PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

22 ans, viril - bois de vincenne

Samedi soir, je roule. Il est 00h30. Tout est sombre et sans vie. Je sors juste d'une journée de tournage crevante. Je suis électro. Je dois porter des pieds, des projecteurs, d'immenses rallonges électriques ainsi que réaliser avec d'autres les installations lumineuses. Le tournage était en lointaine banlieue parisienne, avec énormément de matériel. Les journées duraient régulièrement 14 heures. Tout ça pour vous dire que j'étais KO. Je rentrai du lieu de tournage en voiture et je devais passer par le bois de Vincennes.

J'adore y passer en voiture. Une fois la nuit tomber les camionnettes de prostituées s'éclairent de bougies rouges, les voitures ralentissent devant chacune. Certaines filles osent par cette température se dévêtir en montrant le haut de leurs cuisses ou un décolleté plongeant. Nombreuses sont celles qui discutent et rigole entre elles, tendant le bras ou le pied à chacune des voitures qui leur passent devant.
Il ne fait pas encore très chaud pourtant cet endroit dégage une moiteur sexuelle très excitante. Je traîne sur la route, roulant comme tout le monde à 15km/h le long des trottoirs, quitte à créer un ralentissement… tout le monde vient pour la même chose de toute façon. Moi je ne mate pas les putes en revanche, mais les mecs. Il y a une faune très particulière. Beaucoup de groupe de potes, des noirs, des arabes, des blancs, entre 17 et 30 ans je dirais. Certains viennent même avec leur petit frère, tout la bande allait tirer son coup. Ces mecs qui viennent bourrer de la chatte en meute, ça m'excite de ouf… mais je sais que je ne peux rien trouver ici. Autant les putes que les mecs ne veulent pas voir de PD de ce côté du bois. Non pas que j'ai peur, mais mieux vaut ne pas chercher la merde comme je dis.

La route aux putes se termine. Je vais bientôt sortir du bois. Je vois à nouveau les lumières de la villes. Cette traversée dans le monde des putes m'avait bien excité. J'avais pas craché depuis 3j au moins à cause de la fatigue du taff. Même si mon corps criait sommeil, je préférai écouter ma bite qui elle, criait famine. Je me gare sur le trottoir juste avant de quitter le bois. Quand j'avais 16ans j'étais venu dans le bois avec un mec. Il m'avait montré un coin où les mecs baisaient tranquillement. Je prends mon portable je fouille pendant quelques minutes avant de trouver le coin que je cherchait.

Je rallume le moteur, balance les phares et fais demi tour. Je retraverse le bois. Repasser par cette route de la prostitution m'excita d'autant plus que j'allais me trouver un inconnu.
Je fais le tour du rond point en face du château de Vincennes et vais garer ma voiture sur le parking ouvert h24. Je me roule une clope, vire mon calbut sous mon jogging et sort de ma caisse. Je me regarde deux secondes dans la vitre. Taille moyenne, plutôt large d'épaules, barbe et cheveux rasé au même niveau : 4mm. J'ai un regard assez dur et sombre. En général on ne m'embête pas dans la rue. Typiquement le genre de style qui plait aux mecs qui veulent se faire tringler dans les bois, encore plus quand on a 22 ans.

Je m'allume une clope et me dirige vers la route fermées aux voiture. Entre les feuillage et l'absence d'éclairage public, on ne voyait rien. Que quelques ombres, des masses obscures mouvantes… Je croise alors un mec. Il fume une clope aussi. Un motard avec une bedaine. Pas mon style, je le calcule pas et continu tout droit. Je marche au milieu de l'allée, on entend quelques craquements de ci de là. Je sens que ce que je fais est interdit, que si des flics passent c'est chaud. J'adore ce goût désobéissance. Je marche quelques minutes et j'entends derrière moi des pas. Je m'arrête et me retourne. Un mec me suit. Il ralentit et s'approche tout doucement. Il a l'air d'avoir 40 ans, mais bien foutu. IL arrive face à moi. L'obscurité nous empêche de nous identifier. Il me passe la main entre les cuisses, je gémis de soulagement et je lui appuie sur l'épaule pour lui faire comprendre qu'il doit se mettre au travail. Le daron se fout à genoux et commence à bouffer ma queue à travers le jogging. Il doit se sentir à sa place parce qu'il me caresse les cuisses avec passion et je sens qu'il prend son pied à frotter son visage de salope entre mes jambes et contre ma queue. Je baisse mon jogging et je lui prend la tête pour lui faire ouvrir la gueule. J'y fait doucement glisser ma queue, pour la lubrifier. Le quadra me déguste alors la bite, en me caressant tendrement les couilles. Huuuuummm, il fait ça plutôt bien le con.

