PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission & Domination 296

Mon chauffard suite 2, son coloc.

Je me réveille le matin suivant en pensant à Stéphane. S'il n'a déjà pas trop de temps, ses déplacements en scooter vu les distances entre son logement, l'hôpital et le blockhaus n'améliorent pas les choses.

Comme je remplace mes premières RCZ, je pourrais en garder une pour lui.
Je fais part de ma décision à PH qui m'approuve.
Le temps d'organiser ça et je profite qu'il soit à l'hôpital trois jours plus tard pour faire l'échange avec son scooter. Avec l'aide de Cédric, PH procède à l'échange des véhicules et, avec la complicité de mon médecin chef de service, des clefs et des papiers enfermés dans son placard de service.

Samir m'emmène avec la 300C en vue de la voiture à la fin de sa période de travail. Je veux voir sa réaction.

Il sort du bâtiment avec un de ses amis je pense. Je le vois chercher partout son scooter jusqu'à ce qu'il regarde dans sa main et qu'il voit que ce ne sont pas les mêmes clefs. Il appui sur la clef et déclenche l'ouverture de la RCZ avec allumage des clignotants.
J'entends distinctement son pote lui dire qu'il n'avait pas perdu au change, rapport à sa vielle caisse qu'il avait cassée.

Ils font le tour de la voiture. Je demande à Samir d'avancer la 300C devant la RCZ et que j'appelle Stéphane. Il ne comprend toujours pas. Pourtant avec la file de RCZ garés devant le blockhaus l'autre soir, j'avais pensé qu'il percuterait plus vite. Probablement la fatigue  de sa garde.

Quand il vient à ma portière son pote le suit. Je ne peux m'empêcher de le mater. Jeune,  châtain en broussaille, un peu plus petit mais plus carré avec un sourire franc qui barre une jolie tête aux yeux un peu creux.

Je dis à Stéphane que, puisque j'avais cassé sa caisse, il était normal que je la lui remplace. Il manque de s'étrangler à m'entendre.
L'autre est mort de rire de le voir s'empourprer comme ça. Il me serre la main et se présente : Gwen, un des colocataires et néanmoins collègues de Stéphane. Je lui dis qu'il devrait, peut être, rentrer avec son copain pour éviter un nouvel accident.
Stéphane veut refuser mais je lui glisse la carte d'essence et précise qu'elle est déjà assurée et que de toutes les façons, ce n'était qu'un prêt.

Le soir même il passe au blockhaus. Il veut me rendre les clefs. S'ensuit une bataille d'arguments où de toute les manières je gagne. Comme il n'a pas fait sa séance de muscu, je descends avec lui au second et le suit de près. Il peine mais ça passe. Jona a bien estimé ses forces.
Nous discutons encore sur le sujet de la voiture, du sport, de ses études et de ses moyens financiers.
Clem arrive avec Benoît. Mes Escorts ont maintenant tous un code d'accès propre qui leur permet d'entrer au 1er et 2ème étage, c'est-à-dire l'étage « Escort », chambres et dressings et celui du plateau « sport ».
Ils m'embrassent et font de même avec Stéphane, qui n'en a pas encore l'habitude. Ils s'installent sur les machines et je profite de leur présence pour qu'ils m'aident à persuader Stéphane de continuer le sport.
Ils lui sortent des arguments auxquels je n'avais pas pensé. Notamment Clem que les études de Kiné rendent plus compréhensif à sa charge de travail.

 Ils suent tous sous mon regard. A force ça me fait bander de les voir. Leurs muscles couverts de sueur brillent à la lumière. Et je ne peux empêcher mon esprit de superposer des images de baise.
Maxou, comme prévenu par un 6ème sens débarque à son tour et je trouve qu'il à l'air content de tomber sur Stéphane. Lui, il ne se gène pas pour lui rouler un patin. Le Stéphane en ressort tout rouge !
Maxou se change devant nous, restant un peu trop longtemps à poil avant d'enfiler un jock.
Il fait quelques exercices mais cesse vite pour prendre sa douche avec Stéphane. 
Je reste avec Clem et Benoît. Alors que les douches s'éteignent, je m'attends à les voir ressortir. Mais les éclats d'eau m'indiquent qu'ils sont dans la piscine.
Comme le silence se fait, je demande à Clem d'aller voir discrètement. Il revient quelques secondes plus tard et tout bas me dit qu'il a trouvé Maxou en train de pomper la bite de Stéphane.

