PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Éric, ma vie Chapitre -24

LES SOIRÉES SPÉCIALES

J’en étais à mon premier jour de long congé et ce soir, nous avions un match de lutte. Ken m’avait évidemment expliqué le déroulement de la soirée et j’avais visionné des vidéos des soirées précédentes mettant en vedette nos adversaires de ce soir. J’avais tout de même certaines appréhensions, car je voulais faire bonne impression et ne pas faire perdre ma nouvelle équipe.

Je suis compétitif, par contre la victoire n’a pas d’importance en soi, la performance et l’effort fourni sont les deux éléments primordiaux à ma satisfaction. Avoir tout donné et perdre devant quelqu’un de plus fort, c’est acceptable, ne pas fournir son plein rendement ou être nonchalant est impardonnable.

Après nous être entièrement dévêtus, nous nous sommes dirigés vers les douches, Bryan commença à m’enduire d’huile de la tête aux pieds. Pendant ce temps, Guillaume faisait de même avec Ken, nous devions amorcer le programme de la soirée avec nos matchs respectifs.

Ken doit ouvrir les hostilités durant les vingt premières minutes ensuite, j’enchaine pour les vingt autres, Guillaume et Bryan suivent à tour de rôle. Après nos matchs de solo, nous faisons équipe, Ken et moi pour un match, après l’équipe de Bryan et Guillaume pour trente minutes chacun et enfin nous sommes réunis tous les quatre pour la finale de quarante-cinq minutes.

À ce que j’ai pu observer sur les bandes vidéo, nous devons faire en sorte de perdre notre jock le plus tôt possible, libérant ainsi notre queue. Par contre, nous n’avons pas le droit de l’enlever nous-mêmes. Enduis d’huile comme nous le sommes, le seul endroit où nous pouvions avoir une emprise était justement cette pièce de linge. Le combat entre Ken et son adversaire alla à la limite sans faire un vainqueur, mais Ken s’était fait enlever son jock nous donnant un avantage dans notre prochain combat.

Mon match m’opposait à Jack. Dès le premier contact de nos corps, une violente érection a surgi dans le sac de mon support. Jack m’a souri et nous avons roulé au sol. Il a réussi à me retourner sur le ventre et à me recouvrir de son corps. Je sentais son pénis entre mes fesses, mais il ne pouvait m’enculer, le tissu de son vêtement faisant une membrane de protection.

Je réussis à me retourner et un nouveau corps à corps s’amorça, nos pectoraux étaient collés et nos seins, excités, pointaient.

Lentement, je réussis à soulever mon bassin et à me mettre à genoux. Jack continuait la pression sur mes épaules, les clouant au sol. Il fit un 180 degrés rapide et se plaça de sorte à avoir son bassin sur mes épaules et son torse sur mes fesses. Il inséra son majeur dans mon anus et excita ma prostate. Je continuais à bander et perdais un peu ma concentration.

D’un geste brusque, je me remis à plat ventre, Jack fut déstabilisé et en tournant les épaules, je pus me débarrasser de son emprise. Il bascula et nous nous relevâmes tous les deux. Un nouveau corps à corps s’amorça, nos pectoraux étaient collés et nos seins durcis s’effleuraient, nos queues, encore recouvertes, se frottaient l’une à l’autre. Avec l’huile, les prises étaient difficiles à maintenir. Je libérai un de mes bras, le passai entre ses jambes et lui introduis deux doigts dans le cul. En gardant l’autre bras autour de son cou, je pus le soulever et l’amener au sol. Je m’installai les jambes de chaque côté de sa tête, ma queue à la hauteur de sa bouche. Il l’ouvrit largement et aspira mon engin tout en utilisant ses mains et ses doigts pour me jouer dans le cul. Pendant ce temps, je lui malaxais les testicules et la queue les sortant du jock. Les applaudissements fusaient des gradins et Ken m’encourageait à continuer.

