PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission & Domination 294

L'accident suite 2,
mon chauffard !

Je fonds !!! C'est horrible.
Quand je vais enfin pouvoir poser le pied droit par terre et reprendre mes activités physiques, je serais revenu à ce que j'étais lors de ma rencontre avec Marc, un jeune homme au corps dégingandé et à la musculature normale. Enfin presque puisque je peux retravailler un peu le haut de mon corps.
Jona et Antony me rassurent et m'ont déjà concocté un programme de remise en forme. Par sécurité, ils l'ont soumis à l'approbation de la faculté (médecine). Le père de Max leur a juste demandé de l'adapter en fonction de ma progression réelle et de faire appel aux compétences de mon kiné.

Ces deux là s'entendent bien et mes autres Escorts en font les frais, François en premier. Pas que Jona se désintéresse de son binôme (d'amour et de travail), mais ils font travailler sérieusement tout mon petit groupe. PH s'est même mis de la partie et ajoute à chaque fin d'entrainement un travail de souplesse.
D'eux même, Ils se sont arrangés pour pratiquer deux fois par semaine, les lundis et mercredis. Ils ont gardés le jeudi pour leurs sorties étudiantes et comme parfois leurs engagements professionnels débutent dès le vendredi soir, il ne restait que le début de semaine.

Mes « clients » sont les premiers à bénéficier de cette nouvelle énergie. Ils me le font savoir par mail ou directement au téléphone (pour les quelques privilégiés qui ont mon numéro personnel) et apprécient le sérieux avec lequel je gère les choses.
Coté sexe, je me suis aperçu que mes Escorts s'échangeaient aussi des informations sur les clients. Ce que certains aimaient particulièrement, la façon qu'ils avaient eux même de se préparer la rondelle quand ils avaient affaire aux plus gros calibres de la clientèle et autres petites astuces pour faire jouir les plus coriaces.

Du coup je leur ai demandé de me fournir les particularismes de chacun pour les intégrer aux fiches clients. Il est important de bien connaitre ses cibles pour savoir quoi leur offrir !

Ma petite « troupe » pourrait maintenant rivaliser sans problème avec les « vendeurs » de chez Abercrombie & Fitch ! C'est je crois ce qui plait à ma clientèle. Ça et le fait qu'ils puissent quand même soutenir une conversation sans passer pour de simple « gods / trous » vivants.
S'ils font tous l'extra sexuel lors de leurs prestations, ils ont souvent aussi une partie professionnelle.
Si, pour mon « kiné » (Clém) et mes sportifs (Jona, Antony, Kamal), leurs activités sont aussi principalement  en privé, pour les autres, il arrive fréquemment qu'ils accompagnent le client lors de salon (en assistance traduction) et parfois, pour les plus chanceux lors de soirée.
Pour cela, ils ont, au premier étage du blockhaus, chacun un placard avec leur garde robe d'Escort.
Antony a été étonné quand je lui ai dit qu'il devait passer dans un des magasins spécialisé pour Hommes afin de se choisir quelques tenues plus chics que les survêtement de marque qu'il possède. Même si dans son cas, le smoking risque de ne servir qu'une ou deux fois, il faut qu'il l'ait à sa disposition pour le jour où.

Et puis ça m'occupe que de lui ouvrir des horizons. On a eu beau trouver des façons de faire la chose, il n'en reste pas moins qu'on le fait quand même moins souvent et de façon plus rapide ! Plus de baise de plusieurs heures en ce moment.

Ayant eu à s'occuper de mes autres Escorts, les vendeurs de la boutique savent ce que j'attends d'eux, surtout après mon coup de téléphone au gérant. Je souligne qu'Antony doit se sentir complètement à l'aise, rapport à ses épaules bien larges de nageur. Le budget conséquent que je lui alloue permet de couvrir aussi l'approvisionnement en chemises blanches, cravates bleues et nœuds papillons noirs.  

Avec sa conformation, dans ce genre de vêtement il fait un peu garde du corps. Il restera toujours franchement plus à l'aise en jeans baskets !

Je continu à recevoir plus de visite que d'habitude. Mes Escorts passent souvent et j'en sais plus sur eux.
Ce que j'apprends me conforte dans mes jugements. Ils sont très pros et savent très bien séparer leurs vies d'Escort d'avec leurs vies sentimentales.

