PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission & Domination 323

Amaury en gang-bang + le problème Enguerrand

J'arrive  à organiser un gang-bang d'une dizaine de gros calibres, blacks comme blancs.

Je loue le gite habituel. Le mec ne me pose aucunes questions bien que je le soupçonne de savoir qu'il se passe des trucs pas très catholiques. Difficile de cacher les allées et venues des véhicules haut de gamme des clients.

Un peu à court de temps, je laisse à Samir et Ammed la gestion matérielle, aménagement du gite,  approvisionnement en kpotes et gels et restauration. Moi je gère les inscriptions et les payements. Au total 10 bites dont la plus petite fait 25x6,5 et la plus grosse 27x8. La plus grosse est black évidemment, teinte noir Kiwi avec un gros gland violet.

 Le WE en question, Amaury est préparé par Samir tout l'après-midi. Mise à jour de l'épilation, pose de la cage de chasteté, lavement en profondeur puis pose du plug à resserrement de seulement 3cm de diamètre. La mise en condition psychologique est importante aussi. Samir la réalise au donjon et la termine par la pose d'un collier de chien en cuir noir large muni de 2 attaches de laisse ainsi que de poignets et chevillères de cuir eux aussi.

Samir l'emmène nu à l'arrière de la 300C sous une couverture quand même ! Pas question de se faire arrêter. Tous les flics et gendarmes ne se laisserons pas aveugler par une vidange expresse.

J'arrive alors que tout est prêt avec Ammed et que nous attendons les premiers clients. Amaury est dans une chambre, prêt  pour les multiples saillies.

Ammed est là pour le cas où des clients ne joueraient pas le jeu et qu'il faudrait les calmer fermement. Même si je suis costaud et bien entrainé, j'aurais en face de moi quand même dix mecs en rut !

Plus d'encaissements sur place. Tous ont réglé la prestation par virement. Les Mercédès succèdent aux grosses Audi. Et j'attends que les 10 clients soient là pour faire entrer l'attraction. En attendant, Samir et moi-même nous faisons le service, proposant alcool et petits fours.

La pièce principale est vide de tout meuble sauf la table au centre des menottes sont placés à chaque pieds ce qui permettra d'enchainer notre Amaury.

Le dernier participant étant arrivé, j'envoie Samir chercher l'attraction. Il entre, nu, dans un silence religieux. Je sens Amaury stressé et lui fais boire un demi-verre de Whisky. L'effet est quasi immédiat et il commence. Avec Samir nous nous écartons pour mater et veiller au bon déroulement de la soirée.

Amaury déambule entre les clients. Il est aussi grand que la plupart. Il se laisse caresser et lui-même se frotte contre les mecs. Il s'attarde sur certains, son cul contre leurs paquets encore enveloppés pour se frotter la rondelle. Nous voyons les pantalons se tendre. Ou les cuisses enfler soudainement par l'allongement des sexes vers le bas.  Quand il a bien fait bander tout le monde, il s'attaque aux pantalons pour mettre les bites à l'air. A chaque fois qu'un mec se retrouve le pantalon sur les chevilles, il finit lui-même de se mettre à poil.

Samir détaille les clients. Il ne les connait pas tous et me remercie de n'avoir choisi que des mecs encore corrects. En effets, pas de vieux bedonnants, les quinquas sont en pleine forme, abdos saillants et bites bien dures.

Amaury est chaud. Il excite les mâles sans se faire coincer par aucun. Bientôt il se fait quand même immobiliser quand un des blacks attrape la base du plug qui lui remplit le cul.

C'est une façon de dire puisqu'emporté par le mouvement, Ludovic se déplug avec un bruit de bouchon caractéristique.  Il tombe alors dans les bras d'un autre participant et là, fermement tenu, il se fait enfiler 3 doigts directs dans l'oignon.

Celui qui le tient le penche en avant dans l'intention très nette de se faire sucer la bite. Amaury ne se fait pas prier et engouffre au maximum la bite noire, circoncise au gland rose vif qui se présente devant sa bouche. Il doit être plus chaud que je ne pensais vu la voracité avec laquelle il attaque le morceau.

