PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Épisode précédent

James le punter -02

Je suis rentré chez moi ce soir là la tête dans les nuages. Je sentais encore la chaleur de leurs corps contre le mien, et je dois dire que j'ai eu l'impression de respirer leur odeur toute la semaine qui a suivi. En revanche, je les ai jamais revus. Mais cette expérience m'avait un peu ouvert l'appétit. Un peu comme quand, après avoir fumé son premier bédo, la fumée de la cigarette d'un passant a une toute autre odeur, je m'étais mis à mater les gens dans la rue de façon différente. Et pour être honnête, je matais de plus en plus les mecs.

L'été était en train de repartir, l'automne approchait, et à part ce dépucelage magnifique, pas grand chose ne m'était arrivé. J'en avais quand même parlé à Tom dans l'espoir de le chauffer un peu. Tom, c'est mon meilleur pote. Des cheveux roux magnifiques, des taches de son partout sur le visage, glabre comme je suis poilu, plus fin que moi mais bien taillé quand même, le minet type quoi. Et après l'épisode du punt, je dois dire que j'ai vite pensé à lui. On avait toujours été assez proches. C'est avec lui que j'ai fumé mon premier bédo, avec lui que j'ai maté mon premier porno. Et quand j'ai emballé ma première meuf, c'est à lui que je l'ai raconté en premier. Malheureusement, cette année, Tom s'en va. Il a été pris à la fac de socio de Warwick, alors que moi, je reste dans notre bonne vieille ville commencer des études de lettres.

Tom a toujours été très pudique, et sur sa vie privée, et sur ses sentiments. Il est vraiment mignon dans son genre, et pourtant je lui ai jamais connu de meuf. Avant cet été, je pensais qu'il était juste timide. Maintenant je commence à me dire qu'il y a peut-être autre chose. Il a pas bronché quand je lui ai raconté m'être tapé un mec, mais il a eu comme un espèce de regard un peu curieux. Le problème, c'est qu'avec ce con parti à l'autre bout du pays, je vais devoir attendre qu'il revienne sur Oxford pour tenter ma chance. C'est-à-dire les vacances d'automne.

Oxford a beau être très gay-friendly, il ne s'y passe pas tant de choses. Moi qui m'imaginais mon année de fresher comme complètement délurée et sulfureuse, j'y trouve à peine plus de matériel érotique qu'au lycée. Je me fais quelques connaissances, mais continuer à habiter chez ses parents quand tout le monde fait la fête dans les dortoirs, c'est pas la meilleure façon de s'intégrer. Il y a quand même un point positif. Les bâtiments de mon college disposent d'une salle de sport. En plus de mater des mecs suants sous l'effort en soulevant des poids, je peux carrément me rincer l'œil dans les douches ! Et apparemment je suis pas le seul à en profiter. Un jour, je suis rentré dans la douche, y avait un mec pas mal, musclé comme un dieu et un peu typé brésilien qui touchait sa demi-molle. Il a arrêté quand je suis arrivé, mais quand il a vu que je commençais aussi à bander, il a souri et s'y est remis de plus belle. On s'est un peu arrêtés le temps qu'un moche se douche, et on a recommencé à se branler en se regardant l'un l'autre, jusqu'à jouir sur le carrelage. J'ai voulu l'attendre à la sortie mais le salaud s'était déjà barré. Depuis, je le guette à chaque fois que je vais à la gym, mais je l'ai toujours pas revu.

La mi-octobre arrive rapidement. Mes cours se passent bien, mais bon, niveau cul, à part l'épisode des douches, toujours rien de fifou. Quelques mecs pas mal dans ma classe, mais fixé sur Tom comme je le suis, je tente pas trop d'approche. Je crois que je suis quand même petit à petit en train de tomber amoureux de lui. Loin des yeux loin du cœur, mon cul. Enfin, mes potes éparpillés dans tout le pays reviennent à partir de ce weekend pour les vacances. Tom y compris.

