PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Pierre, mon hétéro

Nous avons tous les deux 20 ans, nous sommes amis depuis toujours, nous avons fait nos études ensemble, ainsi que les sports. Pierre a préféré s’intéresser aux filles, tandis que moi, je suis resté passionné par le corps des garçons. Malgré mon homosexualité, nous nous sommes toujours fréquentés régulièrement, pour toutes nos joies et nos peines, comme de vrais amis

Pierre mesure 5'10", 175 lb, plutôt costaud, car il travaille dans la construction, avec un beau gros 8" que j’ai eu la chance de sucer dans notre tendre jeunesse, beaux pectoraux développés et velus, un vrai beau mâle. Il le sait et en profite pour baiser tout ce qui passe malgré qu’il vive avec une fille et son jeune fils de 15 mois

Moi, je suis Jacques, 5'9", 150 lb, plutôt maigrelet, et je travaille dans un bureau, avec un beau gros 7", que j’avais eu la chance de me faire sucer quand j’étais petit. Je suis peu poilu, mais je ne suis pas efféminé. Je vis seul en appartement et je n’ai pas d’enfants. J’ai pris l’habitude de les avaler directement depuis la queue de mon partenaire qui est passé régulièrement. Je suis gai et 100 % et versatile..

Ce samedi là, j’étais en train de faire mon grand ménage, car la veille, j’avais ramené chez moi un beau mec de 24 ans qui savait quoi faire au lit et savait se servir de son super gros 8" dans un beau cul réceptif. J’en avais profité pour qu’il se la vide deux fois. Ma gorge avait déjà goûté à son bon jus de mâle avant que mon cul y goûte à sa deuxième éjaculation qui fut aussi abondante que la première. Il n’a pas voulu que je le pénètre, mais il a tout avalé lors de mes deux éjaculations. Super belle soirée..

Voilà-tu pas, que vers les 16 h, mon Pierre arrive chez moi, saoul et jurant comme un bon Québécois, rouge de colère. La première chose qu’il m’a dit :
— Donne-moi une bière, je suis dans la merde et j’ai besoin de toi..

— Voyons, qu’est-ce qui se passe ?
— Les maudites femelles ne savent pas ce qu’elles veulent !
— Encore des problèmes de filles ?
— Oui, les fendues, ce n’est bon que pour se vider les couilles. À part ça, les filles, c’est juste un paquet d’emmerdements. Je vais bientôt revenir aux hommes comme toi

— Voyons Pierre, raconte-moi ce qui se passe

— Je te le dis, c’est fini les femmes !
— Voyons, pense à ton fils, Marc Antoine..

— J’ai un fils et ce sera le seul !
— Voyons, Pierre, tu permets, ça fait combien de jours que tu ne t’es pas lavé ? Tu sens le mâle du fin fond des bois..

— Ta gueule ! Et donne-moi une bière. Puis attends, j’ai oublié de monter la caisse que je viens d’acheter

Il est revenu avec sa caisse de 24 bières. Je lui ai donné une bière et une 2ème et là j’ai exigé qu’il se douche, il puait trop. À sa sortie de la douche, je lui ai proposé une robe de chambre, mais il m’a dit : «Passe-moi une paire de boxers comme tu portes.» Ce que je fis, mais ma taille plus petite que lui donnait une de ces paires de belles fesses et tout un beau paquet sur le devant. Il était mangeable tout rond... Mais... il n’est pas gai !
Nous nous sommes assis au salon. Il était sur le divan près de moi, assis et les deux jambes toutes écartelées, son bel entrejambe bien en vue dans mes boxers trop petits pour lui

Il commença à me conter ses problèmes : il dormait dans son auto depuis trois jours, depuis que Carmen, la mère de son fils, l’avait mis à la porte. Elle n’en pouvait plus de son infidélité. Pour lui, un homme a le droit d’aller voir ailleurs, un homme normal se doit de fourrer autant de femelles qu’il peut, mais pas une femme. Le vrai raisonnement de mâle macho... Une fille qui baise à droite et à gauche n’est qu’une sale pute ; un homme qui baise à gauche et à droite, c’est tout simplement normal, d’après lui, pas d’après moi. Ce sont deux sales putes de sexe différent..

