PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode

À la recherche de mon père -2

C'est la fête. Mon frère a réussi ses examens. Ma mère a cuisiné son gâteau favori, une tarte aux poires, chocolat et flan. James a ouvert le champagne. Nous discutons, nous rions, nous nous taquinons mon frère et moi. Une belle soirée jusqu'au moment où ma mère reprend les choses en mains.
-       Sébastien, ton frère doit t'annoncer une grande nouvelle. Tu sais que fin de semaine, nous fêterons son 18ième anniversaire. A toi Jérémy.
-       Et bien voilà, Séb, je vais partir à la recherche de notre père. J'ai la certitude qu'il est en vie. Il a besoin d'aide. James m'accompagne.
Mon frère reste  muet. Je vois dans ses yeux tout le désespoir du monde. Il voudrait venir avec moi. Il a peur pour moi. Il est désemparé.
-       Je comprends dit-il en baissant les yeux. J'aurais voulu partir avec toi à la recherche de notre père mais je n'ai pas l'âge.
Ma mère pose sa main sur la main de mon frère. Elle me regarde. Elle est fière de nous. James reste silencieux pareil à lui-même. Sébastien se lève, il prétexte une fatigue soudaine, trop de nouvelles et le champagne, ne font pas bon ménage dira-t-il en nous quittant.

Nous le suivons de peu. Vers 2 heures du matin, je sursaute. Une main me réveille doucement. C'est mon frère. Il ne peut dormir et me demande s'il peut dormir avec moi. Dans mon petit lit étroit, il se glisse et se colle à moi en me serrant. Il me susurre  à l'oreille d'être prudent, de ne prendre aucun risque, et surtout de lui revenir en vie. Il blotti sa tête dans mon épaule et sanglote en ajoutant, qu'il ne pourrait vivre sans mon père et sans moi. Je suis ému. A mon tour, je le serre dans mes bras. Nous sommes corps contre corps. Torse contre torse. Sexe contre sexe. Je sens sa respiration. Son cœur battre dans sa poitrine. Je pose un baiser chaste sur sa bouche. Il ne dit rien. Ferme simplement les yeux et me serre davantage contre lui. Nous nous endormons ainsi.

Au matin, nous sommes toujours enlacés. Sébastien me serre toujours. Dans la nuit, j'ai du me retourner. Je sens son torse chaud contre mon dos. Je sens son sexe, dure contre mes fesses. Je bande aussi. Tous les matins, je bande. A notre âge, c'est bien normal. Pourtant, ce matin là, mon sexe dure me fait mal. Je mouille sans me toucher. Sans aucun geste. Je mouille jusqu'à sentir ma jouissance s'écouler abondamment de ma queue. Quelle étrange sensation. Sébastien dors toujours. Je tente de m'extraire sans bruit du lit. Le plus doucement possible de peur de le réveiller et terrifié à l'idée qui puisse se rendre compte de ma jouissance matinale. Arrivé dans ma salle de bain, mon sexe est toujours dur et je me branle à nouveau. Une seconde fois, je jouis abondamment. Que m'arrive-t-il ces derniers temps. Je ne me pense pas homosexuel. En fait, je n'y ai même jamais pensé. J'aime les filles et si je ne sors avec aucune, c'est que je n'ai pas le temps. C'est que je n'y pense pas. Et maintenant, je me rappelle, mon émoi à la vue du corps puissant et nu de James. Je me rappelle ma tête enfoncée entre ses jambes, poussant vers son sexe, et cette nuit, ce baisé, cette jouissance.

Stop à ces pensées stérile. J'ai une mission. Une mission de première importance. Je pars à la recherche de mon père dans une contrée lointaine et totalement étrangère. James m'accompagne. J'ai bien besoin de son soutien, de ses connaissances et il n'est nulle question que je mette notre relation en danger pour ces futiles pensées.

Fin de la semaine serait, je serais dans l'avion. Je cherche une photo de mon père la dernière que nous ayons date d'il y a 4 ans. Il est en smoking devant l'arbre de Noël. Quelle belle allure. Quel bel homme. Je suis fière d'être son fils. Je souhaite lui être digne et surtout le retrouver. J'enfouis cette photo dans mon portefeuille.
La semaine passât vite. Et le départ fût déchirant. Ma mère resta stoïque. Elle avait de l'entraînement avec tous les départs que mon père lui avait fait endurer. Pour mon frère, se fût tout autre. Il se jeta dans mes bras et sanglotât. Les larmes venaient à mes yeux. Heureusement, James intervint. Il nous serra tous les deux et promis à Sébastien que nous reviendrions avant la Noël.
Il faillait y aller. L'avion décollait pour Caracas dans 40 minutes.
CHAPITRE V
James et moi nous nous dépêchons. La douane passée. James m'indique les sanitaires pour nous changer. Je ne comprends pas très bien. J'ai la tête embrouillée. Ce départ à la recherche de mon père. Ma mère et mon frère qui sont restés derrière moi. L'inconnu devant moi … J'ai un peu le vertige. Je suis James. De son sac à dos, il sort un paquet et le remets en m'indiquant de mettre ce qu'il y a dedans et il s'engouffre dans ma première toilette. J'entre dans la seconde, j'ouvre le sac et je vois un kilt ! Une jupe quoi ! Il est fou. Je ris nerveusement. James doit avoir deviné ma réaction et de son autorité coupe court à toute discussion possible :
-Dépêche toi d'enfiler le kilt, nous n'avons pas de temps à perdre … et n'oublie pas qu'on ne porte rien en dessous !