Les autres se mettent en rond et celui qui a ses doigts dans son cul le dirige pour changer de bite. Quand il lui a fait faire le tour des 9 queues, il sort ses doigts du cul et le fait pivoter pour bénéficier de sa bouche lui aussi. Il est plus brutal ayant dû attendre un bon moment, chacun retenant la tête d'Amaury sur sa bite avec les deux mains !

Lui il force la gorge de mon petit mec. J'entends distinctement les gargouillis de ses pénétrations profondes. Par contre je n'entends pas le mot que nous avons convenu, Amaury et moi, signifiant que les mecs vont trop loin.

Pris aux oreilles, il se fait allégrement enfiler les 27cm très épais jusqu'à la garde. 

L'autre côté de son tube digestif se fait royalement préparer. Alors qu'un des clients lui mange l'anus, j'en vois quelques-uns saliver au-dessus de ses fesses, pour que le bouffeur d'oignon  rentre un maximum de salive profondément dedans.

Les autres se branlent en attendant de pouvoir saillir leur location.

Le premier à s'enfoncer dans le cul d'Amaury est un des blancs monté « seulement » de 25x6. Bâillonné comme il est, il ne souffle pas un cri. Par contre il les prend bien en entier.

Pendant plus de 2 heures les mecs vont se succéder dans son cul (sous kpotes bien sûr) et dans sa bouche, plutôt sa gorge. Il sera utilisé comme une marionnette, positionné selon les désirs de chacun, debout penché en avant, dos sur la table les jambes sur les épaules ou tenues écartées par deux comparses, en chandelle la nuque sur un coussin, les jambes autour des reins de son enculeur debout, accroché à son cou pour ne pas tomber, embroché comme un agneau de méchoui, une bite de 27 dans le cul et une de 26 devant avec les autres participants qui le faisait tourner. Je ne compte plus les positions. Je suis juste intervenu quand les 2 plus membrés de l'assistance ont voulu le double sodomiser.

Faut pas exagérer quand même !  Un 27x8 + un 26x7 dans le même trou, c'est même plus du fist, c'est de la saillie d'étalon !! Et mon Amaury est tout sauf une jument quand même.

Ça ne défrise pas les clients qui vont continuer de jouer avec son corps plus d'une heure de plus. Pas besoin de faire intervenir ammed.

Il finira comme Ric c'est-à-dire couvert de sperme. 10 gros juteurs qui se retiennent pendant 3 heures ça fait des litres !!

Samir récupère son mec alors que les clients se rhabillent vite fait. Une fois la chose faite, certains sont limite un peu honteux et ils se cassent rapidement. D'autres discutent avec moi et me demande déjà la date du prochain gang-bang. Encore plus que d'avoir un jeune corps bien fait à leur disposition, c'est de le voir se faire défoncer par plein de mec qui les excite.

Quand le dernier est parti, non sans m'avoir glissé une enveloppe de prime lui aussi, je rejoins Samir et Amaury. Ammed commence à remettre le gite dans sa configuration initiale.

Je les retrouve dans la salle de bain. Amaury est encore sous la douche tous ses « attirails »  ont été retirés et il bande sous les caresses de son « maître ». Je les regarde. Samir et doux, comme je sais qu'il peut l'être depuis qu'il s'est occupé de moi quand j'étais immobilisé par mon accident. Il l'aide Amaury à tenir debout comme ce dernier jouit et que ses jambes se dérobent sous lui. De la douche il le couche dans le bain chaud qui l'attendait une fois le sperme des clients retiré de sa peau.

Notre athlète du sexe s'endort à moitié calmé par la chaleur qui l'entoure. Je leur fais part de la satisfaction unanime de mes clients. Habitués à Ric, ils étaient venus avec des grandes exigences et n'avaient pas été déçus.

Pour preuve les enveloppes que tous m'avaient remis avant de partir. J'en fait le compte devant eux. Il y en a pour presque 15 K€. J'entends Amaury marmonner quelque chose, je me penche pour l'entendre me souffler de le garder pour moi cette fois. C'est tout vu, avec ce que j'ai gagné officiellement, je n'ai pas besoin de la prime, Samir refuse aussi puisque c'est lui qui touche le salaire d'Amaury.

