PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Joggers en rut!

Un p'tit jogging, ouais je vais me faire un p'tit jogging…

Je vous explique, je suis étudiant dans une grande ville est là je suis rentré chez mes parents pour  les deux mois d'été. Chez mes parents ça veut dire en pleine campagne varoise, autant dire pas le meilleure endroit pour choper un mec étant donné que je suis plus ou moins loin de tout et que je n'ai pas de voiture, bref ça fait au moins 15 jours que j'ai rien fait et je suis en manque.

Au passage je pense qu'une description s'impose : Bruno, 19 ans, 1m80, brun, cheveux courts, barbe de 3 jours, baraqué, ouais les épaules bien larges, des pecs volumineux, des abdos bien découpées, biceps au top, et cuisses de rugbyman, justement du rugby j'en ai fait pendant mes années lycées, et j'entretiens maintenant tout ça par de la natation (un temps en temps) et pas mal de muscu, et pour couronner le tout je suis poilu, plus que la moyenne des mecs de mon âge, notamment sur le torse. Un été, juste histoire de voir, je me suis fait le torse à la cire…plus jamais on ne m'y reprendra ! C'est cool oui mais je ne suis pas fan, j'aime le côté viril du torse poilu juste ce qu'il faut que j'ai normalement… Niveau entrejambe je ne me défends pas trop mal : 20x6, actif et homo (évidemment) !

Donc me voilà parti pour mon footing, tennis, short léger, marcel noir bien échancré et un boxer CK bien moulant pour éviter que ça se ballade !

Je cours à peu près 1,5km avant de faire une petite pause à l'ombre, sur un petit chemin peu fréquenté, je déjà en sueur, donc je vire mon marcel, le coinçant sous l'élastique de mon short. A l'ombre je sens une légère brise souffler et passer dans les poils, j'adore cette sensation de fraîcheur et de liberté. Bon, après avoir repris mon souffle je repars, m'enfonçant en plus loin sur ce petit chemin caillouteux.

Encore une petite pause, j'ai fait pas loin de 3km, il ne doit pas être loin d'11h et le soleil tape bien fort, en plus j'irais bien vidanger…je m'enfonce entre les buissons, me planque derrière un arbre, sort mon matos et…enfin voilà quoi. Quand je reviens sur le chemin j'aperçois un mec, un jogger, plus il s'approche et plus je me dis qu'il est pas mal, il s'arrête à mon niveau, reprend un peu son souffle et entame la conversation sur le jogging, la météo bref un peu tout et n'importe quoi, il lâche pas mon torse du regard, j'en profite un peu j'avoue, lui il a pas l'air mal, il a un short noir, un débardeur rouge dans une matière synthétique assez légère, il pas mal, pas mal du tout même, des épaules carrées, un corps qui a l'air plutôt musclé et une tête sympa. Il me dit qu'il va pisser, ok. Ce que je n'avais pas prévu c'est qu'il se planque pas, le mec déballe sa queue tranquillou à côté de moi, je mate, je mate, il me capte, j'avoue je suis pas discret…

_ « Elle te plaît ?

_Ah euh désolé je rêvassais

_Mouais je ne veux pas savoir à quoi tu pensais mais  maintenant faut que tu te fasses pardonner

_Hein comment ça !?

_Bah ouais tu ne penses quand même pas mater ma queue sans te faire pardonner, mais t'inquiètes je vais être gentil, (là il voit bien que je le regarde de manière un peu inquiète), juste je palperais bien les muscles de ton torse, t'as l'air bien baraqué…

_Ha ok oui si tu veux »

Là il pose sa main sur mon épaule et la glisse lentement il palpe mes pecs musclés à pleine main, titillant mes tétons au passage, il passe ses doigts dans mes poils, ce qui dégage cette odeur si virile de poils humide, cette odeur de mec. Il mate mon torse de manière fasciné, comme un gosse devant un nouveau jouet, et histoire de lui faire plaisir je contracte mes pecs sous sa main, il me sourit, et descends sa main, caressant mes abdos du bout des doigts avant d'y mettre carrément la main, bien à plat. Sincèrement ses caresses mettent tous mes sens en éveil, j'adore sentir ses mains passer sur mes muscles, je commence à triquer franchement d'ailleurs…J'étais en train de me dire ça quand je sens sa main saisir ma queue à travers mon short

_ « Ha ben on ne perd pas de temps ! » me lance-t-il, je lui réponds par un sourire et continue à palper ma queue « c'est que t'as un sacré morceaux ! Tu ne dois pas t'ennuyer avec ça, rassure moi tu t'en sers ! ?

_Dès que je peux

_Ha t'as raison des queues comme ça faut s'en servir et la faire partager avec les autres, elle fait combien au juste ?

_20 par 6

_Ouais, pas surpris elle a l'air vraiment grosse »

Là il me lâche et vire son haut m'offrant à la vue son corps musclé et poilu, il n'est pas baraqué mais bien dessiné, des pecs pas très bombés mais bien larges, des abdos justes dessinés, une ligne épaisse de poils partant de l'élastique de son short et remontant jusqu'à son nombril puis un peu plus finement jusque sur son torse où les poils s'étalaient au centre de son torse. Vraiment bien gaulé. Ce n'est certainement pas ma queue qui va se calmer.

