NEWS :
24 Fév.

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

146 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Premier épisode | Épisode précédent

Bon garçon

Pour ce chapitre, revenons en arrière et vivons un peu du point de vue de mon ancien maître « Jonathan ».

Chapitre-3 | PDV : Jonathan

Moi c'est Jonathan, John pour mes amis et monsieur pour toutes les salope qui veulent se faire baiser.

De ce côté-là j'ai pas trop de soucis à me faire. Je sors régulièrement au sauna pour baiser des petites putes en manques. Quand j'ai la flemme de sortir j’appelle mon puppy. C'est un peu comme un soumis mais en prime je n'entends pas un mot sortir de sa gueule.

Aujourd’hui j'ai décidé d'aller au sauna pour me délasser après une longue journée de taff.

Je paie mon entrée et me dirige vers les vestiaires. Je me fous à poil et mets ma serviette autour de mes hanches avant d’aller faire un tour.

Au premier étage je tombe sur un spectacle inhabituel. Un mec se trimballe ici avec son pup.

Pas mal, il a l’air mieux dressé que le mien mais trop revêche. Ça se voit qu’il doit faire suer son maître celui-là. Il ne porte rien d’autre que son masque de puppy rouge ainsi qu’un collier et une laisse tenue par son maître. Il arbore une belle érection, 22cm. De quoi rendre jaloux pas mal de monde, moi y compris.

Mais ce n’est rien à côté de son maître. Il porte sa serviette lâche sur ses hanches, j’aperçois la base épaisse, sans être érigé, de 5cm. Il a la peau légèrement dorée, une ligne de poil cours sous son nombril jusqu’à son pubis ou les poils sont rasés court.

Il me voit l’observer et fait un sourire vainqueur en direction de son pup.

- Eh bien, regarde ça Red, dit-il, les passifs en manque viennent à nous sans devoir bouger.

- Non tu te trompes mec, réponds-je, je ne suis pas une de ces putes en manque. Je suis moi-même un dom et j’ai aussi un puppy.

Le mec explose de rire.

- Avec ton regard rivé sur la queue de mon garçon et sur la base de la mienne, j’ai un doute. Mais bon si tu veux y croire, pas de soucis.

Je commence à m’énerver. Non mais il se prend pour qui ce gars.

- Ta gueule, lui crachait je au visage, je ne suis pas une pédale en manque.

Et je lui tourne le dos pour me barrer de là. Je l’entends cependant ricaner dans mon dos.

Je décide de me diriger direct vers le labyrinthe. Il m’a saoulé ce baltringue et j’ai besoin de me soulager fissa.

Dans le noir je ne fais pas attention je chope le premier gars sur qui je pose la main et l’oblige à me sucer.

Alors qu’il pose la bouche sur moi, je repense à l’autre et à son petit sourire narquois. Il aurait l’air bien différent autour de ma queue.

Tout ce qu’il me faut c’est une occasion de le rabaissé.

Et aussi tôt que l’idée germe dans ma tête je repousse l’autre gars a mes pieds qui n’as même pas eu le temps de me rendre dur.

Je traque alors le mec au puppy et je le retrouve seul dans la pièce de cinéma. Tranquillement assis la serviette toujours autour de sa taille.

- Je savais que tu finirais par revenir dit-il. Envie d’essayer un vrai dom pour une fois ?

- Pff t’as que de la gueule je pari. Je suis sûr que tu vaux que dalle.

- Tu es prêt à parié ? Demande-t-il alors qu’un large sourire apparaît sur son visage.

- Euh ça dépend, réponds-je plus aussi sur de moi.

Le gars siffle alors un coup et son pup débarque moins d’une minute plus tard, la queue dure et couverte d’une capote.

- Vous m’avez appelé monsieur ? Demande t il a son maître.

- Oui Red, la récréation est finie, mais soit un bon garçon et tu auras une récompense.

Le puppy, Red, s’assieds alors aux pieds de son maître.

- Bien parions donc… comment tu t’appelles ? Demande-t-il en me regardant.

- Jonathan dis-je un peu troublé par le retour de Red pour notre pari.

- Bien Jonathan, je suis Thomas. Profite bien de l’occasion car si tu perds ton pari tu ne pourras plus m’appeler ainsi. Tu dis être un meilleur dominant que moi, alors voilà le but du jeu, réussi à faire en sorte que mon garçon te supplie et tu gagnes. Jouis avant lui et tu perds.

