PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Domination par Stéphane mon futur mari

72 - Convalescence et inauguration du magasin d’une cliente. Ma première campagne de publicité est un véritable succès.

Jeudi matin, c’est Jona qui est venu me réveiller. 
Jona : Réveilles-toi, je vais te faire ta séance.
Moi : D’accord mais après un bon café.
Nous sommes descendus et après mon café, j’ai eu droit à une heure d’exercice. Ensuite, douche, vêtements décontractés et déjeuner. Désiré m’a conduit à l’hôpital pour retirer mon plâtre en résine et je dois avouer que je suis content de me retrouver avec une attèle mais j’ai des conditions strictes à respecter. De toute façon, je revois le chirurgien dans une semaine. Ensuite, on m’a retiré les fils de ma hanche. Au bureau, j’ai reçu mes deux rendez-vous et deux nouveaux contrats signés pour des campagnes pour le mois d’août prochain et septembre donc, j’ai le temps et je pourrais m’en occuper moi-même. J’ai reçu mon colis ES pour l’inauguration de demain et la tenue me va comme un gant. A midi, je suis passé faire une heure de vélo au club avec Désiré et j’ai augmenté un peu la force pour renforcer ma cuisse. Ça a été un peu douloureux mais supportable. Les abdominaux avec mes côtes ce n’est toujours pas possible et ça me fait chier car je vais finir par perdre de la masse. J’essaye de faire un peu de musculation mais de nouveau, il y a une forte gêne. Pour terminer, massage par Jona que je sens s’éloigner de plus en plus de moi et je commence à le regretter mais bon, il est avec Felipe et celui-ci commence à être exclusif avec lui. Nous l’avons perdu même si je sais qu’il a de l’amour pour nous tous. Après avoir mangé une salade, je suis passé reprendre mes affaires au boulot et j’ai repris ma tablette avec mon seul rendez-vous du matin de vendredi, le reste de cette journée étant réservé à l’inauguration du magasin de ma cliente. J’ai déjà briffé tout le monde concernant le fait qu’une main perdue ou de la drague pourrait se produire ce jour-là. De moi-même à 16h00, j’ai demandé à Désiré de me ramener à la maison. Je suis allé faire une sieste car aujourd’hui je me sens extrêmement fatigué et je ne sais pas pourquoi. C’est mon homme qui m’a réveillé d’un bisou dans le cou.
Stéphane : Je suis content de voir que tu te reposes.
Moi : Je ne sais pas pourquoi mais aujourd’hui, je me sens vidé. Je n’ai pourtant rien fait de spécial. Mes deux rendez-vous plus un peu de sport car je n’ai pas envie de perdre tous les efforts pour en arriver à la silhouette que j’ai et que tu aimes.
Je n’ai pas pu suivre le cours de self défense. Je rattraperais mon retard par la suite.
Stéphane : Je t’aime comme tu es, vas-y doucement avec le sport. Il est normal que tu sois fatigué par moment. Tu as tout de même subi deux grosses anesthésies en peu de temps. Tu prends une douche ?
Moi : Oui et ensuite je vais me mettre une tenue décontractée pour le soir.
Nous sommes passés sous la douche, il m’a lavé avec tendresse. Il s’est bien entendu mis à bander et comme j’avais envie de lui, je me suis cambré. Il m’a retiré mon petit plug et après m’avoir légèrement préparé le cul, il m’a pénétré en douceur. Etant habitué, je n’ai eu mal que la première minute. Il m’a limé en douceur faisant en sorte de me soutenir la hanche pour que je ne fatigue pas. C’était magique, il m’a fait grimper au septième ciel, j’en ai gémi comme une petite folle que je ne suis pas pourtant, enfin, façon de parler. N’y tenant plus, j’ai joui sans même me toucher et j’ai eu un orgasme anal. Stéphane n’a pas su se retenir non plus et m’a donné sa semence. Il s’est retiré et m’a aussitôt replacé mon petit plug.
Stéphane : Comme ça, tu garderas ma semence.
Moi : Oui mon homme. Je t’aime et j’aime quand tu es doux avec moi.
Stéphane : Quand tu es docile, je suis doux avec toi et c’est logique. Je t’aime.
