PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Stage BTS à la ferme -09

Nous sommes vendredi soir. Comme prévu nous allons diner en ville, chez un couple que nous avions rencontré en boite. Romain est très content, Pascal content aussi, mais la ville c’est moins son truc. Amidou est enchanté, lui le Sénégalais citadin et Moussa un peu méfiant.
Nous partons à 18h30 après la traite et le nettoyage, Pascal conduit, Romain est à côté de lui, il fait beau.
Les Africains regardent partout, car c’est nouveau, leur curiosité est intense. Romain guide Pascal avec le GPS de son tel. Lorsque Pascal est inattentif ou qu’il se trompe, Romain le rappelle à l’ordre en mettant sa main sur sa braguette et en le caressant ! Pascal se tourne vers lui avec un grand sourire et lui dit : « c’est malin, t’es content ! Je ne peux pas réagir, je conduis alors tu en profites… »
Romain : oui, carrément ! Et il recommence et sent maintenant que Pascal bande dur… les africains nous voient et rigolent.
Nous arrivons chez le couple d’amis. C’est une petite maison en banlieue de la ville avec un jardin. Maison des années 60, tranquille, sans voisins.
Nous descendons de voiture, pascal est gêné, car comme je l’ai fait bander ça se voit ! Nos amis matent et sourient ! Alessandro est de taille moyenne mince, brun, belle barbe, poilu, il est d’origine italienne. Maxime est un beau roux, aussi poilu et barbu, un peu plus grand et charpenté qu’Alessandro. Tous deux semblent avoir, un beau paquet !

Tout le monde s’embrasse, cela amuse nos amis africains chez qui ce n’est pas l’usage !
Ils nous servent du rhum arrangé « maison », ils ont mis des plantes dedans, c’est pas mauvais… On fait davantage connaissance, car en boite on a bien sympathisé, mais avec le bruit, on a peu parlé. Nous, on explique notre rencontre, la vie à la ferme. Eux sont ensemble depuis 2 ans, ils sont paraissent assez classiques. Ils disent qu’ils sont en couple en partenaires exclusifs. On boit des verres, l’amitié et l’excitation montent.
Le couple qui nous reçoit pose des questions sur la vie des Africains.
Amidou prend la parole : Moi au Sénégal, j’étais un enfant heureux. Mes parents ont un restaurant en ville, ils gagnent leur vie. J’ai 2 frères plus vieux et une sœur. Mais en grandissant, lorsque je me suis senti homosexuel, j’étais très mal à l’aise. Il y a beaucoup de choses terribles qui se passent dans mon pays contre les homos… j’ai donc toujours dû me cacher ! Chez moi j’avais beaucoup d’amis, j’appartenais à un club de lutte sénégalaise. Mon pays est très fort en lutte au niveau africain. C’est une lutte un peu spéciale, à mains nues. En championnat les lutteurs sont en short avec une sorte de pagne par-dessus. Il y a longtemps ils luttaient nus ou en pagne, ce qui est presque pareil. Mais la colonisation des blancs nous a obligés à être très pudiques. Maintenant que les blancs sont partis, c’est nous même qui nous nous interdisons d’être nu comme nos ancêtres, et comme ça suffit pas, tu as le droit d’avoir plusieurs femmes, mais les garçons n’ont pas le droit de s’aimer. Pourtant ça irait bien ensemble, les garçons sans femme se mettent ensemble… (gros rire) ! Un jour j’ai eu un gros problème parce que je suis homo, ça a failli mal tourner, mais bon, j’ai fait de la lutte sénégalaise ! Après ça, valait mieux que je parte, c’est pour ça que je suis ici avec vous !