J'en ai la parole coupée. Décidemment je passe de choc en surprise. J'enlève mon froc, mon caleçon, j'enfile les longues chaussettes, le kilt. Ca me fait bizarre mais ce n'est pas si désagréable. James frappe déjà  à la porte de la toilette.
-Jérémy, dépêche, départ dans 5 minutes.
Je sors un peu rouge. James me regarde avec un grand sourire. IL est en kilt. Il est magnifique. Il me reprend le sac avec mes anciens vêtements. Et nous courons vers le quai d'embarquement. Un stewart d'une trentaine d'année très stylé, nous attend. A ma grande surprise, une de plus, le stewart souhaite la bienvenue à James

-       Sir O'Sullivan ! Happy to see you ! I 'll be delighted to serve you.
Il me jette un coup d'oeil un peu obséquieux. Je n'aime pas ce type.

Nous rentrons dans l'avion. James n'a pas fait les choses à moitié. Nous sommes en première place. Je ne sais comment me comporter avec ma 'jupe'. James a plus l'habitude que moi. Il s'assied virilement. Les fauteuils sont confortables. Heureusement car le voyage sera long même si faisons une escale à Lisbonne. Je suis un peu mal à l'aise. Les hôtesses semblent connaître James également. Quelle vedette ! Je suis impressionné. Je le lui dis d'ailleurs.  Il joue les indifférents mais ce jeu semble lui plaire. L'avion décolle enfin.

La première partie du vol jusqu'à Lisbonne se passe à discuter. Tellement de choses à connaître, que j'en ai oublié de lui demander pourquoi il m'avait demandé de porter le kilt. J'essaie de ne pas le décevoir et de retenir toutes les informations qu'il me donne. L'atterrissage à Lisbonne est chaotique. Une tempête semble se rapprocher. Une fois le plein de carburant assuré, le pilote décide malgré que nous soyons maintenant au plein cœur de la tempête de redécoller. James voit le crainte sur mon visage. L'avion prend son élan et tente de quitter le tarmac mais les rafales le ramènent violemment au sol. Je panique. James me prend la main et la serre. Je lui jette un œil incrédule. Il me sourit et me fait un clin d'œil. Je me laisse faire. Cette main virile qui a saisi ma main me trouble.  Une fois dans les airs, la situation se calme et James relache ma main. L'obséquieux steward est de retour à minauder comme une pédale devant James. Il m'ignore totalement ! James lui demande une bouteille de champagne. Ca aidera à dormir. Et en effet, après une demi bouteille de champagne, je sens, le sommeil m'envahir. Les éclairages des couloirs de l'avion viennent d'être éteints. Nous ne sommes plus éclairés que par les faibles petites liseuses. James également s'apprête à dormir. Il bouge, à la recherche d'une position. En mec viril, le le vois écarter les jambes un maximum. Son kilt s'ouvre un peu laissant apparaitre ses fortes cuisses musclées et poilues d'un poil roux presque doré dans cette faible luminosité. Je sens que mon sexe, n'est pas indifférent à ce corps. Décidemment, ce type m'excite et je dois maintenant me rendre à l'évidence que j'ai envie de lui …

