Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Premier épisode | Épisode précédent

Sohan et Rémi

6 | Emménagement définitif

Les semaines qui suivirent s’écoulèrent comme un long fleuve tranquille. Les peurs de Sohan s’étaient avérées irrationnelles car il s’était rendu compte que ses déclarations n’avaient pas eu un impact si négatif que ça sur son environnement. Alors certes, sa famille lui avait tourné le dos mais Rémi était présent pour lui rappeler que s’ils aimaient vraiment leur fils, ils reviendraient tôt ou tard. Il leur fallait juste peut-être du temps.

Rémi et Sohan avaient beau vivre ensemble depuis un mois, Sohan voulait rester clair sur le fait qu’il ne comptait pas squatter chez lui indéfiniment et qu’il allait se trouver un appartement d’ici peu. Il avait déjà fait quelques recherches mais ne mettait pas non plus toute son énergie. Il ne voulait pas que cette action soit mal prise par Rémi en pensant qu’il ne souhaitait pas vivre avec. Mais Sohan était rationnel et savait que leur couple était encore récent et qu’il était peut-être bien de ne pas s’étouffer dès le début.

Et pourtant, il aimait être en présence de son amoureux. Rémi était un peu plus du style intello car il était très cultivé et aimait beaucoup faire des recherches, découvrir de nouvelles choses et se passionner pour des détails. Sohan adorait se poser pas loin et l’observer concentrer. Il s’imaginait alors sa vie avec dans quelques années, la fierté qu’il avait d’être en couple avec un homme comme Rémi.

Ce dernier quant à lui aimait par-dessus tout être tiré de ses recherches par le réconfort de Sohan. Il savait que lorsqu’il était trop absorbé dans son travail, il sentirait tôt ou tard des mains se poser contre son torse et la tête de Sohan s’enfouir dans son cou pour lui dire qu’il l’aimait. C’était sa façon d’attirer l’attention pour qu’il lui accorde du temps. Rémi adorait ça.

Mais ce genre d’instant n’était qu’un échantillon de tout ce qu’ils aimaient dans leurs relations. Il y avait beaucoup de contacts non-verbaux et parfois même des conversations silencieuses s’installaient entre eux. Il y avait une connexion mystérieuse qui les poussait à se comprendre sans même se parler. Ils aimaient beaucoup le contact physique et Rémi aimait faire des soins aux beaux cheveux bouclés de Sohan en les massant et en les nourrissant. Pendant ce temps-là, Sohan s’occupait en massant les jambes et les pieds de son amoureux tout en lui racontant sa vie. Ils étaient dans leur bulle où personne ne pouvait les atteindre.

C’est pour cela que ce soir-là, lorsque Sohan annonça à Rémi avoir trouvé un appartement, le cœur de Rémi sentit des picotements. Il s’était attendu à cette annonce forcément mais jusqu’à maintenant, rien n’était réel. Rémi fit mine d’être réjouit. Il savait faire ça. Il demanda même comment allait se passer la procédures et Sohan répondit qu’ils s’étaient donnés rendez-vous la semaine d’après pour finaliser le dossier et avoir l’appartement.

Cette nuit-là, des vieux démons rendirent visite à Rémi. Il n’en avait jamais parlé à Sohan mais pendant quasi toute sa vie, il avait été confronté à des angoisses profondes qui pouvaient déclencher en lui de la paranoïa. Il avait fait un gros travail déjà depuis années mais il savait qu’il vivrait avec cette angoisse tant qu’il ne l’avait pas réglé dans la relation. Il avait senti cette peur resurgir au moment de rencontrer Sohan mais elle avait disparu en quelques jours pour ne jamais revenir. Mais c’était parce que tout allait bien et que rien ne venait entraver ses désirs. Contrairement à ce soir, où Sohan venait de placer inconsciemment une distance. Pourtant, Rémi arrivait aussi à rationaliser la raison et l’acceptait mais ce n’était pas le cas de ses blessures émotionnelles. Il avait de nouveau peur qu’on le trahisse et qu’on l’abandonne.

La nuit fut particulière pour Sohan. Il n’avait rien vu venir et ce fut avec inquiétude qu’il se réveilla en pleine nuit sous les mouvements brusques de Rémi. Il ne le savait pas mais les symptômes de Rémi se manifestaient particulièrement la nuit, lorsqu’il n’avait plus le contrôle. Il devenait généralement somnambule et gesticulait dans tous les sens et pouvait se montrer parfois agressif. Sohan ne l’avait jamais vu dans cet état et ne comprit qu’au moment où Rémi se réveilla qu’il faisait du somnambulisme.

« Qu’est-ce qu’il y a ? » questionna Rémi les yeux mi-clos.

« Ben je sais pas, tu bouges sans arrêt depuis 10 minutes et t’as faillit me mettre une droite ! » riposta Sohan.

