NEWS :
18 19 Avril

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

57 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Premier épisodeÉpisode précédent

Agent 069

Chapitre 8 | Le Babylone.

'Réunion d'urgence'', ''branle-bas de combat'', voilà quels étaient les termes du message envoyé à tous les membre de l'Organisation.

069 ne s'en formalisa pas plus que ça. Il n'était pas rare de rameter les troupes lorsque les événements l'imposaient. Il gara sa Lamborghini décapotable à l'entrée de l'immeuble, lança les clés au voiturier et pénétra dans le hall.

- Ah, Mister Bound, il ne manquait plus que votre présence. Tout le monde est déjà là.

Jim sourit à la réceptionniste et s'engouffra dans l'ascenseur.

Il inspecta sa tenue dans le miroir de pied pendant que la lourde cabine s'ébranlait vers le haut. Une veste beige, un pantalon bleu-marine plutôt moulant et une chemise blanche à col noir. Nul doute qu'il ne passerait pas inaperçu durant la réunion.

Il fut accueilli par le Commandant Jewel. Toujours aussi bel homme malgré ses soixante ans passés. Il fit les présentations et le tira vers un coin de la pièce.

- Alors ce séjour à Végas?

- Il m'a fait le plus grand bien.

- Parfait, vous nous revenez en pleine forme.

Il se rapprocha de lui afin que nul n'entende ce qu'il avait à dire.

- Avez-vous honoré vos dettes?

Jim mit un certain temps avant de réaliser ce à quoi son supérieur faisait allusion.

- Il était hors de question de vous laisser dans une telle galère, poursuivit Jewel, amicalement. Le Dôme ne saurait se passer d'un agent de votre trempe.

Bound s'apprêtait à répondre lorsque le patron lança le signal des hostilités.

- Prenez place autour de cette table, le lieutenant Meyer va vous faire un compte rendu détaillé de la situation actuelle.

Un homme de cinquante ans, plutôt rondouillard, prit la parole. Il se munit d'une télécommande et fit défiler quelques clichés sur un des quatre murs blancs de la pièce.

- Voilà l'homme qui nous occupe. Un gros plan détailla son visage. C'est un énorme poisson, malgré son jeune âge.

Meyer fouilla dans ses papiers et poursuivit son rapport.

- Comme vous pouvez le constater, son atout premier est sa beauté...

« Une beauté insolente! », pensa Bound qui n'avait pas pour habitude de s'en laisser compter. Il fut un peu jaloux. Lui-même était beau, il le savait, mais cet homme le surpassait.

-… Il possède plusieurs atouts dans sa manche. Charismatique, doué pour tout, il ne laisse personne indifférent. Sa position sociale suscite toutes les convoitises. Il est riche à millions et influent.

Le lieutenant marqua une courte pose. Il reprit la télécommande et afficha une photo de rue sur laquelle il zooma sur un portail.

- Voilà le lieu où notre homme habite, loin des villas tape-à-l'œil de la côte. Un simple appartement sur la cinquième Avenue. Il se montre à la fois discret et secret, cultivant le mystère. Il ne se vante jamais de ses occupations mais ne vous y trompez pas, c'est l'intime des puissants. Ses ramifications vont jusqu'à la Maison Blanche.

- Il doit bien avoir un point faible, interrogea Jessica une agent d'infiltration avec qui Bound avait eu une courte liaison.

- C'est un homme solitaire, sans attaches, qui cultive l'ambiguïté. On ne lui connaît aucun ami, aucune liaison durable. Et pourtant, (il montra une photo d'un club privé), il se rend tous les mardis dans ce lieu pour y rencontrer des filles qu'il ramène chez lui.

Le militaire marqua un temps d'arrêt avant de poursuivre.

- Filles que l'on ne revoit plus après, sauf à les retrouver à tapiner sur Roosevelt Avenue.

- C'est donc un souteneur? Questionna le voisin du commandant Jewel.

- On peut le formuler ainsi. Il a monté tout un réseau de prostitution et arrose les politiques locaux pour faire fructifier son business. Et ce n'est pas tout...

Il montra une boîte de nuit au nom évocateur de ''Babylone''.

- Il se rend dans ce night-club tous les jeudis et en ressort presque à chaque fois avec un garçon qu'il prostitue quelques jours après.

Meyer regroupa ses papiers et les rangea soigneusement dans une chemise.

- Voilà ce que j'avais à dire, me cernant.

Le patron du Dôme reprit la parole.

- Merci lieutenant. Cette affaire revêt une importance capitale pour nos services car elle est le prélude à une guerre de clans dans le Queens, chose que nous ne pouvons tolérer. Ce genre d'individu commence par le proxénétisme pour s'orienter très vite vers le trafic de drogue.

Il tapa du poing sur la table.