Le gong annonçant la fin de notre combat se fit entendre et nous avons relâché notre étreinte. Après nous être donné l’accolade, j’ai rejoint mon coin et laissai la place à Bryan. Rapidement, les deux belligérants se sont retrouvés à poil et les deux s’amusaient à se faire des attouchements. Dès le départ, leur but était bien défini, ils devaient exciter les spectateurs, donner un bon spectacle et ils y arrivaient très bien. Dans les estrades, les bosses dans les culottes devenaient visibles et les mains de plus en plus baladeuses. Guillaume entra en scène, les deux belligérants n’avaient également qu’un but, chauffer sexuellement la foule.

Ken et moi remontâmes sur le ring, après un tirage déterminant qui devait débuter, le sort m’a désigné pour affronter l’adversaire de Ken lors du premier combat. Celui-ci était de ma taille et notre combat devrait être plus équilibré. Le but du combat par équipe est d’aller faire contact avec notre coéquipier afin de lui permettre d’entrer dans le ring et d’être deux contre un, évidemment, à l’inverse, il faut éviter de se faire amener dans le coin opposé.

Au centre du ring, nous avons fait contact, sous nos corps doux et huileux, nos mains et nos bras glissaient et nous avions de la difficulté à nous pousser vers un coin. Nos mains se sont faites baladeuses au point de se tripoter carrément.

J’insérai ma main droite dans son jock et lui empoignai la queue et les testicules. Mon bras gauche autour de son cou, je l’approchai à moi et collai mes lèvres aux siennes. Il ouvrit la bouche, nos langues communièrent et nous bandions tous les deux.

Dans un mouvement rapide et inattendu, je pivotai sur moi-même et donnai la main à Ken. Celui-ci enjamba les cordes et vint me rejoindre au milieu des câbles. Il se colla à son dos et nous l’avions à notre merci. Mon adversaire se laissa choir au sol et il se tourna sur le dos, protégeant ainsi son petit cul d’une pénétration rapide. Il gigotait et se tournait dans tous les sens. Nous étions incapables de l’immobiliser. Ken s’agrippa à son jock et le lui enleva, laissant voir sa formidable érection.

Il continuait à se débattre et a pu se rapprocher suffisamment de son partenaire pour faire contact. Nous étions maintenant quatre dans le ring et les contacts de plus en plus sexuels. La fin de notre combat achevait et il était évident qu’il n’y aurait pas de vainqueurs. Au son de la cloche, nous fûmes remplacés par Guillaume et Bryan. Bryan amorça le combat et se laissa facilement entraîner dans le coin de ses adversaires.

Il voulait faire face aux deux lutteurs et il s’amusait à leur empoigner la queue à tour de rôle en les masturbant et eux en faisaient autant. Les tiges étaient bien raides et se gorgeaient de sang.

Je crois avoir perçu le but de Bryan, s’il faisait éjaculer un ou deux des gars, ceux-ci ne pourraient retrouver leur érection pour enculer un de nous avant la fin du match. Bryan tomba à genoux et engouffra une des queues dans sa bouche. Il la pompait joyeusement et rapidement, introduisant même un doigt dans l’anus. L’autre profita de la mise en évidence de son cul pour lui bouffer et lui lubrifier l’anus. Au moment où, il se plaça pour le pénétrer, Bryan relâcha la queue, comme celui qu’il suçait avait les jambes écartées, rapidement il passa entre elles et il a pu s’échapper. Il alla faire contact avec Guillaume et la cloche sonna.

Nous nous sommes retrouvés tous les quatre pour la bataille finale et le sort a désigné Guillaume comme premier combattant. Nous arborions tous une formidable érection et en me retournant, je voyais certains spectateurs, la queue sortie, ils se masturbaient ou se faisaient faire des pipes par leur voisin.

Le contact entre Guillaume et son opposant a été très violent, au point où Guillaume fut projeté brutalement au sol et il perdit momentanément le souffle. Son adversaire se dirigea vers son coin et fit contact avec les trois autres. Le combat sera inégal à quatre contre un. Ils profitèrent de leur surnombre pour lui infliger une véritable humiliation, ils se firent sucer tous les quatre, ils lui jouèrent dans le cul à tour de rôle avec leur doigt pour enfin l’enfiler d’un coup. Le combat a duré moins de dix minutes, il restait encore plus de quarante minutes et nous pouvions nous reprendre, mais nous n’étions plus que trois, car lorsqu’un combattant perdait, il ne pouvait plus monter dans le ring.