Les plus « impliqués » sont Jona et François. L'entrainement supplémentaire que leur offre la nation les a rendus inoxydables ! Ils ne me parlent pas de ce coté de leur vie mais de temps en temps ils me signalent une période d'indisponibilité plus ou moins longue.
Dernièrement ils sont rentrés d'une de ces périodes un peu abimés. Quelques hématomes déjà jaunâtres et pour François, en plus, une belle estafilade de 10cm sur le coté gauche réparée avec pas moins de 10 points et au moins 15 jours d'indisponibilité !

Leurs collègues aussi ont appris à ne pas poser de question mais moi je m'inquiète un peu et appelle mon contact.

Il me rassure et me dit que ce n'était que le résultat d'un entrainement un peu poussé avec armes blanches. Il n'avait pas été le seul à être touché, ce qui par différence me donnait le niveau d'excellence auquel Jona était arrivé.
Comme je lui faisais part de mon ennui à récupérer un Escort à moitié cassé, il me dit qu'il m'envoyait un arrêt de travail médical et un dédommagement substantiel.  
 
François, lui-même, m'a rassuré et comme ce n'était que superficiel, il continu l'entrainement sans piscine ni entrainement de self-défense. En attendant, moi je le suspends de prestation et l'envoi au médecin qui suit mon petit groupe.
Jona me dit qu'avec ce coup là, François avait enfin pris la dimension de ce travail. Jusque là, il le prenait plus comme un entrainement physique complémentaire. Ç'avait été, croit il, le but de cet entrainement à lames découvertes. L'autre blessé, lui, était trop confiant dans ses capacités. Il m'a confié qu'après ça François avait mis KO son adversaire et que c'était parce qu'il ne s'était pas arrêté qu'il avait du être recousu.

De mon fauteuil roulant, j'ai attrapé la tête de François et lui ai tiré l'oreille en lui disant que je lui interdisais de me revenir aussi abimé.
Il m'a dit avoir compris la leçon et m'a promis d'être prudent. Je n'en demande pas plus !
Jona ajoute que ça les a pas empêché le soir même de baiser avec leur pote soit disant hétéro/macho. Ils s'étaient même fait des jeunes engagés. Je leur fais raconter un de leurs plans, je dois commencer à être frustré malgré les efforts de tous et notamment de PH !!

Jona me dit qu'ils s'entrainent dans les mêmes gymnases que les engagés volontaires. Et bien sur, les douches sont communes. Ça leur a permis de repérer quelques beaux mecs bien foutus et surtout avec de beaux services trois pièces.
De là, ils n'ont pas eu beaucoup de mal à en convaincre certains, dont l'absence de partenaires féminines avait alourdi les couilles, de se faire aider à faire tomber la pression.
Ils se rappellent un tout nouveau, très sportif et pas farouche, qu'ils ont baisé dans les sanitaires de son bâtiment après l'extinction des feux.

Le mec s'était engagé plutôt que de vivoter au RSA et n'avait qu'une crainte, de ne pas trouver à se vider les couilles suffisamment souvent. Il leur a raconté que depuis qu'il s'était engagé, il se branlait deux fois par jour dans les chiottes, surtout qu'avec tout le sport qu'ils faisaient, la testostérone était de sortie ! Il avait repéré lui aussi quelques beaux mâles qu'il aurait bien mis entre ses cuisses ou dont il aurait bien pris la queue dans son cul mais que jusqu'à présent, il n'avait pas osé franchir le pas pour ne pas être catalogué « PD, obsédé sexuel » en cas d'erreur de casting.

Il avait été plus « rentre dedans » avec mes deux Escorts car il savait qu'ils n'étaient là que pour peu de temps.
Après avoir été bien enculé par mes deux petits mecs, il leur a fait part de ses soupçons concernant l'homosexualité de certains de ses collègues. Mais aussi de son incapacité à en être sûr.
Cela a bien fait rire Jona qui lui a proposé de s'en charger avec François. Pendant le reste de leur séjour, ils ont dragué et réussit à valider trois de leurs soupçons et à les faire se rencontrer pour leur bien et soulagements mutuels.
Avec la complicité de leur coéquipier « hétéro » mais néanmoins homo avec eux, ils ont même réussit à se faire une mini-touze tous les 7. A cette occasion, ils se sont fait aussi enculer par de beaux spécimens de militaires et de sexes aussi. Les mecs étaient ravis et ils les ont pompés à fond pour les remercier. C'est François qui leur a fait comprendre les risques des rapports non protégés. Ils ont tous continué avec kpotes ! Quand leur période s'est terminée, les milit/PD les ont remerciés et assurés qu'ils continueraient à se faire plaisir discrètement.