- Et qu’est-ce que je gagne ? demandais-je d’un coup beaucoup plus sur de moi.

- Si tu gagnes, je deviendrai ton soumis pour 24 heure ce week-end. Si tu perds, tu seras le mien.

- Et il faut juste que ta chienne me supplie pour ça ? Putain ça va être tellement simple.

- Bien, ai-je ta parole ?

- Ouais pas de soucis, je baise ta chienne aujourd’hui et ce sera ton tour ce week-end.

Ça va être tellement facile, je fais continuellement supplier les putes pour les baiser. J’aime tellement cela que ça fait deux mois que j’ordonne à Orock, mon puppy, de ne pas jouir. Juste pour l’entendre pleurer comme une merde pour que je lui accorde finalement du plaisir.

Je me dirige donc vers le fameux Red et lui ordonne de se mettre debout. Ce qu’il fait mais en prenant tout son temps, comme pour me narguer. Ce petit batard ne perd rien pour attendre. J’arrache la capote qui pend toujours sur son sexe et lui lance à la gueule

- Tu n’auras pas besoin de ça. Mais si tu es bien sage c’est moi qui en mettrai une pour te baiser, lui dis-je fière de moi. En attendant à genoux et attrape ma queue de tes lèvres.

Hé hé, c’est un coup tellement facile pour pouvoir le punir. Ce con va prendre direct ma queue en bouche et sucer sans en recevoir l’ordre. A chaque fois Orock se fait avoir. (Ndlr : je ne me fais pas avoir, je le fais exprès pour être puni 😉)

Je sens alors des lèvres chaudes de part et d’autre de ma queue. Ce petit con ne s’est pas fait avoir. Il doit être mieux dresser que je ne le pensais

- Suce-moi dis-je passablement agacé.

Il attrape alors d’un coup mon gland entre ses lèvres et se mets à le cajoler de sa langue. Putain de petit con. Il faut que je fasse gaffe à ne pas jouir

Il y met pas mal d’énergie et réussis sans problème à m’avaler en entier. Si je reste ainsi je vais perdre c’est sûr.

Je décide de lui baiser un coup la gueule pour lui montrer qui commande et reprendre le rythme.

J’attrape sa tête et impose un rythme brutal en descendant à chaque fois au fond de sa gorge. Au bout de deux minutes il est couvert de bave et haletant mais toujours le regard insoumis. Il me regarde avec un air victorieux sur le visage. Il faut dire que ce petit exercice m’a pas mal excité et que j’ai failli perdre.

Changement de stratégie, il se comporte en bon soumis, je vais le récompenser jusqu’à ce qu’il veuille plus.

- C’est bien batard, tu es une bonne suceuse de queue. Relève-toi et penche-toi sur le fauteuil.

- Puis je maître ? Interroge-t-il Thomas, avant de poser sa tête sur ses genoux tout en cambrant bien son cul vers moi.

- C’est à moi que tu obéis batard dis-je en lui mettant une claque.

Cet enculé n’en a rien à foutre de moi. Mais au moins il a enfin fait une faute que je peux lui reprocher.

- C’est à moi que tu aurais dû demander. Moi qui comptais te gâter pour te féliciter de ta fellation, je pense que je vais devoir te punir.

Je l’entends renifler de dédain tout en tendant bien ses magnifiques fesses.

Maintenant que je les ai bien en vue, elles sont aussi attirantes que sa queue. Deux belles pêches que j’ai envie de lécher. Mais non il faut que je gagne ce pari.

Je lui assène alors quelques claques. Le but n’est pas de lui faire mal mais simplement de rougir son cul pour qu’il le sente passé plus tard.

Une fois ses fesses bien rouges J’attrape une capote et du lubrifiant dans un des saladiers qui trainent. Je lui badigeonne rapidement le trou avant de m’aligner de pousser lentement ma queue en lui.

Mmm je sens mon gland rentrer bien au chaud dans ses chaires et enfin je vois apparaître le premier signe de faiblesse lorsqu’il laisse sortir un gémissement. Je commence alors un lent ramonage de son cul bien chaud. Mes doigts laissant une empreinte sur sa peau. Je l’entends gémir doucement alors que j’accélère le rythme. Mais ces gémissement on l’air décousu par rapport à mes coups de rein. Et c’est là que je le vois. Son maître à enfin sorti sa queue. Un putain de montre de 23/6 avec un large gland circoncis en forme de champignon.

Et si le batard gémis tant c’est parce que Thomas promène sa queue tranquillement sur ses lèvres.