Il gueule et fini par prendre la somme. La semaine suivante je recevrai par coursier un paquet dans lequel je trouverai une montre suisse, une Hublot Big-Bang All Balck II. Elle est superbe toute en céramique noire mat. Un petit mot l'accompagne. « Pour être raccord avec tes véhicules (ma SLS tout comme mes motos sont noires mat). Quand je me renseigne de son prix, je prends le téléphone pour l'engueuler. Il a sûrement mis plus que sa prime puisque ce modèle n'est plus commercialisé !

Réponse : « un cadeaux c'est un cadeaux et tu ne peux pas le refuser ».

Il m'a bien eu ce con ! Mais je la kiffe trop ma nouvelle montre.

Elle fait son petit effet. A l'école, elle provoque quelques regards envieux. Autrement, tout le monde s'accorde à dire qu'elle manquait à ma panoplie de Darkman.

Je convoque Amaury pour dîner un soir. La seule chose que je n'avais pas prévu c'est que Ludovic connaissait sa famille !

Amaury bloque à sa sortie du  monte-charge quand il tombe sur Ludovic. Il se retourne et comme je suis derrière, je devine sur son visage, la panique qui l'envahi.

Je lui souffle que Ludo ne sait rien de nos arrangements. Il se reprend, affiche un grand sourire et se retourne. Je les présente l'un à l'autre. Ludovic me dit qu'ils se connaissent puisqu'Amaury est un ami de Côme. Heureusement que j'avais été discret quant à l'expéditeur de ma nouvelle montre !!

Le diner se passe bien, Samir et Ammed ont compris pour Ludovic et ne laissent rien filtrer de leur relation particulière avec notre invité. C'est à lui et lui seul de décider quand il souhaitera que nous divulguions, entre nous seulement, ses préférences.

On parle école et Fac. Ludovic rappelle des souvenir de soirées passées aux mêmes endroits avec Amaury et Côme. Après qu'Amaury l'ait charrié sur la dernière meuf avec qui il était sorti dans le « Rallye », il n'hésite pas à faire son coming-out et à lui dire que maintenant, il est mon dernier amour en date. Et de se pencher  au travers de la table pour me rouler une pelle, au cas où Amaury aurait mal compris.

Amaury est étonné quand même. Il lui demande si ses parents sont au courant. S'ensuit une discussion sur : comment ils ont pris la nouvelle de son homosexualité, s'ils savent qu'il vit avec deux mecs en même temps.

Sur cette dernière donnée, Ludovic lui demande de ne pas faire de gaffe, officiellement il n'est qu'avec moi !

Amaury capte et l'assure de sa discrétion, ce ne sera pas par lui qu'ils seront au courant. Par contre il lui dit de se méfier de son propre petit frère (Enguerrand) qui lui semble très fouineur. Il l'a surpris plus d'une fois en soirée à mater dans les recoins pour savoir qui sortait avec qui, qui roulait une pelle à qui et même plus.

Moi, de mon côté, j'enregistre l'info et me dis qu'il va falloir prévenir avant d'avoir besoin de guérir. Je crois bien que je vais demander à mes deux « espions » de creuser un peu.

Nous passons une soirée des plus agréables. Amaury est très spirituel et ses récits de ces soirées mondaines, ses imitations des travers de cette aristocratie déchue et de la grande bourgeoisie locale est à mourir de rire. Ludovic en profite encore plus puisque lui voit les personnes qui subissent les critiques d'Amaury.   

 

 Ayant demandé, sans en parler à Ludovic, à Jona et François de ma faire un dossier sur Enguerrand, je reçois le rapport une semaine plus tard.

Edifiant le gamin, le dernier de la famille est loin d'être un petit saint ! Il n'a pas fallu plus d'une semaine pour que Jona mette le doigt sur le problème.

Le petit saint traine depuis un an avec une bande de types peu recommandables. Ils fument et pas que du tabac, baisent en groupe (ça, c'est pas interdit), certains sont passé à la cocaïne !

Jona me précise que le petit est le plus jeune du groupe qui ne comporte que des majeurs. D'après son indic, il serait même la « petite pute » du meneur, un fils d'aristo de 22 ans. Ce dernier aurait eu barre au départ sur Enguerrand parce qu'il l'aurait surpris à essayer de se faire sa sœur. Maintenant il le tient par les films qu'il a réalisé où on peut voir Enguerrand se faire prendre par tous les trous et par plusieurs mecs en même temps.

