PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Les potes de mon grand-frère -06

Nous étions tous les quatre à poil : Fred dormait sur son coin de canapé et Kamel comatait par terre, adossé contre le canapé. Il regardait la télé qui était toujours allumé mais il avait fumé trop de joint et dormait à moitié. Guy avait beaucoup fumé aussi mais il avait encore toute sa tête : il en était à la phase où les joints lui enlevaient toute inhibition. Il se leva et prit Kamel par les épaules.

Guy : Viens, mets-toi sur le canapé, tu seras mieux installé.

Kamel se laissa faire et s'affala sur le canapé, à moitié allongé sur le côté droit. Moi, je m'assis sur sa gauche - donc plutôt du côté de son sexe et de ses fesses. Guy, lui, s'assit de l'autre côté, plutôt près de sa tête. Il me fit un clin d'oeil d'encouragement et je me mis à caresser les cuisses de Kamel, son sexe qui restait mou, ses couilles, puis de nouveau ses fesses et je me mis même à glisser ma main entre ses fesses. Kamel ne semblait pas réagir alors j'y suis aller encore plus franchement. Guy  se marrait. Guy se leva - sa grosse queue à demi-molle - et se se posta devant Kamel.

Kamel, sans rien dire, bougea la tête pour regarder la télé. Mais Guy ne se poussa pas. Au contraire, il prit sa queue et la présenta devant la bouche de Kamel. Kamel tourna mollement la tête.

Guy : Vas-y, ouvre la bouche, c'est un jeu.

Guy le prit par la nuque et força le passage. Kamel était trop dans les vapes pour se défendre sérieusement et il finit par ouvrir la bouche. La queue de Guy entra et manqua d'étouffer Kamel qui ne réalisait toujours pas vraiment ce qui se passait. Il se débattit un peu, voulut repousser Guy mais Guy lui écarta les mains, fermement mais sans violence : il lui parlait tout doucement, comme pour l'apaiser et le rendormir.

Guy : Laisse-toi faire ! Laisse-toi faire.

Et Kamel finit effectivement par se laisser faire : il ne suçait pas vraiment Guy, mais Guy faisait coulisser sa queue dans sa bouche. Moi, pendant ce temps, j'avais mit mon doigt dans le trou de Kamel. Ca rentrait très facilement. La situation était à la fois très excitante et un peu dérageante : Kamel ne semblait pas avoir vraiment conscience de ce qui se passait autour de lui, ou en tout cas il était trop faible pour réagir, et Guy et moi en profitions complètement. Je pense que j'étais aussi un peu plus stone que ce que je pouvais croire : dans mon état normal, je ne serais jamais allé aussi loin avec Kamel. Mais là tout semblait facile, évident.

Kamel s'était allongé sur le côté. Moi, derrière lui, je le doigtais avec un puis deux doigts en lui massant bien l'intérieur. Kamel semblait apprécier ce qu'on lui faisait : plus je le doigtais, plus il se mettait à vraiment sucer Guy. Je montrais à Guy la queue de Kamel en train de rebander timidement. Ca nous faisait rire. Je me mis à lui caresser également la queue. Guy, lui, s'était mis à genoux sur le canapé et continuait de pilonner la bouche de Kamel qui bavait de partout. Je voulus voir jusqu'où je pouvais aller et je me suis positionné de manière à avoir ma queue - bandée à mort - au niveau du cul de Kamel.

Guy : Tu vas quand même pas faire ça ?
Moi : Bah écoute, il kiffe mes deux doigts alors pourquoi pas.

Moi, avec mon doigt qui faisait des va-et-vient dans le cul de Kamel, je commençais à être assez chaud et je voulais voir jusqu'où je pouvais aller. J'avais pas de lubrifiant mais ma queue mouillait déjà bien et je mis le plus de salive que je pouvais et je commençais à entrer. D'abord, j'ai joué à caresser son trou avec ma queue, à entrer un petit peu, à ouvrir le passage, à frotter… De lui-même, Kamel écartait les jambes pour me laisser faire, il devait apprécier ça aussi. Puis je me mis à entrer un peu plus concrètement, et à pousser un peu plus fortement. Forcément, malgré mes deux doigts, le passage était plus difficile. Mais comme avec moi Kamel n'avait pas été particulièrement tendre et qu'au final, ça c'était bien passé, j'entrais d'un coup en lui. C'était trop bon : chaud et humide.

Mais la douleur réveilla Kamel  : il ouvrit grand les yeux, sortit la queue de Guy de sa bouche et cria et se débattant.

Kamel : Putain vous faites quoi là !

J'ai pris peur et je me suis retiré. Mais Guy foutut une grosse baffe à Kamel - j'en fus presque choqué !

Guy : Ta gueule et laisse-toi faire, c'est ton tour maintenant.

Kamel se débattit mais Guy lui immobilisa un bras (l'autre était coincé par le canapé) et le prit par la gorge.