- Et ça, il en est hors de question!

Il se tourna alors vers Bound et Jessica.

- Vous serez chargés de l'enquête.

********

Quelques jours plus tard, Bound s'apprêtait à partir en mission. Il avait suivi la ''Beauté du diable'' comme il l'appelait durant ces trois derniers mois. Effectivement, ses rendez-vous dans les deux boîtes se répétaient invariablement.

Il le pistait dans sa voiture, attendant qu'il sorte aux bras d'une fille ou d'un garçon selon le jour. Il décida un soir de passer à l'action. Il pénétra dans ce club mixte un mardi soir et attendit que son ''client'' se pointe. Il le vit arriver tout sourire et plaisanter avec la personne chargée du vestiaire.

Aucun doute, c'était bien un régulier qui avait ses habitudes.

À peine le bellâtre installé au comptoir, qu'une blonde pulpeuse vint l'aguicher. Il n'avait pas eu besoin de jouer le séducteur ou la drague à distance, non, sa seule présence et sa beauté insolente avaient opéré comme par magie.

069 en fut un peu déstabilisé, même si une belle asiatique l'observait du coin de l'œil depuis un bon moment déjà. Il faudrait qu'il se lève et qu'il l'invite à prendre un verre, s'il voulait conclure.

C'est ce qu'il fit, jaloux du succès de l'autre. Il lui jeta un regard haineux. Le tombeur embrassait sa nouvelle conquête à pleine bouche. Il ne perdait pas de temps temps, celui-là.

Jim s'approcha de sa proie et usa de tout son charme pour la convaincre d'accepter un drink. Ils parlèrent de choses et d'autres et ne fut guère surpris qu'elle lui propose de finir la nuit chez elle. Il faillit refuser. Il n'était pas là pour le plaisir mais face aux yeux de chat de sa compagne il se laissa tenter.

Avant de sortir, il constata que sa cible avait déserté les lieux...

***********

Il s'en voulut de ne pas avoir mené à bien sa mission. Décidément, sa queue décidait pour lui, ces derniers temps. Il se jura de ne plus tomber dans le piège.

Il adopta la même stratégie pour le ''Babylone''. C'était un lieu incontournable pour la communauté gay. En temps normal, infiltrer l'endroit n'aurait posé aucun problème à Bound. Il était sûr de son orientation sexuelle. Mais ces derniers temps, son statut d'hétéro s'était trouvé sérieusement remis en question.

Il s'habilla sobrement, d'un jean et d'un t-shirt sombres. Il devait se muer en caméléon. Passer le plus inaperçu possible. Il arriva en même temps que son rival. Là aussi, il semblait connaître tout le monde. Là aussi, il flirtait avec les plus beaux spécimen de la boîte.

Cette fois, il décida de ne pas le lâcher d'une semelle. Il lui colla aux basques jusqu'à ce qu'il disparaisse dans la backroom de l'établissement. Jim hésita un peu. L'endroit était sombre et grouillait de mecs.

Mais sa mission avant tout...

Il s'engouffra dans la brèche et se retrouva dans le noir. Aussitôt des mains, des bouches, des langues vinrent l'alpaguer. Il tenta de résister mais il avait affaire à une forêt humaine qui grossissait au rythme des arrivées. Des gémissements de toute part emplissaient la pièce.

Il chercha à retrouver sa ''Beauté du diable'', mais il comprit trop tard que ce serait peine perdue. On le plaqua bientôt contre le mur, des mains vinrent le caresser, le palper, déboutonner son jeans, relever son t-shirt, s'emparer de ses tétons qu'il savait réceptifs et les triturer.

Bound ne put s'empêcher de geindre. Il était tellement sensible des pointes. Deux bouches expertes prirent possession de ses tétines quelles mordillèrent avec application. En même temps, son boxer fut abaissé au niveau de ses chevilles et des lèvres voraces s'emparèrent de son sexe dressé.

Bon sang, qu'est-ce qu'il se passait. Que lui arrivait-il, encore une fois??? Il n'allait pas céder, pas à nouveau!!!

Il n'était pas venu pour pour ça...

Mais la tornade de bouches, de mains, de langues sur son corps eurent raison de ses dernières résistances. Il se vit succomber face à ce gouffre de luxure qui emplissait la salle. Tout n'était que débauche autour de lui. Il ne distinguait aucun visage mais au lieu de le révulser cela l'excitait encore plus.

Il sentit soudain qu'on cherchait à le retourner. Il ne fit aucun effort pour résister. Des images du tunnel, du métro, de Don Luccio défilèrent dans sa tête alors qu'on lui écartait les fesses. Une bouche chercha la sienne. Il refusa. Il n'avait jamais embrassé un homme et même si ça le tentait, il voulait au moins préserver cet endroit inviolé. Histoire d'affirmer qu'il n'était pas totalement passé de l'autre côté.

