PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Mariage pour tous -05

Je vais dans la salle de bains ramasser mes affaires et me rhabiller en prenant soin de ne pas mettre mon boxer et mes chaussettes comme l’a exigé Simon, lorsque je reviens dans la chambre, Alban et Simon sont aussi habillés mais ont un sourire sadique. Simon me fait signe de venir vers lui, il ouvre 2 boutons de ma chemise pour que l’on voit bien mon collier puis il pose les mains sur mes épaules, me faisant comprendre que je dois me mettre à genoux. J’obéis, encore un peu embrumé, il sort sa queue et la fourre dans ma gueule, instinctivement, je commence à sucer, elle grossit rapidement puis Simon attrape ma tête à 2 mains et la fait aller d’avant en arrière sur sa queue. Alban s’approche et filme la scène.

Simon ne va pas jusqu’à la jouissance, il se contente de bien me baiser la gueule quelques minutes puis il me repousse en arrière, j’attends les ordres à genoux, il part vers son sac « spécial », je le vois prendre un petit sac à dos et y mettre du matériel dedans pendant qu’Alban prend la place et me fait subir le même sort bien qu’il soit moins « violent ».

- On est bien dans ta gueule de tarlouze mon cousin, ce soir je veux m’endormir avec ma bite dans ta gueule.

Il ne va pas non plus jusqu’à la jouissance et range son beau matériel.

- Lève-toi et baisse ton froc pédale, me dit Simon.

Je m’exécute sans broncher et il me fourre le gode de la veille dans le cul, je sens que je vais encore passer le repas à vibrer dans tous les sens. Il me pose aussi une cage de chasteté, ce qui m’étonne de sa part.

- Je veux pas que tu jouisses de la semaine Yan, je veux que tu restes en chaleur toute la semaine mais je te promets que pour le dernier jour je vais te la libérer, je veux te voir expulser du foutre partout et tu gueuleras de plaisir mais avant cette récompense, on va te faire subir ce que les bâtards de ton espèce adorent…

Il se redresse, je remonte mon pantalon et nous descendons dîner. Nous arrivons dans la salle, Ethan est là et me regarde en se léchant les lèvres, il nous emmène au fond de la salle, à l’abri des regards bien que nous soyons pour l’instant les seuls au restaurant ce soir, j’ai peur de voir débarquer le couple de la veille.

Ethan prend les commandes pour l’apéritif, je vais pour demander un whisky mais Simon me fait un signe de la main de la fermer.

- Pour la pute, t’amènes un grand verre à bière vide, on va lui faire un cocktail maison…

Pas la peine d’en dire plus pour que je comprenne ce qui m’attend…

Ethan s’éclipse et revient avec la commande quelques minutes plus tard. Le verre à bière qui devait être vide ne l’est pas et je ne suis pas surpris de son intervention.

- J’ai pris la liberté de participer à la préparation du cocktail pour la pute, dit-il en me regardant, presque en me bouffant des yeux.

- T’as bien fait mec, Alban et moi on va compléter.

Simon se saisit du grand verre et le passe sous la nappe, clairement, il pisse dans le verre puis le donne à Alban qui en fait autant. Mon cousin me le pose alors devant moi puis sort 2 capotes du mariage.

- Mets la touche finale à ton cocktail toi-même Yan et c’est la seule boisson que tu auras du repas donc si tu vides ton verre, on se fera un plaisir de le remplir de nouveau.

Je me saisis d’un couteau et perce les 2 capotes que je vide dans le verre, j’ai été dressé de longs mois par un Maître qui ne me donnait que sa pisse pour boisson en sa présence, ce grand verre ne me fait donc pas peur. Au début c’était très difficile car écoeurant et mauvais au goût, sans compter que c’était humiliant mais n’était-ce pas ce qui m’avait toujours cherché ? Obéir, fermer ma gueule et donner du plaisir aux mâles en me faisant rabaisser. Ils veulent que je boive ça ? Aucun problème, aujourd’hui la pisse est une boisson comme les autres pour moi. Nous trinquons et les mâles me regardent avec un air inquisiteur, vais-je faire la grimace ? Je bois une bonne grosse gorgée, me passe la langue sur les lèvres et expire de plaisir comme si je venais de boire une bonne grosse gorgée de bière bien fraîche. Simon et Alban commencent à discuter, je les écoute, ne sachant pas si je suis autorisé à participer. Puis d’un seul coup, Alban se tourne vers moi.

- Mais au fait Yan, t’as déjà touché une meuf ?

Je le regarde avec des yeux de merlan frit, il a pourtant l’air très sérieux dans sa question.