Moi, à la campagne ça a été horrible aussi continua Moussa. Mon père avait honte d’avoir un fils homo, il ne savait que faire. J’étais de plus en plus isolé, et puis un jour tout a basculé. On ne m’a pas tué, mais j’ai tout de même été blessé. A partir de ce moment-là, j’ai tout fait pour quitter mon pays chéri le plus vite possible, et je suis là !
Les deux garçons qui nous reçoivent se sont approchés de nous et nous ont tendrement serrés dans leurs bras, puis nous ont caressés et embrassés. L’émotion était de plus en plus palpable, Maxime renifla, car il en avait les larmes aux yeux, Moussa éclata en sanglot en repensant à son passé. Alessandro suivi et bientôt tous les quatre pleuraient tendrement serrés les uns avec les autres. Amidou, le guinéen, s’adressa à Alessandro et Maxime : c’est touchant que vous veniez nous caresser pour nous consoler, mais vous nous avez dit que vous êtes en couple partenaire exclusif. Donc c’est OK si vous gardez vos distances, vous nous avez dit pourquoi, on comprend !

Alessandro et Maxime se regardèrent l’un l’autre un long moment, puis Alessandro se cola à Moussa et Maxime à Amidou et leur firent chacun un gros câlin, leur tête serrée contre celle de l’autre, puis les couvrirent de bisous, puis des bisous se firent par hasard sur la bouche, puis s’y attardèrent, cela finit en méga roulage de pelle, en échange d’amour. Pascal et moi regardions amusés ce couple exclusif s’ouvrir à d’autres pour les consoler de façon intime…. Les deux africains, tellement remués par l’évocation de leur calvaire, puis touchés par tant d’amour commencèrent par caresser le sexe des 2 blancs, puis ouvrirent leurs braguettes tendues, mirent leur main dedans, puis directement sur la peau. Les blancs accusèrent tout d’abord le coup, ne s’y attendant pas, puis commencèrent à caresser les noirs et de finir pareil directement la main sur leur sexe au contact de leur peau.
Pascal : tu vois ça Romain, notre couple exclusif s’ouvre à d’autres… ça annonce peut-être une soirée plus intime ?
Alessandro et Maxime, se lèvent et vont chercher les petits plats qu’ils nous ont préparés. On bavarde puis Maxime, le beau garçon roux, commence à nous parler de leur vie.
Maxime : nous sommes, normalement, un couple de partenaires exclusifs, mais j’ai aménagé le sous-sol en salle de sport.
Alessandro : oui, du sport un peu spécial !
Maxime : attends on ira voir après !
Alessandro : j’espère ne pas vous choquer, mais il ne dit pas c’est qu’en fait nous avons aménagé le sous-sol en sexe room !
Gros blanc, Pascal et moi, on se regarde en écarquillant les yeux. Les africains demandent c’est quoi ?
Maxime : venez voir, vous comprendrez !

Nous nous levons tous les 6 et on descend à la cave. Murs noirs, des chaines, des menottes, des cravaches, martinets, des godes, des baillons, colliers de cuir,… Nous n’en revenons pas, nous sommes stupéfaits ! Un couple qui parait si tranquille, si classique…
Amidou parait très intéressé, Moussa aussi. Ils regardent partout, saisissent les objets, les manipulent, demandent à quoi ça sert à Alessandro ou Maxime, comment on fait pour les utiliser, curieusement ils sont très excités. En les matant, on voit que nos deux amis noirs bandent… bientôt ce ne sont pas les seuls… Pour jouer Moussa m’attrape et me donne de petits coups de cravache sur les fesses ! Amidou fait pareil à Alessandro et d’un seul coup tout bascule, nous avons tous envie d’une séance sado maso…
Maxime prend la parole : je veux bien qu’on joue avec nos accessoires, mais je veux que Moussa et Amidou soient d’accord et à l’aise !
Moussa : tu es un amour de dire ça, mais j’aimerais tellement faire des trucs avec vous, je ne sais pas si vous allez vouloir ?
Alessandro : ba, dis toujours on verra bien !
Moussa : qu’Amidou et moi on fasse tout ce qu’on veut sur vous quatre ! Mais en copains, si vous voulez arrêter, vous le dites.
Les quatre blancs se regardent. Nos deux amis africains sont beaux garçons, excités, et dégagent une belle force virile qui nous excite. Pascal et Romain disent nous on est OK, c’est à vous de voir. Maxime et Alessandro ont leur bermuda déformé par une belle érection, ils se regardent dans les yeux, regardent la bosse de l’autre puis disent : Ho, oui ce serait une super expérience, bien excitante, on a jamais fait ça ! Mais avec des préservatifs.
Romain : nous avons fait des dépistages SIDA la semaine dernière, on est tous négatifs et le délai dernière relation à risque est OK. Et vous Alessandro et Maxime, vous êtes cleans ?
Maxime : oui et pas de relation extérieure depuis longtemps !