On est au milieu de l'allée. Vraiment au milieu, et elle est large. Un autre gars apparait lentement dans la pénombre pendant que ma salope me tête les couilles. L'autre type se touche à travers son jean. Il a l'air d'avoir 40 piges lui aussi. discrètement il se rapproche de nous. Moi je m'en branle, je suis exhib, me faire pépom par une pédale qui pourrait être mon daron face à un autre mec, ça me fait délirer. Je commence à vouloir baiser la gueule de mon suceur. Je lui prends la tête et entame de longs mouvements de va et vient. Après seulement deux coups le mec se met à tousser et retire sa tête. Je le reprend en main et recommence. Rien à faire, le bâtard doit être habitué à pomper des ptites queues. L'autre mec pendant se temps avait sorti sa bite et l'agitait devant la gueule de celui à genou… qui sauta dessus. Le nouveau se laissait sucer tranquillement sans y mettre plus d'entrain. Moi ça me saoule, je veux baiser de la gorge. Le dernier mec arrivé me colle alors sa main entre les jambes et me caresse avec amour les couilles. Je le regarde et je distingue dans ses yeux de quarantenaire la pulsion de bite. Ce mec est une vraie salope, je le vois direct. Et je pense que le fait que je sois bien plus jeune que lui l'excite énormément. Il se fout alors à genoux et me dévore la queue. L'autre mec comprend pas et se relève pour nous regarder avant de s'éloigner, comprenant qu'on allait s'amuser sans lui à partir de maintenant.

Toujours au milieu de l'allée, mon nouveau ptit bâtard se fout à genoux et s'empale la gueule sur ma queue. Son nez respirait dans mes poils. Je l'ai laissé s'amuser un peu sur ma bite et avant de lui attraper le crâne par les tempes et de lui démolir le fond de gorge. Le mec bronchait pas, il ouvrait sa gueule en grand et encaissait. Je sentais qu'il souffrait, mais en bonne lope, il prenait sur lui. Je lui fous une claque, il gémit et garde la bouche ouverte. Je lui plante alors ma bite au plus profond de son oesophage. Il ne peux plus respirer. Je ricane de plaisir et je le maintiens contre mon bas ventre. Ses narines sont plaquées à ma peau, il ne peux juste plus respirer. Il s'agite un peu mais je le tiens fermement. Je l'entends tousser, s'étouffer mais je le tiens en place! Au bout d'un long moment je tolère qu'il respire. La pute sort toute ma queue de sa gueule, bien lubrifiée par sa bave et respire un grand coup. Il est bruyant en respirant. Mais rapidement je lui reprends son crâne, lui colle une baffe et le remets au taff. Ma ptite salope de 40 piges prend son pied. Il se branle à genoux, face à moi, un gars de 22 ans. Il est ridicule et ça m'excite encore plus.

Je lui baise la gueule depuis bien 5min quand j'entends des gens arriver. Il doivent être à 15m à peine. Ma pute fait toujours du bruit et ne semble pas les avoir entendu. Moi je lui baise sa gueule de pute encore plus violemment pour que ce soit bien bruyant.
Les deux mecs apparaissent alors dans l'obscurité. Ils passent à 1m50 de nous. Ils ont l'air d'être des potes, hétéros, qui rentrent chez eux vu leur discussion. Moi, bien trop chaud, je ne m'arrête pas. Je les regarde fièrement, en continuant de baiser le fond de gorge de ma pute qui les a remarqué et se sent toute gênée d'être surprise dans cette position. Les deux mecs nous regardent et continuent leur route sans prononcer un mot.