L’autre tirage au sort favorisa Bryan contre le plus petit de l’autre équipe. Bryan agrippa son rival par le poignet et avec une main derrière sa nuque, il le propulsa dans notre coin. Bryan nous donna la main et nous le rejoignîmes au centre. J’attrapai le petit, je lui installai la tête entre mes jambes et je l’agrippai par la taille, lui soulevant les fesses. En un temps record, la queue de Ken avait pénétré dans le fond de son cul.

Dans l’autre combat, Ken affronta Jack. Ils se connaissaient bien et avaient eu bien des corps à corps dans le passé et pas seulement à la lutte. Rapidement, Ken a eu le dessus, il l’a projeté dans les câbles, le faisant rebondir et au moment du contact, avec un croc-en-jambe habile, l’a fait tomber sur le tapis. Il l’a rapidement recouvert de son corps et avec son érection toujours présente, il l’encula d’un coup.

L’autre tirage au sort désigna encore Ken. Cette fois, il eut moins de chance, il se retrouva face aux deux autres, se fit empaler et dut se résigner à aller retrouver les autres en bas du ring. Je n’avais pas encore combattu et pour l’autre combat j’espérais avoir cette chance, mais Bryan sortit du chapeau. Il a failli faire contact avec moi, mais son opposant l’a retenu et l’a amené dans son coin. Il fut rapidement maîtrisé et enculé lui aussi.

Je restais le seul contre les deux autres et il me fallait éviter le contact et me retrouver contre deux adversaires en même temps avant la fin du combat. Il restait encore passablement de temps et sous les encouragements de mes partenaires, je tentai de résister le plus longtemps possible, mais peine perdue. Au premier contact, je me retrouvai avec une pine dans le cul sous les applaudissements des spectateurs, satisfaits du spectacle.

Dans les estrades, très peu de spectateurs avaient conservé leur vêtement et les queues étaient dressées, tantôt elles entraient dans la bouche, tantôt dans le cul d’un voisin.

La soirée n’était pas finie, car le perdant devait subir les assauts de ses quatre adversaires. Bryan sortit des câbles et on me coucha sur le ventre au milieu du ring. On m’attacha les poignets et les chevilles aux quatre poteaux de l’arène et ainsi bien écartelés, je dus subir deux pénétrations de chacun de mes opposants, après, ils éjaculèrent dans ma face sous les applaudissements de la foule s’étant approché autour du ring.

Guillaume, Ken et Bryan vinrent me libérer de mes liens et me félicitèrent de ma performance. Pendant que l’orgie battait son plein dans la salle, nous nous sommes dirigés vers les douches. La friction faite sur nos corps ranima la flamme et nos queues se dressèrent à nouveau. Je m’approchai de Bryan et après l’avoir embrassé férocement, je lui tournai le dos, lui offrant mon cul largement ouvert par les pénétrations précédentes.

Devant une telle invitation et une excitation évidente, il y entra sans ressentir la moindre résistance et il amorça alors des mouvements rapides du bassin. En quelques coups de reins, il ressortit et m’aspergea le bas du dos de son foutre chaud et abondant. Guillaume et Ken s’approchèrent, Guillaume me retourna, il me plaqua les mains au mur de céramique et m’empala férocement, en me maintenant la taille de ses mains puissantes. Ken avait installé Bryan à mes côtés et de la même manière, il le fourrait brutalement. Ils sortaient entièrement de nos culs et pénétraient à nouveau tout en nous frappant les flancs rageusement. Ils éjaculèrent en même temps tous les deux dans nos entrailles en poussant de grands cris, pendant ce temps, mon sperme maquillait la céramique.

Ma première soirée spéciale fut mémorable à bien des égards, d’abord par le genre de soirée, mais aussi par l’aboutissement, je me suis fait fourrer sans condom par des personnes sexuellement très actives. J’étais songeur à mon arrivée dans l’appartement et assis près du feu de foyer, un verre à la main, j’abordai le sujet avec Guillaume.

