PAUSE

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Voyage Initiatique

Chapitre -16 : France, La fin d’un voyage [FINAL]

Les jours qui ont suivi, nos premières retrouvailles sexuelles furent d’une adrénaline sans nom. Durant ces instants, je suis heureux comme je ne l’ai jamais été malgré que ma vie soit composée d’une multitude de joies intenses. On se fait un Facetime avec son oncle pour raconter nos retrouvailles et c’est avec joie que je rencontre sa nouvelle compagne. En refermant l’ordinateur, je le regarde dans les yeux et lui annonce qu’il est temps de remonter dans le nord de la France retrouver ma famille et de le présenter. Il me regarde avec un sourire immense, mais ne peut s’empêcher de me demander si ce n’est pas trop tôt et de savoir comment ils vont réagir. Je lui enlève toute imagination en affirmant que premièrement je compte remonter revoir mes parents après ces années de voyage puis aussi que je les connais assez bien pour savoir que je n’ai aucun risque. A la limite via mes potes d’enfance et toutes mes connaissances, mais j’ai tellement passé un stade que je n’en ai strictement rien à faire de leur avis. Il me sourit et m’embrasse tendrement. Chacun de ses baisers me fait planer et j’aimerais vivre ça toute ma vie.

Nos billets sont achetés depuis une semaine et il est temps pour nous de remonter pas très loin de Strasbourg pour revoir mes parents. N’étant plus véhiculés, nous sommes dans le train pour de longues heures, mais heureux d’être ensemble. Nous ne cherchons pas à nous cacher sans trop nous montrer. Nous sommes juste un couple normal. Je remarque certains regards noirs et d’autres qui paraissent bienveillants et heureux. Cela fait déjà 4h que l’on a quitté Marseille et, après avoir écumé de nombreux sujets de discussion, nous sommes à court d’idées. On aurait pu faire comme tout le monde et se taire pour se retrouver seul, mais nous j’avais besoin de lui, de l’entendre et de rester en connexion avec lui. C’est à ce moment-là qu’une envie se fait ressentir. Je le regarde en lui caressant la jambe et il tilte de suite où je veux en venir. Il me repousse gentiment en me montrant que ce n’est pas le moment. Je regarde autour de nous et heureusement pour moi, nous sommes seuls sur les deux banquets qui nous entourent et il n’y a qu’un autre gars dans le wagon et il est assez loin pour ne pas nous voir. Je retente en argumentant, mais il ne cède pas et se montre sur ses gardes. Je comprends bien que ce n’est pas lui qui va tenter quoi que ce soit alors je me mets à grave le chauffer pour le faire bander. Une fois cette étape passée, je lui caresse l’entrejambe sensuellement et passe ma main sous l’élastique de son jogging. Il a mis un jogging pour le trajet à mon plus grand plaisir. Je vois donc sa bosse bien se dresser à travers le tissu et ma main caresse son membre qui durcit de plus en plus. Il est pris dans un dilemme où il souhaite arrêter, car c’est risqué, mais bon ça reste quand même grave excitant. Je me mets à ses genoux et lui baisse sans attendre son jogging. Il se retrouve à ses chevilles et j’avoue que le risque est grand, car ça prendra plus de temps à se rhabiller. Mais l’excitation était trop forte pour se préoccuper de ça et sa queue se retrouve vite dans ma bouche. Je lui procure une fellation remplie d’adrénaline et d’interdit. On est condamné au silence pour ne pas se faire repérer.