Ils m'ont fait envie avec ce récit. Ils s'en rendent bien compte et se charge de faire retomber ma pression. Ils sont vraiment bons en tandem !
Je comprends Emma. Sur ce point là, je leur demande de se réserver pour elle le temps que je me répare. Ils sont tous les deux d'accord. Depuis l'été dernier, sans être devenu de vrais petits hétéros, ils apprécient de faire l'amour à ma mère et elle apprécie leur fougue et le soin qu'ils prennent à lui procurer des orgasmes.
Même si cela ne leur rapportait pas plus qu'une prestation classique, ils le feraient pour moi et pour elle.
Entre leurs études, les nouvelles séances de sport et leurs prestation, heureusement qu'ils se sont quasiment tous mis en couple entre eux sinon ils auraient du mal à trouver du temps pour baiser pour eux même.
Mais pas un ne se plaint quand ils reçoivent leur relevé de banque. Quand ils me quitteront, ils ne seront pas dans le besoin.

Au fait, le chauffeur de la voiture qui m'avait coupé la route est passé me voir. Il s'appelle Stéphane. Il est étudiant lui aussi, assez mignon à première vue.  Il me dit avoir hésité longtemps avant de se décider. Il craignait que je refuse de le voir et que sa démarche soit mal perçue.

Il avait récupéré mon adresse sur le PV de police. Il venait s'excuser de m'avoir coupé la route et était désolé de me voir aussi cassé.

Il est vraiment très mal à l'aise assis sur le bord du canapé le dos tout droit.
Je lui demande si c'est le décor qui le dérange. Après tout, entre la copie revisitée du déjeuner sur l'herbe et les versions photos, sans compter les deux cariatides sans feuilles d'acanthe sur leurs sexes, c'est vrai que notre salon peut paraitre « agressif ».
Il me détrompe et me dit que c'est de m'avoir mis dans cet état là.
C'est trop gentil. Je le regarde de plus près.
Il doit avoir mon âge, dans les 1m85, cheveux noirs coupés courts, yeux bleus sans lunettes, pas très large d'épaules mais bassin étroit, moulé dans un slim qui l'avantage bien coté sexe.

Je lui demande ce qu'il fait pour changer de sujet de conversation. J'apprends qu'il est étudiant en 6ème année de médecine. Il m'avoue que pendant que j'étais à l'hôpital il avait suivit l'évolution de mon état sans avoir osé pousser la porte de ma chambre depuis mon réveil. Mais il était inquiet depuis que j'en étais sorti, même s'il avait osé demander de mes nouvelles à mon médecin (rappel chef de service de l'hôpital).
Je lui demande s'il était venu me voir en réanimation. Il me dit que dès qu'il avait été libéré de sa déposition  au poste de police, il était venu me voir et comme étudiant il avait eu la possibilité de me voir dès ma sortie de la salle d'opération.
Il me demande pour ma moto car avant de monter, il en avait vu quelques unes au garage. Je lui dis de ne pas s'inquiéter, elle avait déjà été remplacée par le modèle 2014. Je lui demande pour sa voiture. Il me dit que ce n'est pas pareil pour lui, sa caisse était trop vielle pour être réparée et l'indemnisation de l'assurance pas assez élevée pour la remplacer. Il se déplace en tram et se fait raccompagner quand il finit tard le soir.
Il regrettait encore de n'avoir pas vu ce feu rouge !
Je lui dis de ne pas s'en faire, il n'y avait rien d'irréparable et que ça aurait pu m'arriver avec quelqu'un d'autre.
Il se détend et nous conversons devant un café servi par Samir. La venue de ce dernier en simple shorty en cuir trouble mon visiteur. Il rougit et je vois sa braguette enfler.
Aurais-je eu la chance de me faire accidenter par un homo ?!
Je le fais parler de lui. Il est tout à ses études (jusque là) et vit en colocation avec trois autres étudiant en 6ème année comme lui.

Après deux cafés, il me demande où sont les toilettes.
Je profite de l'ouverture et lui dis que s'il pouvait m'y accompagner, je lui montrerai où c'est.
Je l'utilise comme une béquille et m'appui sur lui pour descendre d'un étage (par le monte charge quand même) et aller jusqu'à la salle de bain commune aux chambres du 3ème étage.
Je lui demande de m'aider car j'ai du mal à tenir debout stable alors que je fais pipi. Il ne s'offusque pas et prend même ma bite en main alors que je me retiens à lui. Du coup je bande direct et n'arrive pas à pisser. Je recule et m'appuis contre le mur en lui disant d'y aller en premier. Il vérifie que je suis stable et prend ma place devant les toilettes.
De coté, j'ai une bonne vue sur sa queue qui me parait bien longue déjà au repos. Il sort même ses couilles poilues. Il s'excuse et me dit qu'avec ce pantalon là, il ne peut pisser que si elles ne sont plus comprimées par le tissu.

