PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

5ème jour

Cinquième et dernier jour

C’est déjà la fin de la semaine, c’est dingue, j’ai l’impression de connaître intimement François depuis des mois, et d’avoir déjà tout fait dans l’intimité entre ses bras, alors qu’il y a 4 jours à peine je n’imaginais pas le plaisir que j’allais prendre avec lui.
J’ai l’impression d’être une autre personne, avec une autre sexualité, en plus de celle que j’ai avec ma femme, et qui n’a pas faibli même pendant cette semaine.
Vacances, soleil, un peu d’alcool, chaque soir on a baisé, ou alors le matin, et pourtant je passais en plus mes après-midis à jouir avec un mec.
Autant vous dire que je peux affirmer que ce sont les meilleures vacances de ma vie, et de loin...
Je le dis d’ailleurs à François, alors qu’on s’éloigne du ponton tous les deux, pour notre dernier moment ensemble.
Il y a un peu de mélancolie, mais il est toujours aussi sympa, et drôle...

Il a commencé à être très tendre dès qu’on est seuls, et cherche en permanence à savoir si tout ce qu’on a fait me plait, si je ne regrette pas...
Je le rassure, bien entendu, juste par des mots tant qu’on est visibles de la plage.
La veille on a eu une discussion assez franche sur notre plaisir, et je lui ai avoué (en rougissant un peu quand même), que j’avais pris un pied nouveau et très intense quand il me doigtait.
Il m’a expliqué qu’il m’avait fait découvrir une zone extrêmement érogène pour nous les mecs, qu’il était ravi que ce soit lui qui m’y ait initié, et m’a demandé de but en blanc si je pensais que j’avais envie de recevoir une queue à la place de ses doigts...
Je ne savais pas quoi répondre, et la conversation a dévié sur autre chose...

Alors qu’on commence à être assez loin, il me fait un petit cadeau : il me laisse prendre les commandes, bien que je n’aie pas le permis bateau.
Il est debout, tout contre moi, m’enseignant les bases (qui ne sont pas bien compliquées..), m’embrassant aussi en passage.
« j’ai un autre cadeau pour toi »
« Ha oui ? »
Il se lève, fouille dans sa besace et en sors une petite boite rose.
« c’est une copine qui l’a oublié la dernière fois qu’elle est venue ».
« C’est quoi ? »
« C’est un petit masseur vibrant, qui sert à se chauffer avant un corps à corps », il le déballe pendant ce temps, et me montre un cylindre, avec trois têtes rondes au bout (comme celles d’un rasoir électrique), suivi d’un petit câble qui termine par une petite télécommande...
« C’est pas un sextoy ? »
« Non, enfin si, mais ce n’est pas fait à l’origine pour pénétrer, juste pour passer sur le corps »
« À l’origine ? »
Il rit, prend mon visage et m’embrasse avec gourmandise.
« Tu vas voir... »
Et sa main s’est glissée dans mon boxer de bain, par l’arrière, et il me caresse le cul, tendrement.
« Je vais d’abord te préparer »
Sa main ressort, et il a un petit flacon dans l’autre, qu’il presse sur sa paume.
« Gout framboise, ça te va ? »
Il n’attendait pas de réponse, et sa main est déjà retournée au fond de mon boxer, pleine d’un liquide épais, frais, et très visqueux...
J’ai déjà chaud au cul, et il me le lustre avant de me mettre un premier doigt entre les fesses, qui entre plutôt directement, et je sens la fraicheur du gel à l’intérieur, alors je tourne la tête vers son regard pour lâcher un premier gémissement de salope...

