PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission & Domination 427

Le quatuor dans ses œuvres-1

Comme prévu, mes « petits » me demandent quand je les envoie en mission. Ce ne sont pas les demandes qui manquent ! Car les participants de leurs prestations estivales et ceux de leurs amis qui avaient eu la chance de profiter d'eux ne laissent pas passer une semaine sans me demander quand je vais les laisser travailler à nouveau.

Entre les cours des uns, le travail de Nathan (Julien a beaucoup de mal à me laisser son apprenti), j'arrive quand même à trouver un WE qui convient à tous et à mon client. La prestation : ils font l'amour entre eux 4 jusqu'à ce que chacun des spectateurs choisisse celui avec qui il finira sa nuit.

Je les conduis à la gare, Dans le train en première, ils peuvent travailler un peu sur leurs portables.

Enguerrand :

A Montparnasse, un chauffeur nous attend. Nous le trouvons car il porte un panneau avec le nom du client. Le trajet est assez rapide jusqu'à un immeuble de l'ile de la cité. Le concierge contrôle nos identités, appelle le client qui de son appartement débloque l'ascenseur. Impressionnant comme sécurité.

On comprend pourquoi alors qu'arrivé à l'étage, les portes s'ouvrent directement dans l'appartement. Le client nous attendait dans l'entrée (au moins 25m² !). Alors qu'il nous salut un par un, je vois ses yeux jauger ses « acquisitions » temporaires. Lui-même n'est pas moche, dans la 50aine, en costume, il porte beau comme dirait ma mère. Comme il est tôt dans l'après-midi, il nous explique ce qu'il attend de nous. Ils seront donc 4 et nous devrons faire l'amour devant eux avant d'être choisis et de finir la nuit avec lui ou un de ses amis. En attendant il nous fait traverser l'appartement. Le séjour est suffisamment grand pour qu'il ait pu installer un grand lit au centre. Il nous attribut à chacun une chambre et indique à Nathan qu'il lui laisse la sienne (lui a déjà choisi). Il nous convie à nous mettre à l'aise et à le retrouver au salon quand nous seront prêts.

On se concerte et décidons de ne porter qu'un ES Bottom-less après nous être douchés.

On se vérifie entre nous avant de le retrouver. À son sourire, je devine que notre initiative lui plait. Nous défilons devant lui et il ne peut s'empêcher de nous caresser tous les 4. Il fait le service lui-même et nous sert un café. Il nous explique que nous serons seuls avec eux, et nous demande de faire un peu de service avant notre « prestation » proprement dite. Ce n'était pas prévu mais nous l'assurons que cela ne nous pose pas de problème. Dans la cuisine il nous montre les colis de chez Fauchon et la cave à vin où nous trouverons le champagne.

Je note que depuis qu'il nous voit en shorty les fesses à l'air, sa jambe de pantalon gauche est tendue à mi-cuisse dénotant un « matériel » de plus de 20cm.

Il s'isole dans son bureau, nous laissant l'appartement. Avec mes « collègues », nous organisons la soirée. Mise en place des boites de protections (L et XL), du gel dans les chambres. Dans le salon, comme nous n'y baiserons qu'entre nous, je ne place que 2 tubes de lubrifiant entre le sommier et le matelas.

Nathan vérifie les cartons de bouffe et prépare les plateaux avant de les remettre au frigo.

Il nous reste encore 1heure et ½ à tuer. Nous la passons dans la chambre et la salle de bain du proprio (la plus grande), à peaufiner nos corps. Une bonne série de pompe gonfle nos pecs, nous travaillons avec le corps d'un autre comme poids et optimisons l'état de nos musculatures pendant une bonne heure. Douche et massages réciproques avec une huile qui rend nos peaux fraichement épilées, satinées. Quand nous retournons au salon, le client y est à attendre ses amis. Ils arrivent quasiment en même temps, costard cravate eux aussi ! Je suis attiré par un des invités et je sens que c'est réciproque. 1m90, blond/blanc en brosse, large d'épaule, il se présente : banquier Suisse-Allemand. Je note qu'un autre colle déjà Jalil. En fait avant même que nous ayons commencé à baiser, les choix semblent faits. Notre client officialise la chose alors qu'il propre d'aller déjà s'isoler par couple.

Refus des invités. Le miens veut nous voir évoluer tous les 4 ensembles puisque c'est notre « particularité » avant de s'occuper de moi.

La soirée suit donc le cours prévu. Ils discutent entre eux business alors que nous apportons les amuse-gueules et que nous servons le champagne. Une fois le premier tour effectué, nous somme chacun retenu par « notre » partenaire. Personnellement je me calle sous le bras gauche du mien, le dos collé à son coté. Mon dos m'informe qu'il me trouve désirable (je sens sa grosse bite dans mes reins).