- J’ai annoncé hier que je ne suis pas du tout bi et je n’ai pas pour principe de mentir Alban, je suis pédé, je n’aime que les mâles, que les bites et si tu me mets une femme nu devant les yeux, tu peux être sûr que je vais débander. J’ai rien contre elles mais il me faut de la virilité, du poil, de la force et de l’autorité pour que je me sente bien. Une femme c’est bien trop délicat et bien trop compliqué pour moi, pour te dire, je ne sais même pas comment entrer dedans et surtout, je n’en ai absolument pas envie.

Ma tirade déclenche l’hilarité de mes compagnons et nous entamons une discussion à 3 comme de vrais potes autour d’un repas. Ethan vient prendre la commande et nous attendons les entrées. 2 clients arrivent, 2 hommes, Ethan les installe loin de nous toutefois, je suis dans la ligne de vue de l’un des 2 qui ne manque pas de voir ma chemise bien ouverte et mon collier, je le vois parler à son vis-à-vis qui se retourne sans aucune discrétion, ils échangent des sourires et celui qui a la vue constamment sur moi me regarde régulièrement. Ethan amène les entrées, je me saisis de mes couverts, j’ai très faim mais Alban sort une nouvelle capote et me la donne.

- Pour agrémenter ton plat de salope, dit-il assez fort.

Il me sera impossible de le faire discrètement, l’homme qui m’a en visuel me regarde, je soupire et puis je me dis que c’est ce que mes compagnons veulent, m’humilier et m’exhiber alors je saisis la capote sans discrétion, la perce et la vide sur ma salade. Bien évidemment, l’homme qui me voit faire en parle à l’autre qui se retourne et regarde. Il se passe la même chose pour le plat de résistance et le dessert. Il reste 3 capotes du mariage, je dois en vider 2 dans mon café et la dernière dans le digestif. Tout cela sous les yeux de l’homme à l’autre bout de la pièce qui commente souvent en me regardant, son interlocuteur se retournant régulièrement. Alban se lève, il veut aller fumer, Simon aussi, je me lève à mon tour, Simon me file une gifle.

- Tu restes là salope, on va fumer entre vrais mâles, dit-il assez fort pour que les autres entendent.

Ils sortent, l’homme qui est de dos s’est de nouveau retourné, ils me fixent tous les 2. Puis ils se lèvent et sortent comme s’ils allaient fumer mais je ne suis pas idiot… Ethan vient débarrasser la table.

- Tout va bien ? Ils y vont un peu fort non ? Dit-il avec un brin de compassion.

- J’ai l’habitude Monsieur, j’ai passé un deal avec Simon et pour être honnête, j’aime ça…

- Par moments j’aimerais bien être à ta place, dit-il d’un ton presque gêné.

- Vous n’êtes pas un dominant, du moins pas comme Simon, je l’ai compris quand vous m’avez baisé. Maintenant, parlez-en à Simon, je suis sûr qu’il adorera avoir 2 salopes à disposition pour les humilier.

- L’humiliation c’est pas trop mon truc en fait mais me faire démonter, j’aime ça.

- Alors ne lui en parlez pas, il adore ça, moi aussi j’avoue et ils vont bientôt revenir pour une session intense j’en suis certain, vos 2 autres clients sont allés les rejoindre, ce n’est pas pour fumer…

A peine ma phrase terminée, le groupe rentre le sourire aux lèvres. Simon se dirige vers Ethan.

- Y aura plus de client à cette heure-ci ? On peut considérer que la salle est à nous ?

- Oui, il n’y aura plus personne, ils sont même partis en cuisine, il n’y a plus que moi pour la fermeture.

Simon s’éloigne avec Ethan, les 2 autres clients sont retournés à leur table, Alban s’est assis à côté de moi.

- Pourquoi tu me l’as jamais dit Yan ?

- La peur que tu le prennes mal je crois, t’as toujours été… « Macho » et je te pensais 100% hétéro et limite homophobe donc j’ai préféré ne rien dire.

- Et tu aimes ce qu’on te fait vivre là ? On ne va pas trop loin ?

- C’est très gentil de t’en inquiéter, je suis une lope Alban, je me fais baiser et humilier comme les mâles aiment et j’adore ça. Plus vous aller aimer, plus je vais prendre mon pied, la seule chose que je demande c’est de ne pas être mis en danger et je vous fais confiance.

Je vois Ethan aller installer une table pour 2 personnes juste à côté de celle des 2 clients, je suis intrigué mais rapidement Simon m’appelle : « aller la pute, viens prendre tes cartouches ».