Nous faisons comme si de rien n'était alors qu'ils nous rejoignent un bon ¼ d'heure plus tard.

Lors qu'une de mes visites de contrôle à l'hôpital, je tombe sur le colocataire de Stéphane qui me demande ce que j'ai fait à son Stéphane.
Je ne comprends pas de quoi il parle. Il me dit alors que d'un abord plutôt renfermé, il était depuis quelques jours, beaucoup plus expansif, moins obnubilé par ses cours, en un mot plus « humain ».
Je n'allais pas lui dire que c'était de se faire dégorger le poireau qui avait du le décoincer. Du coup je lui ai dit qu'il s'était mis au sport, que ça venait surement de ça.
Comme lui-même fait partie d'une équipe de rugby, il me dit qu'en effet il en avait besoin et que c'était pas faute de l'avoir incité à en faire.

 J'aime bien ce mec ! Franc du collier, ouvert. Comme je sais qu'il est dans la même situation financière que Stéphane et que j'ai besoin d'Escort hétéro pour ma clientèle féminine, je lui demande s'il l'est (hétéro).
Il est un peu étonné de ma question mais acquiesce que c'est effectivement le cas. Sans lui laisser le temps de cogiter, je lui propose de taffer pour moi, moyennant finance bien sûr et sous réserve qu'il assure physiquement.

J'avais vu juste, cela l'intéresse. Déjà, baiser c'est dans les cordes de n'importe quel jeune, mais sachant qu'ils étaient toujours justes, même en mutualisant leur logement, je jouais sur du velours.
Il me demande direct comment ça va se passer. Je lui fixe un rendez vous pour le lendemain soir au blockhaus.

Recrutement de Gwen :

Il arrive à l'heure prévue. Ammed le fait monter au premier où je l'attends derrière mon bureau.

Il m'aide à remplir sa fiche en me précisant les données de base. Etat civil, domiciliation, R.I.B.,  taille, poids, statut sérologique. Arrivé là, je lui demande de se déshabiller.  Habitué aux vestiaires, il se met en slip et sans difficulté à poil quand je lui demande.

Trop poilu pour le style de mon agence. Je le lui dis et lui demande si ça posera un problème avec ses copains du rugby. Il rigole et me dit que certains se rasent complètement. Je lui demande de bander pour pouvoir disposer des dernières dimensions qui me manquent. Sans fausse pudeur, il se branle et nous pouvons mesurer un bel engin de 19cm mais surtout de 6 de diamètre. Il devrait être apprécié de mes « couguars » ! Les couilles sont raccord avec le diamètre.
Je lui demande de m'aider à l'accompagner à la salle de bain de l'étage et assis sur le rebord de la baignoire, lui indique ce que je veux voir disparaitre sous le rasoir, la crème épilatoire et la tondeuse.
Torse, aisselles, jambes et avants bras à la crème, ça tient plus longtemps. Il s'occupe seul de ses couilles et de garder un cm ras de poils au dessus de la queue. Pour la raie du cul, il se penche devant moi et je lui rase le tour de la rondelle.
Passage sous la douche, il en ressort tout lisse. J'en profite et passe ma main sur son corps. Elle glisse sur sa peau jusqu'à sa bite que j'empoigne pour en vérifier la fermeté.
Cela ne le choque pas, du coup je lui demande s'il ne s'est pas déjà fait des mecs.
Réponse «  un des mecs du club aime bien s'en prendre une grosse de temps en temps ». Je lui demande alors s'il serait partant pour faire aussi des prestations avec des homos passifs ?
Il est d'accord pour ça aussi. Ça m'arrange !
Il ajoute qu'il s'essaierait bien à la sodo quand je serais en état. Je le prends au mot et lui dit de se préparer la rondelle. J'appelle PH que j'ai entendu rentrer.
Quand il arrive je lui explique qu'indisposé comme je l'étais, je ne pouvais tester les recrues en l'occurrence Gwen. Il jette un œil dans la salle de bain et revient avec l'animal. Je précise à PH que si Gwen est un hétéro qui a déjà sodomisé un mec, il n'était pas contre un essai comme passif. Je leur demandais donc de s'enculer  réciproquement l'un l'autre.
Mon PH qui est aussi chaud que moi se met aussitôt à poil, présentant son beau 19x6 tout raide.
Moi je mate surtout les réactions de Gwen. De voir mon PH nu ne le fait pas débander, un bon point pour lui !
PH s'agenouille pour lui tailler une pipe. Entre deux pompages, il me dit apprécier la douceur de sa peau fraîchement épilée.
De lui-même Gwen propose un 69.
 Je les fais passer dans la première chambre pour plus de confort.

