PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Du fantasme au vide couille

Chapitre -05 : Chez Phillipe

Je conduis pendant un moment pour arriver chez lui, je venais de me garer devant sa maison.

Moi : Tu as dis que tu avais une femme…

Philippe : t'inquiètes pas elle est pas là. Tu rentres et tu te fou à poil direct et tu fermes ta gueule.

J’obéis et une fois dedans j'enlevais mon jogging et ma veste vu que je n'avais que ça sur moi. Je restais debout dans l'entrée sans rien dire. Il me passa la main sur le torse, me pinça un téton, caressa mon ventre, tata mes fesses et donna un petit coup sur ma queue qui bandait sévère.

Phillipe : ça t'excite hein ?

Moi : oui grave.

Il me donna une baffe, m'attrapa le visage, j'avais la bouche ouverte sous la pression.

Phillipe : ici on dit monsieur.

Moi : Pardon monsieur.

Il me crachat dans la bouche et me redonna une baffe. Il me poussa dans la salon, s'assit sur le canapé comme un pacha et me demanda de lui servir un whisky sec. Je lui apportais le verre et il me demanda de lui enlever les chaussures et les chaussettes ce que je fis immédiatement.

Philippe : maintenant nettoies mes pieds avec ta langue.

La pression monta en moi, je n'aimais vraiment pas les pieds et cela étaient odorant, je débandais direct. Il le remarqua.

Philippe : on dirait que les pieds te font débander.

Moi : Oui monsieur.

Philippe : je m'en fou t'es là pour mon plaisir et non pour le tien.

Je m'employais donc à passer la langue sur ses pieds, entre ses orteils. Je n'aimais vraiment pas, mais je ne voyais pas ce que je pouvais faire d'autre. Il me demanda de lui allumer la télé et de lui apporter son ordinateur. Il mit un film porno en fond, un gang bang.

Je du lui enlever son polo et lui lécher les aisselles ça j'aimais et j'y ai pris du plaisir, puis les tétons, et ses abdos, il était dessiné comme un dieu et assez poilu ce que j'adorais encore plus. Lui ne bougeait pas beaucoup, il regardait le film et se laissé faire.

Il me demanda de lui retirer son pantalon qui laissa apparaître une énorme bite bandée dans son boxer blanc moulant. Il me demanda d'ouvrir une mâle, il y avait une cagoule que je lui apporta et qu'il mit, puis il me demanda un appareil qu'il me mit, il gardait ma couche ouverte.

Il m'attrapa par les cheveux.

Philippe : Bon écoute quoi qu'il arrive tu vas faire ce que je te dis même si tu en as pas envie sinon je tabasse t'as bien compris.

 

Son regard avait changé il était dur et froid, je me demandais ce qui se passait. Il me fit mettre à quatre pattes et posa ses jambes sur moi puis pris son ordinateur sur les genoux. Je tournais le dos à la télé je ne voyais pas ce qui se passait. Il venait de se connecter à un site avec webcam et diffusait en direct, tous les membres pouvaient voir mon cul de salope et les pieds de Philippe sur mon dos. Il discutait, rigolais, se touchait de temps en temps. Je n'avais pas encore idée de ce qui se passait.

Il m'ordonna de ne pas bouger et alla chercher du matériel. Il alluma une bougie qu'il me posa sur le dos, la caméra donnais sur mes fesses et par extension sur mon dos. Il présenta un doigt sur mon trou, le promena puis l'enfonça. Je ne pu m’empêcher de bouger et de pousser un petit cris ce qui me valu une fessée. Il s'amusa un moment avec mon trou, un doigt, deux doigts, trois doigts. Je bandais grave et j'aimais ça.

Il toucha son ordinateur et je l'entendis dire « vous aimez ça les mecs » et j'entendis quelqu'un répondre « il ne couine pas assez » et un autre « amuse toi avec la bougie ». Je ne pu m'empêcher de tourner la tête vers la télé et voir à l'écran mon cul sur un site.

Philippe : je te conseille de ne pas bouger.

J'étais tétaniser, humilier les mec m'utilisait en direct sur un site, tout le monde pouvais me voir. Je ne sais pas exactement ce qui s'est passé en moi mais étant entièrement à sa merci, ne voulant même pas bouger, je voulais qu'une chose le satisfaire je me rendis compte de la pute que j'étais et du plaisir que j'éprouvais de l'être. Je me remis en position.

Il décida de jouer avec la bougie, il me renversa la cire sur le bas du dos, je ne pouvais m'empêcher d'avoir des petits mouvements au contact chaud. Puis il descendis et commença à recouvrir mon trou avec la cire. Je poussais des petits cris. J'entendais les autres faire des commentaires « elle aime ça la pute » « moi je veux la même » « voilà une salope qui est à sa place ». Il me rentrait de temps en temps quelques doigts pour s'amuser.

Il me fit me mettre sur le dos, maintenant les personnes pouvaient voir ma tête. Sur le moment je paniquais à l'intérieur, et si je connaissais quelqu'un, si quelqu'un me reconnaissait ? Tout le monde aller savoir que moi Romain j'étais qu'une salope, une pute qu'on se sert. Ma queue bandait dur, je n'avais jamais autant bandé.