Nous avons fini de nous rincer et nous nous sommes préparés pour le soir. Ça tombe bien, nous ne serons que nous deux. Felipe et Jona dorment ensemble chez Jona et Dimitri mange avec son père et une invitée. Nous avons pris l’apéro et avons mangé. Un film et au lit car je m’endormais une fois de plus dans le divan. Vendredi matin nous avons déjeuné. Désiré m’a conduit au bureau pour mon rendez-vous de 8h30 car à 9h30, nous devions être chez ma cliente. J’ai expédié le client vite fait et j’ai laissé gérer Sylvain et Claudia. Felipe étant au garage toute la journée, il nous a remplacés. 9h30, arrivé sur place, Stéphane est déjà là avec Jona qu’il est allé chercher. Nous mettons les tenues adéquates et à 10h00, ma cliente inaugure. Il y avait déjà du monde devant la porte et les trois vendeuses ont été prises d’assaut. Désiré, Stéphane et moi avons dû faire des poses photos pour des journalistes présents sur place afin de faire un article. C’était prévu dans le contrat. Dimitri est arrivé à midi et, une fois en tenue, ils ont été admirés des femmes comme des hommes. Effectivement, il y a eu des mains aux fesses pour tout le monde. J’ai dû chaperonner les petits car ils se faisaient dragués ouvertement par deux mecs d’une trentaine d’année aux mains plus que baladeuses.
Moi : Ca va les enfants ?
Dimitri et Jona : Oui papa…….
Cela a suffi pour que les deux mecs partent dans les rayons se choisir quelques sous-vêtements. Stéphane et Désiré on aussi attiré tous les regards surtout auprès des femmes. Comme il faisait chaud, moi dans ma tenue, je n’en pouvais plus. Je me suis retiré un instant pour enlever le haut et mettre un short ES Jaune vif. Je suis sorti je me suis fait sifflé par une des vendeuses. Et oui, sans vouloir me vanter, depuis que je connais Stéphane et avec les cours particuliers de Marc, je suis devenu musclé sec et très bien dessiné. De plus, avec mes deux piercings tétons et ma boucle d’oreille, je me la joue un peu provocateur. Stéphane vient directement me voir, il n’a pas l’air content.
Stéphane : Tant que tu y es, fais-toi baiser par tous les clients.
Moi : Je suis là pour le boulot et rien d’autre, calmes-toi. Mon corps est à toi et tu le sais. Je serais encore plus provoquant ce soir à la maison.
Stéphane : J’ai hâte de voir ça.
Moi : Fais attention, tu commences à bander.
Stéphane : Merde.
Il s’est caché tout rouge dans la pièce qui nous est réservée pendant au moins dix minutes. Tiens, où est Dimitri ? Je le vois ressortir en premier du local avec un petit sourire. Ensuite Stéphane.
Moi : Ne me dit pas que ?
Stéphane : Si mais il m’a juste pompé, je n’arrivais pas à débander. Il était venu voir son téléphone portable car son père part en France pour le week-end. Il en a profité. Il devient de plus en plus accro à nos bites.
Moi : Soit discret, on peut nous entendre.
Nous sommes retournés près de Désiré. Ma cliente est venue me trouver.
La cliente : C’est super, tous les clients sont contents, nous n’avons que des félicitations et surtout des demandes vous concernant.
Moi : C’est parfait, vous avez plus de clientes que de clients ?
La cliente : Non, c’est assez équilibré je dirais. Bon je retourne auprès de mes vendeuses mais je dois dire que ce sont les modèles que vous portez qui se vendent le plus et je risque de tomber à court rapidement.
Moi : Ils vont changer de modèle pour plus d’équilibre. J’avais prévu des tenues de rechange pour tous mes modèles sauf moi bien entendu.
La cliente : Oui mais depuis que vous avez mis ce short, j’en ai déjà vendu quatre.
Moi : Donc j’ai raison.
Moi : Désiré, fait passer le mot à tout le monde de changer de tenue.
Désiré : Ok patron.
Ils se sont changés et de nouveau, ça a marché. A un moment, et malgré ma canne, j’ai dû m’assoir. Je commençais à fatiguer. Mon fleuriste a apporté un énorme bouquet de fleurs pour ma cliente, Claudia a suivi mes instructions. Vers 16h30, il y a eu un nouveau rush. Nous avons de nouveau posé mais pour la télévision privée belge, RTL-TVI pour la citer et ça, ce n’était pas prévu dans le contrat. Ma cliente est aux anges, elle va passer au 19h00. Nouvelle publicité pour elle. Je suis parti dans la galerie accompagné de Désiré, de Stéphane et d’un vigile. Nous avons fait le tour de la galerie en distribuant des prospectus du magasin. Nous avons eu beaucoup de succès puisque suivi pour un petit moment par l’équipe TV. J’ai eu droit aussi à une interview sur ma nouvelle société de publicité. Ça c’est un plus pour moi et merde à mon ex patron. En fin de balade, je suis passé par la brasserie d’un de mes cousins qui a failli ravaler sa chique comme on dit en nous voyant. Après lui avoir brossé un tableau succin, je lui ai commandé quatre bouteilles de champagne et une douzaine de verres à apporter au magasin. Une fois au magasin, le serveur est venu avec ma commande et je l’ai payé. A 18h45, ma cliente a décidé de fermer ses portes avec un peu d’avance. Normalement, le vendredi, elle ferme à 19h30 mais le temps de servir les derniers clients sur place, il est tout de même 19h30. 
