NEWS :
13 Juin

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

103 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Sohan et Rémi

1 | L'entrainement de boxe

Sohan était à son entrainement comme à peu près tous les soirs. Il aimait la boxe depuis adolescent car il avait trouvé en ce sport le moyen de canaliser sa colère. S’en était même parfois une fuite de sa vie lorsqu’il avait de la peine à affronter sa réalité. Il en va sans dire que son corps s’était parfaitement adapté à son sport. Il était grand et sculpté, fin mais musclé d’une manière presque hypnotisante. S’ajoutait à cela son teint coloré trahissant ses origines maghrébines, ses longs cheveux bouclés dont il aimait tant prendre soin et de son doux visage remplit de joie.

Il parlait avec ses camarades de boxe lorsqu’un mec entra dans la salle d’entrainement. Il s’avança vers eux. Ils avaient à peu près le même âge, 28-30 ans, grand, une fine barbe entretenue, les yeux bruns et un visage quelque peu fermé, bien qu’il voulût paraitre le contraire. Il se présenta au prénom de Rémi et expliqua sa présence. Il cherchait un club de boxe bienveillant pour s’entrainer et progresser. Il n’avait jamais pratiqué ce sport et n’était pas des plus sportifs non plus. Cela se remarquait car il était loin du corps sculpté de Sohan ou de ses amis.

Paul, l’un des gérant du club lui lâcha un grand sourire et lui proposa de faire un tour les deux pour présenter un peu la salle. Rémi était plus à l’aise et le suivait tout en lui posant des questions. Paul le rassura dans ses démarches car c’était à peu près tout ce qu’il voulait. Il avait besoin d’un endroit sans jugement, où chacun s’entraidait et s’encourageait en allant à son propre rythme. De plus, le club de Paul n’était pas une usine et chacun se connaissait. Après un tour, il revient vers le groupe d’une dizaine de gars. Paul expliqua à Rémi que les personnes présentes représentaient le cœur du club et que c’étaient une bande de potes qui s’entrainait très souvent. Il ajouta que dans cette bande se comptait aussi Sohan, qui venait de rentrer chez lui pour une urgence.

Karim, un autre de la bande prit la parole pour s’adresser à Rémi :

« Bon en tout cas n’hésites pas à venir nous solliciter, on est aussi là pour s’amuser donc pas de pression ! ».

Paul qui avait remarqué les traits d’humour de Rémi durant leur conversation ajouta même qu’il pourrait peut-être même rejoindre à terme leur bande de pote. Il expliqua qu’ils s’entrainaient généralement après la fermeture officielle du club pour n’être qu’entre eux. A la surprise générale, Rémi prit la parole et aborda un sujet inattendu :

« Je vais jouer franc-jeu avec vous mais je suis gay. Je préfère vous le signifier direct parce que si ça gène des gens, j’irai voir ailleurs. Je viens là pour progresser et au mieux me faire des potes, pas pour entendre des réflexions déplacées toutes les 20 minutes. Et vu que de toute manière vous auriez rapidement compris ma sexualité si on était amené à trainer ensemble, autant planter le décor direct ».

Rémi n’avait aucun problème avec sa sexualité et en parlait normalement. Il avait déjà fait face à certains comportements hostiles dans d’autres clubs et n’avait pas envie de vivre à nouveau ça. Le ton employé pour annoncer ce détail était décomplexé et ne venait pas porter un jugement. Il expliquait juste que si ça dérangeait, il préférait aller voir ailleurs.

La bande de gars se trouva décontenancée dans un premier temps car c’était rare que quelqu’un assumait autant ce type de discours. Après quelques secondes de flottements, Paul précisa qu’il s’en foutait et proposa que chacun donne son avis afin de pas mettre Rémi en mauvaise position. Un à un, les gars disaient que ça ne leur posait pas de problèmes et que ça le regardait. Il y en a tout de même un, dans une démarche narcissique qui lâcha son fameux « du moment que tu passes pas trop de temps à me mater ». Rémi, toujours avec assurance, rigola en précisant qu’il y avait d’autres gars à mater avant qu’il ne s’attarde sur lui.

***

Un mois s’était écoulé et Rémi avait décidé de prendre une licence dans le club de Paul. Il ne regrettait pas son choix car il se montrait assidu dans ses entrainements et se sentaient soutenus par ses camarades. Ils étaient tous sympas même s’il n’avait pas forcément d’affinités particulières avec deux trois.