Il s'amusa encore avec la cire sur mon torse, il me crachait dessus, chacun y allait de son commentaire, de son idée. Philippe se leva me laissant là à la merci de tous ces regards. Il revint avec une bière, un collier et une gamelle. Il me mit le collier et me demanda de marcher à quatre pattes. Pendant se temps il buvait la bière. Quand je passais devant lui il me donnait une tape sur les fesses, me caressait les cheveux comme on caresse un chien.

Philippe : en voilà une bonne chienne, je suis sur qu'elle a soit la petite chienne.

Moi : oui monsieur.

Il plaça la gamelle devant lui, me demanda d'approcher ma gueule. J'étais face à la caméra. Il me dit de tourner la tête vers lui, d'ouvrir la bouche et de tirer la langue. Il sortie enfin sa queue qui était à demi molle mais qui promettait d'être grosse une fois bien dure. Un jet d'urine sorti de sa queue et se dirigea vers mon visage, la pisse coulait sur mon visage et retombait dans la gamelle. J'étais heureux de recevoir ce liquide chaud, la langue bien tendu pour pouvoir en goûter le goût. Quand il eu finit il me fit boire dans la gamelle en lapant comme font les chienne comme il dit. Les mecs de l'autre côté de leur cam étaient fou et faisaient tout sorte de commentaire. Moi j'étais dégoulinant de pisse et je lapais comme une chienne. J'étais exposé comme un vrai jouer dont on faisait ce qu'on voulait et je n'avais qu'une envie c'était sentir cette grosse queue en moi.

Il me fit me remettre en quatre pattes, cul vers la caméra et m'introduit tout sorte de god, me faisant pousser des gémissement. Il les faisait rentrer puis sortir, puis de nouveau rentrer. Certaines fois il faisait plusieurs aller retour, il augmenter la taille et la vitesse de pénétration. J'avais déjà la rondelle explosée.

Il s'amusa ensuite à me lancer les gods au loin et je devais aller les chercher à quatre pattes et les ramener dans ma bouche (il m'avait évidement enlever l'appareil qui me maintenait la couhe ouverte). Quand je revenais il me donnait des tapes sur les joues et j'avais droit à quelques crachats, j'adorais ça et j'en redemandais.

Il s'installa sur le canapé, attrapa la caméra et me demanda de venir. Il me présenta sa queue, je m'avanças avec envie, je la voulait mais il me gifla.

Philippe : je t'ai pas dit que tu pouvais. Les mecs vous voyez comme elle est en manque ? Et en plus elle a vidé trois queue tout à l'heure dans une forêt c'est là que je l'ai ramassé.

Plus la soirée avancée plus j'étais humilier, je ne pensais pas aimer être exposé comme ça. Il me fit tirer la langue, me donna quelques biffles, et posa sa queue sur ma langue. Je n'en pouvais plus, je voulais la goûter, la bouffer en entier, la sentir taper au fond de ma gorge, je salivé déjà.

Philippe : Je lui donne à goûter ?

Après plusieurs « oui cette chienne ne demande que ça ». Il enfonça sa queue, tout au fond, ne voulant pas risquer d'en être privé je ne bougeais pas et savourais ce moment. Il avait une queue de 23 par 5, bien dure et bien poilue. J'avais du mal à respirer mais il ne l'a bougée pas d'un poil. Il souriait.

Philippe : t'es affamé.

Moi, comme je pouvais : oui monsieur.

Il l'a sorti et la rerentra d'un coup en me tenant la tête. Je toussais mais il insistait. Puis il me fit sucer son gland, je me régalais, puis il repris ses va et viens en me tenant la tête d''une main et de l'autre en tenant la cam. Il me demanda de regarder droit dans la cam, mes yeux pleuraient, de la bave sortait de toute part de ma bouche, mais j'étais aux anges. J'avais droit à des « bonnes chiennes » « t'aime être gavée » « avale bien ma queue, vas y ». Et moi je lui donnais mes couinements. Il finit par retirer sa queue, je gardais ma bouche ouverte et i m'éjacula en pleine face, je fus chanceux et en reçu un peu dans ma bouche que je m’empressai d'avaler. Il joua avec sa queue sur mon visage alternant biffle et caresses puis s'en servi pour me faire avaler tout le sperme.

Il me demanda d'aller lui chercher une autre bière et discuta avec les mecs sur le site. Je voyais les commentaires des mecs sur le site. Il me fit prendre des pauses devant la cam à la demande des mecs. Il commença à me branler mais s'arrêta dès que j'arrivais au bord de explosion, il joua un bon moment comme ça. Il recommença de me doigter et jouer avec les gods. J’aperçus sa queue redevenir grosse, large et dure. Il allait enfin me démonter le cul.