- Je suis sympa je te donne même un coup de main me dit Thomas. Mon boy adore ma queue. Et il n’est visiblement pas le seul.

Sans m’en rendre compte, le regard fixer à cette queue qui durcit petit à petit, j’accorde mes aller et retour dans le puppy aux mouvements de sa main.

L’orgasme à l’air de s’approcher de plus en plus vite à mesure que je fixe ce pieux qui grandit. Mais je trouve à peine la force de m’en soucier.

Il rentre enfin sa queue dans la bouche de Red qui gémis un son puissant de désir brute. Je gémis aussi sans pouvoir m’en empêcher.

Et je lutte de plus en plus contre mon orgasme. Mon corps ne m’obéit plus, il se synchronise, contre ma volonté, aux mouvements de la queue de Thomas dans la bouche accueillante. Je vois le gland former une bosse, plus loin que je n’ai jamais été, dans la gorge du puppy heureux.

Je ne vais pas pouvoir continuer, il faut que je me retire avant de perdre ce pari et jouir.

Alors que j’essaie de me retirer je sens les muscles de Red me retenir de plus en plus. Je lutte mais parvient enfin à sortir à deux doigts de tout vider. Il faut que je me calme et vite.

Mais avant que je ne puisse dire où faire quoi que ce soit, Thomas m’attrape le menton et m’oblige à le regarder dans les yeux. Son profond regard noisette me pétrifie sur place et m’empêche de réfléchir.

- Jouis ordonne-t-il d’une voix puissante.

Et, sans me toucher ou me renfoncer dans le cul devant moi, je remplis la capote. Mon orgasme est puissant et je flanche sur mes jambes avant de m’affaler sur Red qui as toujours la bite de son maître en bouche.

Celui-ci me fait à nouveau relever la tête pour le regarder.

- Bon garçon dit-il. Et sans savoir d’où cela vient je ressens une vague de chaleur dans mon ventre. Assieds-toi à mes pieds le temps que je finisse.

Et comme un automate j’obéis. Je le regarde défoncer la gorge de son puppy en me demandant qu’elle sensation je ressentirais à sa place.

- Bravo Red s’exclame Thomas, tu m’as rendu fier. Tu vas avoir droit à mon sperme dans ta gorge, je sais que tu adore ça. Profite de ta récompense.

Il rentre sa queue à fond une fois sur deux s’assurant de toujours laisser son garçon respirer et celui-ci arbore un sourire immense malgré la bave et la queue qui lui matraque le fond de la gorge. Il caresse affectueusement son puppy tout en le prévenant d’une voix dure de ne rien perdre. Et juste après il s’enfonce une dernière fois dans la gorge chaude. Il y livre ses premiers jets avant de se reculer pour que les derniers atterrissent sur la langue.

- Red, n’avale pas ! Je veux que tu te relèves, le dos bien droit et que tu te masturbe avec mon jus en bouche. Tu peux jouir quand tu veux mais tu dois viser le sexe de mon nouveau batard. Après tout il est normal que tu montres ta supériorité sur celui qui ne t’as donné que peu de plaisir.

Je me fais alors soulever par les bras puissants de Thomas qui m’assieds sur ses genoux, les jambes largement écartées.

Il enlève le préservatif, désormais plein de mon jus, de ma queue avant de le nouer et de me forcer à le prendre dans ma bouche.

Sa main vient se poser sur ma gorge m’obligeant à fixer son soumis qui se branle au-dessus de moi.

- Tu vois, je te l’avais dit, susurre-t-il contre mon oreille, tu es avide de queue. Heureusement tu vas en avoir, regarde bien celle de mon boy. Elle va servir à te montrer où est ta place.

Je ne peux décoller mon regard du mouvement devant moi mais en même temps je sens sous mes fesses la large queue de Thomas encore légèrement gluante de sperme.

Je ne peux pas louper le spectacle de la queue de Red qui palpite avant de laisser échapper 5 long jets qui viennent entièrement tapisser mon sexe ramolli.

Je laisse échapper un gémissement autour de mon bâillon improviser quand je sens ce liquide chaud m’éclabousser.

- Il ne me reste qu’une chose à faire pour acter ta défaite maintenant.

Thomas me porte alors dans ses bras vers une autre pièce. C’est seulement quand je vois Red nous suivre avec nos serviettes et une petite foule se masser derrière lui que je commence à reprendre conscience. Je viens de perdre mon pari, de me soumettre à ce gars et tout ça dans un lieu très public. Il me porte de façon à ce que tout le monde puisse voir mon sexe maculé de sperme et le bout de la capote pendant entre mes lèvres. J’essaie de lever une main pour me cacher et l’autre pour retirer la capote mais je suis interrompu par la voix de Thomas.