Je me lève et me dirige vers la table pendant que Simon farfouille dans son sac à dos. J’attends ses ordres, rapidement il me dit de me foutre à poil puis, une fois fait, il me colle le torse sur la table, mes pieds sont solidement fixés à ceux de la table et il prend une chaîne dans son sac qu’il attache à mon collier pour la faire passer sous la table et l’attacher je ne sais où mais il m’est impossible de me relever. Mes poignets sont remontés dans mon dos et solidement attachés quant à mon gode, il le retire.

- Voilà messieurs, la salope est à votre disposition, une bonne dinde à fourrer, je vais reprendre un digestif avec mon ami le temps que vous finissiez votre repas.

Le couple remercie Simon, je m’attends à me faire enculer et devoir sucer mais le couple ne m’accorde pas d’importance pour le moment, ça… C’est humiliant et vexant ! Ils discutent entre eux de tout et de rien et moi je suis immobilisé sur une table juste à côté de la leur. Ethan vient prendre la commande des desserts mais ils passent leur tour et termineront avec un digestif qu’il leur ramène après 5 minutes. Au moment de partir, le couple demande à Ethan s’il accepte de m’enculer  et bien entendu le beau jeune homme ne refuse pas. Les 2 hommes jouent les voyeurs pendant qu’Ethan me démonte, les commentaires sont humiliants, la situation tout autant, c’est inédit pour moi mais… J’aime. Simon et Alban se sont approchés et assis à la table des hommes, ils commentent aussi, Ethan prend son temps, je sais qu’il aime quand c’est silencieux alors j’évite de trop couiner. Lorsqu’il jouit enfin, il se retire et dépose sa capote dans une de mes mains coincées dans mon dos puis repart en cuisine. Les mâles à la table d’à côté m’ignorent à présent et discutent entre eux.

Soudainement, la porte du restaurant s’ouvre, Ethan sort en courant de la cuisine et bredouille que le restaurant est fermé mais les 2 jeunes lui expliquent qu’ils ne viennent pas manger mais pour la pute suite à l’annonce… Et ça fait « tilt » dans ma tête, je n’ai pas été filmé par hasard dans la chambre de Simon… Ce sont 2 jeunes beurs qui approchent de moi et Simon leur lâche un « amusez-vous bien » en me montrant du doigt tout en leur tendant des capotes. Ces messieurs les enfilent avant de m’enfiler, j’en prends un dans la gueule et l’autre dans le cul toujours sous le regard et les commentaires des 4 hommes à la table d’à côté. Les 2 beurs sont assez expéditifs et, comme Ethan, déposent leur capote dans mes mains avant de partir en remerciant Simon. Et je reste là, offert en spectacle alors que régulièrement des hommes entrent et me baisent. Je ne m’attendais pas à ce genre d’humiliation et j’avoue y prendre un plaisir immense surtout que mon « public de table » apprécie beaucoup également, je fais donc bien mon boulot de lope et c’est bon.

Lorsqu’Ethan vient annoncer qu’il est 1 heure du matin et qu’il va devoir fermer, Simon lui dit qu’il peut fermer la porte du restaurant mais qu’il n’en a pas encore fini avec moi et il offre une dernière tournée de digestif à la tablée. Ethan lui accorde encore 30 minutes ensuite il devra vraiment faire vider les lieux.

- La lope a le cul en feu, il va falloir l’éteindre avant d’aller se coucher…

Lorsque je sens quelque chose de très froid sur ma rondelle, je me mets à crier un peu de surprise, les mâles ricanent et je comprends qu’on est en train de m’introduire un glaçon dans le cul. La sensation est très désagréable et se reproduit au moins 3 fois. Puis une bite s’engouffre et me pilonne, je couine sans retenue, entre plaisir et sensation inconfortable en raison des glaçons qui fondent dans mon cul. Quelqu’un s’est saisi des capotes et au bout de quelques minutes, l’homme à côté de moi me tend un verre avec une paille. Le contenu est sans équivoque, toutes les capotes ont été vidées dedans, j’attrape la paille du bout des lèvres et aspire, irrémédiablement, lorsque ce nectar touche ma langue, je me mets à gémir de plaisir et j’en savoure chaque gorgée pendant que l’autre homme se termine dans mon cul. Le contenu de sa capote est rapidement ajouté à mon verre et je sirote mon « digestif » sous les compliments pour la prestation et les insultes liées à ma condition. Lorsque j’ai terminé mon verre, je les remercie, le couple se lève et va régler le repas auprès d’Ethan. Simon me détache les pieds puis libère la chaîne qui retient mon cou sans pour autant me l’enlever, il la tend à Alban qui le remercie. Mes mains restent attachées dans mon dos, mes affaires sont récupérées et nous montons vers les chambres, je suis tenu en laisse par mon cousin… Je dépasse la chambre de Simon et attends devant la nôtre mais Alban tire sur la laisse pour que je revienne en arrière.