Je passe mes mains sur son torse  et lui roule une bonne pelle virile à laquelle il répond avec entrain, je passais ma main sur sa queue déjà bandée dans son short, je le sens frémir à ce moment-là, il me rend la pareille en prenant ma queue en main mais ne met pas longtemps pour glisser sa main sous l'élastique de mon short pour prendre en main ma queue tendue à travers mon calbut, mon short glissa lentement le long de mes cuisses pour atterrir à mes chevilles, je descendis à mon tour son short exhibant alors un beau boxer rouge, déformé par sa trique. Il me serre mon son corps brûlant, passe sa langue dans ma nuque (hmmm) et descendit du bout de la langue sur mon torse, s'attardant sur mes tétons, glissant sa langue entre mes pecs ou sous mes bras, je me fait littéralement dévorer le torse et je prends bien mon pied, ses caresses me rendent ouf, ma queue est à bloc ! Il glisse le long de mon torse pour se retrouver juste en face de ma queue bandée, me la palpe un peu à travers le tissu avant de descendre mon calbut, ma queue ja

Le bâtard me lèche la queue de haut en bas, n'oubliant pas mes burnes, s'acharne sur mon gland décalotté avant de gober ma tige entière, généralement les mecs arrivent pas trop à la prendre entière mais lui,  tranquillou jusqu'à la garde juste avant de la ressortir lentement, il me pompe bien, alternant mouvements lents ou rapides selon, la main juste posée sur sa tête, les yeux fermés je savoure cette bonne pipe d'un mec bg et visiblement affamé. C'est d 'ailleurs au bord de la jute que je l'arrête Bien décidé à lui rendre la pareille je prends  son pieu dressé, à l'air libre depuis déjà un petit moment mais il me fait comprendre qu'il préfére passer à l'étape suivante et se faire enfiler. Pas de problème.

Il m'entraîne à l'écart du chemin, s'avance vers un arbre contre lequel il s'appuie, cambrant bien son cul musclé et bien poilu, je me positionne derrière lui genoux et passe langue directement sur sa rondelle serrée…enfin plus pour très longtemps ! Je dévore avec plaisir son cul, insistant sur son trou assoupli. Je pose un doigt sur sa rondelle qui palpite de plaisir, et l'enfonce sans aucune forme de résistance, vite rejoins par un deuxième, je commence à lui limer le cul à deux doigts quand il m'en réclame un troisième… gourmand ! Mais je ne vais pas lui refuser ce plaisir quand même ! Je repris donc mon ouvrage à 3 doigts ce qui lui arrache quelques gémissements…enfin quand je dis « quelques » je veux dire que si un autre jogger aventureux passe par là…

Pas 5 minutes plus tard il m'indique qu'il a des capotes dans une poche de son short, son short ? Merde il est où celui-là ? Ah oui là ! Bref j'ai la capote en main. Je glisse un peu ma queue dans sa raie histoire de bien me refaire bien bander à bloc, enfile la capote sur ma queue et encule mon compagnon de jeux d'une traite. Je le pris pas les épaules et entreprends mon va et vient qui lui arrache « quelques » gémissement, et à moi aussi, même à travers la capote son cul me fait un bien fou, juste serré ce qu'il faut pour bien enserrer ma teub, bien accueillant, tellement que sans m'en rendre compte j'accélère le rythme jusqu'à lui pilonner le cul, mais il m'excite tellement que j'ai surtout envie de lui démonter son cul  à coup de queue ! Je prends mon pied entre ces fesses et décide de varier le rythme, de lents mouvements doux ou au contraire un bon pilonnage dans les règles de l'art, en  prenant toujours soin de faire des mouvements amples, histoire qu'il sente bien la bonne taille de la queue qui lui lime le cul.

Je glisse une main le long de son corps pour aller saisir sa queue, sa queue raide comme une barre de fer, son gland dégoulinant de mouille, j'ai rarement vu un mec bander autant pendant que je l'encule mais lui on pourrait croire qu'il va balancer la sauce dans 3 secondes.

Le bâtard s'en prend plein le cul et bande comme un âne au bord de l'éjac' ! D'ailleurs 3 minutes plus tard je le vois prendre sa queue et juter abondamment contre le tronc d'arbre avec un râle bien viril ! Je décule, vire la capote, le retourne et le fais se baisser pour me pomper, 10 secondes après je jute comme un malade contre sa langue qui torture mon gland, je m'arrête pas de larguer, je prends un pied comme rarement. Pfiiiou, une fois fini la tension redescend, on se regarde et on sourit, c'était trop bon ! Il a tout avalé, au passage…

On se ressape et retourne sur le sentier, on échange nos num' pour se revoir, chacun repart ensuite de son côté, les burnes plus légères…

IlFornicatore

dkm-6800@hotmail.fr

Autres histoires de l'auteur : Vacances chez un pote - 1 - Joggers en rut!
Le manche du jardinier - Le stagiaire - Piscine nocturne - Salle de muscu - Solo bien chaud

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/03 : 17 Nouvelles

Andrew Aeshenn
La fibre paternelle gaydu71
Parfaite femelle Femelle
Retour de soirée Vap
Le serveur de la plage Eric
Le sandwich taiwanais Jako
Cours particuliers Julespg
Les toilettes du train Marc
Combien sont-ils ? Houne66
Pas vu venir celle-là ! James
Seul… Jako
Première avec un homme mûr Curiosite40
Dernier sauna à Paris Chopassif
Lieu de drague Puteadispo
Le mec de ma coloc Bryan
Siaka, le bel Ivoirien Gregmrs
L’internat Matte070

La suite... 7 épisodes

Le moniteur moto -09 Sketfan
Ma gorge défoncée -05 Mâlelope
Mon demi-frère hétéro -05 Oldyano
Stage BTS à la ferme -09 Stéphane
Soumission & Domination -523 Jardinier
Le patient -05 d.kine.75
Mariage pour tous -05 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)