PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Un mec vraiment spécial

Il y a plusieurs années, je me trouve une fois dans un restaurant pour manger une petite chose ; j'étais seul et je n'avais pas envie de cuisiner… Juste avant de prendre mon dessert, je vais aux toilettes pour pisser. Un mec arrive, deux places plus loin et il cherche directement à voir ma bite ; je ne le connaissais pas du tout. Le gars, entre 55 et 60 ans, taille moyenne, cheveux tout ébouriffés, jolie petit gueule ; il s'amusait avec sa bite mi molle, mais tout de même de bonne taille avec un assez long prépuce. On s'approche, on prend nos bites en mains, mais quelqu'un arrive… Je remets ma queue en place et je retourne à ma place. Pendant que je prends mon dessert, le mec passe près de moi et me donne un bout de papier… puis il continue son chemin. Sur le papier était écrit Je t'attends dehors dans 15 minutes à l'angle de la rue Machin. Curieux de nature, j'étais intéressé à savoir ce que me voulant ce mec. Je finis le dessert, je me bois tout de même un bon expresso sans oublier de payer l'addition.

J'arrive à l'endroit mentionné, le gars m'attendait. Il se prénomme Eric. Il me demande si je voudrais passer un moment avec lui en précisant d'emblée qu'il est un bi convaincu. Etant donné que mon appartement se trouve à deux pas, je l'invite chez moi. A peine arrivés, Eric me roule une pelle avec une force énorme, sa grande langue était longuement dans ma bouche ; le style était bien marqué. On se tâte nos paquets ; je devais bander plus vigoureusement que lui car un tel patin me fait réagir violemment. Nous passons au salon et je lui offre à boire, un whisky ? OK et c'est parti. Lui était assis sur le divan, moi sur un fauteuil en face. En quelques mots, j'ai appris qu'il vivait avec une femme qui lui donnait beaucoup de satisfactions ce qui ne le retenait pas du tout de rencontrer des mecs pour passer des moments très jubilatoires ensemble. Il avait ouvert sa braguette et en avait sorti sa bite moyennement grosse, puis avait également mis à l'air ses couilles monumentales. Il était entièrement rasé, du moins du seul endroit que je pouvais voir. Ne voulant pas rester en arrière, j'ai également mis ma bite à l'air de même que mes couilles, aucune trace de rasage n'existant chez moi. Nous nous sommes levés pour nous astiquer mutuellement. Eric me paraissait pressé de tirer profit de cette situation ; aussi, il m'a demandé si j'é6tais d'accord qu'on se mette entièrement à poil, sitôt dit, sitôt fait. En fait de poil, il n'en avait pas un, Monsieur tenait de tout temps à être entièrement rasé, du visage aux pieds sans oublier aucun endroit. J'ai assez apprécié cela et je l'ai caressé son corps du haut en bas ce qui lui a donné une érection totale. Pour la suite, j'ai proposé que nous allions dans la chambre à coucher.

Une fois sur mon grand lit, Eric s'est mis sur le dos ; bizarre, il avait entièrement débandé, dommage. Il a fait en sorte qu'on ne voie pratiquement plus sa queue qu'il avait bien remise le plus près de ses fesses, tout en serrant les cuisses au maximum. C'était étrange. Il m'a demandé de m'approcher de lui en lui léchant tout le corps de la tête aux pieds, insistant surtout sur les tétons qu'il avait très gros et bien pointus (il avait une poitrine assez volumineuse) et sur la partie pubienne dont on ne distinguait presque plus sa bite. J'ai fait ce qu'il voulait, mais arrivé à la hauteur de ses parties génitales, j'ai voulu écarter ses cuisses pour prendre ce matériel en mains, mais il n'a pas voulu, sous prétexte que je disposerais de tout cela plus tard. Il a aimé mon léchage et m'a demandé si je ne trouvais pas son corps comme celui d'une femme ; il est vrai qu'au niveau de la poitrine, il y a des seins que certaines femmes pourraient envier… Ma seule réponse fut de lui lécher ses seins et lui mordiller ses tétons que je trouvais fort provocateurs. J'avais une trique énorme, alors il me dit : Viens sur moi en mettant ta queue entre mes cuisses, tu verras la suite, mais surtout embrasse-moi très fort sur la bouche… Je me suis donc allongé sur lui et j'ai mis ma queue comme il le voulait car il avait légèrement écarté ses cuisses ; j'ai approché mes lèvres des siennes qui se sont écartées pour que, cette fois, c'est moi qui puisse lui mettre ma langue en entier. Un moment intense et c'est toujours lui qui voulait ma langue ; si j'essayais de prendre la sienne il la retirait. Ce manège a duré un bon moment, je bandais fort, alors que de son côté, je ne rendais même pas compte qu'il avait une bite, bizarre, non ? Si cette situation était acceptable sans nul doute, j'en voulais plus ; en effet, je vous lais aller plus loin et le baiser ce mec particulier, ce que je lui ai dit. Il a accepté.
Je me suis donc retiré et je suis allé chercher sa bite toute molle et caresser ses grosses couilles. J'ai pris sa bite et j'ai introduit ma langue dans son prépuce afin de chercher son gland ; surprise, Eric s'est mis à bander comme un dingue, ce qui a permis au prépuce de se retirer et j'ai enfin pu apercevoir un magnifique gland que j'ai tout de suite pris en bouche. J'ai léché la hampe de sa queue en continuant vers ses couilles monumentales comme déjà dit plus haut. Quelles délices d'avoir tout cet appareillage en mains et en partie en bouche et au bout de ma langue. Le mec avait maintenant un sexe gonflé au maximum, long et fin, un rêve. J'ai poursuivi mon chemin vers ses fesses, le mettant sur le côté afin que je puis voie son trou absolument rasé. Quelle rosette de rêve. Ni une, ni deux, j'ai pris du lubrifiant, un préservatif et sans autre forme de procès, j'ai introduit ma bite dans son puits d'amour qui doit avoir l'habitude d'être pénétré, car ma queue entrait comme dans du beurre. Il s'est mis totalement sur le ventre et ma baise n'a pas duré très longtemps tellement j'avais envie de jouir ; le moment est arrivé et j'ai tout lâché dans la capote qui fut très bien remplie. J'aurais bien voulu me retirer plus vite pour qu'il puisse prendre tout mon jus en bouche, mais c'était trop tard… Le mec était heureux et sans perdre de temps, il a voulu me baiser.

