PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode

Ma première colocation -02

J’adore sentir l’eau chaude ruisseler sur mon corps, j’en profite quelques minutes, puis je me fais un petit lavement, me savonne bien partout, me rince, je m’essuie, me passe un peu d’huile parfumée sur le corps, me voilà prêt.

Je retourne en cuisine. Kevin en petit short et t-shirt est installé dans le salon, il bouquine, il me regarde passer en souriant. Je termine la préparation de mon plat avant de le mettre au four. Entre temps, Pierre et Jean se sont installés devant un jeu d’échecs pour poursuivre une partie en cours.

Vince arrive magnifique dans un long kimono en satin noir orné de bambou, il est fendu sur chaque côté jusqu’aux hanches, il laisse apparaître ses longues jambes cuivrées, dessous, il porte un boxer noir à dentelle. Ainsi vêtu, Vince a une apparence très féminine qu’il assume avec décontraction, je le trouve vraiment superbe. Il se sert un verre et s’installe au bar, il me regarde avec un sourire qui me fait fondre.
– Vince tu es vraiment très beau dans cette tenue.
– Merci mon loup toi la nudité te va à ravir, un de ces jours, il faudra que je prenne des photos de toi.
– Je n’ai jamais posé pour un photographe, mais cela me plairait bien de poser pour toi.
– un plaisir partagé, tu sais en ce moment, je travaille sur le genre, j’aimerais bien te photographier maquillé et totalement imberbe, peut être avec des talons hauts. Tu es très masculin, musclé fin, je pense que l’on pourrait faire de superbes photos.
En disant cela, il s’est levé et promène ses mains le long de mon corps, j’adore.
– Je ne me suis jamais maquillé, mais je veux bien, je ferais comme tu veux, je te fais confiance.
Il m’embrasse sur la bouche.
– t’es un amour toi.
Le baiser est langoureux, j’en profite pour glisser ma main dans la fente de son kimono la remonte le long de sa jambe jusqu’à ce boxer qui m’attire. Il se laisse caresser, ses fesses sont fermes, il me titille doucement mon téton, puis promène ses mains sur mon corps nu, passe sur mon sexe sans s’y arrêter. Dans ma bouche, sa langue et la mienne s’entremêlent, c’est doux tendre et sensuel. Nous nous embrassons ainsi quelques minutes, bien sûr mon sexe se dresse. À l’arrivée d’Arnaud, nous nous arrêtons, Vince caresse mon sexe et se rassois.
– Vous étiez trop mignons, il ne faut pas vous arrêter pour moi.
– pas de problème Arnaud,
Puis à moi
– tu embrasses très bien mon loup.
– c’est vrai ? Je peux essayer ?
En disant cela, il se rapproche de moi, pose une main sur mes fesses, l’autre sur la joue et il m’embrasse lui aussi avec douceur. Sa langue est plus ferme ses mains plus larges, après un petit temps de surprise, je partage ce baiser. Mes mains se glissent cette fois-ci a l’intérieur de son peignoir très court, dessous, il est nu ses fesses sont plus rebondis que celles de Kevin sont dos est musclé, le baiser dur. Mes mains tâtent ses pecs, ses abdos, je sens son sexe qui se dresse, je le caresse, il durcit encore à mon contact, je n’avais pas fait attention hier, mais il est super monté ce mec ! Vince nous rejoint nous nous embrassons et nous caressons ainsi quelques minutes tous les trois, c’est divin.
La sonnerie du four retentit, nous nous arrêtons, Kevin se réajuste, Arnaud ferme son peignoir, moi, je reste nu, offrant la vue de mon sexe en érection aux trois autres qui arrivent dans la cuisine.

– T’es toujours en forme toi !
Sourires de tous, Jean empoigne mon sexe, me branle un peu, Kevin me caresse les fesses.
– C’est prêt si vous voulez manger.
Tout le monde s’active, la table est vite mise. Chacun parle un peu de sa journée, du week-end à venir. Ils apprécient mon repas, j’aime cuisiner. La discussion glisse sur notre soirée d’hier, à refaire. Sur la super idée de m’avoir «embauché», puis sur mon corps, ma bite, mon cul mes jambes, moi je ne sais plus ou me mettre. Le fait d’entendre des gens parler entre eux de mon cul un peu serré, mais profond qui semble adorer la bite, de ma bouche gourmande, de mon sexe long droit et résistant comme si je n’étais pas là, me perturbe et me flatte. L’un veut m’emmener faire des achats, l’autre me payer des séances d’UV. Un troisième veut me faire épiler intégralement parfois, j’ai l’impression d’être leur chose leur jouet, cela pourrait me mettre en colère, mais je dois bien avouer que cela me plaît. Cela me convient d’être à la disposition de ses cinq hommes qui s’occupent si bien de moi, j’ai l’impression qu’avec eux, je vais apprendre à me connaître et de plus je n’ai plus aucun problème d’argent, je me sens complètement accepter, ils me respectent, ils m’ont sauvé, je suis prêt à beaucoup pour les remercier. Je le leur dis.