Cette situation est gênante. Il reste assez neutre dans son comportement. C'est un ami de la famille, un grand ami de mon père, ce père que nous partons rechercher ensemble … Heureusement le sommeil est plus fort que tout et je m'endors. Je ne sais pas quelle heure il est mais mes yeux s'ouvrent quelques temps plus tard car je suis dérangé par du mouvement à proximité. Je les referme aussitôt pour faire semblant de dormir car ce que je vois est saisissant. Cette salope de steward s'est glissée à 4 pattes entre les jambes de James et il est en train de le pomper ! James a une bite énorme, au moins 20 par 7 de diamètre. Le steward a du mal à tout prendre en bouche. Le gland de James déborde de la hampe. Il est gros, rouge, gonflé, prêt à exploser, luisant de mouille ou de la bave de ce salop à 4 pattes qui pompe, lèche, fait tourner sa langue gourmande autour de ce gland démesuré. Je ne tarde pas à bander. Une bosse doit se voir à la hauteur de mon kilt. Je prie pour que le pans du kilt ne s'écartent pas pour laisser apparaître mon sexe dressé … James fait signe au type de se lever et se lève tout doucement pour le laisser dormir. Le steward est déjà dans l'allée centrale, James est face à moi pour se glisser dans l'allée. Pas discret et vraisemblablement un peu exhibitionniste, sa queue est toujours sortie séparant les pans du kilt. Sa queue est maintenant à la hauteur de mon visage.

Le steward, pousse légèrement James vers moi et gloussant discrètement. Je me retrouve avec la bite de James qui effleure mes lèvres. JE ne sais ce qui me prend alors mais je fais semblant de bailler et j'ouvre en grand la bouche. LE steward a maintenant pris la bite de James et je sens cette odeur de bite enivrer mes narines. James a juste le temps de se retirer au moment où je ferme la bouche. Je sens une goutte tomber sur mes lèvres. Je la récolte avec ma langue, et change de position pour me  mettre un peu plus de côté. James et le Steward partent vers l'arrière de l'avion.

James est donc homosexuel.  Et je crains l'être également … Comment va se terminer ce voyage. Je me lève et vais vite me branler aux toilettes avant de l'avion. James n'est toujours pas de retour, lorsque je reviens à ma place. Je suis jaloux. Mais la fatigue est plus forte et je m'endors.

LEXA

nakibe@yahoo.fr

Autres histoires de l'auteur : Si jeune et déjà salope - Découvertes multiples - Sacrifice familial - À la recherche de mon père - Le monde est si petit - Soirée surprise - Découverte qui m'a transformé -

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

21 mai 2019

Nouvelles (15)

Découverte Femelle
Une bonne salope sur un parking Chubbyslut
Complainte du garçon... Jako
Mon coloc me trouble -01 Svven
Mon coloc me trouble -02 Svven
Mon coloc me trouble -03 Svven
Mon coloc me trouble -04 Svven
Dépucelage à la plage Femelle
Découverte de nouveaux plaisirs Paupours
Louvain-La-Neuve sur un parking Nico
Sauna, mon premier dominant Femelle
Mes rêves J.S.
Domination à la forge Theo49
L’ange pervers Frank
L’ange pervers -02 Frank

La suite (8)

L'éveil du Renart -07 Renart
L'éveil du Renart -Fin Renart
Valentin et Simon -02 Aeshenn
Kader -16 Cédric T
Colocation -09 Emerick
Colocation -10 Emerick
Stage BTS à la ferme -13 Stéphane
Les potes de mon grand-frère 4/2 Marc 67

Mai 2019

Nouvelles

Sauna Sun city Julien
Ma première chez les hommes 13008
Une sacrée initiation Lucif
Mon prof, mon pote et moi ? Étalon
Un bon prêt en liquide Pititgayy
Le copain de ma fille Jeanmarc
Soumis en cam Lope75
Jeux de rôle musclés Stéphane
Les potes de mon grand-frère 3-1 Marc 67
Travesti éduquée par son maître Julia2
Mise à dispo  Lopeajus39
Sissy Bumi88
Tournante de rêve Jerem72
Le clandestin Jako
Les skets de mon pote d’internat Kifflesket
Ma (Dé) Formation Matiti Yah
Un plan psychologique Alcide
Révélation nocturne Pierredelavega
Enfin ! T&R
Au mariage de mon neveu Eliot
La chienne exhib Pol
Bar bien chaud Caramel
Réalité fantasmée Fred
Un taxi ? Houne66
Rendez-vous chez le médecin Paul75
Randonnée initiatique Ron
Comment j’ai sucé mon cousin Romain
Prague Astro
Vengeance Julian Lerkin

La suite

Un amour de soumis -06 Elfe
Au Sauna de Sochaux -02 Chatenois25
Un examen oral -03 Gogo
Les skets ... -02 Kifflesket
Soumission & Domination -527 Jardinier
Soumission & Domination -528 Jardinier
Soumission & Domination -529 Jardinier
Soumission & Domination -530 Jardinier
Frenchies -12 Pititgayy
Le patient rebeu -02 Dirtybator
Stage BTS à la ferme -12 Stéphane
Ma (Dé) Formation -02 Matiti Yah
Ma (Dé) Formation -03 Matiti Yah
L'éveil du Renart -04 Renart
L'éveil du Renart -05 Renart
L'éveil du Renart -06 Renart
Kader -15 Cédric T
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)