PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Stagiaire dans un restaurant parisien -06

Je marche à travers la capitale de façon accélérée et pourtant dans ma tête tout tourne au ralenti. Machinalement, je m'arrête faire quelques achats et repars en direction de chez Raijan. Plus j'approche de chez lui et plus je sens en moi une boule au ventre. Les larmes commencent peu à peu à monter et j'accélère le pas pour ne pas faire une crise d'angoisse au milieu de la rue. J'arrive enfin devant sa porte et sonne à l'interphone. Il met quelques secondes à ouvrir et dès que la porte s'ouvre, je m'engouffre en courant dans le patio pour rejoindre son appart. Plus que quelques mètres à tenir. A peine Raijan m'ouvre la porte que je m'effondre dans ses bras. J'aimerais ne pas pleurer mais les larmes ne cessaient de couler. Raijan ne doit pas comprendre ce qu'il se passe mais il ne pose pas de questions et m'enlace tout en me transportant jusqu'à son canapé. Les minutes passent et mes larmes s'arrêtent de couler. Je prends ma respiration puis commence enfin à parler.

« Désolé de débarquer comme ça à cette heure et surtout dans cet état… Jsuis plus avec copine… »

« Merde ! Qu'est-ce qu'il s'est passé ? »

« Euh je suis allé chez elle pour régler quelques soucis et mettre fin à notre relation mais ça ne s'est pas passé comme prévu. Elle m'attendait sur le lit en sous-vêtement sexy et j'ai pas pu résister. Je l'ai donc baisé assez brutalement pour ensuite la laisser comme un déchet sur son lit en la quittant. »

Raijan est surpris et me demande des détails. Alors que je lui détaille la scène, je le vois se frotter la main sur la bosse qui s'était formé dans son jogging. Ses yeux luisent et je le vois se mordiller les lèvres. Si je ne venais pas de baiser ma copine comme ça j'aurais surement sauté sur l'occasion pour baiser mais à ce moment précis je n'en avais pas du tout l'envie. Je termine mon récit et sans plus attendre dévie de sujet pour parler du boulot tout en me levant chercher les bières. Je vois bien qu'il a du mal à passer à autre chose mais il finit par arrêter de se toucher. Mon stage arrivait à sa fin et il était temps pour nous de faire un petit débriefing. Il me parle de ce qu'il a entendu dans les cuisines sur mes compétences et me félicite pour mon travail. On dévie ensuite sur Thomas et sur la façon dont il nous snobbe en ce moment. Je pense qu'il sait qu'on se fréquente en dehors du taff et ça doit le faire rager. Raijan m'apprend qu'il a une femme depuis bientôt plusieurs années et qu'il ne sait pas comment concilier son amour pour elle et ses envies de sexe avec des gars. D'après Raijan, il se serait taper pas mal de stagiaires et d'employés. Je me sens un peu mal à l'aise compte tenu du fait que j'en fasse partie… Je pensais que j'avais un truc de spécial mais non je fais juste partie de ses jouets sexuels… Je me dis que ça ne se passerait plus comme ça dorénavant mais je sais que je ne peux pas m'empêcher de le mater quand je travaille. Raijan revient ensuite sur mon stage et me demande ce que je compte faire après. Il s'arrête quelques minutes avant de me demander si on continuera à se voir quand même après. Je le trouve très touchant et avec un grand sourire je lui réponds que c'est évident. Instinctivement, je m'approche de lui pour lui toucher la cuisse.

Au contact de ma main, il se raidit et nos yeux se croisèrent. Je remontai ma main plus haut et son souffle se saccadait. Il n'en fallut pas plus et il se jeta sur moi pour m'embrasser. Sa langue venait se frotter à la mienne pendant qu'il ondulait son bassin au-dessus de moi. Ma queue ne tarda pas à se dresser et à vite se retrouver à l'étroit. Il parcourait mon corps avec ses mains en passant sous mon tee-shirt. Il était maintenant en train de me faire des suçons dans le cou et mes gémissements se faisaient de plus en plus insistants.

« J'en peux plus viens me sucer stp ! »

Il ne se fit pas prier et descendit au niveau de ma queue en prenant soin d'enlever son tee-shirt pour dévoiler son torse musclé. Il me libéra de mon pantalon mais garda mon caleçon pour faire durer le suspense. Il commença à me lécher à travers mon boxer mais ça ne me satisfaisait pas car à ce moment je ne veux qu'une chose, ma bite dans sa bouche.

