NEWS :
24 Fév.

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

146 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Nouvelle vie

Chapitre 1

Je m'appelle Patrice j'ai 60 ans, je viens d' être à la retraite pour carrière longue, entre nous, il était temps, Ce n'est pas que mon métier m' était insupportable, mais je travaillais depuis l'âge de 18 ans , et ça suffisait, Je suis un mec qui a toujours été soumis dans sa vie, je n'avais pas beaucoup de caractère, je me faisais piétiner par mon père , une personne très sévère et même , on peut le dire, détestable, j' avais l'impression qu'il prenait un malin plaisir à m'humilier, c'est peut être cela que ça a influencé ma vie sexuelle, j'étais très timide alors quand je rencontrais un mec je le laissais plutôt faire et décider de tout, ça a fini par devenir un fantasme, devenir la chose de quelqu'un, c'était aussi une façon de cacher ma timidité, Beaucoup plus tard, à l'age de 49 ans j'ai eu enfin le courage, d'aller sur un site de rencontre BDSM, J'ai été contacté par un master, il était célibataire, d'après les photos sur son profil c'était un beau mec bien musclé, j'ai répondu à son message et deux jours après il était chez moi, C'était fou, je n'avais jamais été le slave d'un mec et ça m'a beaucoup plu, je lui plaisais et 3 fois par semaine, il était chez moi pour des plans de plus en plus hard, et plus c'était hard et plus ça me plaisait, il envoyait des potes à lui pour me soumettre, me travailler, et me baiser, ça me rendait fou, et au bout de deux mois je suis tombé amoureux de mon master, il pouvait me demander et me faire tout ce qu'il voulait, même si je souffrais, j'étais prêt à tout, pour lui prouver que j'étais à lui je me suis fais tatouer le mot «SLAVE» sur le pubis, je me rasais complètement le corps, je me rasais même la tête, j'étais habillé avec des bracelets de poignets, chevilles, un collier de chien en cuir qui fermaient par des cadenas, une laisse, une cage de chasteté, un bâillon, un bandeau des pinces sur les seins j'achetais énormément de matos, il fallait qu'il soit le plus excité possible de cette façon il s'occupait de moi de plus en plus hard, j'étais le vrai slave que beaucoup aurait aimé avoir, Et puis la déception est survenue, il m'a annoncé qu'il était marié, J'étais extrêmement malheureux qu'il m'ait menti de la sorte, j'ai voulu arrêter là la relation, mais comme il avait beaucoup d'influences sur moi, je me suis laissé prendre au piège, et ai fini par accepter de rencontrer sa famille en me faisant passer pour un copain de sport, à chaque fois que j' étais invité à un repas de sa famille j'étais complètement paniqué, et quand il avait envie de me soumettre il prétextait aller faire du vélo, venait chez moi pour une séance BDSM très hard, il adorait me travailler , me faire souffrir, il prenait son plaisir comme ça, et j'étais heureux de le rendre heureux, Son truc c'était le fisting, la cire, l'électro, le travail dur des tétons etc,,, C'était de plus en plus hard, il n’emmenait dans des club hard pour me donner à d'autres mecs, j'ai fini par accepter la situation, j'y trouvais mon compte même si j'avais l'espoir de vivre une vie de slave à domicile, mais il était marié, j'étais résigné, mais quand il a été retraité nos séances se sont espacées parfois, je ne le voyais pas pendant 2 mois, car il partait dans sa famille avec sa femme, j'étais très frustré, il me disait que je pouvais voir d'autres mecs, mais quand on aime quelqu'un on ne peut pas le tromper, même si lui ne se gênait pas, j'ai découvert qu'il venait rarement chez moi mais qu'il voyait d'autres mecs, une fois j'ai loué une salle pour faire un grand repas j'ai invité ma famille, mes amis et sa famille, ses frères et ses neveux et nièces, ma sœur était au courant de notre relation, mais avait du mal à le supporter, il était complètement ivre et à commis l'irréparable, il a dit à ma famille quelle était la nature de notre relation, que je faisais des vidéos pour lui et qu'il se masturbait en les regardant, quand j'ai appris cela, j'étais effondré, je suis tombé en dépression, et j'ai décidé de ne plus le voir, J'avais du mal à récupérer de cette trahison, et j'ai décidé que plus jamais je ne rencontrerai quelqu'un, Trois ans après arrive la Covid, Après les confinement successifs et pas mal de problèmes, j'avais pris énormément de poids, moi qui faisait énormément de sport, ça m'a déclenchait une grosse déprime, il fallait que