– Ça mon beau, il va falloir nous le prouver
Du coup la discussion, toujours posée et respectueuse, entrecoupée de plusieurs rires, tourne autour de ce que je pourrais faire ce soir pour leur montrer ma reconnaissance. C’est Kevin qui lance l’idée de la double pénétration ! Inutile de vous dire que je n’ai jamais fait ça. Mais je me suis engagé. Devant mes appréhensions, ils me disent qu’en prenant le temps et avec du Popper ça peut très bien le faire. Je finis par accepter de toute façon tout le monde est d’accord si j’ai trop mal, on arrête.

– OK, pas de problème, on va déjà te mettre un plug jusqu’à la fin du repas.
Arnaud se lève et revient avec un plug de belle taille. Je me mets à quatre pattes, il me caresse les fesses, commence à m’oindre doucement le trou avec du gel «spécial», il a tôt fait de me rentrer, un puis deux doigts, je sniffe un peu de Popper, un troisième doigt rentre, puis il plaque le plug bien huilé contre mon anus, à ce moment jean se lève pour m’écarter les fesses. Même si cela se fait doucement, sans paroles salasses, presque naturellement, j’ai bien conscience de ma position, je suis complètement à poil, à quatre pattes devant tous ces mecs habillés qui me matent, l’un d’eux m’écarte les fesses, l’autre est en train de m’enfoncer un plug dans le trou ! Mais je sais qu’ils me respectent, que je leur plais et cela m’excitent de me découvrir aussi exhibe. Le plug rentre doucement et finit par se bloquer dans mon cul. Il semble me remplir le trou, je me redresse et, le plus naturellement du monde, retourne à table. Nous finissons le repas sans plus trop reparler du sujet moi, je ne peux pas l’oublier même si mon cul s’habitue doucement au plug. Une fois le repas terminé, pendant que les autres débarrassent, Vince m’accompagne à la douche pour un bon lavement. Il enfonce lui-même le tuyau de douche spécial, mon cul avale et recrache l’eau. Cela me gêne encore de me faire administrer cet acte très intime par cet homme, mais cela ne semble pas du tout le perturber, au contraire.
– Tu vas voire ça va peut-être faire un peu mal au départ, mais je suis sûr que tu vas aimer.
Une fois mon antre bien propre, il commence avec deux doigts à m’oindre le cul de son gel spécial. Il me tend un petit cachet.
– Tiens prends ça si tu veux, cela va te détendre, dans tous les sens du terme