« Rai arrête ça ! J'en peux plus je t'ai dit alors tu sors ma queue et jte défonce la bouche avec ! »

Surpris au premier abord, il en fut tout excité par la suite et se dépêcha d'enlever le boxer. Ma bite était dure comme du béton et n'en pouvais plus d'attendre. Je lui attrapai la tête et enfonçai ma queue dans sa bouche. Les vas et vient étaient très rapides et parfois un peu brutaux mais il fallait que je me décharge et vite. Je lui fis quelques gorges profondes. La salive coulait à flot et ses yeux étaient rouge mais il en redemandait encore. Enfin, je sentis que j'allais juter. Je bloquai sa tête et mis de très rapides coups de bassin afin de lui baiser la bouche. Le jus montait et dans un dernier élan je lui enfonçai ma queue jusqu'à la glotte pour y déverser ma jute dans des râles très graves. Je me détendis et m'écroulai sur la banquette. Je pensais qu'éjaculer allait me faire sentir mieux mais j'en voulais encore plus pour pouvoir oublier cette soirée.

« Ah putain j'en veux encore Rai ! Défonce-moi le cul ! »

 « Hein ? t'es sûr ? T'es pas plus actif normalement ? »

« Si mais là j'ai qu'une envie, c'est de me prendre ta grosse queue et d'hurler comme une salope ! Et t'inquiètes pas ça sera pas ma première fois ! Thomas m'a déjà défoncé sur le bar il y a quelques temps ! »

« Hein !? Thomas t'a enculé sur le bar ? »

« Ouais il était vénèr que je lui fasse la gueule pendant la journée et il a déchargé sa frustration dans mon cul. Enculé à sec la tête contre le bar ! Alors maintenant, à toi de me défoncer ! »

Raijan était partagé entre la surprise et l'excitation. Il resta planté devant moi quelques secondes avant de détourner son regard sur mon cul serré. Il me mit une énorme claque sur les fesses qui me fit gémir.

« Alors à 4 pattes si tu veux que je te démonte avec mon gros calibre. »

Sans plus attendre je me mis à quatre pattes en courbant bien le dos. A vrai dire c'était la première fois que je me comportais comme tel mais j'avais bien trop envie de me faire démonter pour penser à comment me tenir. Ma cambrure ne le laissa pas indifférent car je l'entendis rire d'excitation tout en me malaxant les fesses. Il finit par lâcher un gros molard dans mon cul en l'enfonçant avec son doigt dans mon anus pour dilater un minimum. Puis sans plus attendre, je sentis son membre devant mon anus. J'étais tellement excité que mon anus devait déjà bien être dilaté. J'attendais le moment où sa bite me rentrerait dedans mais rien ne venait, il regardait mon cul qui bougeait et ma rosette qui palpitait d'impatience. Il rompit le silence.

« Vas-y je veux te l'entendre dire ! »

« Entendre dire quoi ? »

« Que t'en peux plus, que tu veux être défoncé comme une salope à sec ! Que tu vénères ma queue, ect, ect... »

Putain il allait me faire monter en pression pendant combien de temps ? C'est pas assez visible que je veuille me faire défoncer maintenant ? Je pris une respiration puis d'une tonalité très masculine et viril je lui lâchai mon impatience.

« Putain déconne pas, défonce moi maintenant ! Insulte-moi si tu veux mais fait vite ! Je veux que tu me démonte le cul avec ton pilier ! »

Je ne sais pas si c'était parce que j'avais dit ce qu'il voulait entendre ou s'il avait perçu l'impatience dans ma voix mais à peine ais-je finis ma phrase qu'il s'enfonça jusqu'à la garde dans mon cul. Un énorme râle sourd sorti de ma bouche et mon cul prit feu. C'était ça que je voulais ! Sentir mon cul en feu avec une barre qui me traverse l'anus et me démonte comme pas possible. Là j'arrivais à oublier ce que j'avais faire subir à mon ex copine plus tôt et à ce moment-là je savais que j'allais prendre mon pied comme pas possible. Raijan allait et venait dans mon cul sans concession et j'aimais ça. Il poussait de grand râle grave dans mon dos pendant que j'étais secouer par tous ses assauts dans mon cul. Mes muscles étaient bandés au maximum tout comme ma queue. Je tournai la tête afin de pouvoir admirer Raijan et je vis son torse musclé à bloc et ses mains agrippées à mes hanches pour mieux me défoncer. Son visage était tendu et on voyait qu'il y mettait toute sa volonté. Il était concentré sur sa bite qui défonçait mon cul et lorsqu'il remarqua que je le regardais, il me lâcha un crachat à la gueule et l'étala avec sa main. Il mit ensuite ses doigts dans ma bouche pour me les faire sucer. C'était ça qu'il me manquait pour être complètement satisfait, une autre bite dans la bouche.