- Ne t’avise surtout pas de faire ça ! Laisse les gens voir que tu es devenu un de ses soumis que tu méprisais tant. Ils sont déjà nombreux à t’avoir regardé dans la salle de cinéma. Ne les prive pas de ta défaite.

Et je laisse alors mollement retomber mes mains, incapable de lui désobéir après ce qu’il vient de se passer. Après ce qu’il me semble être des heures d’une marche de la honte, ce batard à fait tout le tour du sauna en m’exhibant, il me dépose dans l’une des douches communes.

- Regardez tous, tonne la voix de Thomas, voilà la chute d’un homme. Il se croyait dominant mais il vient de découvrir sa vraie place, à mes pieds !

Et il se mets à me pisser dessus. M’arrosant intégralement devant tout le monde. Une fois fini il attrape la serviette que lui tend Red et s’en va après lui avoir chuchoté quelques mots.

Je reste hagard alors que des hommes m’observent et rigolent. L’un s’avance même pour profiter de moi mais Red pose une main sur son épaule et secoue négativement la tête. L’homme recule et le puppy s’avance vers moi. Il m’aide à me relever mais m’interdit de me doucher. Il tamponne juste l’urine à l’aide de ma serviette (geste que Jonathan reproduira sur moi le jours ou il m’amène chez Red et Thomas), puis il me raccompagne vers le vestiaire.

- Ça va aller mec, Thomas est le meilleur maître dont on puisse rêver. Viens à cet adresse samedi à 10 heure pile dit-il en me glissant une carte de visite qu’il a pris dans son casier. Ne sois pas en retard, le pari stipulait 24 heures, même si tu arrives avec une heure de retard il te fera rester 24 heures mais en plus il sera de mauvaise humeur. Et apporte un test négatif car tu vas bouffer du sperme.

Puis il m’embrasse sur la bouche, d’où pend encore le bout de la capote, avant de me laisser me rhabiller et partir.

Une fois sorti je décide de rentrer chez moi à pied, l’odeur de pisse que je trimbale me faisant trop honte que pour prendre les transports en commun. Mais au fond de moi j’aime ça.

Ce n’est qu’une fois chez moi, après une longue marche pendant laquelle je me suis promis de ne plus jamais aller dans ce sauna et de ne surtout pas aller chez ces timbrés, que je me rends compte que j’ai toujours en bouche ma capote pleine de sperme.

Je mords fort dedans et laisse le goût de sperme m’envahir pendant que j’attrape ma queue à nouveau dure.

A suivre…

J’espère que ce premier chapitre du point de vue de Jonathan vous a plu. Dans le suivant ou découvrira ce qu’il s’est passé lors de ce premier week-end.

Bisous

Pup Orock

puporock4@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 22 Fév. | 74 pages

Les nouvelles | 19 Pages

Envoie ta première histoire !
Baise dans sa cave Djack
Arran Elio
Prof au sauna Meetmemz
Spartacus Spartacus
Militaires suisses gradés Maxance
Pacha rebeu Meetmemz
Le copain de ma nièce Bugs
Le plombier Geoffrey
Un été à la campagne Meetmemz
Mon voisin rebeu Tymeo
La femelle de Karim Jules
Confinement en famille Meetmemz
Passif Première Franck
Guillaume Amical72
Sodomie devant voyeur Djack
Marc L3vicura
Tel est pris Stephdub
Retour de match Bouleetbite
Sauna Octopus Marco13

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 146 pages en + ici

Les séries : 55 pages

Nuits aux campings | 4 | +1 Thomas
1234
Agriculteur S19 | 12 | +1 Amical72
12 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 89 | 10 | 11 | 12
Mon gros membre | 4 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34
Fuckboy Hétéro | 3 | +1 Julian
1 | 2 | 3
Agent 069 | 9 | +1 Ceven-X
1 | 2 | 34 | 5678 | 9
Bon garçon | 8 | +3 PupOrock
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
New York | 3 | +1 Passif17
1 | 2 | 3
St-Sylvestre | 8 | +1 Bouleetbite
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 678
Combat de lutte | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Abdoul | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Octobre 2023 : 3 489 971 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : vendredi 10 novembre 2023 à 15:26 .

Retourner en haut