C’est à ce moment-là que je remarque que le seul mec dans le wagon nous a remarqués. Il s’était avancé d’un siège et se caresse doucement en nous regardant. Je suis le seul à le voir, car Dean est de dos. Je relève parfois le regard pour l’observer et je vois un mec la trentaine plutôt bien foutu et avec un charme évident. Il est en costard, super bien habillé. Il sort alors sa queue en ouvrant sa braguette pour se branler doucement en me regardant. Sa queue semble bien proportionnée et l’excitation monte d’un cran. Il se lève soudainement et vient sur le siège de l’autre côté de l’allée et Dean en ouvrant ses yeux se redresse de surprise. Je le calme en lui caressant le torse et lui dire qu’il nous regarde depuis le début. Il est déstabilisé, mais se calme rapidement quand je reprends sa queue en bouche. Lorsque je le regarde, je vois qu’il kiffe et ses regards au passager inconnu m’excitent d’autant plus. De mon propre chef, je déboutonne mon jean pour le baisser en bas des fesses et laisser mes lobes bien apparents. Notre bel inconnu change alors de nouveau de siège pour se mettre sur celui juste derrière moi. Il caresse alors mes fesses et, au regard de Dean, je vois qu’il a accepté de partager. Je sens rapidement son doigt s’immiscer en moi et je lui déclare être déjà ouvert, car il m’a baisé cette nuit assez rudement. Je passe un peu pour un gros passif alors que je suis en majorité l’actif dans le couple. L’inconnu se sent alors pousser des ailes et sort une capote de sa poche puis dans la minute, me présente son membre face à ma porte anale. Je regarde derrière moi pour le voir et il est toujours habillé niquel avec juste la queue qui sort par la braguette. C’est excitant et il me regarde avec un grand sourire satisfait. Il s’enfonce en moi et commence les vas et viens. Nous ne sommes que les trois donc je m’autorise à gémir un peu. Sa queue rentre superbement bien et j’aime ce sentiment d’être pris par deux mâles au milieu d’un train. Puis le moment fatidique de l’annonce de la prochaine gare arrive et on comprend qu’il ne nous reste plus que quelques minutes. L’inconnu accélère et dans le même temps me force à prendre Dean en gorges profondes. Ils finissent les deux par se décharger. Sans perdre trop de temps, ils me relèvent et me branlent ardemment pour me faire jouir. C’est à ce moment-là que le train rentre en gars et que je jouis au même moment où mon regard croise celui d’un voyageur sur le quai avec les gros yeux qui se demande s’il voit bien ce qu’il pense. On se rhabille vite avant la montée des voyageurs et on engage la conversation avec l’inconnu qui nous tiendra compagnie le reste du trajet.

On arrive enfin à Strasbourg, là où mes parents m’attendent sur le quai en compagnie de mes deux frères. Les retrouvailles sont remplies d’émotions, car ça fait plus de deux ans que je ne les ai pas revus. On s’enlace tous de longues minutes puis, après avoir pris un peu de recul, je présente Dean à ma famille. Ils étaient déjà tous au courant donc l’effet de surprise n’est pas au rendez-vous, mais je vois qu’il ne laisse personne indifférent par sa plastique et son sourire. Ma mère toute heureuse n’arrête pas de me dire qu’on peut rester aussi longtemps qu’on le souhaite. Je suis bien d’accord sur le fait que l’on peut, mais je sais que ce n’est pas dans mon intention de m’éterniser. Malgré le fait que je les adore, je sais qu’une ou deux semaines me suffiront amplement avant de retrouver l’envie de bouger.

Durant cette semaine en compagnie de mes parents, nous visitons Strasbourg et ses alentours pour faire découvrir la région à Dean. On retrace mon voyage, mais aussi toute mon enfance et tous les passages malaisants devant Dean pour qu’il soit sûr de savoir avec qui il est en couple. Heureusement pour moi, il en est encore plus amoureux. Puis, passage obligé, nous passons une journée à Europapark. Toutes ces attractions m’avaient tout de même manqué. Puis au bout d’une semaine intensive, je me demande ce que nous allons devenir. Au moment du câlin du soir, j’aborde le sujet et Dean s’enthousiasme à planifier notre avenir. Il a fait ses recherches pour commencer des études et une formation à Barcelone semble lui ouvrir grand les bras. Barcelone a toujours été une ville où je voulais habiter au moins une année pour la découvrir. C’est donc avec envie et impatience qu’on se lance les pieds joints dans notre nouveau projet.