je remédie à cela, c'est pour cette raison que je me suis inscrit dans une salle de sport, habituellement j'y allais avec mon master, mais il fallait que je me dépasse et que j'y aille, même seul, je me suis donc inscrit et ai décidé d'y aller quatre fois par semaine, Ça faisait presque 15 jours que je soulevais la fonte, quand un mec est venu vers moi pour me dire «Excuses moi, je sais que je mêle de ce qui ne me regarde pas, mais tu fais mal tes exercices et je suis sûr que tu vas finir par te blesser», Je me tourne vers lui et remarque que c'est un mec plus grand que moi , je fais 1,81cm, il était en short assez court avec des cuisses qui tendaient bien le tissu,un débardeur très échancré on remarquait bien ses gros pectoraux bien poilus et une très belle gueule virile, il était plutôt bronzé avec des yeux bleus très clairs, en un mot un beau mec, «Je sais que je ne suis pas le roi de la musculation, ça fait tellement longtemps que j'en ai fait» il me répond «Si tu veux , je peux te coacher ,je viens le lundi, mardi, jeudi et vendredi dans deux mois je suis a la retraite et pourrai venir 6 fois par semaine » je lui dis c'est drôle , moi je suis à la retraite depuis deux mois» il m'a aidé à faire mes exercices et tant mieux, car c'était loin d'être parfait, A la fin de la séance je l'ai suivi pour prendre une douche, Je me suis déshabillé et me suis foutu sous l'eau, je ne pensais plus à mon tatouage «SLAVE», quand il l'a vu, j'étais gêné, il me regarde et me dit en souriant « j'aime beaucoup ça, tu veux venir boire un verre a la maison ? » Arrivé chez lui,il me dit « on va boire une bière, après une bonne séance ça fait récupérer, tu sais j'ai toujours voulu un slave 24 heures sur24, 7 jours sur 7, j'ai un donjon très bien équipé et j'aimerai bien que tu en profites » Il me propose de passer un WE entier chez lui et j'ai accepté, Je suis arrivé chez lui le vendredi soir jusqu'au lundi matin, dès que la porte s'est ouverte il m'a dit de mettre a poil et m'a confisqué mes fringues, j'ai passé les 3 jours à poil, je dormais dans une cage, je mangeais dans une gamelle, il a effectivement un donjon très équipé, il a dit qu'il voulait que je signe un contrat d'appartenance, j'ai dit oui, du coup il m'a dit que je devrais partir un mois en stage chez un pote qui est master avec un slave à domicile, il sera chargé de m'apprendre à être un slave dévoué et obéissant, il sera aussi chargé de me faire tatoué un code barre sur une fesse et me mettre des anneaux dans le nez, les tétons,les oreilles et le gland, j'aurai une cage de chasteté qui sera retirée uniquement dans l'urgence, ou si je dois voir le médecin, à la suite de ce stage je signerai un contrat d'appartenance totale, J'ai dit que j'étais d'accord, j'ai répondu sur le coup, puis je me suis demandé pourquoi avoir répondu aussi vite, Et puis finalement, il est célibataire, ça peut déboucher sur quelque chose de bien, Il s'appelle Marc, il a 60 ans comme moi,après mon stage je partirai chez lui, je signerai un contrat d'un mois et si il est satisfait, je signerai un contrat définitif et je devrai revendre ma maison pour habiter chez lui,Je ferai tout ce qu'il me demande et me donnerai entièrement a lui pour être le slave soumis et endurant qu'il recherche, Je dois,en toute circonstances l'appeler Monsieur même en public, je ne dois jamais prononcer son prénom et ne dois jamais le regarder dans les yeux, et parler uniquement quand il me le demande, Mon argent et le sien resteront sur nos comptes respectifs, je dois gagner l'argent de la maison, Pour cette raison il va me louer à des mecs pour des séances BDSM ou même faire des ménages à poil, il va ouvrir un blog payant sur une plate forme en Hollande où il diffusera toutes les vidéos des séances de BDSM , J'aurai en permanence des bracelets chevilles, poignets, un collier et un harnais en cuir, même s'il reçoit des invités, je ferai le service comme ça, tout les deux jours je serai rasé entièrement , il ne veut voir aucun poil, je n'ai pas le droit d'utiliser la salle de bain ni aucun meuble, je serai lavé dans le jardin au tuyau d'arrosage quel que soit le temps, il contrôlera mon téléphone, mon ordinateur et mon courrier, je ne pourrai plus me déplacer seul, il m'accompagnera partout ou j'irai, il m’emmènera à l'hosto faire tous les tests de dépistage possible pour avoir des rapports sans préservatifs, je dormirai dans le donjon dans une cage, et ne m'en sortira que quand il a