Sohan quant à lui, était revenu il y a quelques jours. Il n’avait pas remis un pied à la salle depuis trois semaines. Il avait dû retourner en Algérie pour voir ses cousins après un grave accident. Il y était resté là-bas plusieurs semaines et s’était un peu coupé du groupe le temps de régler les affaires familiales. A son retour, il fit connaissance de Rémi. Il l’avait déjà vu à son arrivée mais ne lui avait pas parlé. Il ne savait même pas s’il avait décidé de s’inscrire ou pas. Et pourtant, il avait sans cesse pensé à lui ces dernières semaines.

Personne n’était au courant, mais Sohan aimait les gars bien plus que les filles. C’était un de ses plus grands secrets et il avait toujours réussi à le cacher. Son charisme et son aura lui permettait d’avoir très facilement des filles dans son lit pour maintenir l’illusion. Il aimait bien les filles mais ça n’avait rien à voir avec l’émotion qu’il ressentait lorsqu’il tombait raide dingue d’un gars. Pourtant, il avait toujours refoulé ses sentiments et bien qu’il vécût ses émotions dans son for intérieur, il n’avait jamais rien concrétisé avec un gars. Il avait eu des plans culs où il se mettait en dominant pour se couper de ses émotions, mais il n’avait jamais laissé le Sohan sensible sortir. Il avait pris l’habitude d’être inatteignable au point où il en venait presque à oublier qu’il aimait les hommes pour autre chose que du sexe. Mais c’était sans compter sur l’arrivée de Rémi dans sa vie. Ces quelques minutes lui avait suffit à faire exploser son déni et, suite à son départ en Algérie, il peinait à ne pas penser à Rémi.

Durant la semaine de reprise, Sohan avait été mis à jour sur les nouvelles et avait pu parler un peu avec Rémi. A vrai dire, il se tenait un peu en retrait. Il avait fini par se faire une raison au bout de trois semaines mais le sourire de Rémi à son arrivée lui avait ramené en pleine gueule les sensations qui se passait dans son corps à sa simple vue. Il faisait alors son possible pour rester à l’écart tout en restant courtois et souriant.

Du côté de Rémi c’était un peu le bazar aussi. Il avait bien remarqué que Sohan était le type de gars qu’il kiffait physiquement mais il ne pensait pas qu’il allait autant accrocher. Les premières semaines sans lui étaient donc géniales car il se concentrait sur sa progression et rigolait bien avec les autres. Mais depuis le retour de Sohan, c’était différent. Chaque soir, le visage du maghrébin s’imprégnait dans son esprit et il se disait qu’il fallait qu’il se rapproche de lui. Mais à chaque nouvel entrainement, il remarquait que Sohan maintenait une certaine distance. Il lui souriait pourtant. Et chaque sourire était rendu. Rémi se questionnait sur ce lien étrange où une tension s’installait petit à petit.

Le plus compliqué de ce premier entrainement ensemble s’avéra être sa fin. Lorsqu’ils allèrent se doucher. Toute la bande était à poil, queue et fesses à l’air. Rémi n’avait pas de problèmes avec ça et matait par moment ses camarades du moment que ce n’était pas insistant. Le retour de Sohan fut plus compliqué. Rémi devait lutter pour ne pas s’attarder sur le corps magnifique de Sohan. Inutile de mentionner qu’il se privait principalement de mater sa belle queue en repos sur ses bourses, ou encore ses fesses rebondies et musclées. Une vue trop prolongée lui donnerait inévitablement la gaule et il se ferait griller.

Sohan était dans un état similaire et prenait sur lui pour ne pas porter d’attention à Rémi. Il essayait de se comporter comme d’habitude. Il avait toujours utilisé la diversion pour passer ses moments à la douche. Il parlait, il jouait, il rigolait, mais il fallait à tout prix oublier qu’il était en présence d’une dizaine de mecs à poil. Il avait fini par s’habituer à ses potes mais l’arrivée de Rémi bousculait tout.