Amidou et Moussa se rapprochent et échangent entre eux en malinke. Nous sommes surpris, c’est la première fois que nous les entendons parler une autre langue que le français. Le malinke est une langue de l’Ouest africain très répandue sur plusieurs pays dont la Sénégal et la Guinée. Ils échangent puis rigolent… ça nous fait drôle ! Que peuvent-ils bien se dire ! Ils parlent, échangent, se contredisent, mettent au point quelque chose, font des gestes, puis s’isolent et discutent un bon moment. Quand ils sont au point ils s’adressent à nous en français.
Voilà ce qu’on vous propose : on finit de manger et boire ce qu’Alessandro et Maxime ont préparé ! Le tout avec de magnifiques sourires malicieux sur leurs dents blanches et leurs yeux rieurs… Après on revient ici !
On dit OK à ça, on remonte et on continue notre apéritif dinatoire dans le jardin, mais les 4 blancs sont un peu perturbés. Il n’y a que les 2 noirs qui sont expansifs. Le fait d’avoir pu évoquer leurs vies les a énormément libérés et je crois aussi qu’ils nous préparent quelque chose…
Les blancs mangent vite, boivent alors que les 2 noirs sont très excités, parlent, rient, bougent. L’alcool nous excite et désinhibe tout le monde !
La soirée s’avance, Maxime dit : bon on y va ? Vous avez envie ?
Les africains : oui, prêts, très envie…
Romain et Pascal : oui, je me demande bien ce qu’ils ont en tête ! Mais on a confiance, ce sont de bons amis… et de bons amants !
Alessandro : allez, on descend.

Tous les 6 descendent, les bermudas, shorts, pantalons sont déjà bien tendus, le plus c’est Maxime qui a une énorme trique qui fait rire tout le monde même lui !
Une fois dans le sous-sol, Amidou et Moussa échangent encore un peu en malinke, puis se tournent vers nous : vous vous mettez tous les 4 en ligne contre le mur, nous allons vous mettre torse nu.
Moussa met Pascal torse nu il connait déjà bien son torse, puis il passe à Alessandro qui est à côté. Hummm un beau torse musclé bien poilu avec une ligne de poils qui descend jusqu’au pubis. Moussa adore, il caresse les poils puis lui fait un smac !
Pendant ce temps-là Amidou a mis torse nu Maxime et découvre sa peau très claire blanc rosée, ses poils roux, torse, ventre, ligne jusqu’au pubis où cela s’élargit et où la couleur de viens plus vive, plus orange. Il est stupéfait, il regarde, touche, caresse, admire… Puis il enlève le t-shirt de Romain.
Amidou : bon, avec Moussa on a prévu de commencer en vous attachant les poignets.
Les 2 africains continuent avec ceux qu’ils avaient mis torse nu. Ils attachent les poignets assez écartés, un mètre environ, en hauteur à un rail fixé à cet effet au plafond au milieu de la pièce. Cordes, ficelles, menottes, comme ils peuvent. Ordre : Pascal, Maxime, Romain, Alessandro.
Une fois fini, Amidou et Moussa parlent de nouveau en malinke et vérifient les attaches.