Oxford n'est pas une grande ville. La plupart des bars sont assez concentrés dans le centre, et il est assez facile de passer d'un bar à l'autre pour rassembler des amis qui ont commencé la soirée de différentes façons. Le weekend arrive, mais comme dans chaque groupe, chacun veut manger dans /son/ restaurant préféré. Un samedi soir classique en somme. Je me retrouve à bouffer un burrito dans un restau pas cher avec une amie, avant de bouger au King's Arms où d'autres amis nous rejoignent pour regarder un match de foot quelconque. On finit enfin par délocaliser au Freud's où on se retrouve tous et où les cocktails achèvent de nous soûler. Je crois qu'on commence à être joyeusement bourrés. Tom a pas arrêté de me regarder bizarrement tout au long de la soirée. Je commence à me demander s'il m'a cramé. Comme mes autres potes sont à ce stade où de toute façon, on pourrait se sucer devant eux, ils le remarqueraient plus trop, les regards d'un mec... Une amie fait tout d'un coup remarquer qu'il commence à être tard et qu'elle va rentrer, ce qui déclenche un effet de groupe. Avec Tom, on va dans la même direction. Le groupe se sépare petit à petit jusqu'à ce qu'il ne reste plus que nous deux. On marche un peu sous les étoiles, moi je suis plus très stable sur mes jambes, je vois que lui non plus, et comme on traverse un cimetière, on décide de faire une pause et de s'asseoir sur une tombe.

Je sais pas ce que les autres pays ont avec leurs cimetières merdiques. Chez nous, ils sont toujours ouverts. Pas de grille, pas de murets. On entre dans le cimetière comme on arriverait sur une place. Quelques arbres, de l'herbe, un peu de mousse sur le granit, on s'assoit, on regarde la lune, on se regarde, moi clairement j'ai quelque chose pour lui, et lui semble avoir un truc à me dire qui veut pas passer ses lèvres.

- James, je t'ai jamais dit, mais ton histoire...
- Avec le couple tu veux dire ?
- Oui...

Silence. Il va se lancer ? J'ai pas envie de tout foirer en faisant le premier pas trop vite. Après une bataille intérieure, et comme ça a pas l'air de vouloir sortir :

- Ça t'a choqué ?
- Surpris.
- Positivement ?

Je lance mon petit sourire aguicheur. Depuis quelque temps, je commence à savoir jouer de mon charme. J'en joue tellement bien que même dans l'obscurité, je le vois commencer à rougir. J'en profite pour me rapprocher de lui petit à petit. Nos genoux se frôlent.

- Je... Je crois que je suis gay James.

Feu d'artifice intérieur que je tente tant bien que mal de cacher.

- J'avoue que je m'étais posé la question.

Sourire gêné de sa part. Je sais pas s'il le voit mais je commence sérieusement à bander. Lui ne dit plus rien en tout cas. Je me rapproche encore. Pose ma main sur les poils épars de sa jambe. Aucune réaction. Je remonte un peu ma main, sent une belle bosse dans son short, remonte le long de son torse, lui me regarde fixement sans rien dire, j'approche mes lèvres et l'embrasse timidement. Il se laisse faire, alors j'y mets un peu plus de fougue, un peu plus d'ardeur, je commence à lui prendre sa tête entre mes mains, on bascule dans l'herbe, nos dents s'entrechoquent, j'écrase son corps du mien, commence à aller venir sur lui, lui se met à gémir doucement, à chaque fois que nos bites se pressent l'une contre l'autre, putain l'électrochoc ! Je soulève son t-shirt, descends le mordre dans le cou, caresse tout son torse, ses tétons me rendent fou bordel, des mois que j'attends ça, je suis déchaîné ! Vu comment il souffle, ça a l'air de lui plaire le salaud. Je descends encore, libère sa belle queue, et putain elle est belle ! Assez épaisse, nervurée, élancée, on dirait une gravure de mode ! Je le branle un peu, il me relève et se remet à m'embrasser.

- C'est ma première fois...