Réunion de crise avec Jona, François, PH et DGSE mis dans la confidence.

Pas question de le laisser tomber dans la drogue. Enfin plus dure que celle qu'il consomme déjà. Ça explique le comportement agressif qu'il me manifestait. Et puis il a droit de choisir et de baiser selon son désir. Si ce sont les mecs qui l'attirent il continuera mais ce sera alors son choix.

On hésite à savoir si nous révélons nos infos à ses deux frères. DGSE nous le déconseille. Il vaut mieux que ce soit le choix du petit.

On se laisse une semaine pour échafauder un plan pour le tirer de là.

En attendant, Jona et François se chargent de verrouiller toute la partie « données informatiques » du triste sire (le meneur). Intrusion dans le PC du type, copie de son disque dur. Pas de trace de compte dans un Cloud, pas de compte facebook, le mec se croit en sécurité.

Ils me ramènent la copie et nous fouillons dedans. Ludovic se fait distraire par PH et je prétexte beaucoup de travail.

Edifiant. Les films ne sont pas plus hard que certaines de nos touzes ! Mais je comprends que diffusés sur le net, le petit serait mort socialement. Le genre de truc à pousser au suicide un ado mal dans sa peau. On visionne les films en vitesse accélérée. On voit tous les participants mais jamais la tête du meneur.

C'est dans un fichier crypté  que nous trouvons la preuve que nous cherchions. Le dépucelage d'Enguerrand par le mec en question et là il est visible totalement. Nous l'entendons même assoir sa domination sur Enguerrand en lui jutant sans kpote dans le cul. Tout ce qu'il faut à un juge pour le faire mettre en tôle et une fois, là, s'arranger pour qu'il se fasse enculer nuit et jour pour lui apprendre la vie c'est pas difficile ! Ce con à même daté la vidéo !

Le plus difficile va être de choper le gamin sans que ses frères ne se doutent de quelque chose. PH me dit de l'inviter au blockhaus, cela lui montrera que nous sommes clairs avec les sexualités alternatives et que nous lui faisons confiance. Et d'après lui c'est surtout de confiance dont le gamin à grand besoin.

J'accepte même si c'est risqué pour nous et son frère et surtout ses parents !!

Je lui téléphone lors d'une récréation et lui dis que je souhaite le voir pour lui parler de son frère et de noël qui approche. Cette raison en vaut bien une autre !

Je passe le chercher après ses cours. Il me voit dans ma SLS et moi, je le vois se la péter devant ses potes. Je lui en fais la remarque alors qu'il grimpe dans la voiture.

Toujours mordant, il me dit que j'avais qu'à venir avec l'autre voiture. C'est pas faux !

Nous roulons dans un silence un peu contraint jusqu'au blockhaus. Avant de prendre le monte-charge, je lui demande de rester discret sur la déco de mon chez moi auprès de ses parents. Il se doute bien que nous n'avons pas le même style.

Nous montons direct au 4ème. J'ai veillé à ce que nous soyons seuls.

Il mate tout, les cariatides comme les tableaux vivants. Il ricane et me dit qu'effectivement c'est bien une maison de Pd. Je le laisse dire. Par contre il kiffe la piscine au-dessus de la cuisine mais ne peut s'empêcher d'ajouter que c'est pour voir les bites des mecs qui s'y baignent.

Je le laisse déverser son fiel. Quand il se tait je lui propose un coke puis ajoute après un blanc, cola. Je vois son regard suspicieux se poser sur moi.

J'avoue l'avoir fait venir pour autre chose que le cadeau que je compte faire à Ludovic. Il se lève et me traite de pervers. Je lui dis que je ne m'appelle pas XX de XX. Ça lui coupe les jambes et il tombe sur le canapé plus qu'il ne s'y rassoit.

La tête entre ses mains, il me demande si c'est lui qui l'a vendu à moi. Et là, je l'entends pleurer.

Je me lève, le tire vers moi et le serre sur mon cœur. Il est un peu plus petit que moi et me trempe le t-shirt. Je laisse passer la crise. Il se calme et tente de glisser à genoux sur le sol, probablement pour me tailler une pipe. Je le retiens. Il lève les yeux vers moi, toujours dans son trip comme quoi je l'aurai acheté à son maître.