Après plusieurs heures et plusieurs bières, il s’est effondré sur mes cuisses en pleurant comme un enfant. J’essayais de trouver les mots nécessaires pour le réconforter en lui passant une main dans les cheveux et de l’autre, lui massant le dos doucement pour le calmer. J’avais même un semi-bandage à caresser ce beau corps de mâle. Je passais ma main de son cou à ses belles grosses fesses fermes, osant même lui caresser, en lui passant ma main entre les fesses et un peu plus bas, puis remontant à son dos bien musclé. Quel beau mâle que j’ai là devant moi ! Mais il est mon meilleur ami... Il me dit :
— Si je rencontre l’amour de ma vie, je lui serai fidèle !
— Tu l’as déjà dit cent fois Pierre ; tu es trop volage ! Ta queue prend le pas sur ton cerveau !
— Et toi Jacques, ta queue bandée comme tu es là, elle ne gagne pas sur ton cerveau ?
— Idiot, relève-toi ! Comment veux-tu que je ne bande pas, à caresser ainsi un si beau corps et ça fait tellement longtemps… Depuis nos 15 ans, je n’avais pas vu de si près ton beau corps !
Il relève son beau corps, assis bien droit, il me regarde dans les yeux et me dit :
— Jacques, je le sais que je suis en boisson, même ivre, mais ça fait trois jours que je ne me suis pas vidé les couilles. Veux-tu baiser avec moi ?
— Mais Pierre, voyons, penses-y, moi c’est oui, mais toi, en es-tu sûr ?
— Écoute-moi bien Jacques, je vais te faire une offre que tu ne pourras même pas refuser, OK ?
— Eh bien, c’est quoi ton offre qui n’est pas refusable ?
— Je vais t’offrir mon cul vierge pour te prouver que je t’aime et que tu seras toujours mon meilleur et mon seul véritable ami. Tu m’as déjà raconté tes baises entre mecs, je veux te faire et que tu me fasses tout ce qui se fait entre gars, au lit

Simplement, il s’est approché de moi pour m’embrasser à pleine bouche. Je n’avais rien d’autre à répondre que lui rendre son baiser au centuple... Je m’en suis détaché pour lui dire :
— Tu es sûr de toi Pierre ?
— Jacques, oui j’en suis sûr ! On fait l’amour ensemble toute la nuit, ou bien je te viole, de force ! Ou alors je vais simplement me chercher un autre gars. Il n’y a que ces trois possibilités-là... Et puis non, il n’y en a qu’une..

Étant plus robuste que moi, il me tordit un bras, et de force, m’obligea à le suivre dans ma chambre. Il me poussa sur mon lit, se laissa tomber sur moi et commença à m’embrasser de nouveau. J’ai aussitôt senti sa belle grosse queue bandée raide appuyée sur la mienne. Je n’ai offert aucune résistance, bien au contraire !
Il se mit aussitôt à me manger les seins, il me les mordillait fortement, cela était douloureux et si bon en même temps. Il se mit même à me lécher sous les bras, avant de descendre vers mon nombril. Ma queue s’engouffra au complet dans sa bouche. Puis il descendit à mes couilles et à mon anus..

Il se mit à me manger le trou de cul, comme je n’avais jamais été mangé, il était vraiment expert pour manger un trou, car je me suis senti ouvrir l’anus, comme s’il me pénétrait, il a continué pendant plus de dix minutes à y entrer sa langue à fond. J’étais raide, j’étais excité comme rarement ça m’arrive, tellement que je lui ai crié, d’arrêter, car j’étais au point de non-retour, pour éjaculer, il a simplement mis deux doigts dans mon cul et commencé à ma sucer vivement la bite. J’ai crié..

— Arrête Pierre, je vais jouir, arrête..

Il a continué encore plus à fond, et HOOOOOOOOOO ! Je lui ai rempli la bouche de sperme, en 5 longs jets, qu’il a avalés, en continuant à me pomper le dard, je l’ai supplié, d’arrêter, car j’avais le gland à vif..

Il m’a enfin lâché la queue, pour me replier les deux jambes sur mon torse et sans condom ni ménagements, il m’a planté son gros 8 pouces avec sa belle courbure vers la droite et des belles veines apparentes à fond dans le cul, pour m’enculer super virilement. Alors que j’avais le gland à vif, il m’a fait, la même chose sur la prostate, ce qui m’a fait bander encore plus raide. Plus de 20 minutes d’enculage viril et j’avais le cul à vif. Je lui dis

— Arrête-toi quelques minutes, Pierre !
— Non, mon bébé, je finis toujours, ce que je commence, je suis ivre, mais encore capable

Il a continué, encore 5 bonnes minutes, avant de gueuler, HOOOOOOOO OUIIIIIIIIIIIIII ! Je vous jure, sa queue avait encore gagné du volume, quand je me suis senti remplir les intestins de 7 à 8 spasmes de son vrai jus de mâle ! Oufffffff ! Il s’est laissé tomber sur le lit et il m’a dit..