besoin de mes services, j'ai hâte de passer ce stage et de signer le contrat d'appartenance, Une fois par mois il va à un dîner chez un pote, c'est une réunion de master, ils sont 12 et 8 d'entre eux ont un slave à domicile, ils viennent avec leurs slaves pour les faire participer à des concours, comme celui qui supporte le plus de poids aux couilles ou aux seins, celui qui reçoit le plus de coups de fouet, entre autres, Tout les jours j'aurai des séances d'entraînement pour gagner ce concours diffusé en direct sur le net, il va m'élargir le cul pour me faire un double fist, il veut m'allonger les tétons le plus possible, J'ai été convoqué le samedi suivant à 13 heures chez mon maître, dès mon arrivée il a pris mes fringues, m'a lavé au tuyau d'arrosage dans le jardin et m'a fait un lavement avec celui ci, je suis arrivé avec ma cage de chasteté mais il m'a montré celle que j'allais porter dès le contrat signé, ça a l'air d'un œuf en acier qui pèse 2 kilos , quand il est porté on ne voit plus rien, la bite et les couilles sont emprisonnées, il m'a mis un large collier et des bracelets chevilles, poignets aussi larges le tout fermé par des cadenas, m'a mis un bâillon avec un gode, j'ai cru m'étouffer et un bandeau le tout fermant à cadenas, Il m'a lié les mains dans le dos et m'a enfermé dans la cage du donjon dans le noir, il a dit « je viendrai te chercher si j'ai besoin de toi » il y a 8 caméras dont 2 infrarouges, il va me surveiller sur sa télévision, je ne me rendais pas compte du temps qui passait, après plusieurs heures, j'ai entendu la porte s'ouvrir, c'était lui, il ma sorti de la cage et m'a mis des pinces aux seins reliées par une chaîne , Le donjon se trouve dans une chambre du rez de chaussée, il m'a mis une laisse et m'a entraîné dans le salon, Là, il m'a enlevé le bandeau tout en me laissant le bâillon, j'ai découvert 5 mecs assis dans les fauteuils, j'étais mortifié, il m'a présenté comme son nouveau slave qui va devenir son slave à domicile, j'étais mortifié, Mon maître m'a emmené dans la cuisine et me dit « Tu vas servir l'apéro, la bouffe, ça vient d'un traiteur mais la prochaine fois c'est toi qui feras le repas, tu te démerdes , tu nous sers comme des princes, ensuite tu te mets à genoux à côté de moi à quatre pattes le front sur le carrelage », J'ai donc servi l'apéro et ensuite j'ai dressé la table dans la salle à manger sur une table en verre et quand j'ai eu fini, je suis allé près du fauteuil de mon maître pour me mettre à quatre pattes le front sur le sol, Il m'a dit devant ses invités « pour te récompenser, tu as le droit au martinet » j'ai du compter bien fort les coups qu'il me donnait, jusqu'à 20, quand il fallait que je remplisse les verres il me donnait un coup sur le dos sans me parler, Ils ont bien bu et fumait des joints, moi je n'ai droit à rien, , que de l'eau, il veut que j'ai l'esprit clair pour ressentir tout ce qu'il me fait, quand c'était l'heure de manger il m'a donné un gros coup de martinet sur le cul « allez sers la bouffe » je suis allé à la cuisine pour servir le repas et entre chaque plat je me mettais à quatre pattes sous la table en verre pour être vu de tous, Ils ont bien bu et bien mangé, au dessert il m'a dit que c'était mon tour de manger et d'aller chercher mes gamelles, l'une comprenait de l'eau et l'autre la bouffe froide coupée en petit morceaux, Il a pris ces gamelles , les a mises sous la table, m'a attaché les mains dans le dos et je devais manger comme ça, ils étaient tous défoncés et se foutaient de ma gueule à me voir manger de cette façon, Quand j'ai presque fini ma bouffe, il a prit ma gamelle, a sorti sa queue et a pissé dedans, l'a replacé sous la table et me dis « Continues de bouffer bâtard » j'ai fini ma gamelle, et il m'a détaché les mains pour que je débarrasse la table, Ils sont partis dans le salon, je leur ai servi le café et les alcools, j'allais me remettre à quatre pattes à coté de lui il m'a dit « c'est bon on a plus besoin de toi je te ramène au donjon »il m'a remis le bâillon, le bandeau et la laisse et à quatre pattes j'ai rejoins, ce que je pensais être la cage, Arrivé, il m'a attaché a la croix de Saint André, m'a mis un poids d'un kilo sur la chaîne reliant les pinces et m'a mis un parachute avec 4 kilos, je les supporte assez bien et il l'a vu , il a ajouté un kilo supplémentaire et me dit a l'oreille « tu supportes c'est sûr mais tu verras après plusieurs heures et tu peux toujours gueuler la