J'étais à quatre pattes, face à la caméra, il m'enfonça directement sa queue au fond du cul, je poussais un grand gris et fit une grimace qui devait pas être jolie, il n’attend pas et commença à me tambouriner le cul j'étais en cris et gémissements. Il s'enfonça tout au fond en me tenant par les épaules, attrapa la cam et ressorti. Il filma sa queue en train de rentrer petit à petit, une fois au fond il l'a ressortie d'un coup pour la rentrer une fois de plus sans précaution. J'étais aux anges mais j'avais le cul en feu, je tremblais de tout mon corps et j'avais du mal à tenir debout. Il s'amusa comme ça une bonne vingtaine de minutes puis attrapa un god de 17 cm, et s'en servi pour me faire une double pénétration. Ça m'a déchiré le cul, mais j'étais en train de vivre une double pénétration.

Il continua à jouer un petit moment, retira le god et me pilonna la rondelle, ça me faisait tellement de bien que j'éjacula, c'était la première fois que ça m'arrivait sans qu'on me touche. Le fait d'avoir éjaculer mon cul se resserra et il me rempli d'une bonne dose de sperme. Il continua quelques aller retour. Je couiais en continue depuis un petit moment. Il sortie sa queue, passa son doigt sur mon cul et me le fit lécher et me donna sa queue à nettoyer.

Je tombais sur le sol d'épuisement. Il me fit lécher mon sperme sur le sol. Il se remit à parler sur le site. Moi je restais au sol, sans force, comblé de plaisir.

Philippe : Bon les mecs maintenant que vous avez vu ce qu'on peut faire qui veut venir se vider, attention il y aura un prix.

J'en revenais pas, il allait me prostituer. J'étais tellement épuisé que je n'envisageais même pas la possibilité que quelqu'un d'autre vienne m'utiliser. Je savais bien que de toute façon je ne pouvais rien dire.

Philippe : la défonce de bouche 50€, la défonce du cul 100€, pour se branler sur lui et pisser 20€.

Je venais d'être vendu pour vider des mecs, je ne pouvais rien dire, rien faire juste attendre qu'ils arrivent. La nuit n'était pas finie.

[Merci à tous pour vos mails et commentaires… J'essaye de satisfaire tout le monde et de prendre en compte vos commentaires. Désolé pour ce retard de ce chapitre j'ai été un peu occupé. N'hésitez pas à m'envoyer vos fantasmes je pourrais en intégrer éventuellement ;). J'adore savoir que certains se branlent sur mes histoires;) Bonne lecture et à très vite]

chuuuut17

gay-x-17@outlook.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Du fantasme au vide couille

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/02 : 16 Nouvelles

La sorcière aux dents vertes Jako
Weekend d'intégration Grossteub96
Mâle alpha Chopassif
Dressage d’une lope Olive
Il y a 4 ans Nico76500
Une pute dans une cité de rebeu Nico76500
Les Garçons... P'titGayPassif
De nouveaux amis... Raphaël
Les bains Lille Passif-lille
Vendredi voiture Ya-se
Enfermé 30 Heures... James
Mon collègue hétéro Elliot
Vendredi trop arrosé Hombre50
Fantasme d’un couple Couplehom
Fantasme d’un couple -02 Couplehom
Le faux patient D.kine.75

La suite... 13 épisodes

Début avec mon maître -05 Jd18
Chaudes vacances -03 Petit cul 57
Mon pote, l'intello -2 Étalon
Stage BTS à la ferme -07 Stéphane
Théo et mon père -02 Stephane276
Domination par Stéphane -67 Pattlg
Domination par Stéphane -68 Pattlg
Domination par Stéphane -69 Pattlg
Domination par Stéphane -70 Pattlg
Domination par Stéphane -71 Pattlg
Domination par Stéphane -72 Pattlg
Domination par Stéphane -73 Pattlg
Domination par Stéphane -74 Pattlg

Février 2019

Nouvelles

Rendez-vous particulier Pititgayy
Plan snap Noprise2tete
Plan snap -02 Noprise2tete
Piste de danse jouissive Sasha
Fellation improvisée Lemarnais
Visite médicale Tanatos
Un mec grindr, ou plus Gayboyquebec
Mon modèle Houne66
Voisin antillais Hairylegs94
Surprise Virilsalope
Éric Clemsex
Mon meilleur ami et moi Le-sanguin
Grand romantique Celestin
Premier plan à 3 Matt
Sodomie improvisée Lemarnais
Recherche du Travail Jeanmarc
Une détente bien méritée Stéphane
Voyage en train Pierrot
Ma première fois avec un homme Fred 02600
Défoncé par 2 beurs Adonf
La queue de Rachid Chopassif
À la terrasse d’un café Houne66
Folle soirée au sauna Maasquelour
Stage BTS à la ferme Stephane

La suite...

Soumission & Domination -520 Jardinier
Soumission & Domination -521 Jardinier
Début avec mon maître -04 Jd18
Ma vie de lope exhib -06 Lopexhib
Frenchies -05 Pititgayy
Frenchies -06 Pititgayy
Stage BTS à la ferme -02 Stephane
Stage BTS à la ferme -03 Stephane
Stage BTS à la ferme -04 Stéphane
Stage BTS à la ferme -05 Stéphane
Stage BTS à la ferme -06 Stéphane
Chaude soirée -04 Red
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)