Gwen n'hésite pas et je le vois s'activer sur plus de la moitié de la bite de PH. PH, lui, pompe sans difficultés la queue entière de Gwen. A vouloir l'imiter, Gwen s'étrangle plus d'une fois et je lui dis d'arrêter que s'il le veut je lui apprendrai plus tard à pomper en gorge profonde. Il passe alors à la rosette de mon PH. Comme il s'y prend bien, je lui demande s'il le fait avec son pote de rugby.
Réponse « oui, j'ai remarqué que ça lui détendait bien l'anus et favorisait l'enculage ».
Cela dit, il retourne s'occuper de PH. A son tour ce dernier le prépare en vue de son dépucelage.
De mon coté je roule mon fauteuil jusqu'à la table basse et en sort, le gel, les kpotes et du poppers.
PH positionne Gwen à 4 pattes sur le lit et le prévient qu'il va sérieusement le préparer.
Les doigts plein de lubrifiant, il commence à élargir la rondelle de Gwen. Un petit moment avec son seul majeur puis rapidement il l'accompagne de son indexe.
Gwen souffle un peu mais se décontracte. Il joue le jeu. J'aime les mecs qui ne reviennent pas sur leurs décisions.
Quand il se fait défoncer avec trois doigts, je pousse PH à l'enculer. Je vois Gwen sursauter quand il m'entend l'énoncer aussi brutalement. Je roule à sa tête et débouche un flacon de poppers ; il sait ce que c'est et me demande si c'est indispensable. Je lui dis que c'est à lui de voir et fais signe à PH de l'enculer.
Mon PH est royal ! Un bon coup de rein et il s'enfonce à moitié dans Gwen qui ne peut retenir un cri. Il m'arrache alors des mains le flacon et sniff trois bonnes respirations avant de souffler à PH de finir de l'enculer.
Après ça, il laisse PH faire. Moi je matte. Il ne débande pas sous l'effet d'une bite dans le cul. Bon ce n'est pas non plus un monstre qu'il se prend mais pour une première, un 19x6 c'est déjà pas mal !
Je scrute surtout son visage et les déformations qui y apparaissent. Les crispations du départ font vite place à des sourires de plaisir. PH y met tout son savoir faire et je le remercie. Je leur demande d'arrêter alors que la respiration de Gwen se raccourcie. Je ne veux pas qu'il jouisse tout de suite, je veux le voir dans ses fonctions d'« actif ».
Renversement de situation. Mon PH se pose à 4 pattes sur le lit et bien cambré attend la saillie. Il me fait envie ce con ! J'attire sa tête vers moi et lui roule un long patin.
Quand je le laisse, Gwen qui attendait en position de départ, l'encule aussi sèchement qu'il l'avait été.
Il a le coup de rein dominant, sec, alternant petit coup dans le fond avec grands retraits, parfois totaux avec attente avant de ré-enculer. Je lui demande où il avait appris à baise comme ça.
Il m'avoue que ce n'est pas avec les meufs mais sous les conseils du pote PD qui kiffe sa bite. Il ajoute que les meufs avaient apprécié l'évolution dans sa façon de les baiser aussi.
Je le laisse tranquille. Je « roule » autour du lit. De dos, il a deux jolies fossettes au dessus de ses fesses. Ils me font bander ces deux mecs en rut !
Je vois PH prendre du plaisir à se faire limer le cul. Comme je ne suis pas « facile » d'accès en ce moment, il s'endort souvent la queue raide ! Ça me fait plaisir de le voir prendre son pied. Va falloir que je le pousse un peu car de lui-même il ne va pas aller voir ailleurs !

Je vois Gwen se figer, planté jusqu'aux couilles dans mon PH et « spasmer » à chaque éjaculation. PH jute sur les draps, les épaules écroulées sur le lit.

Après un court répit, PH, qui connait bien son homme, vient me tailler une pipe. Alors que je suis tout à l'écoute de ma bite, J'ai la surprise d'entendre Gwen lui demander de céder sa place. J'ouvre les yeux. Il est encore à poil. Il me dit que s'il avait bien compris, j'avais besoin de mecs « ouverts » dans ma boite et que l'avant goût qu'il avait eu avec PH ne lui avait pas déplu. PH se redresse et me dit de le prévenir quand je serai à jouir pour qu'il vienne me « boire ».