Alors pour parer à cela, il se dit qu’il était préférable d’attaquer que de se protéger. Dans une ambiance enfantine, il vient claquer les fesses de Paul en lui signifiant qu’elles lui avaient manquées. Cette réflexion fit monter la jalousie chez Rémi qui d’un coup se questionna sur une relation entre Paul et Sohan qu’il n’aurait pas anticipé. Il se rassura rapidement à la réaction de Paul qui rigola mais sans désir. C’était du jeu. Et pourtant Sohan continuait sa pièce de théâtre jusqu’à demander si un pot de bienvenue avait été fait pour l’arrivée de Rémi. Il sous-entendait quelque chose de plus ou moins sexuel sous la douche et à la grande surprise de Rémi, Karim prit la parole pour stopper Sohan.

« So’, t’es en chaleur ce soir toi ! Juste pour ton info parce que t’étais pas là mais Rémi est dans notre club pour pas à subir les réflexions débiles d’hétéro, donc évite stp ».

Rémi su à ce moment précis qu’il avait pris la bonne décision de venir ici. Ses camarades n’avaient pas peur de s’opposer à leur pote pour refixer une règle. Sohan reçu la remarque comme une douche froide. Cependant, en se séchant, il réalisa petit à petit que Rémi était gay. Son cœur fit un bond et il prit peur. Il craignait de perdre contrôle. Ce fut pour cette raison que Sohan ne se doucha plus avec le groupe les jours qui suivirent. Il avait toujours une excuse mais Rémi savait que c’était à cause de lui. Il rentrait donc le soir dans le silence en se questionnant sur qui était Sohan et comment établir un lien avec.

La fin de semaine arriva. Sohan évitait toujours au maximum Rémi malgré son envie irrépressible de lui parler. C’était samedi soir et il y avait un match de foot important. Tous les gars étaient chauds pour le regarder et Paul décida de fermer la salle plus tôt. Rémi n’aimait pas le foot plus que ça et demanda à Paul s’il y avait moyen de rester. Sans sourciller, il lui donna les clés et lui demanda de les mettre dans la cachette vers le parking.

Très rapidement, Rémi se retrouva seul et se concentra sur les sacs de frappe. Sohan qui était encore au vestiaire avec les autres se rendit compte qu’il avait oublié ses clés vers le ring. Il partit dans la salle et tomba sur Rémi en plein mouvement. Il l’observa. Rémi frappait à pleine puissance et tout son corps bougeait. Sohan regardait ses muscles en plein développement, rien à voir avec son arrivée il y a un mois. Son corps était en pleine transformation. Il était beau.

Rémi se détourna en sentant la présence de Sohan mais resta concentrer. Ce dernier lui dit juste qu’il avait oublié ses clés et partit les chercher. Il retourna dans les vestiaires mais, en traversant le couloir, il sentit son envie de rester. Il avait l’opportunité de rester seul avec Rémi, sans personne pour l’observer. Il prétexta alors aux autres le fait de rester avec Rémi pour l’aider dans ses mouvements. Il les regarda partir, se plaça devant le miroir et respira profondément. Il fallait qu’il reste en contrôle et juste profiter du moment sans intention.

Rémi fut surpris lorsqu’il vit réapparaitre Sohan après 15 minutes. Il le questionna :

« T’as encore oublié quelque chose ? »

Sohan sourit et répondit :

« Non. J’ai aussi commencé comme toi et c’était bien de pas se sentir seul au début. Et vu que le match ne m’intéresse pas, je me suis dit que je pouvais rester avec toi. Enfin, si ça te dérange pas ».

Rémi l’invita à s’approcher pour qu’il se joigne à l’entrainement. Son cœur battait à tout rompre et se rendit compte que Sohan établissait pour la première fois un lien avec lui. De son côté, Sohan ressenti directement l’enthousiasme de Rémi et se fit prendre dans ses émotions. Il allait être obligé de se couper totalement et de reprendre une posture plus froide s’il voulait terminer vivant cette soirée.

C’est ainsi que Rémi et Sohan continuèrent leur entrainement. Sohan avait mis une distance nécessaire avec Rémi afin de rester concentrer sur leur performance. Rémi avait senti cette distance mais s’était dit que ce n’était pas plus mal car il ne devait pas non plus se laisser avoir. Certes il ressentait une grosse accroche pour Sohan mais cela ne signifiait pas que c’était réciproque. Il doutait encore du fait que Sohan puisse être gay. Tout au pire il se tapait des gars pour décompenser mais rien d’émotionnel. Peut-être qu’au fond il voulait juste le baiser et ça expliquerait son comportement. Mais Rémi était clair avec lui-même, il n’était pas un objet pour combler le vide de l’autre et il avait arrêté depuis bien des années de coucher avec des gars pour leur simple plaisir sexuel. Il prit alors aussi ses distances pour montrer à Sohan qu’il n’était pas réceptif.