Quelques semaines après, nous entrons pour la première fois dans notre premier appartement. Nous faisons bonne figure devant notre agent de location puis dès qu’il quitte l’appartement, je me retourne vers Dean et lui saute au cou. Je suis le plus heureux à ce moment précis et l’excitation ne cesse de monter. Nous avons pris l’appartement vide et une partie du mobilier ne devrait pas tarder à arriver donc on ne peut pas vraiment se lâcher même si ce n’est pas l’envie qui manque. Les heures défilent et les camions de déménagement arrivent avec la présence de ma famille qui a souhaité nous aider pour ce grand pas. Ça leur permet en même temps de prendre un peu de vacances en Espagne. À la fin de la journée, tout est enfin déchargé dans notre appartement et même s’il reste encore pas mal de choses à acheter, on a déjà le nécessaire pour vivre. Les cartons prennent de la place, mais la fatigue est aussi présente et la flemme de tout déballer aussi. On laisse donc les cartons de côté en attendant de trouver la motivation pour les déballer. Comme la coutume le veut, on fait notre première soirée dans notre appartement en famille. Puis ils partent retrouver leur AirBnb quelques quartiers plus loin.

Je referme la porte et m’écrase comme un cachalot sur le nouveau canapé d’angle. Je suis exténué par cette journée. Dean est parti se doucher et lorsqu’il revient je somnole à moitié. Vêtu de sa serviette, il vient me rejoindre et se blottir contre moi. J’ai beau lui dire qu’il est tout propre et pas moi, il continue de se frotter. On est les deux heureux et même si la fatigue est très présente, l’odeur de son gel douche me réveille assez pour commencer à sentir mon pénis se durcir. Dean est dans cette même dynamique, car il commence à me respirer dans l’oreille tout en ondulant son bassin contre ma cuisse. Mes mains viennent encercler ses deux lobes fessiers bien durs. Il se relève alors du canapé tandis que je me redresse pour m’assoir. Il me dit alors qu’il est temps d’inaugurer vraiment l’appartement.

Sa serviette s’écrase au sol et son membre séduisant se dresse à quelques centimètres de mon visage. Un sourire coquin m’échappe et sans plus attendre je viens prendre sa queue en bouche. J’ai beau le sucer très souvent, c’est toujours un réel plaisir de recommencer cette tâche conjugale. On est peut-être bien excité, mais la fatigue est tout de même présente et rapidement, je le fais s’assoir et me mets à quatre pattes au sol entre ses jambes. Les minutes passent et mes fringues disparaissent au fil du temps de mon corps. On finit par être tous deux nus et très excités. On inverse les rôles et ma bite se retrouve vite au chaud dans la bouche de mon amoureux.

Je n’arrive pas à décoller mon regard de son corps qui est pour moi une œuvre d’art. Je le regarde avec passion engloutir ma queue et la ressortir toute lubrifiée de sa salive pour la branler. Il n’oublie pas de me regarder bien langoureusement en me masturbant avant de retourner à sa fellation. De ses yeux brillants d’envie, je n’arrive pas à m’empêcher de le stopper dans ses actions pour l’embrasser amoureusement. Et quand ça devient trop niais, il me fait une petite gorge profonde pour ne pas oublier qu’on est bien chaud. Je le vois ensuite se cambrer lascivement avec son regard vicieux. Mes mains parcourent alors son corps et sa cambrure pour venir masser ses fesses. Puis après un nouveau baiser, je lui fais sucer mes doigts avant de venir les présenter à son anus. Un premier râle s’échappe de sa bouche pendant l’introduction de mon premier doigt. Puis d’un coup sans trop savoir pourquoi, l’excitation monte d’un cran et la fatigue ne se fait plus de tout ressentir.