« Tu vas me le mettre, hein ? »
« T’as tout compris mon Florent »
il a sa main plaquée contre ma raie, sa paume qui écarte mes globes, son doigt qui tourne à l’intérieur...
Son autre main tient le sextoy.
« Prends-le lubrifiant, et étale en dessus »
Je ne sais pas si c’est parce qu’il me fait participer à son plan, mais je suis comme un dingue...
Je dépose deux grosses noix sur le tube, dont une sur la tête, et il en profite pour couper les gaz.
« On va essayer de rester un peu stables pendant que je te le mets »
Sa main a baissé mon boxer, qui est au sol.
Je me penche un peu en avant, sur le volant du bateau, et j’écarte un peu les cuisses.
Je suis nu, penché, jambes écartées, le cul luisant d’huile parfumée... Une image de moi tellement surprenante...
Il s’est collé à moi, sur le côté, sa bouche est à 5 centimètres de mon oreille...
« J’adore quand tu prends des initiatives, Il est loin le petit branleur d’hétéro qui a débarqué dimanche dernier »
« T’es pas prêt à te prendre une queue, t’es pas assez préparé, si t’avais pris deux semaines de vacances je pense qu’on aurait fini par essayer, mais au moins là tu vas goûter à de nouvelles sensations, sans te faire mal, facile, tu vas voir... »
Et il pose la tête du cylindre sur mon entrée.
[Petit aparté pour les fans de chiffres, je dirais que le tube faisait dans les 15 cm de long et 3 centimètres de large, la tête étant plus grosse que le « corps », un peu comme un gland en fait...]
« monte sur la pointe des pieds »
« t’es prêt mon chéri ? »
Il appuie sur la petite télécommande, et tout le tube se met à vibrer, je le sens contre mon anneau. Avec tout le lubrifiant sur la tête, on entend un petit bruit, comme quand on joue avec une chatte mouillée...
Il appuie sur un 2eme bouton, et les trois têtes se mettent à tourner, et j’ai un petit « ho » de surprise, parce que c’est très spécial comme sensation.
« Quand tu veux mon Flo, mais dans mes yeux »
Je tourne la tête vers lui, et alors qu’il tient fermement le tube contre mon cul, je redescends sur mes plantes de pied, et les lois de la physique s’appliquent : le tube vibrant passe mon entrée, et la tête me pénètre en douceur, dans un chuintement mouillé...
« Ha ouiii, putain ». Et il éclate de rire...

Il est passé derrière moi, assis sur le siège, et sa main libre agrippe mon épaule, le tirant doucement vers lui.
Le tube s’enfonce, centimètre après centimètre, je le sens gagner du terrain dans mon ventre. Il vibre, les têtes rondes me forent les parois, et j’ai l’impression d’avoir le cul nouvellement défriché. C’est extrêmement bon, et je suis surpris que ça rentre aussi facilement.
« J’ai le cul en feu »
« C’est normal, c’est l’huile qui se réchauffe... »
« C’est booooon, ça me chatouille de partout »
Je sens contre ma rondelle ses doigts, qui tiennent fermement la mini poignée au bout du tube.
« Hé oui, mon Flo, tu l’as pris en entier »
« T’es fier de moi ? »
« Très fier, mais attends, c’est pas fini... »
« Ha booon ? »
« La dernière fois, pendant qu’on sautillait sur le clapot, tu te frottais à moi, tu t’en souviens ? »
« Heuuu, oui ? »
« Ça m’a donné une idée... », et il redémarre le moteur.
« Place-toi face à la houle » ; je tourne le volant alors qu’on avance à peine, jusqu’à être en position.
« Mets un peu de gaz » ; je m’exécute, et je comprends au premier choc ce qu’il a en tête : à chaque fois qu’on rebondit sur une vague, je tangue vers l’arrière et vers ce gode qui s’enfonce un peu plus....