J'ai dû me mettre à quatre pattes, il adore cela. Il m'a longuement léché le cul puis, après s'être encapuchonné, il a introduit sa belle bite dans mon cul et tout s'est fort bien passé. Il m'a limé très longuement avec une certaine force en poussant sa queue au maximum dans mon cul. C'était délicieux bien que par moment j'avais un peu mal, tellement il avait de la force et de la rage à me baiser pour enfin jouir en poussant des cris presque de fauves…

Il a enlevé sa capote et a voulu que je lui nettoie sa bite, ce que je n'ai pas refusé, puis il a très vite débandé, dommage. Je l'ai caressé longuement, on s'est embrassé, ma langue cherchant la sienne et vice versa sans plus aucune domination. Il a eu ce qu'il voulait et moi aussi. Je bandais à nouveau ; il m'a masturbé et très vite j'ai à nouveau joui, cette fois dans sa bouche.

On s'est rhabillé et nous avons terminé notre whisky. Avant de partir, il m'a proposé de se revoir en ajoutant qu'il aurait un immense plaisir qu'une nouvelle rencontre se fasse à trois, lui, moi et sa copine… Pour moi, il n'en était pas question ; il fut très déçu. On s'est embrassé et il est reparti.

Durant un certain temps, on s'envoyait des SMS ; parfois, il renouvelait son souhait d'une baise à trois, me promettant que je ne serais pas déçu. A quelques reprises, j'ai revu Eric chez moi et tous les deux, nous avons baisé à tour de rôle, mais de manière plus simple. Baises toujours très jouissives. Plus je le voyais, plus je trouvais qu'il embrassait mieux et qu'il me pénétrait avec un peu plus de douceur. La dernière baise s'est faite sans capote.

Il y a de nombreux mois que je n'ai plus aucune nouvelle d'Eric, je le regrette un peu car je n'avais plus l'occasion de soupeser ses magnifiques boules très fascinantes.

Leandro

leandrobossi@bluewin.ch

Autres histoires de l'auteur : Ernest et Bruno - Un mec vraiment spécial -

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/03 : 17 Nouvelles

Andrew Aeshenn
La fibre paternelle gaydu71
Parfaite femelle Femelle
Retour de soirée Vap
Le serveur de la plage Eric
Le sandwich taiwanais Jako
Cours particuliers Julespg
Les toilettes du train Marc
Combien sont-ils ? Houne66
Pas vu venir celle-là ! James
Seul… Jako
Première avec un homme mûr Curiosite40
Dernier sauna à Paris Chopassif
Lieu de drague Puteadispo
Le mec de ma coloc Bryan
Siaka, le bel Ivoirien Gregmrs
L’internat Matte070

La suite... 7 épisodes

Le moniteur moto -09 Sketfan
Ma gorge défoncée -05 Mâlelope
Mon demi-frère hétéro -05 Oldyano
Stage BTS à la ferme -09 Stéphane
Soumission & Domination -523 Jardinier
Le patient -05 d.kine.75
Mariage pour tous -05 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)