PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Coach

Je rentrai juste de vacances de Noël et étant né le 25 décembre, je venais également d'avoir tout juste 18 ans. 18 ans l'âge de toutes les envies et effectivement, je ne vivais que pour le sexe déjà. ma seule pensée est toujours de me faire démonter de la manière la plus humiliante possible

C'est dans cet état d'esprit constant que je me rendais dans les vestiaires de mon gymnase.
Depuis maintenant 8 ans je pratiquais la gymnastique. Anneaux, sol, cheval d'arson, barres parallèles… je m'entraînais 3x par semaine sur ces installations qui m'avaient vallues un corps allègrement musclé, ciselé, sans un gramme de graisse. Et c'est en m'échauffant et courant sur le praticable que j'admirais les sublimes mâles qui contorsionnaient leur corps dans diverses positions athlétiques. Les paquets sautillaient et retombaient lourdement entre les cuisses de leur propriétaire en fonction de leur activités. La sueur dégoulinait sur les pecs et ados saillant, odorant ainsi la salle d'une odeur musquée et suave

Après 20 tours de praticables, une cinquantaine de pompes et échauffement d'articulation, je vis arriver un mâle que je ne connaissait pas. Un type d'environ 25 ans, grand, musclé comme un taureau vêtu d'un débardeur moulant sa musculature et d'un jogging ample dont les plis dessinaient un organe fort respectable. Il serra la main de chacun des types présents avec un sourire, un mot, une phrase et une tape virile sur l'épaule. Enfin il s'approcha de nous

Nous étions 3, 3 jeunes mâles cherchant désespérément la perfection des mouvements du parfait gymnastes. Antonin, César et moi. Antonin et César avaient tous deux 19 ans mais allaient sur leurs 20. Ils étaient deux têtes brûlées (comme tous les mecs présent dans la salle sans doute), deux frères presque, à la musculature magnifique, toujours prêt à relever le défis le plus con possible.
La gym étant un cercle assez petit, tous les gars de la salle formaient une grande famille. Tout le monde savait tout de tout le monde. Nous 3 étions les suivant à y rentrer normalement. Etant considéré comme le futur du club, les pro commençaient à nous accueillir dans leur cercle si fermé. Antonin et César s'était déjà fait pas mal de potes parmi eux, moi j'étais plus à la traîne et ne connaissait encore pas grand monde à part eux deux

Le mâle nous salua en nous serrant la main. Je sentis sa peau rèche sur ma paume, ses doigts longs et fort contre les miens. J'en bandais presque.
        -Salut les gars, je m'appelle Guillaume. Votre coach est tombé d'un télésiège cet hiver en skiant, du coup il ne peut plus bouger de l'hôpital pour un moment, du coup je le remplace.
        -T'es pas d'ici mec non? demanda César en se grattant le pec.
        -Non, je suis un pote de Piou, Alex et toute l'équipe, dit-il en montrant d'un geste de menton la salle. Je viens d'un club du 93 sinon

Et c'est ainsi que Guillaume démarra notre entraînement : le renforcement de nos double twist, autrement rondade-double salto avant. On installa donc sur le sol un tapis épais de quelques décimètres en bout de diagonal. Guillaume se plaça à côté du tapis et nous dit de démarrer. César s'élança alors. A mi parcourt il entama sa rondade, et la finit par un sublime double salto, réception parfait jambes pliée. Guillaume le félicita tandis qu'Antonin courait sur la diagonale. Rondade, double salto, réception. A mon tour, je m'élance, tape ma rondade, je rebondis comme il faut, je raterris parfaitement avant de lancer mon double salto. Mes deux roulades aériennes se passent comme prévu, je retombe sur mes jambes pliées. et là, légère perte d'équilibre, obligé de perdre la position. Je reçois alors une manique dans le visage.
        -Tu gagnes pas une compet' si tu tombes comme une merde après ta figure.
C'était Guillaume. M'entendre me faire reprendre par ce mâle me mis dans ts mes états.
L'entrainement se passa sans encombre, après 2 bonnes heures de sudation intense, d'efforts physiques extrèmes, nous nous rendons enfin dans les vestiaires. On discute, on rigole, joue à touche-pipi. et au moment que j'aime le plus, les douches, je reçois un appel d'un pote. Je sors des douches et prends l'appel. 20min, 20 putain de minutes à écouter mon pote au téléphone, voilà ce que j'ai fait. Ce qui eu pour cause de me faire rater César, Antonin et tous les autres mâles qui quittèrent le gymnase au moment où je me déshabillais. Le gymnase était désormais vide. Plus aucun athlète n'y trainaient, tous étaient rentrés. J'étais seul dans ce lieu de fantasme ou testostérone se mêle à la sueur. Je rentre sous la douche, nu comme un vers, mon beau cul ferme dirigé vers la porte d'entrée des douches. L'eau chaude me coule sur le torse, je me mouille les cheveux. Je remarque qu'un gars a oublié son boxer dans un coin. Je le prends. Putain c'est celui de Piou! Sans doute le mec le plus excitant des pros, un vrai mâle, un buffle qui dégage une puissance virile incroyable. toutes les entraîneuses du club se le sont tapées! Je m'enfonce alors la gueule sur ce boxer encore chaud de la paire de couille qu'il a soutenu. L'odeur est tellement excitante, urine, transpiration, sperme, j'ai droit à tout ses fluides olfactifs. Je prends alors mon flacon de déo et m'assoit dessus sans hésitations, dilatant divinement bien ma chatte qui moule ce cylindre de fer. D'une main je m'astique comme un fou, de l'autre je renifle les effluves de ce mâle tandis que je me branle le cul comme une chienne avec ce déo.
        -Tu devrais t'acheter un gode.
Je me retourne d'un coup et glisse sur le dos à cause de l'eau. Je me retrouve en position du missionnaire le trou vide et baillant pointé vers Guillaume qui se tient dans l'entrebaillement de la porte. Je vois son regard dur et noir et sa bouche se tordre en un sourire malsain.
        -t'as un vrai trou à bite toi, fit-il en observant avec attention ma chatte qui exhibait mes entrailles tant elle était ouverte.
        -Tu sais ce que c'est un bâtard?
J'étais si excité et honteux à la fois. J'hochais la tête pour acquiescer.
        -cool.
Il était toujours dans l'entre bâillement de la porte, le regard perdu ds mon cul.
        -tu as déjà entendu parler des tournantes de vestiaire?
Je fis oui de la tête.
        -t'en as déjà subis?
J'indiquais que non.
        -réouvre ton cul, il s'est refermé.
Je pris mon déo et me le renfonçait dans la chatte avant de l'y extraire pour laisser voir mon trou bien béant.
        -T'as besoin d'entrainement. Mais je suis sur que tu feras un bon batard d'équipe. Parce que les gars d'une team comme vous mérite un bon vide couille pour relâcher la pression. Et je sens que t'en ferais un excellent. On se voit dans 2 jours?
        -Oui.
        -Ok, donc pour la séance prochaine je veux que tu te sois entrainer. Dans un premier temps tu mettras pas de boxer sous ton short.
        - mais tout le monde verra ma…
        - t'as plus de queue maintenant bâtard, elle te sert à quoi?
Je fermais ma gueule, honteux.
        - dc tu mets plus de calbut, tu te plug 1h avant de venir et tu l'enlève juste au moment de l'entrainement. A la fin, tu prendras ta douche au même horaire qu'aujourd'hui, je veux que tu sois seul pour ton entrainement. Je te rejoindrai et on passera au chose sérieuse. Et gode toi avec autre chose que ce petit déo de tapette. Dans deux jours je veux que ta chatte ressemble à une crevasse ravagée par les passages. Et si t'es une bonne pute je te donnerai aux autres gym un soir sous les douches, histoire de ne montrer ta place. Maintenant, dépêche toi de te finir, je t'autoriserai plus longtemps à toucher à ta queue! Dans 5min t'es en haut sinon je t'enferme bâtard!