Enfin, nous allons dans la chambre de Pierre. Le lit est très grand, tout le monde se déshabille, ils me proposent de m’allonger sur le dos et ils commencent à me caresser de partout et à m’embrasser. Ces cinq paires de mains semblent prendre possession de mon corps offert, j’adore, je bande rapidement. Doucement je me retrouve a quatre pattes, en face de moi une télévision grand écran est allumé sur un film de cul, mais je comprends rapidement que l’on me filme en direct. Je sens des doigts qui fouillent mon antre. Je sniffe du Popper ça étourdie un peu. Pierre me branle, un sexe vient se pointer contre mon anus, c’est Vince. Il pousse et finit par rentrer assez facilement. Le plaisir monte rapidement, Vince s’excite dans mon trou, des mains me pincent les tétons, d’autres me caressent, mon cul est aux anges, je le contracte par moment pour augmenter la sensation de Vince. Il finit par sortir, Arnaud prend le relais, sa bite doit bien faire 19 de long et presque 6 de large ! Il badigeonne sa bite et mon cul de gel, moi, je sniffe du Popper. Il plaque sa bite contre mon anus, pousse doucement assez rapidement le gland rentre, élargissant encore un peu ma rondelle, il attend encore un peu et s’enfonce petit à petit je sens mon cul s’agrandir, mais comme par magie, je n’ai pratiquement pas de douleur. Je sens des mains qui écartent mes fesses, qui s’emparent de mon corps, des bouches aussi qui m’embrassent me mordillent doucement, Kevin me propose de sniffer.
– tu t’ouvres superbement mon beau.
En effet, Arnaud vient de se retirer et je peux voir en gros plan mon cul bien ouvert, je ne sais la main de qui est y rentre 4 doigts remplis de gel ! J’ai, bien sûr, déjà regardé des films de cul, avant j’aurais considéré cela comme du sexe hard, là, je prends conscience que c’est mon cul que je vois en gros plan et cela ne me gêne même plus, il faut dire que je suis un peu groggy et super excité.
La bite d’Arnaud me pénètre à nouveau et s’enfonce sans résistance, il est maintenant au fond de moi sa grosse bite a entièrement pris possession de mon cul, le plaisir monte, Arnaud commence ses allées et retours en douceur puis plus fort, mon plaisir monte encore. Au bout de cinq ou dix minutes, il sort à regret. Alors Jean s’allonge sur le dos et me demande de m’empaler sur sa bite. Moi je suis super excité maintenant, je m’enfonce sa bite au fond directement c’est trop bon, Kevin vient se caler contre moi par derrière, il me demande de me calmer un peu puis de me pencher, encore. Arnaud m’écarte les fesses un autre guide la bite de Kevin que je sens rentrer doucement. Au début, je crois qu’elle va me déchirer, je sniffe encore du Popper. J’ai un peu peur, mais je suis super excité, je veux remplir mon cul de ses deux bites. En dessous, Jean, à moitié rentré ne bouge pas, la bite de Kevin me pénètre doucement.
La douleur se mélange au plaisir puis je l’oublie.
– Oui, vas-y Kevin.
Sa bite rentre encore et encore.
– attends bouges plus.... Attends encore un peu....C’est bon humm, c’est trop bon vas y encore.
La bite de Jean et celle de Kevin s’enfoncent en moi. La douleur est partie le plaisir m’envahit, je sens leur bites allés et venir frottant sur chaque paroi irradiant chaque parcelle de mon anus, je geins je crie je les motive les engueulent presque.
– oui, allez y baiser moi encore.
Je suis tout entier dans mon plaisir intense, offrant le mieux possible mon cul à ses deux laboureurs divins. Je vois sur l’écran ses deux bites en moi, cela m’excite plus si c’est encore possible ! Je n’ai plus d’idée du temps, leurs bites s’agitent tant et si bien qu’ils finissent par jouir presque en même temps inondant mon cul de leur sperme mêlé. Je reviens doucement à mes esprits. Je sens l’intérieur de mon cul pulser. À côté de moi, Arnaud et Pierre sont allongés sur le dos leurs jambes entremêlées et leurs sexes dressés l’un contre l’autre. Kevin les enserre de ses deux mains.
– Si tu en veux encore ma ptite chienne vient t’empaler là dessus.
Mon cul imbibé, mais toujours affamé en redemande. C’est vrai que je suis une chienne, je laisse les deux bites sortir et je viens m’asseoir sur ces deux pilonnes d’une grosseur impressionnante. Vince continue à oindre mon cul, mais maintenant tous ses doigts rentrent facilement. Il me guide, je suis plaqué contre les deux bites, je pousse, je sens ma rondelle s’écarter encore. La douleur me ressaisit, je sniffe le Popper et ne bouge plus, la douleur se calme, je pousse encore. Bientôt les deux glands sont à l’intérieur, c’est énorme ! Aussi incroyablement que cela puisse paraître rapidement mon cul coulisse le long de ses tiges immenses jusqu’à ce que je puisse m’y asseoir. Je suis fier, je suis chaud, chaude, chienne, salope affamée et je prends mon pied.
Je commence à coulisser de haut en bas pas trop fort pas trop vite, mais à chaque mouvement le plaisir s’intensifie. J’ai deux grosses bites dans mon cul, je regarde l’écran, l’ouverture de mon cul est impressionnante ! je sniffe encore, coulisse le long des mâts, le plaisir m’envahit me submerge, je crie, je suis hors de moi puis d’un coup, c’est trop fort j’en peux plus. Je me retire de ses bites, mais je reste complètement excité, fous, je demande à Jean et Vince de me claquer les fesses, ils hésitent un peu, je les supplie. Je veux que tous me jouissent dessus, dans la bouche, je n’arrive plus à me contenir, je branle, je suce. Vince puis Arnaud et enfin Pierre inondent ma bouche de leur sperme, Jean me suce je demande a Vince de me pincer les tétons, je suis trop excité depuis trop longtemps je n’arrive pas à éjaculer. J’en veux encore dans mon cul, comme tous on débander ils m’enfilent le plug de début de soirée il rentre facilement, je suis complètement électrisé, dans un dernier hurlement je jouis dans la bouche de jean. Puis m’affale encore pris de soubresauts.
Je pense que tout le monde me caresse, j’adore, c’est doux, c’est tendre petit à petit, je me calme, serein apaisé, rassasié.
– Merci à vous tous, vous êtes fabuleux, vous me comblez.