pièce est bien insonorisée et en plus on te matte à la télé et ça nous excite un slave qui souffre », des heures de souffrance avec le bâillon qui m'étouffait et le bandeau, j'avais mal dans le noir, j'essayais de prendre de bonnes inspirations pour calmer la douleur, ça marche un temps c'est tout, ça devenait insupportable, J'ai entendu la porte s'ouvrir, il m'a dit qu'il était fier de moi que ses potes étaient impressionnés, il m'a enlevé les pinces, le parachute, le bâillon et le bandeau, Il m'a remis la laisse, emprisonnées, il m'a mis un large collier et des bracelets chevilles, poignets aussi larges le tout fermé par des cadenas, m'a mis un bâillon avec un gode, j'ai cru m'étouffer et un bandeau le tout fermant à cadenas, Il m'a lié les mains dans le dos et m'a enfermé dans la cage du donjon dans le noir, il a dit « je viendrai te chercher si j'ai besoin de toi » il y a 8 caméras dont 2 infrarouges, il va me surveiller sur sa télévision, je ne me rendais pas compte du temps qui passait, après plusieurs heures, j'ai entendu la porte s'ouvrir, c'était lui, il ma sorti de la cage et m'a mis des pinces aux seins reliées par une chaîne , Le donjon se trouve dans une chambre du rez de chaussée, il m'a mis une laisse et m'a entraîné dans le salon, Là, il m'a enlevé le bandeau tout en me laissant le bâillon, j'ai découvert 5 mecs assis dans les fauteuils, j'étais mortifié, il m'a présenté comme son nouveau slave qui va devenir son slave à domicile, j'étais mortifié, Mon maître m'a emmené dans la cuisine et me dit « Tu vas servir l'apéro, la bouffe, ça vient d'un traiteur mais la prochaine fois c'est toi qui feras le repas, tu te démerdes , tu nous sers comme des princes, ensuite tu te mets à genoux à côté de moi à quatre pattes le front sur le carrelage », J'ai donc servi l'apéro et ensuite j'ai dressé la table dans la salle à manger sur une table en verre et quand j'ai eu fini, je suis allé près du fauteuil de mon maître pour me mettre à quatre pattes le front sur le sol, Il m'a dit devant ses invités « pour te récompenser, tu as le droit au martinet » j'ai du compter bien fort les coups qu'il me donnait, jusqu'à 20, quand il fallait que je remplisse les verres il me donnait un coup sur le dos sans me parler, Ils ont bien bu et fumait des joints, moi je n'ai droit à rien, , que de l'eau, il veut que j'ai l'esprit clair pour ressentir tout ce qu'il me fait, quand c'était l'heure de manger il m'a donné un gros coup de martinet sur le cul « allez sers la bouffe » je suis allé à la cuisine pour servir le repas et entre chaque plat je me mettais à quatre pattes sous la table en verre pour être vu de tous, Ils ont bien bu et bien mangé, au dessert il m'a dit que c'était mon tour de manger et d'aller chercher mes gamelles, l'une comprenait de l'eau et l'autre la bouffe froide coupée en petit morceaux, Il a pris ces gamelles , les a mises sous la table, m'a attaché les mains dans le dos et je devais manger comme ça, ils étaient tous défoncés et se foutaient de ma gueule à me voir manger de cette façon, Quand j'ai presque fini ma bouffe, il a prit ma gamelle, a sorti sa queue et a pissé dedans, l'a replacé sous la table et me dis « Continues de bouffer bâtard » j'ai fini ma gamelle, et il m'a détaché les mains pour que je débarrasse la table, Ils sont partis dans le salon, je leur ai servi le café et les alcools, j'allais me remettre à quatre pattes à coté de lui il m'a dit « c'est bon on a plus besoin de toi je te ramène au donjon »il m'a remis le bâillon, le bandeau et la laisse et à quatre pattes j'ai rejoins, ce que je pensais être la cage, Arrivé, il m'a attaché a la croix de Saint André, m'a mis un poids d'un kilo sur la chaîne reliant les pinces et m'a mis un parachute avec 4 kilos, je les supporte assez bien et il l'a vu , il a ajouté un kilo supplémentaire et me dit a l'oreille « tu supportes c'est sûr mais tu verras après plusieurs heures et tu peux toujours gueuler la pièce est bien insonorisée et en plus on te matte à la télé et ça nous excite un slave qui souffre », des heures de souffrance avec le bâillon qui m'étouffait et le bandeau, j'avais mal dans le noir, j'essayais de prendre de bonnes inspirations pour calmer la douleur, ça marche un temps c'est tout, ça devenait insupportable, J'ai entendu la porte s'ouvrir, il m'a dit qu'il était fier de moi que ses potes étaient impressionnés, il m'a enlevé les pinces, le parachute, le bâillon et le bandeau, Il m'a remis la laisse.