Je lui dis que ce n'est pas ça. Je le fait s'assoir à mes côtés, ses mains maintenues dans les miennes et je lui dis que je sais tout. Nouvelle crise de larmes, il laisse échapper un « je suis mort » qui me noue les tripes.

Traitement de choc : je lui mets une baffe.

Ça au moins l'avantage de faire cesser ses pleurs. J'en profite pour lui dire que je suis là pour l'aider et qu'en plus j'en ai les moyens. Je lui laisse le temps de capter ce que cela sous-entend.

Il finit par me demander ce que je sais. Je résume en restant très factuel. Plus je parle plus il s'effondre.

Je l'entends me demander si je l'ai dit à ses frères. Ma réponse fuse : non bien sûr c'est son problème pas le leur.

Il me dit alors « t'es content hein ! Tu vas pouvoir me faire chanter toi aussi ! Vous êtes tous des salauds les PD ! ».

 Je lui redonne un nouvelle claque. Faudrait pas qu'il se complaise dans les clichés non plus.

Il me regarde interloqué mais muet surtout.

Je lui dis que je n'aime pas les généralisations, sinon je ne l'aurais pas fait venir et j'aurais considéré qu'il n'était qu'une petite frappe de plus et basta.

Je lui dis qu'il y a trois sorties possibles. La première : il reste comme il est, l'esclave de XX et il va finir en tôle parce que le petit trafic de ce monsieur va faire plonger tout son monde. La deuxième : il se secoue, va voir la police et leur raconte tout. Le juge pour enfant sera indulgent vu que tous les autres sont adultes.

Il me coupe et me dit que ce sera alors la honte pour lui et toute sa famille, il préfère encore subir la domination de XX.

Au moins il a le sens de la famille le petit !

Je termine et propose la troisième solution : on s'occupe de ce monsieur entre nous et il pourra reprendre sa vie normale.

Il opte pour la troisième solution. Il me demande comment ça va se faire.

Je lui dis que puisqu'il est d'accord, j'ai des amis qui sauront le rendre très raisonnable.

Il me demande si nous allons l'éliminer. J'éclate de rire, non, nous ne sommes pas des assassins mais il va regretter de nous avoir rencontré c'est sûr !

Sans entrer dans les détails, on va se le choper, lui faire subir ce que lui t'as fait avec films aussi, puis nous lui laisserons le choix entre se barrer loin de la France et envoyer ces films sur le net et tout son réseau d'amis. Je pense qu'il sera assez intelligent pour choisir la première option. Il est évident qu'entre-temps, tous ses fichiers informatiques auront été détruits.

Enguerrand me tombe dans les bras. Il me dit que depuis un an, il ne vivait plus dans la crainte que le film de son dépucelage apparaisse sur les réseaux sociaux.

Il me présente ses excuses pour son agressivité envers moi. Je lui dis que c'est oublié, qu'il fera maintenant un « beau-frère » tout à fait acceptable.

Il me le promet.

Avant qu'il ne parte je lui dis de continuer encore une semaine à jouer le jeu, le temps que je m'organise. Même s'il doit encore subir XX, je lui fais jurer de ne rien laisser paraitre.

Il s'y engage trop content de savoir que la fin de son calvaire approche.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/03 : 17 Nouvelles

Andrew Aeshenn
La fibre paternelle gaydu71
Parfaite femelle Femelle
Retour de soirée Vap
Le serveur de la plage Eric
Le sandwich taiwanais Jako
Cours particuliers Julespg
Les toilettes du train Marc
Combien sont-ils ? Houne66
Pas vu venir celle-là ! James
Seul… Jako
Première avec un homme mûr Curiosite40
Dernier sauna à Paris Chopassif
Lieu de drague Puteadispo
Le mec de ma coloc Bryan
Siaka, le bel Ivoirien Gregmrs
L’internat Matte070

La suite... 7 épisodes

Le moniteur moto -09 Sketfan
Ma gorge défoncée -05 Mâlelope
Mon demi-frère hétéro -05 Oldyano
Stage BTS à la ferme -09 Stéphane
Soumission & Domination -523 Jardinier
Le patient -05 d.kine.75
Mariage pour tous -05 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)