Et il sortit comme ça, d'un coup, me laissant comme la merde que j'étais en missionnaire, le cul affamé et la queue dure comme du bois. Je me mit alors mes 5 doigts dans la chatte et me branlais le cul et la bite. Je jouis rapidement, bouffais mon foutre, me rhabillais et remontait. a la sortie du gymnase, Guillaume fumait sa clope. Il vint vers moi, me dévisagea, remarque mon visage rougit par l'orgasme, me mit une petite baffe.
        -C'est bon hein de gicler ton foutre de puceau en te branler le cul?
et sans rien dire d'autre il ferma le gymnase et s'en alla en me disant à mercredi. Ce qu'il ne savais pas, c'était que je j'avais gardé le démo dans mon cul et que je ne souhaite pas le décevoir pour ma prochaine séance de dressage.

18a Bi Muscle

flamby1995@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : 22 ans, viril - bois de vincenne - Plan à 3 - Pute baisée en cam - Baisé par mon pote l'hétéro - Fete, dealer, jumeaux et weed - Honte à l'aéroport - Minet en tournante - Coach - Dominateur viril - Fac US : viol - Tournante sans pitié  - Ma vie sexuelle - Viol en soirée

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

14 aout 2019

Nouvelles (20)

Abdou Romain
L’école de danse Noah93
Hétéro, juste ce qu'il faut Hugo
What a TØS Sexaddict49
Première hard Tours37
Plan à 3 en extérieur Sylou69
Fouille révélatrice à l’aéroport KarlJ
La piscine Quentin94
Un sauna de verre Glaudoun
Défonce au camping Heysi37
Pauvre Cyrillo Romain
Mes dépucelages -01 XXL
Mes dépucelages -02 XXL
Le fils du shérif -01 Matt
Le fils du shérif -02 Matt
Le fils du shérif -03 Matt
Faire durer le plaisir Frank
Faire durer le plaisir -02 Frank
M Renart
M -02 Renart

La suite (9)

Le cul -02 chuuuut17
Un étudiant appliqué -09 Amical72
Un étudiant appliqué -10 Amical72
Un étudiant appliqué -11 Amical72
Mariage pour tous -14 Yan
Passion en toutes lettres -21 Romain
Passion en toutes lettres -22 Romain
Passion en toutes lettres -23 Cyrillo
Passion en toutes lettres -24 Romain

Aout 2019

Nouvelle

Amoureux de Dimitri Chopassif
Prof de sport Victobg
Lost in Cocktown Pititgayy
Il m’offre son c... Seithan
Jardinier bien bâti Virilbgmuscle06
Mes années de fac Louisallenk
Toilettes publiques Hugo
Anniversaire de mon beauf Linox
La Cage d’escalier Éric
Révélation au club de natation WhiteKnight
Mehdi, le livreur de pizza Pol
Les vices de l’internat Lloh
Le volleyeur et le rugbyman Dolto
Chienne à rebeu Larbin
Nils -01 Renart

La suite

Passion en toutes lettres -17 Romain
Passion en toutes lettres -18 Cyrillo
Passion en toutes lettres -19 Romain
Passion en toutes lettres -20 Cyrillo
La grosse bite de mon beauf -08 Ghost writer
Un étudiant appliqué -07 Amical72
Un étudiant appliqué -08 Amical72
Amour inaccessible -05 Miangemidemon
Nils -02 Renart
Mariage pour tous -13 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)