De slave désabusé à slave abusé

jacky.leclercq@outlook.fr

Suite de l'histoire

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 22 Fév. | 74 pages

Les nouvelles | 19 Pages

Envoie ta première histoire !
Baise dans sa cave Djack
Arran Elio
Prof au sauna Meetmemz
Spartacus Spartacus
Militaires suisses gradés Maxance
Pacha rebeu Meetmemz
Le copain de ma nièce Bugs
Le plombier Geoffrey
Un été à la campagne Meetmemz
Mon voisin rebeu Tymeo
La femelle de Karim Jules
Confinement en famille Meetmemz
Passif Première Franck
Guillaume Amical72
Sodomie devant voyeur Djack
Marc L3vicura
Tel est pris Stephdub
Retour de match Bouleetbite
Sauna Octopus Marco13

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 146 pages en + ici

Les séries : 55 pages

Nuits aux campings | 4 | +1 Thomas
1234
Agriculteur S19 | 12 | +1 Amical72
12 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 89 | 10 | 11 | 12
Mon gros membre | 4 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34
Fuckboy Hétéro | 3 | +1 Julian
1 | 2 | 3
Agent 069 | 9 | +1 Ceven-X
1 | 2 | 34 | 5678 | 9
Bon garçon | 8 | +3 PupOrock
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
New York | 3 | +1 Passif17
1 | 2 | 3
St-Sylvestre | 8 | +1 Bouleetbite
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 678
Combat de lutte | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Abdoul | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Octobre 2023 : 3 489 971 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : mercredi 15 novembre 2023 à 09:59 .

Retourner en haut