PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Chambres à louer -10

Deux ou Trois

La semaine s’annonçait tranquille, vu les examens qui approchaient, tous étudiaient et je les voyais souvent juste en boxer dans la maison et j’avais la chance de les voir dans la douche sur mes écrans.

Mais, ma soirée ne fut pas perdue de voir Abigael, nu sous la douche. Il avait une queue d’étalon, je n’avais jamais vu un si gros membre que dans des films xxx, surement au moins 10 pouces de longueur et hyper gros avec un long prépuce glissant sur un gland tout rouge, des couilles grosses sans poils et les bourses plus foncées et grosses comme de wikis, pas possible d’être monté ainsi, un super beau mâle, beaux pectoraux et des cuisses musclées. Il est macho et sûrement hétéro à 100 %. Mais je me suis promis de l’avoir d’une manière ou d’une autre, surtout en le voyant se masturber à deux mains avec les jets puissants qui en sortaient.

Je me suis promis de lui faire une pipe comme il ne pouvait pas imaginer. Si nécessaire, je lui offrirais mon cul, mais je voulais cet étalon dans mon lit.

Entre temps. J’avais l’œil sur Bruno qui avait l’air de bien suivre mes instructions, aux études, sortant beaucoup moins. Je crois qu’il ne consommait plus de drogue, à mon grand soulagement. Le lundi, j’ai reçu mon beau petit Axel avec son beau petit cul noir à enfourner. Il en demandait de plus en plus à chaque visite. Il devenait insatiable, préférant ma queue en lui, bien plus que quand il baisse sa copine. Je lui fis comprendre que j’aurais besoin de lui pour une baise à trois avec un autre de mes chambreurs.

Le mardi fut tranquille, en soirée j’en ai profité pour aller au cinéma. Ce fut une fin de soirée, tranquille, et un seul à voir sous la douche, c’était Richard qui se donnait un lavement intérieur. À ma grande surprise, c’est lui qui frappa à ma porte, juste en boxer bien rempli, montrant son érection, en entrant. Il l’enleva et s’approcha de moi pour m’embraser à pleine gueule, en me mordillant les mamelons. Il se jeta directement sur ma queue pour me sucer ! Il me mangeait les couilles et revenait sur mon chibre qu’il prenait presque complètement dans sa gorge, mon bi-hétéro était vraiment en manque de sexe. Cela fut suivi d’un bon 69.

C’est alors que j’ai eu la surprise de le voir me mettre un condom en se couchant sur le dos, en remontant ses deux jambes repliées sur lui et en m’offrant son cul.

– Tu attends quoi pour m’enculer, baise-moi sauvagement ; défonce-moi !
– Oh yesssssss !

Sans autre message je lui plantais ma queue directement et bien à fond, le faisant lâcher un cri, ce qui ne me dérangea pas. En poussant ses deux jambes sur ses épaules, cela lui remontait les fesses, ce qui m’offrait un accès très ouvert à son cul d’hétéro raté. Je le pinais virilement sans arrêt, le faisant gémir comme un gai. Au bout de quinze minutes, je n’ai pas pu me retenir de jouir. Je me suis placé à ses côtés et me suis masturbé en dirigeant ma crème sur son bout du nez. J’ai même poussé le luxe à lui faire nettoyer ma bite avec sa langue.

Alors je me suis mis à le sucer à fond, tout en lui entrant deux doigts dans l’anus pour le faire jouir dans ma bouche, et terminer par un bon baiser d’échange de salive et de son sperme.

– Marco, sais-tu que tu es un vrai pervers ?
– Oui, je le sais et je vois bien que tu aimes ça un pervers et que tu le deviens toi aussi !
– C’est vrai. Si je rencontrais une fille aussi cochonne que toi, je la marierais de suite !
– Pour ton côté cochon, je suis là. Je te l’avais dit, une fois que tu as gouté une queue qui te travaille la prostate (la tienne à l’air très sensible), tu en veux encore…
– C’est vraiment bon et surtout plus simple avec un mec. Il faudrait que les filles comprennent que les hommes ont besoin de sexe, au moins une fois pas jour.
– C’est cela entre gars, toujours prêts pour du bon cul.
– Merci Marco, à la prochaine.
– Parfait, bonne nuit à toi, fais de bons rêves pervers.
– Non, si je fais des rêves pervers, je vais bander et me réveiller demain matin, la queue collante.