Rémi ouvrit grand les yeux. Il regardait le mur, dos à Sohan, et pris peur : ils étaient revenus. Il resta en silence à fixer le vide et en sentant en lui ce vide se créer de plus en plus. Les larmes commencèrent à monter et il savait qu’il était à pas grand-chose de faire une crise d’angoisse.

« Bébé, ça va ? C’est la première fois que tu fais ça. » questionna plus calmement Sohan.

Rémi fut tiré de ses pensées paranoïaques et se releva. Il répondit par l’affirmative en prétextant un cauchemar et se leva pour aller boire un verre d’eau. Il repensa alors à tout le travail qu’il a pu accomplir avec sa psychothérapeute et se rendit compte qu’il était de nouveau sur la brèche. Il savait que rester mutique sur la situation allait le mener à plus d’obscurité. Il devait faire confiance à Sohan.

Rémi rejoignit le lit et vit que Sohan ne s’était pas rendormi. Il était même bien réveillé, assis contre le mur. Il le regarda regagner sa place avec un air concerné. Rémi se plaça à ses côtés et commença alors à lui parler d’un pan de son passé et de la réalité de ces agissements.

« C’est le fait que je trouve un autre appartement qui t’angoisse ? » conclut Sohan en faisant le lien avec la journée.

« C’est pas l’appartement en soi. Ce sont mes angoisses et mes troubles de l’attachement qui se réveillent et me disent que tu fais ça dans le but de mettre de la distance pour ensuite disparaitre » répondit Rémi les larmes aux yeux.

« Bébé, je vais pas disparaitre. T’es toute ma vie. On en avait déjà discuté et notre couple s’est peut-être trop vite retrouvé à vivre ensemble de par les événements incontrôlés. C’est pour ça que j’avais proposé de retrouver un appartement pour qu’on puisse continuer à être ensemble sans s’étouffer trop vite. T’étais d’accord avec ça non ? » questionna Sohan, visiblement perdu.

« Oui et je suis toujours d’accord ! Mais je n’avais pas imaginé que ces vieux démons allaient revenir au moment où tu me l’as annoncé. Je suis tellement bien avec toi depuis notre rencontre que je pensais avoir réglé tout ça » avoua Rémi.

« Bon… Je vais annuler l’appartement. Je veux pas que t’en souffres » annonça Sohan inquiet.

« Non ne le fait pas ! Ça me permettra de continuer mon travail et de me rendre compte que ce n’est pas un danger si tu pars vivre dans un autre appartement. Peut-être que j’ai besoin de ça pour avancer » dit Rémi.

Sohan fit une moue déconcertée et avoua ne pas trop savoir ce qu’il devait faire. Ils continuèrent à échanger jusqu’à ce Rémi soit assez convainquant pour ne pas faire annuler l’appartement. Il dit que c’était juste pour cette nuit dû à l’annonce mais qu’après cette discussion il se sentait apaisé. Sohan vint le prendre dans ses bras pour l’embrasser et le rassurer avant de s’endormir à nouveau.

***

La semaine défila et quelques petits désagréments s’étaient immiscés dans leur couple. Enfin, surtout du côté de Sohan. C’était nouveau pour lui toutes ces révélations et il se posait beaucoup de questions. C’était comme si depuis une semaine il avait pris conscience d’une autre réalité et qu’il était encore entrain de l’intégrer. Il regardait Rémi différemment et se mettait petit à petit à découvrir des petits tics qui traduisaient l’angoisse de son amoureux. Il voyait bien que son compagnon se voilait la face à se dire que tout allait mieux pour ne pas l’alarmer. Il sentait qu’au fond de lui, Rémi ne voulait pas de cet appartement mais qu’il prenait sur lui pour ne pas le perdre. Sohan se sentait à la fois gratifier de ce sacrifice et terriblement inquiet sur la marche à suivre.

Toutes les nuits qui avaient suivi, Rémi continuait de se débattre dans son sommeil. Sohan se réveillait à chaque fois mais avait arrêté de tenter de le réveiller. Il observait Rémi se battre contre sa part obscure et réfléchissait sans cesse au choix qu’il devait faire. Chaque nuit, il en apprenait toujours plus sur Rémi et sur la manière dont il exprimait cette angoisse qu’il contrôlait à longueur de journée. Il sentait que Rémi avait souffert pendant une grande partie de sa vie et qu’il gardait pour lui toutes les souffrances subit.

Mais ces nuits éveillées avaient un prix pour Sohan. Il perdait considérablement en énergie et peinait à être efficace dans son travail. Il prétextait à Rémi avoir une tonne de travail pour justifier sa grande fatigue. Il était hors de question de lui parler de ses insomnies. Il ne voulait pas que Rémi culpabilise.