 J'attends qu'il se la soit secouée pour tituber et me rattraper à elle. Je l'ai à peine en main qui durcit à toute vitesse. Elle fait un bon 21 x un gros 5 de diamètre, presque aussi grosse que celle de marc mais sans prépuce. Instinctivement, il m'attrape par les épaules et me serre contre lui. J'ai sa bouche à ma portée. J'y écrase mes lèvres et pousse ma langue alors qu'il desserre les dents. Je le sens un peu surpris puis je sens sa langue rencontrer la mienne et nous nous roulons un patin très excitant !
Il finit par me repousser et me dit qu'il est hétéro. Je lui dis que c'est pas grave et que ça se soigne, avant de lui rouler une nouvelle pelle à laquelle il ne se dérobe pas !

Quand je me décolle, il a les yeux brillants. Je lui demande depuis combien de temps il n'a pas baisé. Il me dit qu'avec le programme chargé de l'année et le fait qu'il ne soit pas très à l'aise avec les filles, cela ce comptait plus en mois qu'en jours.
Sa bite toujours en main et toujours bien dure, je lui dis que c'est peut être parce que c'est les mecs plus que les meufs son truc.
Là il me regarde et me dit qu'il n'est pas assez bien foutu pour intéresser les mecs et aoute qu'il est loin du physique de ceux qui passaient me voir.

Comme on ne va pas continuer devant la cuvette des WC, je le pousse vers une des chambres à coté.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

21 mai 2019

Nouvelles (15)

Découverte Femelle
Une bonne salope sur un parking Chubbyslut
Complainte du garçon... Jako
Mon coloc me trouble -01 Svven
Mon coloc me trouble -02 Svven
Mon coloc me trouble -03 Svven
Mon coloc me trouble -04 Svven
Dépucelage à la plage Femelle
Découverte de nouveaux plaisirs Paupours
Louvain-La-Neuve sur un parking Nico
Sauna, mon premier dominant Femelle
Mes rêves J.S.
Domination à la forge Theo49
L’ange pervers Frank
L’ange pervers -02 Frank

La suite (8)

L'éveil du Renart -07 Renart
L'éveil du Renart -Fin Renart
Valentin et Simon -02 Aeshenn
Kader -16 Cédric T
Colocation -09 Emerick
Colocation -10 Emerick
Stage BTS à la ferme -13 Stéphane
Les potes de mon grand-frère 4/2 Marc 67

Mai 2019

Nouvelles

Sauna Sun city Julien
Ma première chez les hommes 13008
Une sacrée initiation Lucif
Mon prof, mon pote et moi ? Étalon
Un bon prêt en liquide Pititgayy
Le copain de ma fille Jeanmarc
Soumis en cam Lope75
Jeux de rôle musclés Stéphane
Les potes de mon grand-frère 3-1 Marc 67
Travesti éduquée par son maître Julia2
Mise à dispo  Lopeajus39
Sissy Bumi88
Tournante de rêve Jerem72
Le clandestin Jako
Les skets de mon pote d’internat Kifflesket
Ma (Dé) Formation Matiti Yah
Un plan psychologique Alcide
Révélation nocturne Pierredelavega
Enfin ! T&R
Au mariage de mon neveu Eliot
La chienne exhib Pol
Bar bien chaud Caramel
Réalité fantasmée Fred
Un taxi ? Houne66
Rendez-vous chez le médecin Paul75
Randonnée initiatique Ron
Comment j’ai sucé mon cousin Romain
Prague Astro
Vengeance Julian Lerkin

La suite

Un amour de soumis -06 Elfe
Au Sauna de Sochaux -02 Chatenois25
Un examen oral -03 Gogo
Les skets ... -02 Kifflesket
Soumission & Domination -527 Jardinier
Soumission & Domination -528 Jardinier
Soumission & Domination -529 Jardinier
Soumission & Domination -530 Jardinier
Frenchies -12 Pititgayy
Le patient rebeu -02 Dirtybator
Stage BTS à la ferme -12 Stéphane
Ma (Dé) Formation -02 Matiti Yah
Ma (Dé) Formation -03 Matiti Yah
L'éveil du Renart -04 Renart
L'éveil du Renart -05 Renart
L'éveil du Renart -06 Renart
Kader -15 Cédric T
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)