphane
Soumission & Domination -523 Jardinier
Le patient -05 d.kine.75
Mariage pour tous -05 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)