Après quelques minutes, j’ai besoin de me lever pour aller me doucher, avec ma main, je bloque mon anus pour pas que le sperme ne coule. Pierre m’accompagne nous nous lavons mutuellement, il s’occupe bien de mon trou, l’examine tranquillement.
– C’est bien, il commence déjà à se refermer. Avec le temps, si tu pratiques souvent des pénétrations anales de ce style, tu devrais t’entraîner et contracter tes sphincters, le Mula-bandha, c’est très bien dans le yoga.
Pour m’entraîner, il me met un doigt dans le cul et me demande de le serrer. Au début, je ne sens pratiquement pas son doigt, en serrant plusieurs fois, je commence à le sentir, ensuite, il me donne quelques autres conseils d’hygiène. J’adore comment, chacun à leur tour, ils prennent soin de moi. Jamais personne ne s’est autant occupé de moi, cela m’émeut énormément, d’un coup les larmes me montent aux yeux, je pleure. Pierre s’en inquiète, je lui dis que tout va bien au contraire, je lui explique ma montée d’émotion. Sous la douche, nous nous embrassons tendrement, je fonds. Est-il possible de tomber amoureux de cinq mecs à la fois ?
Je propose à Pierre de l’aider à refaire son lit qui doit être plein de sperme et de gel. Nous chahutons un peu, puis Pierre me dit qu’il va dormir, moi, je n’ai pas du tout sommeil, la douche puis notre petite «bagarre» m’ont même revigoré.

Je retourne à la cuisine avec une demi-molle et la sensualité à fleur de peau, Vince et Arnaud sont en train de débarrasser la table. Ils se sont rhabillés, enfin à moitié, Vince porte juste une sorte de pagne très court, Arnaud a remis son peignoir sans le fermer, même au repos son sexe est de belle taille. Ils me sourient.
– Tout va bien, Pascal ?
– Oui très très bien
Je les embrasse, les caresse un peu, puis débarrasse la table avec eux, je me débrouille pour le frôler à chaque passage, petit à petit, je rebande. Je ne cherche pas à me cacher, j’assume et j’en suis même fier. Vince en rigolant
– Tu as vu Arnaud, notre Pascal, il bande encore, il est insatiable.
– Oui, je vois, c’est beau la jeunesse.
Je ne prends pas part à la discussion, je demande juste s’ils désirent une boisson chaude, je peux le servir au salon. Ils s’assoient sur le canapé. Deux minutes plus tard, j’arrive avec leur mug, je les pose puis m’assois à même le sol entre les deux. Tel un chat, je me love, à leur pied, contre l’un contre l’autre, je les caresse mon corps contre le leur, je les embrasse partout, je m’allonge afin qu’ils me caressent, monte à quatre pattes sur le canap, les suce un peu, les enjambe, je fais mon possible pour être continuellement dans un contact de peau à peau. Puis j’en descends toujours a 4 pattes tel un chat ou une chienne en chaleur, m’éloigne le cul cambré, je vais je viens, m’exhibe dans ma nudité et dans mon excitation, je me frotte le sexe contre le tapis, roule sur le plancher pour revenir leur lécher les pieds. Ça les amuse, ils jouent le jeu, ils me caressent comme si j’étais une chienne. Quand je me mets dos au sol les 4 pattes en l’air, ils me caressent le flanc, la bite et les couilles avec leurs pieds. Comme un chiot, je me redresse, leur saute doucement dessus, leur lèche la figure, je fourre ma tête sous le pagne de Vince à grands coups de langue, je lèche ses couilles et sa bite, je fais pareil à Arnaud son sexe commence à se dresser, je l’avale, puis négligemment, je m’assois dessus pour lécher le sexe de Vince qui déclare forfait.
– désolé pascal, mais je suis fatigué, je vous laisse tous les deux.
Je reste seul avec Arnaud dont le sexe se dresse de plus en plus. Je me remets à le sucer, le lécher, quand je la sens bien dure dans ma bouche. Je refais ma chienne et repars au sol à 4 pattes cul dressé, je vais, je viens jusqu’à ce qu’il se décide à me rejoindre. Quand il se plaque contre mon cul, j’avance et attends un peu plus loin, il me rejoint, plaque son sexe contre mon cul, commence rapidement à me pénétrer. Je m’échappe à nouveau.
– Mais vas-tu rester tranquille !
Je suis un peu plus loin toujours bien cambré.
– Oui promis viens
Il me rejoint encore une fois, me pénètre de suite, commence à s’activer. Je m’enlève de lui et m’éloigne à nouveau, le regarde en souriant et toujours à 4 pattes tourne autour de lui en feulant et en remuant mon cul dressé, d’un coup, il me saute dessus.
– Ce n’est pas possible que tu en veuilles encore avec ce que tu as pris tout à l’heure, tu vas voir ma salope, tu vas avoir ton compte !
Il me prend et me pénètre d’un coup, j’essaye de m’enlever de son emprise, cette fois-ci pas possible, il me ramone le cul en bonne et du forme, il s’active comme s’il voulait me violer me défoncer le cul, mais je suis encore ouvert et mon anus est bien hydraté, il ne fait qu’à me faire geindre de plaisir, je pousse mon cul contre ses couilles, il me donne encore cinq six coups de reins violents avant de jouir en râlant dans mon cul. Je me retourne et par surprise, je lui saute dessus le faisant tomber à la renverse, tel un chien, je me frotte me branle contre sa jambe. Puis j’ai envie de le prendre, je le pousse le fais rouler. Je crois qu’il ne comprend pas bien, mais il se laisse faire, je le plaque contre le sol, de suite, je plonge sur son cul et lui lèche avidement l’anus, en pétrissant ses fesses bien rebondies. Il comprend et cède il cambre même un peu ses fesses, j’y enfonce un doigt mouillé puis deux, il est prêt. Je plaque mon sexe contre sa rondelle, m’y enfonce assez facilement, mais je suis tellement chaud qu’en deux allés retours mon foutre inonde déjà son cul. Nous restons comme ça le temps que je débande. Il se retourne, nous nous embrassons en roulant sur le tapis.