Gwen s'agenouille devant moi et reprend le taf. Avec les conseils de PH, il alterne le jeu de langue sur la peau fine de mon gland avec des pompages profonds. Plusieurs fois je tape dans sa glotte et il retient difficilement un haut le cœur. Quand je suis prêt, il s'écarte et je jute dans la bouche de PH. Sans se préoccuper de sa présence, PH garde tout en bouche et me roule une pelle avec. Gwen trouve ça bandant et d'ailleurs sa bite se tend à nouveau. Il se branle et jute dans sa main. Il la porte à sa bouche et après avoir goûté du bout de sa langue, il nettoie sa paume sans laisser à un de ses spermatozoïdes la chance de s'échapper.
Je ris de le voir si vorace.
Il rougit et nous dit que c'est pas mauvais finalement.

Passage aux douches et alors qu'il se rhabille, je lui dis qu'il est engagé et qu'il devra, par mail, m'envoyer tous les lundis son emploi du temps de la semaine suivante afin que j'organise ses prestations. Pour le rassurer, car il m'a l'air de flipper un peu, je lui assure qu'il commencera par une cliente.

PH me fait remarquer qu'il doit lui aussi être équipé en véhicule de la société si je veux qu'il ne fasse pas tache dans mon équipe.
Il me dit qu'effectivement la vieille Golf de sa mère commence à ne plus être trop fiable.
Je lui passe l'adresse de mon concessionnaire Peugeot et avant qu'il ne parte, je préviens ce dernier que Monsieur X viendra chercher rapidement une des RCZ qu'il m'avait repris.
Gwen me remercie de tant de sollicitude. Je l'arrête aussitôt et lui dis que ce n'est qu'une histoire de présentation. Je ne travaille que dans le haut de gamme et cela demande d'assurer une façade irréprochable.
Ça me fait penser à sa garde robe et comme il me dit ne rien posséder de plus chic qu'un pantalon gris et un blazer, j'ajoute l'adresse de mon magasin de vêtement avec ordre d'y passer rapidement. Avant qu'il ne me pose la question, je lui dis qu'ils savent ce que j'attends d'eux, il n'aura qu'à présenter ma carte que PH lui donne.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

14 aout 2019

Nouvelles (20)

Abdou Romain
L’école de danse Noah93
Hétéro, juste ce qu'il faut Hugo
What a TØS Sexaddict49
Première hard Tours37
Plan à 3 en extérieur Sylou69
Fouille révélatrice à l’aéroport KarlJ
La piscine Quentin94
Un sauna de verre Glaudoun
Défonce au camping Heysi37
Pauvre Cyrillo Romain
Mes dépucelages -01 XXL
Mes dépucelages -02 XXL
Le fils du shérif -01 Matt
Le fils du shérif -02 Matt
Le fils du shérif -03 Matt
Faire durer le plaisir Frank
Faire durer le plaisir -02 Frank
M Renart
M -02 Renart

La suite (9)

Le cul -02 chuuuut17
Un étudiant appliqué -09 Amical72
Un étudiant appliqué -10 Amical72
Un étudiant appliqué -11 Amical72
Mariage pour tous -14 Yan
Passion en toutes lettres -21 Romain
Passion en toutes lettres -22 Romain
Passion en toutes lettres -23 Cyrillo
Passion en toutes lettres -24 Romain

Aout 2019

Nouvelle

Amoureux de Dimitri Chopassif
Prof de sport Victobg
Lost in Cocktown Pititgayy
Il m’offre son c... Seithan
Jardinier bien bâti Virilbgmuscle06
Mes années de fac Louisallenk
Toilettes publiques Hugo
Anniversaire de mon beauf Linox
La Cage d’escalier Éric
Révélation au club de natation WhiteKnight
Mehdi, le livreur de pizza Pol
Les vices de l’internat Lloh
Le volleyeur et le rugbyman Dolto
Chienne à rebeu Larbin
Nils -01 Renart

La suite

Passion en toutes lettres -17 Romain
Passion en toutes lettres -18 Cyrillo
Passion en toutes lettres -19 Romain
Passion en toutes lettres -20 Cyrillo
La grosse bite de mon beauf -08 Ghost writer
Un étudiant appliqué -07 Amical72
Un étudiant appliqué -08 Amical72
Amour inaccessible -05 Miangemidemon
Nils -02 Renart
Mariage pour tous -13 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)