Une de ses mains appuyait contre le mur pendant que l'autre fourrageait dans le pantalon d'un inconnu. Devant tant d'aubaine, le gars sortit son sexe et obligea Bound à le branler. Pendant ce temps, l'autre qui se tenait derrière son dos lui intima l'ordre de se cambrer plus fort. Il sentit quelque chose de chaud pointer à l'entrée de son œillet.

Des doigts lui pinçaient les tétons, des mains caressaient sa toison abondante, des langues vrillaient dans son oreille, mordillant le lobe. On l'embrassait de partout, sur son front, ses joues, sa gorge, ses abdos...Toute inhibition l'avait quitté.

069 écarta ses fesses dans l'optique de ce qui allait suivre. La queue força un peu l'anneau serré. Son enculeur s'enfonça méthodiquement et entama alors de petits va-et-vient pour bien le dilater. Progressivement, le plaisir remplaça la douleur et Bound se mit à mêler ses gémissements aux autres.

Et puis, sans crier gare, la verge s'enfonça d'un seul coup jusqu'aux couilles. Jim poussa un hurlement mais l'autre derrière n'en avait cure. Il se servait du bel agent secret comme d'un trou à défoncer et seul comptait le plaisir que lui procurait ce cul souple et accueillant.

Le type déchargea très vite après quelques poussées et fut immédiatement remplacé par un autre.

La tige du gars avait tellement ouvert son trou qu'il sentit l'air frais s'y engouffrer. Pas pour longtemps car une nouvelle bite se présenta à l'entrée. Par instinct, Bound se pencha plus avant pour une meilleure prise. Ses lèvres vinrent alors heurter un gland baveux. Son réflexe fut de se redresser mais une main puissante le maintint courbé, l'obligeant à emboucher cette queue brûlante.

Bordel, sa première pipe. Ce n'était pas possible, ce ne pouvait être lui, embroché des deux côtés. Il finit par faire coulisser cette colonne de chair qui grossit encore plus au contact de sa langue. Derrière, le gars lui enfonçait son engin jusqu'aux couilles. Sans états d'âme. il avait agrippé les hanches de son passif et se défoulait. Il accélérait ses mouvement, obligeant 069 à plusieurs gorges profondes. On voyait bien que c'était un enculeur expert. Il finit en mode bulldozer et lui déversa des litres de foutre. Sa pastille fuitait face à l'importance de la charge. Celui de devant ressortit sa queue et lui créma les cheveux d'une coulée chaude et continue.

Jim ne savait plus où il était. Il ne s'appartenait plus. Son cul venait de se faire remplir deux fois, pourtant il en redemandait. Ça tombait bien, une nouvelle queue pointait le bout de son dard. Il se courba un maximum jusqu'à rencontrer deux bites qui cherchaient sa bouche. Il les suça chacune à leur tour pendant qu'une troisième venait s'encastrer dans son conduit anal. Elle était bien plus grosse que les autres mais le foutre qui coulait de son cul servait de lubrifiant.

Soudain, les deux de devant lui enfoncèrent leur membre en même temps. Jim eut un réflexe de peur, ne pensant pas que c'était possible mais cela finit par entrer. Il avait la bouche distendue. Ils venaient chacun leur tour s'encastrer en duo le plus loin possible. Ils coulissaient en harmonie, produisant un magnifique effet de piston.

Notre bel espion se retrouvait projeté en avant avec deux énormes sexes dans la bouche et un monstre dans le cul. Des mains lui martyrisaient les tétons, des queues se branlaient dans ses cheveux ou sur sa barbe. Jim se surprenait à aimer ce qu'on lui faisait subir. Il bandait comme un âne et ne put s'empêcher de se branler.

Celui de derrière lui saisit les épaules et se coucha de tout son poids sur son dos. Ainsi positionné, Jim se trouvait empalé jusqu'à la garde. Les lourdes baloches de son baiseur cognaient contre ses fesses musclées avec un bruit qui ne laissait aucun doute sur sa volonté de soumission.

Il entreprit de ramoner ces belles fesses poilues. Jim dut ressortir les deux verges de sa bouche tant le rodéo devenait éprouvant. Partout autour de lui des bruit de culs qu'on ouvrait de force résonnaient dans la salle. On n'y voyait goutte. Ça bavait, criait, implorait... autant de bruits terriblement excitants qui montaient à la tête du jeune espion.

Après une dernière estocade, l'inconnu à la grosse queue déversa sa liqueur sur les reins de son captif. Il n'avait pas voulu mélanger sa semence à celle des autres.