La cliente : Enfin fini, je suis sur les rotules.
Moi : Pourrais-je avoir le chiffre de vente ?
La cliente : Un peu moins de 11800 €
Moi : Quel est votre chiffre de vente ordinaire ?
La cliente : 2600 à 3000 €
Moi : Et ce n’est qu’un début, avec la publicité dans les journaux et le journal parlé de ce soir, vous devriez dépasser ce chiffre. Ça mérite le champagne !
Moi : Jona, toi qui a l’habitude au bar, fais nous le service s’il te plaît.
Jona : Oui M… Patron.
Il a vu mon regard car il a failli dire une connerie. Nous avons tous bu deux verres de champagne avant de nous changer et de revenir dans des vêtements civil.
Ma cliente : Serait-il possible de ravoir les modèles demain ?
Moi : Pour moi pas de problème ainsi que Désiré qui m’escorte.
Stéphane : Moi pas possible, je suis au garage avec Felipe mais s’il fait calme, il n’est pas impossible que je vienne milieu de journée.
Dimitri et Jona : Nous pas de problème.
La cliente : De toute façon, je vous paye votre journée à tous. Pat vous me communiquerez le montant pour chacun.
Moi : Je vous ferais une facture comme ça vous pourrez la sortir de vos comptes.
Nous avons fini le champagne tranquillement. Désiré a reçu un appel du bar et a dû nous quitter précipitamment  ne me laissant pas le temps de reprendre mes affaires dans le coffre de ma voiture. Nous avons quitté ma cliente. Stéphane a ramené Jona chez lui et se charge de reprendre mes affaires. Dimitri me ramène à la maison. Il m’a planté dans le jardin. En principe, il loge ici. Je suis rentré et Daniel m’a servi un apéritif avec des amuses bouches. Je suis vite monté prendre une douche et me mettre en tenue plus que provoquante pour mon homme. Une fois au rez-de-chaussée je me suis mis dans le divan en attendant mon homme. Dimitri est revenu avec quelques affaires pour loger. 21h30, toujours pas d’homme. Nous décidons de manger pour ne pas que Daniel attende de trop, je réchaufferai le plat de Stéphane. Dimitri et moi avons regardé la TV un bon moment et avant de nous coucher, j’ai téléphoné à Stéphane.
Moi : Chou tu es où ?
Stéphane : J’arrive dans un instant, j’ai mangé avec un client sur qui je suis tombé au bar, je t’expliquerais.
Il raccroche.
Je suis donc monté avec le petit et il était en train de me sucer quand mon homme est arrivé.
Stéphane : Vous auriez pu m’attendre ! 
Moi : Désolé mais ça fait deux heures et demi qu’on t’attend. Dimitri ne t’arrêtes pas !
Dimitri : Hm ok maî….sleurp.
Stéphane : Je passe vite fait sous la douche. J’ai envie de me faire vos deux culs ce soir et tu vas morfler pour m’avoir provoqué.
Cinq minutes plus tard et encore mouillé, il est venu me retrouver et son engin devant mon visage.
Stéphane : Suces !
Il ne fallait pas me le dire deux fois. Je l’ai pompé avec avidité. Une fois bien dur, il nous a fait bouger tous les deux et, de dos sur le coin du lit, il nous a pilonnés la gorge bien profonde à tous les deux. Moi, habitué, je n’ai plus de problème mais le petit lui, a manqué de vomir plus d’une fois.
Stéphane : Dimitri, prépares-moi le cul de ton maître.
Il ne s’est pas fait prier et après avoir relevé mes jambes, il m’a ouvert l’anus à grand coups de langue. J’ai en ai gémi et j’ai eu des frissons. Mon homme, estimant que j’étais prêt, m’a fait mettre sur le bon côté pour ma hanche et m’a défoncé le cul à grand coups de rein.
Stéphane : Ça t’apprendra à m’allumer !
Moi : Oui, baises moi.
Dimitri lui s’est remis à me sucer.
Moi : Empales-toi sur ma queue fiston, tu verras c’est très bon.
Nous avons fait un petit train et c’est mon homme qui a travaillé pour tout le monde. Dimitri et moi avons gémis et soufflé aussi car mon homme y a mis de l’ardeur. Il a fini par jouir abondamment dans mon cul et moi en même temps dans celui de Dimitri. J’ai alors branlé énergiquement Dimitri jusqu’à ce qu’il jouisse dans ma main. Je lui ai ensuite fait lécher sa semence. Nous avons dormi dans cette position. Pour ma part je pense avoir été le premier à sombrer.