« Rai, j'ai envie d'avoir une bite dans la bouche en même temps ! »

« Tu veux que j'appelle un pote ? »

« Ouais vas-y ! Mais un beau gosse hein ! Et aussi qui pense pas que c'est monnaie courante que je veuille me faire défoncer comme ça ! »

« Ouais t'inquiètes je sais ce qu'il te faut ! »

Raijan ralenti son mouvement pour chopper son portable dans son pantalon. Il composa ensuite un numéro et tout en continuant de m'enculer il parla avec son pote.

« Ouais Kamal ! Ça va ? Dis j'ai un de mes potes qu'est un peu en chien ce soir et qu'aimerait bien avoir une deuxième queue à dispo, ça te dit ? Oui oui t'inquiètes il te sera redevable ensuite en te défonçant un soir ! A toute ! Fais vite ! »

« Hé qui te dis que j'aurais envie de le baiser après ? »

« T'inquiètes fais moi confiance, si t'aimes me défoncer alors t'auras aucun soucis avec lui ! »

Il avait repris ses vas et vient et l'excitation repris le dessus. J'étais tellement concentré à me prendre sa queue que lorsque le porte s'ouvrit, je cru que ça ne faisait que 2 minutes qu'il avait raccroché. Le jeune homme entra dans le salon et laissa échapper un énorme sourire en nous voyant sur le canapé en train de baiser comme des chiens. Il baissa sa capuche et je pu mieux le regarder. Raijan n'avait pas tort et son ami était bien à mon goût. Beaucoup moins massif que lui, il gardait quand même une belle allure et sa mâchoire carrée me faisait bader. Il était en jogging et avait déjà la main dans son boxer.

« Yo les gars ! Je vois que ça se fait plaisir ! Ptin je bande depuis ton appel, j'avais du mal à cacher mon érection dans la rue ! »

Tout en parlant, il avait baissé son jogging en haut des cuisses et s'était mis devant moi. Sans plus attendre je pris sa queue dans ma bouche. Elle était belle, longue et fine. Elle semble plus longue que celle de Raijan mais moins large. Je sentais la différence avec la queue de Raijan car elle atteignit ma gorge plus rapidement sans pour autant prendre tout l'espace dans ma bouche. Kamal s'excitait de plus en plus et souhaitait aller toujours plus loin dans ma gorge. Je ne suis pas habitué aux gorges profondes et j'ai donc du mal à tout prendre dans la bouche. Voyant que je galérais, Raijan me retourna sur le dos et m'avança de façon à avoir la tête dans le vide. C'est alors que Kamal enfonça sa queue dans ma bouche jusqu'à la base. Sa bite rentrait plus facilement dans cette position et je sentis son membre au milieu de ma gorge. C'était bizarre et j'avais du mal à respirer mais au fond de moi, je kiffais ça ! Raijan n'arrêtait pas de me défoncer le cul et je pense que lorsqu'il se retirera de mon cul, on pourra y voir un énorme trou. Au bout d'un moment, Raijan et Kamal échangèrent de place afin de varier les plaisirs. Kamal s'extasiait devant le trou laissé par Raijan en y faisant rentrer sans peine 4 doigts. Puis bien vite, il les remplaça par sa queue. La sensation était différente car étant moins large, je ne me faisais pas démonter comme précédemment mais sa vitesse était plus rapide et sa bite allait plus profond. Il me ramonait le cul tout en commentant ce qu'il faisait. Cela m'excitait encore plus et mes sphincters se serraient autour de son membre lui procurant encore plus de sensation. Quant à Raijan, il avait placer sa queue dans ma bouche pour me la défoncer. Vu la largeur, il n'atteignait pas aussi loin que Kamal mais il faisait son taff. Pendant qu'il me défonçait la bouche, je m'accrochais à ses fesses en lui enfonçant un doigt dans son cul. Ça l'excitait encore plus et ses coups s'amplifiaient. On arrivait à bout et il était temps d'en finir car je me sentais suffisamment rassasié. Kamal devait être dans le même cas que moi car il continuait ses coups de reins mais s'était mis à me branler avec vigueur. Le final arrivait à grand pas et je sentais mon corps parcouru de spasmes plus ou moins fort. Il m'était difficile de respirer avec la bite de Raijan dans la bouche alors je le repoussai et j'eus à peine le temps de lancer un regard de jouissance à Kamal que des jets de spermes sortirent de ma bite. Ils atterrirent pour la plupart sur mon visage ou mon corps. Je fixais toujours Kamal dans les yeux pendant qu'il continuait machinalement à me branler et à m'enculer. Il poussait en même temps des râles comme si c'était lui qui avait jouit. Cela eu raison de lui et il se retira rapidement de mon cul pour venir se positionner au-dessus de moi.  Dans des râles toujours plus virils, il se déchargea sur moi de sa réserve de sperme. Il resta assis sur moi pour reprendre son souffle et pendant ce temps Raijan était venu lui aussi se vider sur moi. Nous étions tous les trois vidés et Kamal étalait nos spermes sur mon visage avec sa main puis la portait à ma bouche. Il souriait heureux. Raijan était venu s'asseoir sous ma tête ce qui fait que j'avais la tête qui reposait à proximité de sa queue pendant que Kamal était allongé sur moi. Epuisé de cette baise torride, nous nous endormîmes dans cette position.