Jim, vaincu, posa un genou à terre. Les deux queues attendaient leur tour. Il ne voulut plus les sucer, par manque de salive. Il s'appliqua à les branler jusqu'à ce qu'elles jutent sur son visage. Il était couvert de sperme et, ouvrant malencontreusement la bouche, quelques gouttes vinrent s'échouer sur sa langue. Il referma ses lèvres et avala le foutre visqueux avec un mélange de dégoût et d'envie.

Puis, toujours dans le noir, l'un des deux se retourna pour lui présenter son cul à lécher. Bound, les genoux au sol, tenta de se relever mais plusieurs mains agrippèrent sa nuque et le forcèrent à avancer vers ce boule charnu. Jim, complètement saoulé de sensations fortes, toutes inconnues de lui, se laissa guider. Il huma cette raie abondamment poilue et osa une langue timide à l'entrée de cette caverne odorante. Les mains se firent plus pressantes et notre espion se vit obligé de lui bouffer la raie. Elle était souple et humide mais pas seulement de transpiration. Il se rendit compte qu'elle avait déjà été visitée et que du bon jus de mâle s'en échappait. Hors de tout contrôle, il aspira ces grosses lèvres anales comme il le faisait avec ses nombreuses conquêtes féminines. Il sentit d'autres doigts écarter la rondelle du type et sans prévenir, une fontaine de foutre froid et gluant lui explosa en pleine figure, crémant au passage sa barbe et ses lèvres. Une putain de charge que le type retenait jusqu'à présent. Il avait dû se faire remplir par toute la back-room pour expulser autant de jus. On le força à en boire le maximum, puis, sans qu'il ne sache trop pourquoi, la salle obscure se vida.

********

C'est complètement sonné qu'il chercha les sanitaires pour faire un brin de toilette. Bon sang, il avait une nouvelle fois failli dans sa mission. Quelque chose ne tournait pas rond chez lui. Il s'était encore fait piéger à cause de son cul. Il se regarda dans le miroir et observa les traces blanches autour de ses lèvres.

Sans parler de sa bouche!

Par acquis de conscience et bien qu'il soit fort tard, il décida d'aller traîner dans la cinquième avenue. Peut-être récolterait-il quelques indices de dernière minute.

Tout était désert. Il s'approcha du portail et actionna la poignée. Elle céda et il put pénétrer dans un vaste parc intérieur. Derrière cette façade quelconque se cachait un Éden insoupçonné . La végétation y était luxuriante et les pelouses bien entretenues.

Il remonta l'allée principale et inspecta la demeure qui se dressait devant lui. Une vieille bâtisse du XVII-ième siècle. Il s'apprêtait à fracturer une des fenêtres du rez-de-chaussée lorsqu'il reçut un violent coup derrière la tête.

Il s'écroula sur le carrelage froid de la terrasse. Il n'entendit pas la voix qui sifflait derrière lui.

- Je vais enfin savoir pourquoi tu m'espionnes depuis plusieurs jours.

Ceven X

hellocevenx@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 18 Avril | 155 pages

Les nouvelles | 23 Pages

Salle de muscu Meetmemz
Le tunnel Ludo06
Lundi de repos Stephdub
Cartel mexicain Meetmemz
Mon frère, mon cousin et moi Justin
Première avec un mec Sympa
Bleu topaze Coolsexe
Teddy, le rugbyman Le French Chazer
Aventure Panne de voiture Boydu69
Je suis redevenu une pute Loyxxx
Randonnée gourmande (Réédition) Giovanni
Le surveillant de baignade Kawaikat
Découverte du cruising TragoLefa
Un après midi au sauna Bimaispastrop
Il me transforme en femelle RyanSoumis
Préparation d'une pute à rebeus Man4lope
Six hétéros Meetmemz
Plan à 3 EricDeFrance
Trio magique ! Weell59
Torse nu dans la backroom Gill
1ère fois sans capote Mister
Perdu Gill
1ère rencontre RomainJm

Les séries : 132 pages

Agriculteur S20 | 15 | +1 Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 l 9 | 10
1112 | 1314 | 15
Excitantes retrouvailles | 7 | +1 Max
1 | 2 | 3 | 4 5 | 6 | 7
Un Cul jouissif | 22 | +1 Cul jouissif
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18 | 19 | 20
21 | 22
Mon biscuit rose de Reims | 3 | +3 Coolsexe
1 | 2 | 3
Avec un homme bi | 2 | +1 Mattiheu
1 | 2
Ville Spatiale | 18 | +1 Fabiodimelano
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18
Destins croisés | 16 | +1 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 Fin
Le Monstre de Pondichery | 14 | +1 Fabrice
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 1213 | 14
Confinement en famille | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Pacha rebeu | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre potes | 15 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
Mon beau-frère | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 57 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mars 2024 : 3 601 584 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : mardi 30 janvier 2024 à 16:20 .

Retourner en haut