– Ben toi mon salop, tu semblais chaud sous ta timidité, on ne s’est pas trompé. Tu dépasses mes espérances.
– Je ne me savais pas comme ça, je vous adore, j’adore ce job.

Suite ou pas suite ?

Pascal

pascalsocale@outlook.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Ma première colocation - Le pari - Envie d'exhib - Je suis une vraie chienne - Jean et moi - Sexe acrobatie ? - Pierre mon mac - Serveur d'un soir - Séance photo

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

18/04 : 15 Nouvelles

Sauna de Sochaux Chatenois25
Une soirée partie en couille 17cmglandcompris
Un charme fou Ghost writer
Rasage coquin Jako
Plan anonyme -01 Rsexenc
Plan anonyme -02 Rsexenc
Surprise à la fac Aymeric
Militaire-Motard Militaire
Plan avec une racaille Passif-lille
Dans le vestiaire Pakito31
Voisin Marlon
L'éveil du Renart Renart
Séance sportive Pititgayy
Un Affectueux Collègue Jako
Tout a basculé à 19 ans ThomasLePassif

La suite... (7)

Mariage pour tous -09 Yan
Frenchies -11 Pititgayy
Mathieu -03 Jeanmarc
Chambres à louer -15 Jeanmarc
Kader -12 Cédric T
Kader -13 Cédric T
Dans les geoles d'Armid -03 Iwan

Avril 2014

Nouvelles

Que de changements -01 Evanaddison
Que de changements -02 Evanaddison
Que de changements -03 Evanaddison
Que de changements -04 Evanaddison
Soirée torride Caramel
À la fin de l’été Bookman
Victor Victorbg
Une aire d’autoroute. Ginger
Marché D’Amiens Nord Legarsdu80
Mon petit frère Pédale69
Un Chinois très chaud... Mat44
Thibault Theo5852
Masseur Bastien
Le Club Ganymède Jako
Soumis au livreur wantmonster86

La suite...

Que de changements -05 Evanaddison
Que de changements -06 Evanaddison
Que de changements -07 Evanaddison
5ème jour Curiosity
Frenchies -10 Pititgayy
Mathieu -02 Jeanmarc
Soumission & Domination -524 Jardinier
Souvenir d’internat -03 Benvart
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)