Je le lève alors sur le canapé à quatre pattes pour venir lui lécher le trou agrémenté de doigts et de fessées. Il continue de m’exciter comme jamais en m’en demandant toujours plus. Je n’en peux plus et me redresse pour lui faire face et lui demander de lubrifier encore un peu ma queue devenue sèche. Il le fait avec avidité et je retourne rapidement derrière lui ma queue à l’entrée de son cul. J’entre en lui avec grande facilité maintenant que son cul a reconnu ma queue comme son maître. Je le baise bien profond et ses râles se perdent dans le coussin du canapé. Ce que j’aime avec cet homme c’est qu’un soir il peut se montrer soumis à moi et le lendemain me dominer sans que l’on se juge sur ça. Il n’y a donc aucune gêne à voir mon gars me demander de le baiser comme jamais et que je sorte quelques phrases bien salaces. Et ce soir il prend cher dans son cul. Même lorsque je sens que je viens, je retarde la chose en me retirant avant. Je le retourne alors sur le dos et lui doigte le cul comme je doigterais une chatte. Je fais total abstraction de sa queue pour me concentrer sur son cul et la stimulation de la prostate.

Il est en totale jouissance et, ayant repris du galon, je retire mes doigts pour y retourner. Mais il me précède et se lève pour aller sur l’ilot flottant qui fait aussi fonction de bar. Il se met à quatre pattes, cambre au possible et me regarde avec un air qui pue le cul. Je bande mes muscles au maximum en poussant un râle animal pour qu’il voie ma virilité et ne quitte pas son regard pendant mon trajet du canapé au bar. Je me sens en possession de tout ce que je désire et j’ai envie répondre aux besoins évidents de mon homme qui me demande une baise virile. Plus j’avance avec mon regard mâle et dominant, plus je vois le sien se soumettre et désirer ma queue. J’arrive enfin au bar et lui fesse son derrière pour le faire geindre et monte à mon tour sur le bar. Sans plus attendre, je crache sur ma queue et m’insère dans son trou. Je ne prends pas le temps d’y aller progressivement vu comme on est chaud. Mes coups s’accélèrent sans arrêt et, le voyant crier son bonheur un peu trop fort, je lui bloque la bouche de mes mains. Dans le même temps, je me sens venir et intensifie mes coups de reins pour finir par tout larguer mon jus dans son cul. Des râles bien graves s’échappent de mon être et je continue de le baiser encore quelques secondes en tassant mon jus. Je finis par enlever mes mains et le laisser reprendre son souffle. J’allais lui offrir sa jouissance lorsque ma main se retrouve engluée par sa queue. Le con avait tout déchargé pendant mon final. Je l’embrasse avec le sourire en demandant si l’inauguration était à la hauteur. Il est conquis et me dit que le seul problème, c’est de devoir se redoucher. On s’embrasse puis on part se doucher et enfin s’endormir pour la première nuit d’une longue série dans cet appartement.

Et c’est ainsi que mon voyage initiatique se termine. Mon amour pour Dean reste inchangé, mais aujourd’hui, mon voyage est fini. J’ai trouvé un lieu où me poser et surtout avec qui partager tous ces moments. Ce voyage m’aura appris beaucoup de choses et fait vivre des centaines d’expériences. J’aurai eu l’opportunité de sentir des dizaines de queues et tout autant de cul, de m’amouracher ou de simplement baiser. Ce que j’aime chez Dean, c’est que rien de ce voyage ne lui est caché et que malgré tout il l’accepte. D’ailleurs Pablo sera de voyage en Espagne pour bientôt et il me tarde de le revoir. J’aime ma vie d’aujourd’hui, mais je garde tout de même en tête mon projet de faire un tour de l’Europe, le seul continent que je n’ai pas encore vraiment traversé.