Après avoir apporté les deuxièmes plateaux, d'un signe de tête notre client nous indique de commencer la prestation. Nous investissons le lit central et pour un temps oublions nos voyeurs. J'adore faire l'amour avec mes amis et c'est réciproque. Nous nous roulons des pelles, échangeons des pipes et nous nous sodomisons même entre nous avant qu'ils ne sous séparent.

Leurs « demi-molle » sont passées à l'état « barre en acier ». Le mien m'attrape et me porte dans ses bras jusqu'à notre chambre où il me jette sur le lit. Quand je me retourne sur le dos, il est déjà au trois quart dépoilé. Je l'aide pour son pantalon. Je ne m'étais pas trompé, son caleçon flottant laisse passer par sa jambe gauche une bite assez majestueuse. Pas la plus grosse que je n'ai jamais vu mais un bel outil de 22/23cm rose pale, circoncis avec un gland rose vif à la couronne débordante.

Je tire ce dernier à ses pieds. Ses couilles sont raccord et glabres comme le reste de son sexe, pendent d'au moins 5 bons cm. Le reste du bonhomme me va, il s'entretient et doit passer pas mal de temps avec son coach sportif pour garder des abdos aussi secs que les miens !

Avec un client comme ça n'est plus vraiment du travail !!

Comme il reste debout au pied du lit, je m'y couche sur le ventre et, le buste relevé sur mes avants bras, je commence à pomper sa queue. Pas vraiment la meilleur position mais j'arrive quand même à écraser mon nez contre son pubis. La douceur ressentie m'informe qu'il s'épile plutôt qu'il ne se rase. Ça le surprend et il ne peut s'empêcher de donner un coup de rein pour s'assurer qu'il est tout entier en moi. Je l'entends au-dessus de moi s'exprimer en allemand, je pense que c'est positif mais je ne comprends pas. Par contre je comprends très bien quand ses mains encadrent ma tête et qu'il se met à me « sodomiser » la gorge !!

Je fais ma salope et me mets à 4 pattes les reins bien creusés pour relever mon cul. J'écarte juste ce qu'il faut mes cuisses pour que le sillon de mes fesses s'entrouvre. Je sais par expérience que ça excite mes partenaires. Ça ne manque pas avec celui-là. Je sens bientôt ses mains courir sur mon dos et ses doigts s'enfoncer entre mes fesses. Quand il est complètement penché sur moi, sa queue m'étouffe alors qu'il est en train d'élargir ma rondelle. Comme je le repousse à bout de souffle il s'excuse en allemand puis en français. Pour lui faire comprendre que ce n'est pas grave, je replonge sur son appendice turgescent dès mon trop plein de salive avalé. Je l'entends me dire que je suis trop bon et même le meilleur pompeur qu'il ait connu.

C'est toujours agréable à entendre. Mais de mon côté, ses pénétrations digitales m'impatientent. Je me redresse, m'accroche à son cou et ceins ses hanches de mes cuisses pour reposer mon cul sur sa bite. Roulage de pelles les premières !! Après un petit recul de surprise devant mon audace, il m'abandonne sa langue et j'alterne, batailles et succions. Quand je l'aspire dans ma bouche, je sens sa queue tressauter et taper la raie de mes fesses. Sans desserrer mon étreinte, je nous fais tomber sur le lit. D'un bras tendu j'attrape une capote et réussi à lui enfiler sur la bite sans que nos lèvres ne se quittent.

Je suis super excité. Trop pour prendre le temps d'ajouter du gel à celui du morceau de plastique. Je place son gland contre ma rosette et d'un coup de rein me la défonce. Mon impatience nous tire le même cri de surprise/ plaisir et pour moi légère douleur. Je recule et y retourne plus franchement jusqu'à sentir le contact de sa peau sur mes fesses. Là je ne bouge plus. Il se redresse sur ses bras, me regarde dans les yeux et me traite de fou avant de s'abaisser et de me rouler un patin. Je le laisse gérer. Il attend encore un peu bien enfoncé en moi avant de commencer à me limer la rondelle. Il est puissant, je ne me suis pas trompé sur mon choix !! Son gland défonce ma prostate à chaque passage et je bande comme un malade. Il me surprend en me caressant la queue et les boules.

De face à face, il me tourne sans déculer et je me retrouve en levrette à me faire honorer la pastille. Il pose ses mains sur mes épaules et simultanément tire sur ses bras en avançant le bassin. Mes fesses claquent sur sa peau et s'écartent pour que je ne manque aucun mm de sa bite. Surtout que les derniers sont toujours les plus larges !!

On passe en revue une bonne demi-douzaine de positions avant qu'il le jouisse dans un puissant râle. Il m'a pris par surprise et je n'ai pas joui !! Il se retire et passe dans la salle de bain. J'entends l'eau couler et des éclaboussures. Je reste dos sur le lit, content mais un peu déçu quand même de ne l'avoir pas vu venir.