Cette cinquième nuit, Sohan se fit réveiller à nouveau par un coup de poing. Cela provoqua un agacement certain et une colère en sommeil. La fatigue de la semaine commençait à lui taper sur les nerfs et il ne savait plus quoi faire. Rémi lui mit un nouveau coup de coude et Sohan se leva brutalement. Il maitrisa son geste vers la fin de peur de réveiller Rémi. Il le regarda immobile sur le lit et partit dans le salon.

Malheureusement, Rémi avait été réveillé et dans un réflexe, il avait fait semblant de dormir. Il entendit Sohan quitter la chambre en murmurant des jurons. Il comprit qu’il avait fait une nouvelle crise. En réalité, il comprit à son attitude qu’il n’avait jamais arrêté d’en faire. Il fit le lien avec l’étrange fatigue de Sohan cette semaine. Les larmes lui montèrent aux yeux et il comprit que Sohan prenait sur lui depuis une semaine pour ne pas venir plus le bousculer. Ses angoisses refirent surface et il se mit à pleurer en silence, pris dans son tourbillon de pensées paranoïaques.

Pendant ce temps-là, Sohan buvait un verre d’eau sur le canapé. Son cerveau était en ébullition et il ne savait plus quoi faire. Il repensa à toute cette semaine de folie et se demanda s’il était assez solide pour supporter ça sur le long terme. Il chassa les mauvaises pensées et repensa à son dilemme. Il était compliqué pour lui d’envisager encore une nouvelle semaine d’insomnies et cela voudrait dire qu’une fois l’appartement obtenu, il aurait besoin d’une semaine au minimum de nuits solitaires pour récupérer. Il savait que cela n’aiderait en rien leur couple et il savait en même temps que c’était passager et qu’il aimait Rémi. Puis, d’une certaine manière, ces nuits obscures lui avait permis d’apprendre à plus le découvrir. Il avait même commencé à développer de nouveaux sentiments amoureux avec la certitude qu’il le protégerait au péril de sa vie. Lorsqu’il fit ce constat, il sut quelle décision prendre.

Sohan regagna la chambre au bout d’une vingtaine de minutes. En entrant silencieusement, il vit que Rémi ne dormait pas. Il fit quand même semblant d’être parti aux toilettes et s’allongea à nouveau dans le lit.

« Depuis combien de nuits tu n’as pas dormi ? » questionna soudainement Rémi en brisant le silence.

« Euh… 5 jours » répondit Sohan déconcerté.

« Pourquoi tu m’as pas dit que je continuais mes crises ? » continua Rémi en se retournant pour faire face à Sohan.

« A quoi ça aurait servit de te le dire ? Je pensais juste que ça allait s’apaiser au bout de deux trois jours » répondit Sohan.

Un silence fit irruption et chacun était dans ses pensées. Rémi avait failli lui faire un reproche mais il savait que ça aurait mené à un conflit. Ça aurait été tellement déplacé après ce qu’endurait son amoureux pour éviter qu’il souffre trop. Il réfléchissait donc à une autre formulation. Il l’avait trouvé lorsque Sohan lui coupa la parole.

« Je vais annuler l’appartement » annonça sèchement Sohan.

« Non, pourquoi ? » s’exclama Rémi.

« Bébé, tu le vis très mal et j’aime pas te voir dans cet état. Cette semaine j’ai appris à plus te connaitre et j’ai pu observer tes plus grandes faiblesses chaque nuit. Quel mec je serais si je partais dans un appartement juste pour le principe de pas aller trop vite alors que l’homme que j’aime en souffre. Oui, tu as tes démons et j’ai les miens. Oui, on doit encore faire du chemin pour s’en détacher. Mais on a 30 ans ! On a encore toute la vie pour faire ça, ensemble. Pourquoi tout gâcher juste pour un appartement ? Je veux rester avec toi pour te protéger comme tu as pu le faire pour moi depuis qu’on se connait. Je t’aime tellement que je suis prêt à vivre le restant de mes jours éveillés la nuit, à te protéger de tes démons. Je me suis rendu compte cette nuit que si je prenais l’appartement, j’allais te faire souffrir tout comme j’allais me condamner à m’endormir loin de toi. Au fond, je suis ridicule car j’allais louer un appartement alors que j’ai même pas réussi à aller dormir sur le canapé dans la semaine. Rémi, c’est avec toi que je veux construire ma vie » conclut Sohan.

Sur ces paroles, Sohan vint embrasser Rémi. Ce dernier se blottit contre lui dans ses bras. Sohan maintenait sa tête dans le cou de son amoureux pour se coller contre lui et lui faire des bisous. Il se rapprochait par moments de son oreille pour lui répéter à quel point il l’aimait et qu’un jour, quand le moment sera venu, ils scelleront leur amour avec des alliances. Sohan ne le saura jamais mais, en prononçant ces mots, il venait de transformer la vie de Rémi pour toujours.