Je suis bien trop excité, cette petite chienne encaisse tout et le passage de ces deux mecs m'a chauffé de ouf. Je lui pilonne la gueule, lui colle de bonnes baffes et des molards. Je me me lâche. Je sens que ça va cracher. Je me dis que je connais pas ce type, que c'est juste une pute pour moi ce soir. Je verrouille sa tête et au moment de cracher la sauce je lui plante la gueule comme tout à l'heure. La pute peut rien faire à part me laisser me vider dans son estomac direct. Je la sens convulser un peu, frétiller, mais elle finit par s'accommoder. Je reste de longue secondes au fond de sa gorge et en ressort lentement en faisant de petits aller retour. Le bâtard a la gueule trempé de salive et de morve. Je lui recolle une baffe en sortant ma queue, m'essuie la main toute engluée de sa salive de pute sur ses cheveux et je me casse. Je range ma queue en marchant. Je me suis vidé, c'est tout ce que je voulais faire. Le pire c'est que je suis certain que cette pédale va se branler chez elle pendant un moment en se rappelant l'état dans lequel je l'ai laissé. On a pas échangé un mot, on voyait pas nos têtes, je l'ai tronché et abandonné dans sa salive au milieu d'une route. Pute.

Yvin

flamby1995@hotmail.fr

Autres histoires de l'auteur : 22 ans, viril - bois de vincenne - Plan à 3 - Pute baisée en cam - Baisé par mon pote l'hétéro - Fete, dealer, jumeaux et weed - Honte à l'aéroport - Minet en tournante - Coach - Dominateur viril - Fac US : viol - Tournante sans pitié  - Ma vie sexuelle - Viol en soirée

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

21 mai 2019

Nouvelles (15)

Découverte Femelle
Une bonne salope sur un parking Chubbyslut
Complainte du garçon... Jako
Mon coloc me trouble -01 Svven
Mon coloc me trouble -02 Svven
Mon coloc me trouble -03 Svven
Mon coloc me trouble -04 Svven
Dépucelage à la plage Femelle
Découverte de nouveaux plaisirs Paupours
Louvain-La-Neuve sur un parking Nico
Sauna, mon premier dominant Femelle
Mes rêves J.S.
Domination à la forge Theo49
L’ange pervers Frank
L’ange pervers -02 Frank

La suite (8)

L'éveil du Renart -07 Renart
L'éveil du Renart -Fin Renart
Valentin et Simon -02 Aeshenn
Kader -16 Cédric T
Colocation -09 Emerick
Colocation -10 Emerick
Stage BTS à la ferme -13 Stéphane
Les potes de mon grand-frère 4/2 Marc 67

Mai 2019

Nouvelles

Sauna Sun city Julien
Ma première chez les hommes 13008
Une sacrée initiation Lucif
Mon prof, mon pote et moi ? Étalon
Un bon prêt en liquide Pititgayy
Le copain de ma fille Jeanmarc
Soumis en cam Lope75
Jeux de rôle musclés Stéphane
Les potes de mon grand-frère 3-1 Marc 67
Travesti éduquée par son maître Julia2
Mise à dispo  Lopeajus39
Sissy Bumi88
Tournante de rêve Jerem72
Le clandestin Jako
Les skets de mon pote d’internat Kifflesket
Ma (Dé) Formation Matiti Yah
Un plan psychologique Alcide
Révélation nocturne Pierredelavega
Enfin ! T&R
Au mariage de mon neveu Eliot
La chienne exhib Pol
Bar bien chaud Caramel
Réalité fantasmée Fred
Un taxi ? Houne66
Rendez-vous chez le médecin Paul75
Randonnée initiatique Ron
Comment j’ai sucé mon cousin Romain
Prague Astro
Vengeance Julian Lerkin

La suite

Un amour de soumis -06 Elfe
Au Sauna de Sochaux -02 Chatenois25
Un examen oral -03 Gogo
Les skets ... -02 Kifflesket
Soumission & Domination -527 Jardinier
Soumission & Domination -528 Jardinier
Soumission & Domination -529 Jardinier
Soumission & Domination -530 Jardinier
Frenchies -12 Pititgayy
Le patient rebeu -02 Dirtybator
Stage BTS à la ferme -12 Stéphane
Ma (Dé) Formation -02 Matiti Yah
Ma (Dé) Formation -03 Matiti Yah
L'éveil du Renart -04 Renart
L'éveil du Renart -05 Renart
L'éveil du Renart -06 Renart
Kader -15 Cédric T
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)