« C’est la mer qui va te baiser... trouve la bonne vitesse et éclate-toi... »
Son plan est redoutable : il a juste à bien tenir le bout du gode, et moi je fais le reste avec la manette des gaz... chaque vague est différente, et chaque coup de gode aussi... c’est indescriptible, d’autant que la houle est assez longue, si bien qu’on a le temps de voir arriver les coups de bite... il en profite pour les commenter (« tiens, regarde, celle-là va te la mettre bien profond ! »), alors que moi je ne peux rien dire d’autre que toute la panoplie des cris de plaisir...
J’ai vraiment l’impression de me faire baiser en levrette, d’autant qu’il me tire en arrière pour me faire crier plus fort...
Il a saisi ma queue, et me branle en même temps, mais j’avoue que j’ai du mal à me concentrer tant la sensation dans mon ventre est dingue...
J’avais pas vu, le premier bouton a des crans, et il vient de passer au 2eme, et la vibration double dans mon fourreau...
« y’a combien de crans ? »
« attends, je regarde, 5 apparemment... »
« C’est pas possible.... »
Me vient alors une idée : je dévie un peu la trajectoire, pour prendre la prochaine vague un peu plus en travers, et le tangage devient latéral, les têtes tournantes poussent sur les côtés, je roule littéralement du cul...
« t’es vraiment gourmand toi... »
Il me branle plus fort, et j’ai une pensée fugace qui me traverse : je vais juter, ça c’est sûr, mais est-ce que je vais jouir du cul ? séparément ? en même temps ?
« François, j’en peux plus... »
« Attends, je reprends les commandes »... Il a ralenti, et en même temps, je sens le tube glisser hors de son étui, jusqu’à ressortir totalement.
« hoooo putain, c’est bon »... une forte odeur de framboise nous envahit, toute droite sortie de mon intimité.
J’ai (encore) une nouvelle sensation : celle de la brise sur ma rondelle, qui semble ne pas vouloir totalement de refermer... j’ai l’impression de sentir le vent à l’intérieur, c’est magique...
« Comment tu veux jouir ? »
« Je le veux enfoncé tout au fond »
« Avec la vibration ? Les têtes massantes ? »
« La totale ouiiiii »
« Ok, laisse-moi juste me faire un petit plaisir » Il me le remet, assez vite, régulièrement, jusqu’à toucher mon cul avec ses doigts.
« Tu l’as pas redémarré... »
« Et alors, tu le prends facile maintenant... viens m’embrasser avant de me mettre du foutre partout sur le tableau de bord ».
Il me retourne, me prend dans ses bras, et nous nous roulons la pelle la plus délicieuse que j’aie connue avec un homme....Tendresse, lenteur, application, et un gode enfoncé au fond de mon cul... il a d’ailleurs passé le bras dans mon dos, et joue avec la poignée pendant qu’il me baise la bouche...
« Allez, on y va... »
Il me remet en position, me penchant un peu plus, et dans la même seconde, enclenche les gaz du bateau et relance les vibrations dans mon cul...
trois, quatre, cinq vagues me baisent, et il accélère un peu... je pousse des cris que je ne savais même pas avoir en moi, j’ai les couilles gonflées, chauffées par sa main pleine de gel.
Puis c’est la vague ; LA VAGUE ; un peu plus grosse que les autres, et elle m’envoie ailleurs pendant quelques secondes... un très long gémissement, une décharge électrique dans mon ventre, et une première énorme giclée de foutre qui inonde sa main.
Un très long frisson me parcourt tout le corps, j’ai perdu le contrôle, avec ce truc enfoncé en moi, plus profond qu’il n’a jamais été, tout mon bassin se relâche, et je gicle encore et encore...
Il retire doucement le jouet, pendant que mes dernières gouttes de foutre se libèrent.
« Alors, ça t’a plu ? »
« Laisse-moi reprendre mon souffle... »
« Tu vas rentrer à Paris, et tu vas me faire le plaisir de te trouver un mec gentil, patient et doux qui va te dépuceler avec bienveillance... » (Si tu es là fais-mois signe...)
« Oui François, putain tu m’as fait un truc incroyable, merci beaucoup... vraiment, je ne pensais pas prendre un pied pareil... »
« Viens dans mes bras... »
La suite et la fin de l’après-midi ont été magiques, avec tout un tas de façons de se faire du bien, notamment un premier 69 avec lui, mais aussi une très belle fellation exécutée par votre serviteur à son moniteur de wake-board favori, lui bien assis dans son fauteuil de capitaine, et moi le petit mousse à genoux entre ses cuisses à déguster avec amour sa belle queue...

Voilà pour mon histoire, j’espère qu’elle vous aura plu, et peut-être même avez-vous senti une petite bouffée de chaleur dans votre bas-ventre, et j’en suis ravi...

Curiosity

secretromance@live.fr

Autres histoires de l'auteur : Deux Premiers Jours

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

20 juin 2019

Nouvelles (11)

Baisé par mon chef Rachid
Abstinence et excitation Kasso
Les petits Voyeurs Jeanmarc
Romance à l’hôtel Femelle
Job d’été à l’hôtel Femelle
Soumis à un vampire Virgo1999
Dans les dunes à Labenne Raphael75010
Mon professeur Charles
Consultation Nathan0
Une sécance de sport Damien
Sur la plage et à la cave Kasso

La suite (1)

Soumission & Domination -533 Jardinier

Juin 2019

Nouvelles

Trio fist Tétonmaso
Trianon Jako
Nynpho avec mon voisin Nymph
L’Homme est vulnérable Rogue
Ancien camarade sur Grindr Louisallenk
Mon voisin black Gregmrs
Découverte de mon côté gay Alb29
Petite salope -01 Lopamecsxl
Petite salope -02 Lopamecsxl
Petite salope -03 Lopamecsxl
Petite salope -04 Lopamecsxl
Vive l’armée ! Pititgayy
Comment j’ai dépucelé Hotcalvin
Le patron du centre médical À 19
Leçon particulière Frank
Le porte à porte Jeanmarc
Ballade en VTT Femelle
Mon pote Nathan0
Une nuit en Tunisie Fisturo
Histoire de Hammam Dd38
Vengeance Femelle
Jonathan Théo

La suite

Leçon particulière -02 Frank
Les sket -03 Kifflesket
Mon demi-frère hétéro -06 Oldyano
Le copain de ma fille -02 Jeanmarc
Moment de détente -03 Amical72
Moment de détente -04 Amical72
En «beurette» -02 Hamiasamira
Mes potes du lycée -02 JuSP7766
Soumission & Domination -531 Jardinier
Soumission & Domination -532 Jardinier
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)