- On échange les chambres ce soir Yan, Simon a un lit 2 places, pas nous et comme je t’ai dit, je veux m’endormir avec ma bite dans ta gueule…

Nous entrons donc dans la chambre de Simon qui est allé se coucher dans la nôtre. Je demande à Alban de me détacher pour que je puisse me vider, les glaçons m’ont un peu remué l’intérieur et j’ai beaucoup bu. Il me détache les mains mais pas la chaîne, je vais donc faire ma toilette tenu en laisse, il faut dire qu’elle est assez longue, je n’apprécie que peu l’expérience car la porte n’est pas totalement fermée. Lorsque je reviens dans la chambre, Alban est nu, couché dans le lit, je constate que la chaîne est fixée aux pieds du lit, je reçois l’ordre de me tourner, il attache de nouveau mes mains dans le dos et me refourre le gode dans le cul.

- Aller, viens faire ton boulot de lope Yan, je veux vraiment m’endormir avec ma bite dans ta gueule et je veux pas que tu me réveilles sauf urgence.

Ses yeux brillent, il est tout excité et bande comme un fou. Je monte sur le lit, m’installe à genoux entre ses jambes écartées et engouffre sa queue dans ma gueule. Il soupire d’aise et éteint la lumière.

- Passe une bonne nuit mon cousin la pute…

Je fais un petit couinement pour lui souhaiter aussi une bonne nuit, il fait bien assez chaud pour qu’il ne remonte pas les draps et heureusement sinon ce serait très désagréable pour moi.

J’attends donc en avalant régulièrement ma salive que mon cousin s’endorme et lorsque j’entends les premiers ronflements, je libère sa queue très délicatement pour ne pas le réveiller. Je descends du lit et m’allonge par terre, sur les draps, comme si c’était ma place normale. Je repense à cette folle journée, j’ai rarement vécu ça et j’ai terriblement apprécié. Je suis crevé, je sens la fatigue m’envahir d’un coup et le sommeil venir me chercher tout doucement. Au moment où mes yeux se ferment et que je soupire, je sens mon gode se mettre à vibrer. Je sursaute, Simon est en effet vraiment vache… Mais j’aime ce qu’il me fait. Le sommeil remporte rapidement la bataille contre les vibrations du gode car je finis par m’endormir avec le cul qui vibre…

Yan

ftasm@yahoo.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Mariage pour tous - Pisse and Love - Déclaration de dépendance - Faites vos jeux - Triangle à géométrie variable… - Mon Maître - Le chalet

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

20 juin 2019

Nouvelles (11)

Baisé par mon chef Rachid
Abstinence et excitation Kasso
Les petits Voyeurs Jeanmarc
Romance à l’hôtel Femelle
Job d’été à l’hôtel Femelle
Soumis à un vampire Virgo1999
Dans les dunes à Labenne Raphael75010
Mon professeur Charles
Consultation Nathan0
Une sécance de sport Damien
Sur la plage et à la cave Kasso

La suite (1)

Soumission & Domination -533 Jardinier

Juin 2019

Nouvelles

Trio fist Tétonmaso
Trianon Jako
Nynpho avec mon voisin Nymph
L’Homme est vulnérable Rogue
Ancien camarade sur Grindr Louisallenk
Mon voisin black Gregmrs
Découverte de mon côté gay Alb29
Petite salope -01 Lopamecsxl
Petite salope -02 Lopamecsxl
Petite salope -03 Lopamecsxl
Petite salope -04 Lopamecsxl
Vive l’armée ! Pititgayy
Comment j’ai dépucelé Hotcalvin
Le patron du centre médical À 19
Leçon particulière Frank
Le porte à porte Jeanmarc
Ballade en VTT Femelle
Mon pote Nathan0
Une nuit en Tunisie Fisturo
Histoire de Hammam Dd38
Vengeance Femelle
Jonathan Théo

La suite

Leçon particulière -02 Frank
Les sket -03 Kifflesket
Mon demi-frère hétéro -06 Oldyano
Le copain de ma fille -02 Jeanmarc
Moment de détente -03 Amical72
Moment de détente -04 Amical72
En «beurette» -02 Hamiasamira
Mes potes du lycée -02 JuSP7766
Soumission & Domination -531 Jardinier
Soumission & Domination -532 Jardinier
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)