PAUSE

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Mon demi-frère hétéro -04

Les quinze jours passèrent, pas un seul sans que je ne regarde cette vidéo que Cédric m’avait envoyée. Je ne lui avais d’ailleurs pas répondu et il ne m’avait rien envoyé depuis. J’avais pris la peine de laver les chaussettes et le boxer dans lequel je m’étais branlé à plusieurs reprises.

Cédric était rentré le matin même, moi, j’arrivais le soir. Il était 18h quand j’ouvre la porte, nos parents n’étaient pas encore rentrés et aucune ne trace de Cédric, il est sans doute sorti avec ses potes. Je monte l’escalier pour rejoindre notre chambre et ranger son boxer et ses chaussettes dans son armoire.

J’arrive face à la porte de notre chambre, elle est entrouverte, j’entends la télé allumée, étrange si personne n’est à la maison. Je pousse discrètement la porte sans faire de bruit. Dans l’ouverture j’aperçois le bout du lit de Cédric. J’entrouvre un peu plus la porte et découvre Cédric nu, se branlant sur son lit, la tête tournée vers le mur. Il ne me voit pas, cela me permet d’apprécier le spectacle. Il fait des mouvements de va-et-vient avec son sexe de plus en plus rapides. Je commence à avoir une érection, je n’ai qu’une envie : le rejoindre et m’occuper de sa queue. Cela fait bien deux minutes que je l’observe, je me caresse à travers mon short, il accélère le mouvement. Sa tête est toujours tournée, mais je remarque qu’il a les yeux fermés, sans doute était-il entrain de s’imaginer baiser un de ses plans cul ! Il a l’air si concentré. Il commence a pousser de petit gémissement. Avec sa main droite il effectue des mouvements de va-et-vient de plus en plus rapides et avec sa main gauche il commence à se malaxer les couilles. J’apprécie le spectacle et en profite pour le filmer. Ma bite et dure comme le roc, je sens mon gland de plus en plus humide dans mon boxer. Ses gémissements sont de plus en plus intenses. Soudain il redresse la tête et regarde son sexe. Il crache dans sa main droite et continue de se branler plus vite. Sa salive avait lubrifié le tout, sa bite était luisante et ses mouvements de frictions étaient de plus en plus audibles. Il accélère les mouvements, penche la tête en arrière, se contact et lâche un gros gémissement de plaisir :

– Haaaaaaaaaaahhhhhhh putain !

Il finit par éjaculer de grosses doses de sperme qui retombent sur son torse. Il soupire un gros coup et lâche sa queue trempée de salive et de sperme, celle-ci retombe sur son torse. Il reste comme ça une dizaine de secondes, un sourire satisfait aux lèvres. Il a l’air si content. Il tend son bras pour attraper un mouchoir sur la table de chevet. À ce moment je m’enlève de la porte pour ne pas être vu.

Je suis dans le couloir avec une gaule bien visible et mon caleçon trempé. Je redescends les escaliers et me place devant la porte d’entrée en faisant mine d’arriver. Cédric descend les escaliers avec une simple serviette autour de la taille. Je fais mine refermer la porte comme si je venais d’entrer :

– Ah Max ! T’es rentré ? Je pensais que tu viendrais que vers 19h !
– Et oui j’ai pris le train plutôt. (Un très bon choix qui m’a permis d’assister à ce spectacle)
– Ah ok, bah les parents rentrons tard, tu veux faire un truc à manger ?
– Euh ouais d’accord, ou tu ne veux pas plutôt commander ?
– Nan j’ai la dalle là, se faire livrer ça sera trop long, fais-nous plutôt à bouffer !
– Ok je vais faire ça.

Cédric et moi nous dirigeons vers la cuisine et je ne puis m’empêcher de lui faire la remarque :

– Dis donc pourquoi t’es juste en serviette.
– Ah bah je regardais la télé en haut et j’avais un peut chaud et puis je vais aller à la douche la.
– Ouais c’est vrai qu’il fait chaud (bien sûr, je vais gober cette histoire…)

Sa serviette était bien serrée autour de la taille et laissait encore entrevoir la bosse de sa demi-mole. Il avait des abdos finement taillés et un petit cul bombé parfaitement mis en valeur par la serviette. Cédric quitta la cuisine pour prendre sa douche, je le regardais s’éloigner en matant ses petites fesses si sexys.

Je prépare donc le repas. Cédric revient 10 minutes plus tard, toujours avec une serviette autour de la taille. Il avait les cheveux mouillés, quelques mèches retombaient sur son front. Des gouttes d’eau ruisselaient encore le long de son torse. À peine entré dans la cuisine il me dit :

– Bon, on bouffe devant la télé du salon, tu m’apportes la bouffe dès que c’est prêt.
Partagé entre l’énervement d’être sa boniche et l’excitation de le servir, je rentre de son jeu et lui réponds :
– Oui chef.
Il me regarde et me fait un clin d’œil avant de rejoindre le salon.

