PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Dernier épisode

Kader -08

Il est 20H30. Je rentre du taf. L’appart est éteint. Vide. Comme souvent depuis quelques semaines. Naturellement donc, je vais à la cuisine, m’allume une clope, sans même checker mon tel, je sais qu’aucune notification portant le nom de Kad ne sera affichée. Nous n’en parlons même plus, vite lassés des prises de tête qui s’en suivaient immanquablement…
Je me fais à bouffer en mode célib, plateau repas devant la télé. Il est plus de 23H00 quand Kad se décide à rentrer. Il est bourré. La démarche incertaine, il se dirige à la cuisine, et ouvre le frigo pour constater que comme la veille et le jour d’avant je ne lui ai rien préparé à manger. Il claque la porte du Smeg et soufflant un « putain », moins empreint de colère que d’une profonde lassitude. Je choisis ce moment pour éteindre le salon et aller me coucher. J’ai encore une grosse journée qui m’attend demain, et je dois avouer que je ne me sens pas le courage de l’affronter.

J’ouvre un œil. Nous sommes au milieu de la nuit. Je me retourne et constate que la place de Kader est vide. Je me lève, un tour aux chiottes, et je vois boire un verre d’eau. Aucune lumière n’est allumée, seul l’écran du salon, en sourdine, projette quelques ombres glauques. Je vois ses pieds qui dépassent du canapé. Je m’approche. Il cuve. Il n’est ni déshabillé, ni douché, et d’où je suis je sens son haleine chargée d’alcool. Je fais le tour et le recouvre avec la couverture qui a la chance d’accompagner ses nuits depuis le début de la semaine. Je le borde, mécaniquement, et m’arrête un peu sur son visage. Même endormi il semble contrarié, malheureux. Putain il me manque… En ayant cette pensée, je prends conscience que je me voile la face… Je l’ai perdu… Il n’est plus avec moi… C’est terminé… je ne sais pas comment, mais c’est terminé… Je ravale dignement le sanglot qui tente de me vriller la gorge. 

– Qu’est-ce qui s’est passé putain…

Il prend une profonde inspiration et ajuste sa position. Je me relève. Comme pris en flag. Pris en flag de quoi sérieux ! J’oublie mon verre d’eau et retourne tirer les 3 heures de sommeil qu’il me reste.

Vendredi soir. 2 semaines que Kad préfère le canapé à notre lit. Je pense que nous n’avons pas échangé plus d’une dizaine de mots depuis. Je suis étonné de voir qu’il est là quand je rentre. Il est dans le canapé, douché, manifestement prêt à sortir. 

– On peut parler de dimanche midi ?

Il ne prend pas la peine de se retourner pour me répondre.

– Y a quoi dimanche ?
– L’anniversaire de ton filleul.

Il soupire, agacé.

– Pfff… C’est obligé sérieux ?

Là c’en est trop.

– C’est toi qui es sérieux là ?! Ça fait des semaines que tu me calcules de moins en moins ! Tu sors ! Tu te bourres la gueule ! Tu me touches plus ! Quand je te demande ce que t’as j’ai juste droit à des « rien c’est bon t’inquiète » !! Alors oui dimanche on fête l’anniversaire du fils de ma sœur, et tout le monde s’attend à ce que son parrain soit là !!
– C’est bon là calme toi. On ne peut pas trouver une excuse ? « Toute façon il a 1 an il s’en rappellera même pas.

Je ne sais pas si c’est le ton monocorde avec lequel il m’a parlé, ou le fait qu’il n’ait toujours pas daigné se retourner et me regarder, ou encore le manque de respect dont il fait preuve, ou tout simplement la lassitude dans laquelle il me fait baigner depuis trop longtemps, mais c’est terminé !

– Ah ouais ?? T’en veux une de bonne excuse Kader ?? Voilà !! Tu te casses !! C’est terminé !

Toujours aucune réaction. 

– Maintenant !

Je contourne le canapé et le chope par sa chemise au niveau de l’épaule pour le soulever. Il se lève d’un bond en me repoussant. Ses yeux sont rouges et trempés. On se fait face, on se fixe. Je ne me souviens même plus la dernière fois qu’on s’est regardé dans les yeux. Il semble sur le point de dire quelque chose. Une larme roule sur sa joue. J’ai tellement envie qu’il me parle… Il quittera l’appartement sans un mot. Sans même prendre d’affaires. Rien.

Dimanche. Midi. J’ai prévenu tout le monde de la situation. Pourtant quand je me gare devant chez ma sœur la Série 1 de Kad est là. J’ai aussitôt envie de repartir. Je m’arme du peu de courage qu’il m’a laissé et sonne. La porte s’ouvre et il est sur le point de partir. Mon beau-frère est gêné. Je lui sers la main. Il salue Kad et nous laisse. Kader baisse les yeux et fait mine de s’en aller. Je referme la porte derrière lui et sans pouvoir rien retenir je me mets à chialer comme pas possible.

– Qu’est ce que je t’ai fait ??

Il s’arrête. 

– Sérieux Kad qu’est ce que je t’ai fait pour que tu veuilles même plus me regarder….

Il se retourne. Fais deux pas dans ma direction puis s’arrête.