Je lui dis que ça va aller, que moi ça fait des mois que j'ai envie de lui faire l'amour, il se met à rigoler, il se détend un peu. J'en profite pour redescendre vers son chibre, je lèche un peu le gland, joue avec les couilles et finis par l'enfourner. Gros gémissement étouffé de la part de Tom. J'ai pas encore beaucoup d'expérience mais vu comment il mouille, ça a l'air de lui plaire ! Je continue un peu, alternant les coups sur le gland et les va-et-vient un peu plus profonds, j'arrive pas à le prendre en entier mais j'essaie, lui me caresse les cheveux en soufflant doucement. Tout d'un coup, il me relève, m'embrasse, et se jette comme un fou sur mon short. Il fait sortir ma bite, la lèche sur toute la longueur, me lape les couilles et finit par l'engloutir. Il se débrouille pas mal pour une première fois j'ai l'impression ! Quelques coups de dent ici et là, mais c'est la fougue de la jeunesse ! Il continue de plus en plus vite, il a l'air de se régaler, moi je halète sous ce traitement, je sens que je vais pas tenir la distance, les reflets de la lune sur son corps pâle et son odeur de petit mec, putain, ça me rend fou ! Je lui dis de se retirer, que je vais tout lâcher, lui y va de plus belle, je sens un truc bizarre, putain il me fout un doigt, je me mets à jouir sans pouvoir me retenir, lui continue à pomper un peu, fait bien sortir les dernières gouttes, je suis vidé, il monte m'embrasser avec mon sperme encore dans sa bouche, le kiff ! Je suis épuisé, mais bon, je descends quand même le finir, et il lui faut de toute façon pas long pour m'envoyer toute la sauce dans la gorge. Après ça on s'est câlinés un peu au milieu des tombes avant de se rhabiller et de rentrer.

Telperion

lecomcombre.masque@laposte.net

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : James le punter - James à Mykonos

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

16 juillet 2019

Nouvelles (21)

Au sauna avec Nicolas Julienbogoss
Accompagnateur Martin Tche
Comment je me suis fait violer le cul chuuuut17
Un dimanche Martin Tche
Le masseur turc Martin Tche
Ma première hospitalisation Martin Tche
Mon pote Brice Thomas
Amir Thomas
Gabriel Renart
Sur la route de Bruxelles Omar-lille
5 garçons de terminale Frank
Olivier Lycrahot
Rapport de force -01 Lucif
Rapport de force -02 Lucif
Kiff Seithan
Exhibition et domination Pol
Un job d’été prometteur Tomtom69000
Virée au bar Lifeisdream
Medhi, un Maitre marocain Lope75
Chambre d’hôtel Frank
Chambre d’hôtel -02 Frank

La suite (12)

Le patient -06 d.kine.75
Un amour inaccessible -04 Miangemidemon
Le chef de chantier -06 Romain
Le chef de chantier -Fin Romain
Passion en toutes lettres 07 Cyrillo
Passion en toutes lettres 08 Romain
Passion en toutes lettres 09 Cyrillo
Passion en toutes lettres 10 Romain
Passion en toutes lettres -11 Cyrillo
Passion en toutes lettres -12 Romain
Les potes de mon grand-frère 4-2 Marc 67
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

Juillet 2019

Nouvelles

Passion en toutes lettres 01 Cyrillo
Passion en toutes lettres 02 Romain
Passion en toutes lettres 03 Cyrillo
Passion en toutes lettres 04 Romain
Passion en toutes lettres 05 Cyrillo
Passion en toutes lettres 06 Romain
Dans les airs ! Peter pan
Mon collègue Farid Hugo
Le grand frère de mon pote Julian
Éveilleur Alex
Éveilleur -02 Alex
2 ouvriers au supermarché Thomasqueutard
Soirée chez mon meilleur ami Arnaud

La suite

Le chef de chantier -05 Romain
Découverte de mon côté gay Alb29
Un amour inaccessible Miangemidemon
Les bains d’Odessa -02 Loic.1972
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)