Une fois le repas prêt j’apporte son plat et le mien au canapé, je m’installe stratégiquement en face de lui et nous commençons à manger. Avec sa serviette et les jambes écartées j’avais pleine vue sur sa bite. Il n’était pas en érection, mais la vue n’était pas déplaisante : sa queue retombait sur ses couilles. Par moment il glisse sa main sous la serviette pour se les gratter. Il est trop concentré dans son programme pour remarquer que je le regarde. Le repas fini je débarrasse, il me dit qu’il monte dans la chambre pour passer un coup de fil. La vaisselle finie, je monte, j’entre dans la chambre, Cédric vient tout juste de raccrocher :

– C’état mon cousin Lucas, il dort la demain soir.
– Euh ok, il a un sac de couchage ?
– Je sais pas au pire tu dors avec lui, tu verras il a une grosse bite comme tu les aimes.
– T’es con Cédric.
– Je te jure, je lui demande de te la montrer si tu veux. (Dans ma tête j’en avais vraiment envie)
– Non merci, Cédric, ça va aller.

Il rigole et retire sa serviette pour enfiler un slip. Il glisse sa main dans son boxer et tout en se replaçant les couilles me regarde :
– Bon Maxou, on s’fait un Fifa ?
– Tu sais que je suis nul à ce jeu !
– Ouais justement c’est marrant.
– Bon d’accord…
On enchaine quelques parties, je les perds toutes, évidemment. Cédric propose alors :
– Bon ça te dis on pimente un peu le truc ?
– Comment ça tu veux faire un strip Fifa ?
– Bah je suis déjà en boxer j’ai pas grand-chose à enlever, je pensais plus à des gages.
– Ouais, mais tu sais bien que je vais perdre.
– Bah ouais commence déjà à me sucer alors.
– …
– Rhooo ça va je rigole, je vais me mettre une pénalité pour que ça soit plus équitable.

On commence donc la partie, le match est plus serré que d’habitude, mais j’ai quand même envie de perdre pour voir quels défis me réserve Cédric. Il marque le dernier but et remporte le match :

– Yesss t’as perdu ! Alors qu’est-ce que je pourrai te donner comme gage ..?
– …
– Tu dois… faire dix pompes à poil.
– À poil ?
– Bah ouais sinon c’est trop simple, soit pas timide !
J’enlève mon short et mon t-shirt, je suis en boxer, debout devant Cédric.
– À poil j’ai dit !

Je m’exécute et enlève mon boxer. Je me mets au sol et commence les pompes. Il compte chaque pompe à voix haute. Arrivé à la 7e il se lève et pose son pied sur mes fesses. Il était glacé. Il descend le long de ma raie et viens me titiller les couilles avec ses orteils. Arrivé à dix je me relève.

– Bah voila t’as réussi.
– Ouais, mais la prochaine je vais te battre tu verras.
Je vais pour remettre mon boxer, mais Cédric le prend :
– Ah non, tu restes à poil.
– Mais…
– C’est le jeu !

Je me rassois donc nu, j’ai presque une demie molle après ce qui vient de se passer. On refait une partie, et malgré mon envie de gagner Cédric me bat à nouveau :
– Tiens je croyais que t’allais me battre cette fois-ci ?
– Pfff c’est pas équitable ton jeu.
– Rhooo arrête de te plaindre tout le temps.
– …
– Tu sais quoi tu me fais de la peine à être le seul tout nu, je vais me mettre à poil aussi.
Il se lève et se met debout face à moi. Je lève les yeux et le regarde :
– Mais c’est toi qui vas enlever mon boxer… avec les dents !
– Non je peux pas faire…
Il me met une petite claque.
– Ne négocie pas, t’as perdu, t’as perdu, maintenant tu fais ce gage !

Je mets à genoux devant lui et approche ma bouche de l’élastique de son boxer. Je sens son regard sur moi, il ne perd pas une miette. Je mordille l’élastique et le coince entre mes dents. Je descendis délicatement la tête pour baisser le sous-vêtement. Ses poils avaient repoussé depuis la dernière fois, ils viennent me chatouiller le nez. Je descends un peu plus, son sexe frôle mon front. Une fois descendu au niveau des cuisses je relâche le boxer qui tombe tout seul sur ses chevilles. Je suis toujours à genoux devant Cédric. Je lève les yeux, j’ai son sexe en face de mon visage, je n’ai qu’une envie : le sucer. Je lève un peu plus le regard et vois mon demi-frère avec un grand sourire aux lèvres. Il enlève la main de son dos pour prendre sa bite en main. Il ne bandait pas, mais même au repos elle paraissait assez longue. Il s’approcha un peu plus et me donna une biffle. Il rigola :

– Haha, j’aime trop biffler, d’ailleurs faut que je te raconte la meuf que j’ai baisée.
– Euh j…
– Bon il est presque 1h on se couche, je t’explique dans le lit.

