PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Ma vie de lope exhib -05

Quand on est un enculé, autant être tout le temps prêt à l’emploi. Fort de ce constat, j’ai commencé à sortir de plus en plus souvent cul nu, en tous lieux, de préférence sous la contrainte et la conduite d’un mec dominateur. Voici quelques exemples de « plans » bien excitants accomplis au fil du temps.

Contact avec un voyeur sur le net. Il me fixe un premier rendez-vous sur un parking, en plein jour, en ville où je dois l’attendre sans slip ni pantalon dans ma voiture. Il arrive et, à sa demande, nous nous rendons dans une forêt où ça drague. Je reste cul nu pendant le trajet. Nous arrivons sur place ; il s’agit d’une clairière où plusieurs voitures sont garées, certaines avec des mecs à l’intérieur, d’autres vides car leurs propriétaires sont déjà dans le sous-bois à la recherche de l’âme-sœur. À se demande, je sors directement comme ça, passe devant les bagnoles, vêtu d’un simple t-shirt et de mes skets. J’ai aussi un sac à dos dans lequel j’ai préparé divers accessoires : gode, plug, gel et préservatifs. Quant au mini-short que j’avais prévu, afin de le remettre en cas de nécessité, le mec me demande de le lui donner. Je suis à sa merci, aucun moyen de me couvrir sauf s’il m’y autorise. On entre dans le bois, croisons quatre mecs ; deux ne réagissent même pas en voyant ma tenue, tandis que les deux autres font immédiatement demi-tour pour nous suivre. Mon voyeur s’arrête et commence à me doigter en public. Puis il sort le gode et m’oblige à me goder debout, pattes écartées, devant les mecs. Vraie salope sans pudeur. Vous n’aurez pas de mal à imaginer la suite…

Sortie dans un bar avec mon mec. Je viens d’acheter des chaps et ça l’excite de me voir les essayer dans la chambre de l’hôtel où nous logeons. Il décide que, ce soir, je les mettrai pour sortir, sans rien en-dessous, donc cul nu et bite à l’air. Pour passer devant le réceptionniste et faire le chemin à pied, je porte un genre de parka, dont la longueur suffit tout juste à cacher le bas des couilles et le bas des fesses. Si je me penche si peu que ce soit en avant, on voit mon cul. Si je ne bande pas et qu’on regarde attentivement du côté de ma bite, on peut en deviner l’extrémité. Ça excite mon mec qui, deux ou trois fois sur le trajet — vingt minutes de marche — me plaque contre une porte cochère pour me caresser l’entrejambes et appuyer sur mon plug. Très limite, très excitant. « Tu marches cul nu pluggé ans la rue, t’es une bonne pute », me dit-il. Comme il a le sens de l’humour, à un moment il soulève brièvement le bas de la parka, sans que je sache si quelqu’un a pu voir. Un peu la honte, mais une lope, ça doit assumer. Au vestiaire du bar, il y a la queue ; en attendant, il recommence à me tâter le plug, sans plus prendre de précautions pour cacher quoi que ce soit ; les mecs derrière nous rigolent et demandent à mon mec s’il me prête. Réponse évidente, bonne soirée en perspective. Les chaps, c’est pratique pour se faire tirer direct.

Rencart avec un mec magrébin rencontré sur un site. Comme mon pseudo est explicite, il m’a donné préalablement certaines directives que je suis fidèlement. Je sonne au bas de son immeuble, une résidence assez clean, rien de glauque. Il déverrouille la porte depuis son appartement. Un couloir s’ouvre sur la gauche, qui mène aux caves. Je me désape dans l’escalier de service, je laisse toutes mes fringues dans un recoin entre deux tuyaux d’aération et je l’attends totalement nu devant la porte de cave qu’il m’a indiquée (chacune est identifiée par un numéro). Il m’a recommandé de ne pas faire de bruit. Un peu anxieux quand même, j’attends depuis cinq bonnes minutes quand j’entends quelqu’un descendre l’escalier. J’espère que c’est bien lui, sinon je suis cuit ! Oui, c’est lui, mais il n’est pas seul, il est avec… une fille du même âge que lui, vingt-cinq ans environ ! Le doigt sur les lèvres, il me fait entrer dans la cave qui est vide et pas fermée à clé, ouvre sa braguette (rien de plus), sort ses couilles et me fait signe de le sucer, devant sa copine (je suppose qu’il s’agit de sa copine). J’obéis, assez excité à l’idée d’être vraiment aux yeux de cette fille le pédé de service que son mâle — un vrai — va niquer. Nu, de surcroit. Puis, sans transition, il commence à me doigter pour préparer mon trou. Il finit par ouvrir un peu plus son pantalon et me tire pendant deux trois minutes avant de jouir en silence. Toujours sans rien dire, ils tournent les talons et s’en vont. Je n’ai plus qu’à me rhabiller pour ressortir. Aucune parole n’a été échangée. Un peu plus tard, en rediscutant sur le chat, il me donnera quelques explications : la meuf, sa copine, sachant qu’il est bi, avait envie de le voir tirer un mec, pour voir comment ça se passait, mais il ne fallait pas faire de bruit, car l’immeuble est très sonore… J’ai l’agréable impression d’avoir une fois de plus servi directement de vide-couilles… Il a conservé mon numéro et m’a, par la suite, plusieurs fois (trois ou quatre) convoqué pour se vider, selon le même scénario (mais sans la copine). Il ne m’a jamais vu habillé et ça me va bien d’avoir mis quelque temps mes trous à sa dispo.

Autre mec rencontré sur le net. Il me donne rendez-vous en milieu d’après-midi sur un petit chemin forestier mal goudronné, qui devient un chemin de terre au bout de quelques dizaines de mètres. Je dois arriver cul nu, me garer derrière lui, passer à côté de sa voiture et continuer dans le bois. Ce que je fais. Je marche ainsi trois ou quatre minutes, vêtu de mon seul t-shirt, sans aucun moyen de me rhabiller, sans savoir d’il m’a suivi. Peut-être que je ne lui conviens pas physiquement. N’empêche : j’aurai toujours marché nu en forêt, ce qui est toujours excitant. À un moment, j’entends craquer une branche : il est derrière moi ; je ralentis le pas, et une main se pose sur mon cul. À genoux dans la terre, je le suce, puis il me dit de me mettre à quatre pattes, cul cambré. Il me tire comme ça, comme une chienne, puis s’en retourne non sans m’avoir bien claqué le cul et me dire que j’ai une bonne chatte. Je reviens à ma voiture et roule quelques kilomètres dans la même tenue pour me rendre sur mon spot de drague favori.

Lopexhib

woofy@wanadoo.fr

Woofy

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Ma vie de lope exhib

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/03 : 17 Nouvelles

Andrew Aeshenn
La fibre paternelle gaydu71
Parfaite femelle Femelle
Retour de soirée Vap
Le serveur de la plage Eric
Le sandwich taiwanais Jako
Cours particuliers Julespg
Les toilettes du train Marc
Combien sont-ils ? Houne66
Pas vu venir celle-là ! James
Seul… Jako
Première avec un homme mûr Curiosite40
Dernier sauna à Paris Chopassif
Lieu de drague Puteadispo
Le mec de ma coloc Bryan
Siaka, le bel Ivoirien Gregmrs
L’internat Matte070

La suite... 7 épisodes

Le moniteur moto -09 Sketfan
Ma gorge défoncée -05 Mâlelope
Mon demi-frère hétéro -05 Oldyano
Stage BTS à la ferme -09 Stéphane
Soumission & Domination -523 Jardinier
Le patient -05 d.kine.75
Mariage pour tous -05 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)