Mes yeux finissent enfin par s'ouvrir et je cherchai l'heure. Ça fait 1h qu'on dort comme ça et à les regarder, je pense qu'ils ne vont pas se réveiller de ci-tôt. Je m'extirpe discrètement de leurs corps puis rejoins la douche. L'eau est chaude et ça me fait du bien. Raijan a une douche à l'italienne et j'ai donc amplement la place de m'étirer et de profiter de la douche. Je repense à cette baise et prend connaissance de l'état de mon trou. Il est bien ouvert… Ils m'ont bien baisé les salauds ! Mais ça m'a tellement fait du bien. Alors que je finis de me rincer, Raijan et Kamal qui s'étaient réveillés viennent me rejoindre. Je reste donc avec eux le temps qu'ils se douchent aussi. Nous paraissons tous relaxés par cette baise et le sourire ne nous quitte pas une minute. A la fin de la douche, nous partons dans la chambre à Raijan et nous nous endormons les trois enlacés les uns contre les autres.

Ninemark

ninemark@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Voyage Initiatique - Mark et Max - Stagiaire dans un restaurant parisien - Père-Noël en chaleur - Il suffit d'une bousculade - Mark Nine - Mathieu et Julien dans une impasse - Léo

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

16 juillet 2019

Nouvelles (21)

Au sauna avec Nicolas Julienbogoss
Accompagnateur Martin Tche
Comment je me suis fait violer le cul chuuuut17
Un dimanche Martin Tche
Le masseur turc Martin Tche
Ma première hospitalisation Martin Tche
Mon pote Brice Thomas
Amir Thomas
Gabriel Renart
Sur la route de Bruxelles Omar-lille
5 garçons de terminale Frank
Olivier Lycrahot
Rapport de force -01 Lucif
Rapport de force -02 Lucif
Kiff Seithan
Exhibition et domination Pol
Un job d’été prometteur Tomtom69000
Virée au bar Lifeisdream
Medhi, un Maitre marocain Lope75
Chambre d’hôtel Frank
Chambre d’hôtel -02 Frank

La suite (12)

Le patient -06 d.kine.75
Un amour inaccessible -04 Miangemidemon
Le chef de chantier -06 Romain
Le chef de chantier -Fin Romain
Passion en toutes lettres 07 Cyrillo
Passion en toutes lettres 08 Romain
Passion en toutes lettres 09 Cyrillo
Passion en toutes lettres 10 Romain
Passion en toutes lettres -11 Cyrillo
Passion en toutes lettres -12 Romain
Les potes de mon grand-frère 4-2 Marc 67
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

Juillet 2019

Nouvelles

Passion en toutes lettres 01 Cyrillo
Passion en toutes lettres 02 Romain
Passion en toutes lettres 03 Cyrillo
Passion en toutes lettres 04 Romain
Passion en toutes lettres 05 Cyrillo
Passion en toutes lettres 06 Romain
Dans les airs ! Peter pan
Mon collègue Farid Hugo
Le grand frère de mon pote Julian
Éveilleur Alex
Éveilleur -02 Alex
2 ouvriers au supermarché Thomasqueutard
Soirée chez mon meilleur ami Arnaud

La suite

Le chef de chantier -05 Romain
Découverte de mon côté gay Alb29
Un amour inaccessible Miangemidemon
Les bains d’Odessa -02 Loic.1972
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)