Rémi avait senti un poids jusqu’alors inconnu dans sa poitrine. Il avait toujours pensé que c’était la sensation de sa cage thoracique qui pesait sur ses lombaires. Mais, en écoutant les promesses d’amour de Sohan, il se rendit compte que c’était le poids des angoisses qu’il portait depuis qu’il était enfant. Il sentit alors ce poids se décoller petit à petit de son corps et se dissiper dans l’atmosphère. Ses démons venaient de le quitter. Il avait trouvé l’amour de sa vie et il s’appelait Sohan.

FIN

Message de l'auteur

Après un très long moment d'absence, me revoilà pour une nouvelle fiction. Merci à tous ceux qui m'ont soutenu ces dernières années et à ceux qui m'ont découvert en 2022 alors que je n'ai pas posté d'histoires. C'est toujours un réel plaisir de lire vos retours et ce que vous provoquent mes histoires.

Pour cette nouvelle fiction, j'ai décidé d'écouter la grande partie de vos retours qui me disaient lire en biais les scènes de sexe pour se concentrer sur l'histoire des protagonistes. Je suis très touché de vos commentaires car si j'écris, c'est d'abord par passion de créer des histoires d'amour qui dépassent le sexe. J'ai donc axé l'histoire sur ce lien d'amour qui unit deux personnes ayant chacun ses problématiques. J'ai voulu raconté une histoire où chacun est le roc de l'autre dans le couple, où malgré l'adversité de la vie, la confiance en l'autre dépassaient toutes les peurs.

J'espère que cette histoire vous a plu et je remercie d'avance tous ceux qui prendront le temps de m'envoyer un mail pour me faire un retour. Je suis très heureux d'avoir des lecteurs qui m'écrivent pour me remercier, pour raconter un pan de leur vie parfois secrète, de poser des mots sur ce que provoque mes histoires. J'écris aussi pour ça, pour que mes histoires puissent avoir une certaine résonnance dans vos vies, instaurer un dialogue pour ceux qui peine à communiquer dans leur vie quotidienne.

J'ignore encore si j'écrirai dans le futur car rien n'est contrôlé dans mes inspirations mais je tenais vraiment à remercier toutes les personnes qui lisent mes histoires et qui perçoivent l'intention que je souhaite impulser. Prenez soin de votre corps, de votre âme. Aimez-vous avec respect et dignité.

Ecoutez votre coeur ♥

Ninemark

ninemark@hotmail.fr

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 1er Sept. | 74 pages

Les nouvelles | 31

Travestie soumise Natravcha
Ami d'enfance Mooner
Rentrée des profs Kurt
Pipe au parking Jlille
Beaux brésiliens Loyxxx
Comme une meuf Sunrisefem
Le dilemme Antocoquin
L'apprenti & les 2 éphèbes Yannick
Un prof à la fac Passif17
L'arbitre de football Campagnard
Meilleur pote TBM Alex
Isaac Isaac44
Eté provençal Plume Gay
Le Minet Parisien Gauthier
Devenir un déchet Subdaddy
Fantasme Weell59
Un bon placement Bouleetbite
Première sodomie Romain_c
Mon dépucelage en extérieur ChaudH24
Devenir chienne Jolecocu
Initié par mon cousin Alex
Paradis en Enfer PandaViril
Entrepreneur Mattadispo
WC de l'autoroute Fantasio517
Bite d’âne Meetmemz
Père et fils Meetmemz
Macho à la salle de sport Meetmemz
Le vrai métier de mon père Meetmemz
Emprisonné par un camionneur Meetmemz
Cours de soutien Meetmemz
La revanche du majordome Meetmemz
12 Sept., +177 pages en Avant-première

Les séries : 43 pages

Massage | 2 | +1 Franck
1 | 2
Bonne pute | 5 | +1 Balthazar
1 | 2 | 345
Maxime au kebab | 3 | +1 Solo
1 | 2 | 3
Sur une île déserte | 3 | +1 Meetmemz
1 | 23
Descente aux enfers | 2 | +1 Lopsa33
1 | 2
Un Cul jouissif | 17 | +2 Cul jouissif
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6789101112 | 1314 | 15 1617
Cristian et Paul | 2 | +1 C&P
1 | 2
Job d'été très formateur | 2 | +1 Romain_c
1 | 2
Amitié austro-galloise | 2 | +2 VolTigeur
1 | 2
Les lettres de Paul | 5 | +2 Plume-Gay
1 | 2 | 3 | 45

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Août 2023 : 3 866 045 pages vues !

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : lundi 9 janvier 2023 à 16:41 .

Retourner en haut