Pattlg

Pat_203@hotmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Domination par Stéphane mon futur mari

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

14 aout 2019

Nouvelles (20)

Abdou Romain
L’école de danse Noah93
Hétéro, juste ce qu'il faut Hugo
What a TØS Sexaddict49
Première hard Tours37
Plan à 3 en extérieur Sylou69
Fouille révélatrice à l’aéroport KarlJ
La piscine Quentin94
Un sauna de verre Glaudoun
Défonce au camping Heysi37
Pauvre Cyrillo Romain
Mes dépucelages -01 XXL
Mes dépucelages -02 XXL
Le fils du shérif -01 Matt
Le fils du shérif -02 Matt
Le fils du shérif -03 Matt
Faire durer le plaisir Frank
Faire durer le plaisir -02 Frank
M Renart
M -02 Renart

La suite (9)

Le cul -02 chuuuut17
Un étudiant appliqué -09 Amical72
Un étudiant appliqué -10 Amical72
Un étudiant appliqué -11 Amical72
Mariage pour tous -14 Yan
Passion en toutes lettres -21 Romain
Passion en toutes lettres -22 Romain
Passion en toutes lettres -23 Cyrillo
Passion en toutes lettres -24 Romain

Aout 2019

Nouvelle

Amoureux de Dimitri Chopassif
Prof de sport Victobg
Lost in Cocktown Pititgayy
Il m’offre son c... Seithan
Jardinier bien bâti Virilbgmuscle06
Mes années de fac Louisallenk
Toilettes publiques Hugo
Anniversaire de mon beauf Linox
La Cage d’escalier Éric
Révélation au club de natation WhiteKnight
Mehdi, le livreur de pizza Pol
Les vices de l’internat Lloh
Le volleyeur et le rugbyman Dolto
Chienne à rebeu Larbin
Nils -01 Renart

La suite

Passion en toutes lettres -17 Romain
Passion en toutes lettres -18 Cyrillo
Passion en toutes lettres -19 Romain
Passion en toutes lettres -20 Cyrillo
La grosse bite de mon beauf -08 Ghost writer
Un étudiant appliqué -07 Amical72
Un étudiant appliqué -08 Amical72
Amour inaccessible -05 Miangemidemon
Nils -02 Renart
Mariage pour tous -13 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)