Ensuite les 2 africains s’avancent vers nous et sans aucune retenue nous plotent, nous font des caresses, puis nous dessapent avec beaucoup d’érotisme. Ils ont un plaisir évident à défaire les boutons, le ceintures, à déboutonner les braguettes ou baisser les fermetures éclair et à baisser doucement les bermudas et mater nos sous-vêtements qui sont en dessous ! Bientôt nous sommes 2 en boxer, 1 en caleçon (Alessandro) et Maxime qui est en jockstrap ! Cela amuse les africains qui l’examinent en détail et plotent ses fesses, l’anus … En plus son érection déforme le devant, des poils roux sortent du devant !
Une fois tous en sous-vêtement, ils commencent à nous ploter, malaxer, caresser le sexe à travers le tissu avec les mains et leur bouche, ils nous plotent les fesses. Ça commence à devenir chaud. Alessandro commence discrètement à gémir. Ils commencent à mettre les doigts, les mains dans nos sous-vêtements, tâtent nos fesses, caressent nos bites, nos couilles, …

Étape suivante, baisser et virer les sous-vêtements. Ils font ça doucement, de façon sexe, excitante, les 4 blancs attachés sentent ont pudeur violée, un peu honte d’être comme ça, nus devant ces garçons encore habillés ! Ils commencent à leur sucer la bite et des deux mains caresser celles des autres. Hummm un cran plus haut. Alessandro a la plus grosse bite, sans être énorme c’est un beau morceau ! La plus petite ? Disons la moins grosse c’est Romain 18cm elle est aussi très belle …
Ensuite Moussa déshabille Amidou, puis l’inverse. Maxime et Alessandro n’en perdent pas une miette, c’est la première fois qu’ils matent de jeunes noirs à poil, en plus en érection totale … Ils adorent, ça les excite encore plus, leur bite est animée de soubresauts d’excitation.
Les 2 Africains parlent encore un peu en malinke, puis s’accordent sur un « oui d’accord » compréhensible de tous !

C’est tout pour aujourd’hui. Si vous voulez la suite, dites-le-moi. Même juste un petit mot, c’est tellement sympa et encourageant. La suite, c’est : la partie surprise !.

Stephane

chevalsauvage2@hotmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : L'écurie - Stage BTS à la ferme

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

18/04 : 15 Nouvelles

Sauna de Sochaux Chatenois25
Une soirée partie en couille 17cmglandcompris
Un charme fou Ghost writer
Rasage coquin Jako
Plan anonyme -01 Rsexenc
Plan anonyme -02 Rsexenc
Surprise à la fac Aymeric
Militaire-Motard Militaire
Plan avec une racaille Passif-lille
Dans le vestiaire Pakito31
Voisin Marlon
L'éveil du Renart Renart
Séance sportive Pititgayy
Un Affectueux Collègue Jako
Tout a basculé à 19 ans ThomasLePassif

La suite... (7)

Mariage pour tous -09 Yan
Frenchies -11 Pititgayy
Mathieu -03 Jeanmarc
Chambres à louer -15 Jeanmarc
Kader -12 Cédric T
Kader -13 Cédric T
Dans les geoles d'Armid -03 Iwan

Avril 2014

Nouvelles

Que de changements -01 Evanaddison
Que de changements -02 Evanaddison
Que de changements -03 Evanaddison
Que de changements -04 Evanaddison
Soirée torride Caramel
À la fin de l’été Bookman
Victor Victorbg
Une aire d’autoroute. Ginger
Marché D’Amiens Nord Legarsdu80
Mon petit frère Pédale69
Un Chinois très chaud... Mat44
Thibault Theo5852
Masseur Bastien
Le Club Ganymède Jako
Soumis au livreur wantmonster86

La suite...

Que de changements -05 Evanaddison
Que de changements -06 Evanaddison
Que de changements -07 Evanaddison
5ème jour Curiosity
Frenchies -10 Pititgayy
Mathieu -02 Jeanmarc
Soumission & Domination -524 Jardinier
Souvenir d’internat -03 Benvart
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)