— Mon beau Jacques, garde-la dans ton beau petit trou de cul si serré et si chaud et laisse-moi dormir, collé sur toi. Demain matin, tu me rendras l’extase que je t’ai donnée ce soir

Il m’a embrassé et il s’est endormi collé tout contre moi, serrant ma queue dans sa main, et la sienne dans mon corps... Je me suis endormi, moi-même, en ne croyant pas, ce qui arrivait ce soir

Ivre comme il était, il s’est endormi aussitôt et se retourna sur le ventre, les jambes légèrement écartées, m’offrant un superbe spectacle avec son beau cul poilu. Il se mit à ronfler

Je ne pouvais pas résister à une si belle vue, surtout que j’étais encore bandé raide, je me suis mis entre ses deux jambes musclées, pour lui manger avidementson beau cul poilu et vierge. J’y ai entré ma langue. Il a simplement cessé de ronfler, pour gémir doucement. Comme il m’avait dit qu’il m’offrirait son trou du cul vierge, je me suis approché et doucement, je lui ai enfilé, mon gros 7”, bandé au maximum, et bien à fond, pour l’enculer, doucement et bien virilement. Je me suis mis à le limer sauvagement et à fond, il ne faisait que grogner des mots incompréhensibles, après 5 bonnes minutes d’enculage viril dans ce cul vierge de vrai mâle, je me suis vidé une nouvelle fois en 5 grands jets abondants. Il a simplement dit..

— Merci Jacques !
Le lendemain matin, je me suis levé avant lui, pour lui préparer un vrai déjeuner d’homme et lui redonner des forces. Je lui ai servi cela au lit

— Même Carmen ne me gâte pas, comme cela !
— Je me dois de gâter mon homme !
— Oui, surtout après t’être servi de mon corps, cette nuit, tu as profité de mon sommeil, Jacques ?
— Oui, tu t’en souviens, Pierre ?
— Tu m’as mis ta grosse queue que dans le cul, pour te la vider ?
— Oui, Pierre, tu n’es plus vierge du cul !
— Peut-être. Comme tu le dis, mais je n’en ai pas profité comme il fallait. Après le super déjeuner que tu me sers, je veux que tu me le refasses

– Oui, mon beau Pierre et toi aussi, mange et prends des forces, tu va en avoir de besoin tantôt

— Parfait ça..

Aussitôt le déjeuner fini, il m’a dit..

— Vas-y encule-moi, défonce-moi, prends-le, mon cul !
— Alors, mon beau Pierre, en forme pour me défoncer le cul ?
— Oh, non ! C’est à toi. Défonce-moi à fond, je ne suis pas ivre, ce matin et je veux te sentir en moi

Je l’ai juste poussé sur le côté. J’ai relevé sa jambe musclée, et comme j’étais déjà bandé raide, en 2 secondes, je lui introduisais dans le cul, au complet. Il a hurlé de douleur, mais m’a supplié de continuer. Alors j’ai continué de plus belle bien, dans ce super beau trou de cul si serré et si chaud. Pierre gueulait que je lui donnais des douleurs atroces, mais il criait :
— continue... OUI VAS-Y ! Défonce-moi..

Plus il gueulait, plus je l’enculais fort, prenant un plaisir à sortir de son cul et à lui replanter à fond. Il ne gueulait plus, mais grognait qu’il aimait cela. Il bandait raide et me suppliait de ne pas jouir trop vite, ce que je fis. Après quinze minutes d’enculage viril, je n’en pouvais plus. OHHHHHHHH..

Je lui ai rempli les entrailles de plusieurs longs jets de sperme. Complètement épuisé, je me suis retiré et me suis laissé tomber sur le lit... il m’à dit :
— Tu devrais te donner aux femmes. Tu sais comment fourrer et faire jouir l’autre. Mets-toi à quatre pattes, je vais te montrer mon savoir maintenant..

Avant que je sois réceptif, j’ai reçu son super gros 8" à fond dans mon cul. Il me tenait par la taille fermement, et m’enculait en super mâle, bien à fond, je sentais ses deux grandes mains, qui me tenaient par le bassin et surtout je sentais sa belle grosse queue en moi. Je jouissais tellement de ma prostate que je bandais à nouveau, comme la veille, mais j’arrivais à me retenir. Il m’a mis l’anus à vif, par va-et-vient viril. Enfin d’un cri de détresse, HAAAAAAAAAAA, il a vidé ses grosses couilles d’un sperme épais et abondant, en 5 grandes giclées. Je sentais mon cul se remplir de joie et de bon jus de mâle. Épuisé, il s’est retiré de mon antre de bonheur, pour se relaxer et se reposer. Il se disait complètement vidé..