Guy : Suce ! Tu appréciais jusqu'à présent… Et t'as pas intérêt à me faire mal.

Et il lui présenta à nouveau son énorme queue à l'entrée de sa bouche. Kamel regarda la queue de Guy avec un drôle d'air. Mais Guy ne lui laisse pas le temps d'hésiter : il serra sa main et commença à étouffer Kamel qui finit par se laisser faire et Guy recommença à pilonner la gueule de Kamel.

Guy : Marc, tu peux continuer ! Lâche-toi !

C'était quasiment un viol mais je ne m'en rendais pas vraiment compte. Je voulus enculer Kamel à nouveau mais il se débattait :  « ah non ! Sucer ok mais je me fais pas enculer ! ». Guy le maintenait toujours pas un bras mais il bougeait son cul et ses jambes pour s'éviter ça : je finis par faire comme Guy, c'est-à-dire que je foutus une énorme baffe bien sonore sur les fesses de Kamel - ça le fit gémir - puis d'une main je me saisis de la cuisse de Kamel, de l'autre je m'appuyais fortement sur sa hanche : avec mon poids, il ne pouvait presque plus bouger. Ma queue trouva d'elle-même le trou et j'entrai à nouveau d'un coup.

Kamel cria à nouveau - si on peut dire « crier » quand on a une queue dans la bouche et qu'on ne veut pas la mordre… On a eu peur de réveiller tout le monde mais on a continué. Je m'appuyais bien sur le corps de Kamel : sa hanche, ses abdos, ses cuisses, pour l'empêcher de bouger et pour en profiter pour le caresser. Il avait un corps musclé et puissant mais là, avec Guy d'un côté et moi de l'autre, on le tenait bien fortement et il ne bougeait plus, il se laissait faire. A chacun de mes coups, il gémissait, il pleurait presque mais moi, je sais pas pourquoi, ça me faisait marrer et ça m'excitait et je continuais à l'enculer de plus belle.

Je glissais un peu sur le canapé et à un moment, je me suis redressé et j'ai changé de position et du coup, ça a aussi changé la position de ma queue : je me suis mis à plus toucher sa prostate. Mais à l'époque, je n'y connaissais rien de tout ça. En revanche, Kamel a aussitôt réagi. Alors qu'il commençait à se calmer et s'être fait à la situation, il se mit à gémir plus fort. Je me suis arrêté, j'ai eu peur de lui avoir à nouveau fait mal - Guy me regarda en se demandant lui-aussi ce qui se passait. Il y eut un moment de flottement mais très vite, ce fut Kamel qui bougea - qui se recula pour s'empaler encore un peu plus sur ma queue. Je n'y revenais pas. Guy arbora un grand sourire.

Guy : Hé ben Kamel, qu'est-ce qui se passe ? Tu kiffes ?
Kamel (en sortant la queue de sa bouche) : Ta gueule !

Je fis à mon tour un mouvement de va-et-vient et ça fit aussitôt gémir Kamel de plaisir. Kamel fit son « Oh putain » que je connaissais bien maintenant, qui m'incita à continuer et à aller encore plus vite et plus fort. Chacun de mes coups semblait électriser Kamel. D'abord, il était tellement étonné par ces sensations qu'il avait arrêté de sucer Guy. Mais une fois qu'il a pris le rythme, l'excitation le gagna complètement et il se saisit de lui-même de la queue de Guy (qui attendait de voir ce qui allait se passer) et il se mit à le sucer comme si sa vie en dépendait.

Guy : T'arrêtes surtout pas ! Marc, je sais pas ce que tu lui as fait mais tu as l'air de bien te débrouiller !

Enculer Kamel, sentir son beau corps sous mes mains, voir la belle queue noire de Guy se faire sucer par Kamel… Je sentais l'excitation monter. Mais ce fut Guy qui éjacula le premier. Il sentit le jus monter, il voulut prévenir Kamel et le faire reculer mais Kamel le suçait tellement avidement qu'il abandonna et qu'il finit par juter dans la gueule de Kamel. Ce devait être intense car Guy avait du mal à se tenir debout, il tremblait presque. Il y eut visiblement plusieurs longues giclées de sperme. Kamel avalait goulument et ne cessait de continuer de sucer - ça ne semblait pas finir ! Mais au bout d'un moment, Guy finit quand même par se retirer.

Guy : Ah la vache, si on m'avait dit que j'allait me faire sucer par deux mecs en une soirée !