– Rien. T’as rien fait. C’est moi. C’est pas pour moi tout ça c’est tout.
– Putain, mais qu’est ce que tu racontes…
– La vérité Cédric. J’ai rien à t’donner. 
– Tu m’as trompé ?
– Nan ! jamais…. 
– Alors quoi ?!
– Rien Cédric. Juste t’as fait le bon choix en me jetant. 
– Le choix ? T’es sérieux ?? Le choix Kad ?? Quel choix tu m’as laissé ?

Il baisse la tête. Il n’assume même pas ce qu’il est en train de me raconter.

– Je suis désolé d’te faire du mal, mais c’était sur… depuis l’début j’le savais qu’ça arriverait…
– Et donc t’as toi-même fait en sorte que ça arrive ?! Logique… 

Il se contente de soupirer en regardant toujours le sol.

– Je te reconnais plus Kad. Putain parle moi ! Ou regarde-moi dans les yeux et dis-moi que je ne mérite même pas de savoir pourquoi je vais morfler comme une merde !

Il s’approche, mais semble totalement incapable de me toucher.

– Wallah Cèd t’as rien à t’reprocher… c’est moi… juste moi… j’suis pas à la hauteur…
– Tu ne m’aimes plus ?

Il relève la tête et rive les yeux noirs dans les miens.

– J’t’interdis d’dire ou même d’penser ça ! J’t’aime comme un ouf et tu l’sais… ça ne changera jamais ça… 
– Alors qu’est-ce qui a changé Kad ?
– Rien… juste j’supporte plus d’rester à attendre que tu t’rendes compte que t’fais une connerie en restant avec moi… 

Je prends soudainement conscience que même si ses paroles n’ont aucun sens pour moi, cette situation le fait vraiment souffrir… Et je crois que c’est pire que tout…

– Ça te rend malheureux ?

Il éclate en sanglots.

– J’en peux plus bébé…
– Alors, va-t’en…

Il chiale encore plus.

– Juste faut pas qu’tu m’empêches de t’voir…
– Je ne sais pas comment je vais gérer tout ça, mais je pense pas y arriver sans t’en vouloir…

Il se retourne et commence à partir. Il n’a pas fait deux pas que je me jete à sa suite et le retiens par le bras. Il fait volteface et direct je l’enlace en le serrant bien fort pour m’assurer qu’il ne me repousse pas. Ses mains se posent sur mes hanches. Ma bouche est collée à son oreille.

– Si tu peux encore te réveiller et entendre raison écoute bien ce que je vais te dire. Je n’ai jamais aimé personne comme je t’aime toi. Et jamais personne ne m’a rendu aussi heureux et vivant. Personne. Tu m’as sauvé Kader… Je ne pense pas que tu en aies conscience, mais tu m’as sauvé… Je ne serai pas là sans toi… Je t’aime Kader… N’oublie jamais ça…

J’embrasse une dernière fois son cou et m’écarte aussi rapidement que possible. Je rentre chez ma sœur sans me retourner. La porte refermée, je m’aperçois que tout le monde est là. Je ne suis pas du tout en mesure de soutenir leur regard. Ma mère et mes sœurs le comprennent et invitent les autres à rejoindre le séjour. Elles m’accompagnent à la cuisine où je leur explique très sommairement la situation. Le comportement de Kader ne leur apparait pas plus compréhensible qu’à moi. 
La seule évidence est la suivante : il y a un an je pensais ne pas m’en sortir, être condamné par une saloperie dans ma tête, sans peu d’espoir de guérison. Aujourd’hui, je voudrais récupérer cette tumeur, et être assuré que je n’ai pas à apprendre à vivre sans ce putain de mec.

Cédric T

histoirecyrillo@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Kader

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

13 mai 2019

Nouvelles (15)

Sauna Sun city Julien
Ma première chez les hommes 13008
Une sacrée initiation Lucif
Mon prof, mon pote et moi ? Étalon
Un bon prêt en liquide Pititgayy
Le copain de ma fille Jeanmarc
Soumis en cam Lope75
Jeux de rôle musclés Stéphane
Les potes de mon grand-frère 3-1 Marc 67
Travesti éduquée par son maître Julia2
Mise à dispo  Lopeajus39
Sissy Bumi88
Tournante de rêve Jerem72
Le clandestin Jako
Les skets de mon pote d’internat Kifflesket

La suite (8)

Un amour de soumis -06 Elfe
Au Sauna de Sochaux -02 Chatenois25
Un examen oral -03 Gogo
Les skets ... -02 Kifflesket
Soumission & Domination -527 Jardinier
Soumission & Domination -528 Jardinier
Soumission & Domination -529 Jardinier
Soumission & Domination -530 Jardinier

Mai 2019

Nouvelles

Ma (Dé) Formation Matiti Yah
Un plan psychologique Alcide
Révélation nocturne Pierredelavega
Enfin ! T&R
Au mariage de mon neveu Eliot
La chienne exhib Pol
Bar bien chaud Caramel
Réalité fantasmée Fred
Un taxi ? Houne66
Rendez-vous chez le médecin Paul75
Randonnée initiatique Ron
Comment j’ai sucé mon cousin Romain
Prague Astro
Vengeance Julian Lerkin

La suite

Frenchies -12 Pititgayy
Le patient rebeu -02 Dirtybator
Stage BTS à la ferme -12 Stéphane
Ma (Dé) Formation -02 Matiti Yah
Ma (Dé) Formation -03 Matiti Yah
L'éveil du Renart -04 Renart
L'éveil du Renart -05 Renart
L'éveil du Renart -06 Renart
Kader -15 Cédric T
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)