---------

Désolé pour ce temps conséquent entre les deux parties, mais cette période m’a beaucoup occupé donc je n’ai pas pu envoyer le final avant. Voici donc le dénouement de cette histoire qui j’espère vous aura plu. Merci à tous vos messages et vos encouragements ! Vous avez décidé à presque l’unanimité d’élire Dean comme le meilleur personnage ayant eu une relation avec Thomas. Je suis bien content que cela vous plaise donc qu’ils finissent ensemble ! On se retrouve bientôt pour une nouvelle histoire je l’espère ! Bises !!

Ninemark

ninemark@hotmail.fr

Autres histoires de l'auteur : La vie de Tarek - Voyage Initiatique - Mark et Max - Stagiaire dans un restaurant parisien - Père-Noël en chaleur - Il suffit d'une bousculade - Mark Nine - Mathieu et Julien dans une impasse - Léo

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

22 aout 2019

Nouvelles (20)

Douche salle de sport Noprise2tete
Sexe à l'armée -01 Martin
Sexe à l'armée -02 Martin
Sexe à l'armée -03 Martin
Sexe à l'armée -04 Martin
Sexe à l'armée -05 Martin
Sexe à l'armée -06 Martin
Sexe à l'armée -07 Martin
Sexe à l'armée -08 Martin
Excitantes retrouvailles Max
Aller en club tout seul Jh30du11
Un boss plus que pervers Private78
Le vigneron Romain
Fratrie « de Wintzt » Calinchaud
Mon voisin hétéro ? Étalon
Un magnifique voyage Passifsensuel
10 ans en arrière Bad boy
Weekend dans le sud Chopassif
La Première Fois de Mon Pote Molgax
Capotes et jus Barn

Aout 2019

Nouvelle

Abdou Romain
L’école de danse Noah93
Hétéro, juste ce qu'il faut Hugo
What a TØS Sexaddict49
Première hard Tours37
Plan à 3 en extérieur Sylou69
Fouille révélatrice à l’aéroport KarlJ
La piscine Quentin94
Un sauna de verre Glaudoun
Défonce au camping Heysi37
Pauvre Cyrillo Romain
Mes dépucelages -01 XXL
Mes dépucelages -02 XXL
Le fils du shérif -01 Matt
Le fils du shérif -02 Matt
Le fils du shérif -03 Matt
Faire durer le plaisir Frank
Faire durer le plaisir -02 Frank
M Renart
M -02 Renart
Amoureux de Dimitri Chopassif
Prof de sport Victobg
Lost in Cocktown Pititgayy
Il m’offre son c... Seithan
Jardinier bien bâti Virilbgmuscle06
Mes années de fac Louisallenk
Toilettes publiques Hugo
Anniversaire de mon beauf Linox
La Cage d’escalier Éric
Révélation au club de natation WhiteKnight
Mehdi, le livreur de pizza Pol
Les vices de l’internat Lloh
Le volleyeur et le rugbyman Dolto
Chienne à rebeu Larbin
Nils -01 Renart

La suite

Passion en toutes lettres -17 Romain
Passion en toutes lettres -18 Cyrillo
Passion en toutes lettres -19 Romain
Passion en toutes lettres -20 Cyrillo
Passion en toutes lettres -21 Romain
Passion en toutes lettres -22 Romain
Passion en toutes lettres -23 Cyrillo
Passion en toutes lettres -24 Romain
La grosse bite de mon beauf -08 Ghost writer
Un étudiant appliqué -07 Amical72
Un étudiant appliqué -08 Amical72
Un étudiant appliqué -09 Amical72
Un étudiant appliqué -10 Amical72
Un étudiant appliqué -11 Amical72
Amour inaccessible -05 Miangemidemon
Nils -02 Renart
Mariage pour tous -13 Yan
Mariage pour tous -14 Yan
Le cul -02 chuuuut17
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider
(Simple et anonyme)
Ne donne pas accès aux pages "avant-première"