Et il s'assit aussitôt sur le canapé, entre Kamel qui avait sa tête au niveau de ses cuisses désormais, et Fred qui dormait toujours. Moi je continuais toujours à l'enculer. Comme il ne suçait plus Guy, il avait fermé les yeux, tout à sa sensation, et il avait saisi ma cuisse pour m'inciter à aller encore plus profondément en lui. Moi je faisais de mon mieux. Je regardais ses réactions pour adapter mes mouvements et je me mis à faire des mouvements de plus en plus amples, à accélérer le mouvement, à ralentir - et Kamel réagissait à chacun de mes rythmes en gémissant de plus belle. Guy nous regardait tout en caressant la nuque de Kamel, machinalement, mais presque tendrement. Dans mon élan, mes mains ne maintenaient plus vraiment Kamel : mes prises avaient laissé la place à des caresses. Ma main se glissa vers les cuisses, vers ses couilles, vers sa queue bandée.

Et là, il se passa quelque chose d'incroyable : j'avais à peine effleuré sa queue et son gland que Kamel sursauta et qu'il jouit. Il n'éjacula pas beaucoup - il ne lui restait pas grand chose ! - mais je sentit son cul se resserrer sur ma queue et ça me fit aussitôt éjaculer moi-même en lui. Nous avons éjaculé en même temps ! Kamel avait prit ma main dans la sienne et la serrait très fort. Je poussais encore plusieurs coups en lui, jusqu'à m'être complètement vidé. Puis je me suis retiré et, épuisé par la fatigue et par la jouissance, je me suis écroulé entre Kamel et le dossier du canapé, un peu coincé mais je n'avais pas la force de faire autre chose. Kamel aussi était épuisé et estomaqué par ce qui venait de se passer.

Ce fut un moment assez tendre : moi derrière Kamel, mon bras posé sur sa hanche; Guy qui nous regardait et qui continuait à caresser Kamel, nous trois reprenant notre souffle.

Guy : Alors Kamel ça va ? C'est moi ou t'as joui du cul ?
Kamel : Ta gueule ! Vous m'avez limite violé, je te rappelle.
Guy : Violé, violé… A la fin tu étais plutôt consentant.

Kamel ne répondit pas. Je compris qu'il avait honte de ce qui s'était passé : honte que lui, Kamel le macho, l'actif, le vrai mec, se soit fait enculer et y ait pris son pied ! plus que ça, il avait même joui du cul sans quasiment se toucher la queue ! Je pense qu'il ne comprenait même pas vraiment ce qui s'était passé et qu'on pouvait éprouver autant de plaisir comme ça. Moi-même j'avais un peu honte, ou plutôt un peu peur de la réaction de Kamel. Mais là, nous étions tous fatigués. Il fallait quand même dormir un peu. Nous sommes allés nous coucher.

Tout le monde est allé se coucher, mais ce n'est pas encore fini...
Encore un peu de patience pour le 7ème et dernier épisode de la série.
Merci encore à tous ceux qui m'écrivent pour me faire part de leurs impressions et de leurs hypothèses sur ce que vont devenir les personnages. Plus qu'un épisode et vous saurez tout !te

Marc 67

Micmac67@live.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Les potes de mon grand-frère

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

16 juillet 2019

Nouvelles (21)

Au sauna avec Nicolas Julienbogoss
Accompagnateur Martin Tche
Comment je me suis fait violer le cul chuuuut17
Un dimanche Martin Tche
Le masseur turc Martin Tche
Ma première hospitalisation Martin Tche
Mon pote Brice Thomas
Amir Thomas
Gabriel Renart
Sur la route de Bruxelles Omar-lille
5 garçons de terminale Frank
Olivier Lycrahot
Rapport de force -01 Lucif
Rapport de force -02 Lucif
Kiff Seithan
Exhibition et domination Pol
Un job d’été prometteur Tomtom69000
Virée au bar Lifeisdream
Medhi, un Maitre marocain Lope75
Chambre d’hôtel Frank
Chambre d’hôtel -02 Frank

La suite (12)

Le patient -06 d.kine.75
Un amour inaccessible -04 Miangemidemon
Le chef de chantier -06 Romain
Le chef de chantier -Fin Romain
Passion en toutes lettres 07 Cyrillo
Passion en toutes lettres 08 Romain
Passion en toutes lettres 09 Cyrillo
Passion en toutes lettres 10 Romain
Passion en toutes lettres -11 Cyrillo
Passion en toutes lettres -12 Romain
Les potes de mon grand-frère 4-2 Marc 67
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

Juillet 2019

Nouvelles

Passion en toutes lettres 01 Cyrillo
Passion en toutes lettres 02 Romain
Passion en toutes lettres 03 Cyrillo
Passion en toutes lettres 04 Romain
Passion en toutes lettres 05 Cyrillo
Passion en toutes lettres 06 Romain
Dans les airs ! Peter pan
Mon collègue Farid Hugo
Le grand frère de mon pote Julian
Éveilleur Alex
Éveilleur -02 Alex
2 ouvriers au supermarché Thomasqueutard
Soirée chez mon meilleur ami Arnaud

La suite

Le chef de chantier -05 Romain
Découverte de mon côté gay Alb29
Un amour inaccessible Miangemidemon
Les bains d’Odessa -02 Loic.1972
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)