J’avais pensé à Axel, mais je me devais de faire rencontrer Bruno et Pascal, pour un bon trip à trois, Bruno qui veut enculer et Pascal qui aime se faire mettre et moi toujours bon enculeur. Il va falloir rendre Bruno passif tout en restant actif et lui apprendre à se raser le pubis. J’ai aimé lui donner la fessée et je crois que c’était sa première fois. Il en avait eu une érection, et moi de même, le petit vicieux, vu son âge c’était normal !

En plus Bruno et Pascal feraient un beau petit couple, espérant que si cela se produisait, qu’ils viendraient me revoir quand même. Je me devais de les réunir tous les deux demain soir dans ma chambre.

Je vais mettre mes deux ordinateurs sous clé, avec un code, pour les rendre inaccessibles, afin de ne pas dévoiler mon côté voyeur dans les douches. Pascal n’avait qu’à acheter sa table de massage pliante et faire son thermomètre à coller au mur pour recevoir des dons et l’aider à payer sa table. Bien sûr que je vais ajouter une autre caméra directement au-dessus de sa table de massage ; je suis pervers et je le sais. Pascal n’avait qu’à distribuer aux chambreurs des notes leur disant qu’il désirait donner des massages pour se perfectionner vu qu’il étudiait en kinésithérapie.

À bien y penser, non, je ne partage pas mon antre de voyeur, c’est trop personnel. C’est peut-être la bibliothèque que je pourrais transformer pour lui, en gardant les livres nécessaires à mes étudiants et en donnant les autres à la bibliothèque de l’Université. Quoi faire pour ce beau petit Pascal ? C’était mon favori, je l’avoue.

Le lendemain, j’interpelle Bruno à son arrivée de cours, pour le voir dans ma chambre.

– Alors mon beau comment vas-tu, pas trop difficile de ne pas fumer ?
– Pas facile, ça m’a manqué et j’ai fumé avec un ami ce midi.
– Sérieux, tu n’as pas réussi à t’abstenir ?
– Non papa ! Donne-moi la fessée, je le mérite.

Baissant son jeans et son boxer, à plat ventre sur mes genoux.

– Vas-y papa, soulage-toi !

Je ne me suis pas retenu, pour lui rougir les fesses. Il n’eut pas une larme, mais était comme moi en érection, j’ai cessé de le frapper, lui caressant ses belles fesses rougies et glissant mon doigt dans son anus poilu, il était là, sans rien dire sur mes genoux.

– Mets-toi à quatre pattes sur mon lit et complètement nu, je vais aller chercher le nécessaire.
– Oui papa Marco.
– Ne bouge pas, je vais te raser l’anus et les couilles et te trimer les poils pubiens.
– Tu me fais ce que tu veux papa Marco.
– Cesse de m’appeler papa.
– Mon père m’a tellement manqué que je suis fier que tu sois là.
– Je te comprends, mais tu dois être franc avec moi et lâcher ta drogue.
– Oui papa !
– Maintenant que tu es bien trimé, cela rend ta zigounette encore plus attrayante ; surtout avec ton super gland. Sois fier de ta queue. Va te doucher pour enlever les poils collés et retourne dans ta chambre après le repas. Tu reviendras ici pour 8 heures.
– D’accord !
– Surtout, ne te masturbe pas, car j’aurai une surprise pour toi.

Après un bon repas et une douche, dès huit heures, Bruno arriva dans ma chambre tout sourire.

– Déshabille-toi et garde juste ton boxer.
– Oui Marco.
– Approche toi, que je te la replace dans ton boxer.

Je lui remontais les couilles dans la poche intérieure du boxer en lui plaçant la queue bien au centre de ses couilles, j’ai ainsi mis son sexe bien en valeur, semi-bandé.

– Tu vas aller dans la chambre de Pascal et lui dire que je veux le voir.
– Je ne peux pas y aller comme ça ?
– Je t’ai dit d’aller le chercher comme tu es là. Sinon ce sera une autre fessée !
– C’est gênant, voyons papa ?
– Viens ici, approche !

Je lui ai baissé son boxer et lui ai donné une bonne raclée tout en lui rentrant deux doigts dans un anus bien réceptif. Il était en totale érection.

– Tu es sourd ou quoi ? Vas-y maintenant et ramène-le, lui aussi en boxer.
– Oui papa.
– Vas-y tout de suite et garde bien ta queue en place.
– Oui papa.

Il partit, gêné de se voir presque nu, moulant sa queue. Dix minutes plus tard il revient avec Pascal, lui aussi en boxer, refermant la porte fermée derrière eux.