Je me suis mis à le sucer avidement et sans relâche. Il se remit à bander immédiatement, mais me suppliait d’arrêter, car il disait avoir le gland très sensible. Je lui répondis :
– Je ne te lâcherai que quand ta queue crachera dans ma bouche. J’ai ainsi continué à le sucer, il s’est retourné pour que l’on continue à se sucer en 69. Après plus de vingt minutes, nous avons réussi à éjaculer presque en même temps, en remplissant nos bouches de bon jus, et pour finir dans un baiser à pleines bouches, échangeant nos spermes et nos salives

Nous, nous sommes collés, pour une bonne sieste bien méritée, avant de recommencer, au milieu de l’après-midi et une dernière fois avant son départ en soirée. Je l’avais convaincu de retourner chez lui et de s’excuser auprès de sa Carmen... Avec la promesse de revenir me voir. Il m’a simplement dit..

– Jacques, je vais être fidèle à ma femme, je ne la tromperai plus jamais avec une autre femme. Je vais te revoir, toi, mon beau Jacques, de façon régulière. Baiser avec un homme, ça ne sera pas tricher avec ma femme et j’ai surtout tellement aimé ! Ce que tu m’as fait découvrir, tu es formidable Jacques !
– Toi aussi, mon beau mâle, mon Pierre, viens me voir, aussi souvent que tu le peux !
Le beau Pierre s’est réconcilié avec Carmen, la mère de son fils, dont il attend un deuxième enfant et ne sort pratiquement plus à gauche où à droite. La seule exception, c’est une à deux fois par semaine... comme il me dit :
– Mon beau Jacques, me voilà, pour une vraie bomme baise «hot» ente hommes... et il a sa façon pour faire ça..

Une bière et un bon 69. Pour s’avaler mutuellement nos jus de mâles, suivis aussitôt par un enculage viril à sa façon, le tout se terminant en m’offrant son cul, pour que je l’encule, tous les vendredis soirs régulièrement, nous avons ensemble plus de trois heures de bonnes baises, bien «hot»..

Ce qui ne m’empêchait pas d’en voir d’autres et lui offrir une soirée à trois. Cela le rendait encore plus vicieux. Il aimait enculer un mec et se faire enculer en même temps

Comme il dit ; c’est l’extase à son top niveau !

JeanMarc

jeanmarc008@gmail.com

Autres histoires de l'auteur : Le porte à porte - Le copain de ma fille - Les petits Voyeurs - Mathieu - Moi, Christian - Un ami chaud - Recherche du Travail - Surprise de la vie - Pierre, mon hétéro - Chambres à louer - Le gars de la construction - Baisé par mon nouveau frère - Mon frère me défend - Formation de stagiaire - L’amant de ma sœur - Pris au Piège - Kidnapping d'hétéros - Hypnotisé mon copain

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

20 juin 2019

Nouvelles (10)

Abstinence et excitation Kasso
Les petits Voyeurs Jeanmarc
Romance à l’hôtel Femelle
Job d’été à l’hôtel Femelle
Soumis à un vampire Virgo1999
Dans les dunes à Labenne Raphael75010
Mon professeur Charles
Consultation Nathan0
Une sécance de sport Damien
Sur la plage et à la cave Kasso

La suite (1)

Soumission & Domination -533 Jardinier

Juin 2019

Nouvelles

Trio fist Tétonmaso
Trianon Jako
Nynpho avec mon voisin Nymph
L’Homme est vulnérable Rogue
Ancien camarade sur Grindr Louisallenk
Mon voisin black Gregmrs
Découverte de mon côté gay Alb29
Petite salope -01 Lopamecsxl
Petite salope -02 Lopamecsxl
Petite salope -03 Lopamecsxl
Petite salope -04 Lopamecsxl
Vive l’armée ! Pititgayy
Comment j’ai dépucelé Hotcalvin
Le patron du centre médical À 19
Leçon particulière Frank
Le porte à porte Jeanmarc
Ballade en VTT Femelle
Mon pote Nathan0
Une nuit en Tunisie Fisturo
Histoire de Hammam Dd38
Vengeance Femelle
Jonathan Théo

La suite

Leçon particulière -02 Frank
Les sket -03 Kifflesket
Mon demi-frère hétéro -06 Oldyano
Le copain de ma fille -02 Jeanmarc
Moment de détente -03 Amical72
Moment de détente -04 Amical72
En «beurette» -02 Hamiasamira
Mes potes du lycée -02 JuSP7766
Soumission & Domination -531 Jardinier
Soumission & Domination -532 Jardinier
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)