Quand il me rejoint je bande toujours. Il s'allonge à côté de moi te commence à me branler. Je me redresse et lui signifie qu'il n'est pas obligé. Sa main libre me plaque sur le lit et il se penche pour me sucer. C'est moi qui suis surpris maintenant.

Il suce bien et me fait jouir assez vite dès qu'il m'enfile en plus un doigt dans le cul.

Comme je vais pour repousser sa tête, il me pompe encore plus forte et aspire mon jus. Trop, trop bon, sa langue vient nettoyer mon gland des dernières gouttes de sperme avant qu'il ne vienne me restituer le tout dans ma bouche. Je fais attention a bien tout avaler avant de lui rouler un patin de remerciement. Si les autres clients avec qui nous avons baisé faisaient attention à ce qu'on jouisse aussi, ce n'était pas en allant si loin !! Quand je lui en fais la remarque, il me dit que ce n'est pas non plus son habitude mais que je l'excitais plus que la normale aussi !

Je m'endors entouré de ses bras, sa queue entre mes cuisses. Quand je me réveille quelques heures plus tard, il n'a pas bougé, enfin si, sa queue a retrouvé sa forme olympique !! La mienne aussi même si c'est dans un format plus « normal ». Je ne bouge pas, lui se capote et me demande s'il peut m'enculer. Comme j'acquiesce, je sens le froid du gel recouvrir ma rondelle et son gland venir le pousser dans mon conduit. Pas de précipitation, là, tout se fait dans la douceur. Je me cambre pour améliorer l'angle de pénétration. Il tire ma tête en arrière et me roule un patin. Vu la fraicheur de son haleine, il s'est déjà levé et lavé les dents. Lentement il me laboure le cul. Sans avoir la frénésie de la veille, c'est très bon aussi. Il prend soin de maintenir mon excitation au niveau de la sienne et cette fois nous jouissons en même temps.

Douche prise ensemble. Il me demande si le cas échéant je pourrais venir jusqu'en Suisse à Gstaad dans son chalet, seul ou avec mes amis. Vu comme je me débrouille au lit, il me dit être persuadé que mes 3 amis sont aussi bons que moi.

Je lui explique que nous sommes déjà très pris et que pour un WE, les temps de trajets seraient rédhibitoires. Réponse : pas en jet privé, évidement dans ce cas … Je lui donne les coordonnées de Sasha.

Nous retrouvons les autres, devant un brunch qui vient juste d'être livré. En quelques mots avec mes amis, j'apprends que ça s'était bien passé aussi.

Les invités nous quittent juste après. Quand nous sommes à partir pour la gare, notre client remet à chacun de nous une grosse enveloppe en précisant qu'elle provenait pour chacun de son propre partenaire.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

16 juillet 2019

Nouvelles (21)

Au sauna avec Nicolas Julienbogoss
Accompagnateur Martin Tche
Comment je me suis fait violer le cul chuuuut17
Un dimanche Martin Tche
Le masseur turc Martin Tche
Ma première hospitalisation Martin Tche
Mon pote Brice Thomas
Amir Thomas
Gabriel Renart
Sur la route de Bruxelles Omar-lille
5 garçons de terminale Frank
Olivier Lycrahot
Rapport de force -01 Lucif
Rapport de force -02 Lucif
Kiff Seithan
Exhibition et domination Pol
Un job d’été prometteur Tomtom69000
Virée au bar Lifeisdream
Medhi, un Maitre marocain Lope75
Chambre d’hôtel Frank
Chambre d’hôtel -02 Frank

La suite (12)

Le patient -06 d.kine.75
Un amour inaccessible -04 Miangemidemon
Le chef de chantier -06 Romain
Le chef de chantier -Fin Romain
Passion en toutes lettres 07 Cyrillo
Passion en toutes lettres 08 Romain
Passion en toutes lettres 09 Cyrillo
Passion en toutes lettres 10 Romain
Passion en toutes lettres -11 Cyrillo
Passion en toutes lettres -12 Romain
Les potes de mon grand-frère 4-2 Marc 67
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

Juillet 2019

Nouvelles

Passion en toutes lettres 01 Cyrillo
Passion en toutes lettres 02 Romain
Passion en toutes lettres 03 Cyrillo
Passion en toutes lettres 04 Romain
Passion en toutes lettres 05 Cyrillo
Passion en toutes lettres 06 Romain
Dans les airs ! Peter pan
Mon collègue Farid Hugo
Le grand frère de mon pote Julian
Éveilleur Alex
Éveilleur -02 Alex
2 ouvriers au supermarché Thomasqueutard
Soirée chez mon meilleur ami Arnaud

La suite

Le chef de chantier -05 Romain
Découverte de mon côté gay Alb29
Un amour inaccessible Miangemidemon
Les bains d’Odessa -02 Loic.1972
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)