– Bruno pourquoi hésite tu à m’obéir ? Tu dois faire ce que je te dis, approche-toi !

À la surprise de Pascal, Bruno se mit à plat ventre sur mes genoux, je lui donnai une bonne fessée, lui rougissant ses belles petites fesses. Il se releva bandé bien raide.

– Dis Pascal comment trouverais-tu cette belle queue et surtout son gland, pour ton anus en chaleur ?
– Oh, elle est superbe. J’aimerais bien la sentir en moi !
– Alors à genoux et suce-le !
– Oui Marco !

Pascal se mit à gruger le gland de Bruno, pour se le rentrer au complet dans sa gorge. Bruno gémissait fortement. Tous trois au lit, les deux jeunes en position du 69, Pascal par-dessus Bruno, je lui mangeais son beau petit cul. Il ne fallut pas longtemps pour sortir les condoms et Bruno se mit à pénétrer Pascal qui se laissait dominer par Bruno, en train de l’enculer sauvagement. Tout fier de lui, il ne fut pas long à se retirer pour éjaculer abondamment sur les fesses de son amant qui réclamait : encore, encore !

J’ai succédé à Bruno pour l’enculer à mon tour. Encore bandé, il mit sa queue sur la face de Pascal qui le suça. Je suis venu à mon tour.

– Alors les jeunes, allez terminer cela dans vos chambres, je vous libère et amusez-vous bien.
– Sérieux ?
– Oui, vous faites un beau petit couple. Juste une chose : ne m’oubliez pas de temps en temps !
– Bien sûr que non !
– Bruno, n’oublie pas que tu es toujours sous surveillance : tes études et du sexe avec Pascal.

Ils sont partis tout souriants et moi, j’étais satisfait de leur rencontre.

À suivre

JeanMarc

jeanmarc008@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Le porte à porte - Le copain de ma fille - Les petits Voyeurs - Mathieu - Moi, Christian - Un ami chaud - Recherche du Travail - Surprise de la vie - Pierre, mon hétéro - Chambres à louer - Le gars de la construction - Baisé par mon nouveau frère - Mon frère me défend - Formation de stagiaire - L’amant de ma sœur - Pris au Piège - Kidnapping d'hétéros - Hypnotisé mon copain

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

16 juillet 2019

Nouvelles (21)

Au sauna avec Nicolas Julienbogoss
Accompagnateur Martin Tche
Comment je me suis fait violer le cul chuuuut17
Un dimanche Martin Tche
Le masseur turc Martin Tche
Ma première hospitalisation Martin Tche
Mon pote Brice Thomas
Amir Thomas
Gabriel Renart
Sur la route de Bruxelles Omar-lille
5 garçons de terminale Frank
Olivier Lycrahot
Rapport de force -01 Lucif
Rapport de force -02 Lucif
Kiff Seithan
Exhibition et domination Pol
Un job d’été prometteur Tomtom69000
Virée au bar Lifeisdream
Medhi, un Maitre marocain Lope75
Chambre d’hôtel Frank
Chambre d’hôtel -02 Frank

La suite (12)

Le patient -06 d.kine.75
Un amour inaccessible -04 Miangemidemon
Le chef de chantier -06 Romain
Le chef de chantier -Fin Romain
Passion en toutes lettres 07 Cyrillo
Passion en toutes lettres 08 Romain
Passion en toutes lettres 09 Cyrillo
Passion en toutes lettres 10 Romain
Passion en toutes lettres -11 Cyrillo
Passion en toutes lettres -12 Romain
Les potes de mon grand-frère 4-2 Marc 67
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

Juillet 2019

Nouvelles

Passion en toutes lettres 01 Cyrillo
Passion en toutes lettres 02 Romain
Passion en toutes lettres 03 Cyrillo
Passion en toutes lettres 04 Romain
Passion en toutes lettres 05 Cyrillo
Passion en toutes lettres 06 Romain
Dans les airs ! Peter pan
Mon collègue Farid Hugo
Le grand frère de mon pote Julian
Éveilleur Alex
Éveilleur -02 Alex
2 ouvriers au supermarché Thomasqueutard
Soirée chez mon meilleur ami Arnaud

La suite

Le chef de chantier -05 Romain
Découverte de mon côté gay Alb29
Un amour inaccessible Miangemidemon
Les bains d’Odessa -02 Loic.1972
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)