« La soirée a été très spéciale et je m’interroge sur les conséquences de ce que nous venons de faire. J’ai bien aimé ma soirée, ce n’est pas là la question, mais... »

« Je comprends et je te mentirais si je te disais que les risques sont nuls. Ils sont calculés, mais pas nuls. Nous aurons à passer des tests bientôt afin de vérifier notre état de santé, mais je doute fort qu’il y ait des conséquences fâcheuses. » Intervint Guillaume.

« Pourquoi dis-tu cela. »

« Nous avons eu ou nous avons fait une seule pénétration. Nous étions tous très dilatés et lubrifiés abondamment. Il n’y a pas eu de résistance pouvant causer des lésions d’un côté comme de l’autre et aucune éjaculation n’a eu lieu à l’intérieur sauf la mienne en toi et celle de Ken dans Bryan. Nous passons des tests de dépistage régulièrement et nous sommes négatifs tous les trois. Tu ne l’as peut-être pas remarqué, mais lorsque l’on baise Bryan, Ken et moi, il arrive que nous n’utilisions pas de condom. Nous sommes assez honnêtes et ouverts entre nous pour ne pas jouer avec la santé de l’autre. Si l’un de nous a une relation à risque, il le dit et nous utilisons un condom jusqu’au prochain test. Quand as-tu eu un test de dépistage ? »

« Au début de l’année scolaire. »

« As-tu eu des relations à risque depuis ? »

« Non, je ne crois pas. »

« Nous irons tous passer des tests au printemps de toute façon, jusque-là utilisation de condoms pour tout le monde. » Ajouta Ken.

Les semaines se succédèrent rapidement, j’apprenais facilement les rouages des différents édifices et j’apprenais à apprécier les différents locataires et employés. Si l’on m’avait demandé de choisir un bloc ou une équipe de travail en particulier, j’en aurais été incapable. Chaque établissement avait sa particularité et ses charmes, chaque employé avait son charisme. J’appréciais vraiment ma nouvelle vie.

Les baises se faisaient régulières et abondantes. Toutes les circonstances étaient propices à une pipe ou un enculage en règle. Même si les activités offertes dans chaque bâtiment étaient variées, le sexe figurait en tête de liste. Avril en était à ses derniers soubresauts, avec eux, mon cycle complet de travail se terminait. Nos tests de dépistage s’étaient avérés négatifs, j’étais prêt pour des vacances.

Rodrigue

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

18/04 : 15 Nouvelles

Sauna de Sochaux Chatenois25
Une soirée partie en couille 17cmglandcompris
Un charme fou Ghost writer
Rasage coquin Jako
Plan anonyme -01 Rsexenc
Plan anonyme -02 Rsexenc
Surprise à la fac Aymeric
Militaire-Motard Militaire
Plan avec une racaille Passif-lille
Dans le vestiaire Pakito31
Voisin Marlon
L'éveil du Renart Renart
Séance sportive Pititgayy
Un Affectueux Collègue Jako
Tout a basculé à 19 ans ThomasLePassif

La suite... (7)

Mariage pour tous -09 Yan
Frenchies -11 Pititgayy
Mathieu -03 Jeanmarc
Chambres à louer -15 Jeanmarc
Kader -12 Cédric T
Kader -13 Cédric T
Dans les geoles d'Armid -03 Iwan

Avril 2014

Nouvelles

Que de changements -01 Evanaddison
Que de changements -02 Evanaddison
Que de changements -03 Evanaddison
Que de changements -04 Evanaddison
Soirée torride Caramel
À la fin de l’été Bookman
Victor Victorbg
Une aire d’autoroute. Ginger
Marché D’Amiens Nord Legarsdu80
Mon petit frère Pédale69
Un Chinois très chaud... Mat44
Thibault Theo5852
Masseur Bastien
Le Club Ganymède Jako
Soumis au livreur wantmonster86

La suite...

Que de changements -05 Evanaddison
Que de changements -06 Evanaddison
Que de changements -07 Evanaddison
5ème jour Curiosity
Frenchies -10 Pititgayy
Mathieu -02 Jeanmarc
Soumission & Domination -524 Jardinier
Souvenir d’internat -03 Benvart
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)