Nous rejoignîmes chacun notre lit. Je me glisse sous la couette sachant que j’allais surement avoir une érection. Cédric resta par-dessus sa couette une jambe relevée.

– Je t’avais dit y a une meuf que je voulais pécho !
– Ouais.
– Bah putain mec je l’ai baisé de ouf. À la soirée on avait un peu bu et on a commencé à se chauffer, elle a passé la main sous mon short et elle a commencé à me branler, puis elle m’a sucé.
– …
– Putain mec, elle suçait trop bien, elle a gobé ma bite comme personne, ça se voit elle kiffe les grosses queues cette salope.
– Ah ouais ?
– Bah ouais putain je lui ai giclé dans la bouche elle a tout avalé. Je ne m’étais pas rasé pour rien du coup. Si tu veux, je t’arrange un coup avec elle.
– Merci ça va aller.
– Bref et du coup le lendemain je l’ai revu et je l’ai baisé, c’était tout aussi cool.
– Mais du coup vous êtes ensemble maintenant ?
– Non non c’était juste un coup pour les vacances, elle habite trop loin, je l’ai baisé plusieurs fois pendant les vacances. Et toi, alors ?
– Bah moi rien de ouf, je suis sorti avec des potes…
– Nan, mais t’as baisé ?
– Ah heu non…
– L’été est encore long t’inquiètes.

Il se retourne et me toune maintenant le dos :

– Bon aller, bonne nuit !
– Bonne nuit, Cédric !
– Ah au fait, j’espère que t’as kiffé ma vidéo !
– …

À suivre…

Oldyano

oldyano67@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Mon demi-frère hétéro

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

22 aout 2019

Nouvelles (20)

Douche salle de sport Noprise2tete
Sexe à l'armée -01 Martin
Sexe à l'armée -02 Martin
Sexe à l'armée -03 Martin
Sexe à l'armée -04 Martin
Sexe à l'armée -05 Martin
Sexe à l'armée -06 Martin
Sexe à l'armée -07 Martin
Sexe à l'armée -08 Martin
Excitantes retrouvailles Max
Aller en club tout seul Jh30du11
Un boss plus que pervers Private78
Le vigneron Romain
Fratrie « de Wintzt » Calinchaud
Mon voisin hétéro ? Étalon
Un magnifique voyage Passifsensuel
10 ans en arrière Bad boy
Weekend dans le sud Chopassif
La Première Fois de Mon Pote Molgax
Capotes et jus Barn

Aout 2019

Nouvelle

Abdou Romain
L’école de danse Noah93
Hétéro, juste ce qu'il faut Hugo
What a TØS Sexaddict49
Première hard Tours37
Plan à 3 en extérieur Sylou69
Fouille révélatrice à l’aéroport KarlJ
La piscine Quentin94
Un sauna de verre Glaudoun
Défonce au camping Heysi37
Pauvre Cyrillo Romain
Mes dépucelages -01 XXL
Mes dépucelages -02 XXL
Le fils du shérif -01 Matt
Le fils du shérif -02 Matt
Le fils du shérif -03 Matt
Faire durer le plaisir Frank
Faire durer le plaisir -02 Frank
M Renart
M -02 Renart
Amoureux de Dimitri Chopassif
Prof de sport Victobg
Lost in Cocktown Pititgayy
Il m’offre son c... Seithan
Jardinier bien bâti Virilbgmuscle06
Mes années de fac Louisallenk
Toilettes publiques Hugo
Anniversaire de mon beauf Linox
La Cage d’escalier Éric
Révélation au club de natation WhiteKnight
Mehdi, le livreur de pizza Pol
Les vices de l’internat Lloh
Le volleyeur et le rugbyman Dolto
Chienne à rebeu Larbin
Nils -01 Renart

La suite

Passion en toutes lettres -17 Romain
Passion en toutes lettres -18 Cyrillo
Passion en toutes lettres -19 Romain
Passion en toutes lettres -20 Cyrillo
Passion en toutes lettres -21 Romain
Passion en toutes lettres -22 Romain
Passion en toutes lettres -23 Cyrillo
Passion en toutes lettres -24 Romain
La grosse bite de mon beauf -08 Ghost writer
Un étudiant appliqué -07 Amical72
Un étudiant appliqué -08 Amical72
Un étudiant appliqué -09 Amical72
Un étudiant appliqué -10 Amical72
Un étudiant appliqué -11 Amical72
Amour inaccessible -05 Miangemidemon
Nils -02 Renart
Mariage pour tous -13 Yan
Mariage pour tous -14 Yan
Le cul -02 chuuuut17
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider
(Simple et anonyme)
Ne donne pas accès aux pages "avant-première"