Une heure passa et rien n’aurait pu indiquer que les deux hommes présents dans la salle niaient leurs désirs. Ils s’entrainaient comme deux camarades. Ils ne parlaient pas de leur vie personnelle et se concentraient uniquement sur les mouvements. Sohan était bon pédagogue et se permettait de repositionner la posture de Rémi. Ils avaient tellement mis de côté leurs émotions que le contact physique n’avait aucun effet.

Ils finirent leur entrainement et partirent aux vestiaires se doucher. Rémi y alla directement tandis que Sohan par réflexe était en train de faire son sac. Rémi lui demanda pourquoi il n’était pas venu se doucher le reste de la semaine. Sohan trouva une excuse mais Rémi était bien plus malin dans sa répartie et lâcha :

« Ah je croyais que c’était parce que ma présence te dérangeait ».

Sohan piquer par sa réflexion abandonna l’idée de partir au plus vite et se déshabilla pour rejoindre les douches. Il se positionna à deux douches de Rémi. Rémi se savonnait déjà et se montrait de dos. Sohan l’observa alors de derrière, s’imagina poser ses mains dans son creux, embrasser ses épaules, sentir sa queue contre ses fesses rebondies ou encore lui susurrer à l’oreille le désir qu’il a pour lui. En quelques secondes, toutes ses barrières érigées pendant l’entrainement s’effondraient. Et il était là, seul sous la douche, vulnérable.

Rémi se savonnait de dos car il avait peur de faire face à Sohan. Le silence s’était emparé des douches et il réfléchissait à la décision qu’il avait à prendre. C’était peut-être son unique chance et en même temps il ne voulait pas être un one shot. Pourtant, il ne pouvait s’empêcher de visualiser Sohan dans sa tête. Il imaginait son sourire, ses bouclettes si bien entretenues, ses mains épaisses et fortes, ses abdominaux. Très rapidement, il visualisa la sensation de la queue de Sohan dans sa main. Il ne l’avait jamais vu bandée et s’autorisait à l’imaginer imposante et puissante.

Sohan sentait les gouttes de sueurs se mêler à l’eau, il devait agir. Il prit le savon et sans l’avis de Rémi, il vint poser sa main sur son dos. Il ajouta néanmoins juste avant « Attends, je vais te savonner le dos ». Au moment où sa main rentra en contact avec le dos de Rémi, une décharge lui parcouru le corps et vint faire un peu plus gonfler sa queue qui sortait petit à petit de son repos. La décharge eut la même réponse physique chez Rémi qui lâcha une imperceptible expiration.

Sohan savait qu’il devait continuer son action mais il ne savait plus comment procéder. Il n’avait jamais vraiment appris à utiliser ses émotions et le sexe était quelque chose de primaire et mécanique pour lui. Il sentait que ce n’était pas ce qu’il voulait mais il n’avait pas les outils pour faire autrement. Pendant qu’il savonnait le dos de Rémi, il su que c’était un moment critique. Ne rien faire et laisser une opportunité s’échapper ou tenter à sa manière avec le risque que ça casse la relation avec Rémi. Si ça se trouve, Rémi n’attend que du cul et veut juste sa queue comme tous les autres gars qu’il avait baisé salement.

Les minutes qui suivirent furent témoins de l’explosion de la tension ressentie depuis une semaine. Sohan bandait maintenant à fond et il passa ses bras autour de Rémi pour se rapprocher. Il caressa le torse de son camarade comme il se l’imaginait et déposa un baiser dans le creux de son cou. Il vint se plaquer contre Rémi et lui fit sentir sa queue massive entre ses fesses. Il se frotta sensuellement et laissait sortir des sons rauques de sa bouche à l’oreille de Rémi. Ce dernier était dans tous ses états et se sentait cambrer pour bien sentir la queue de Sohan, elle paraissait si épaisse. Il frissonnait de la voix grave et des mains fortes qui lui palpaient les pectoraux. Il sentait ses barrières se dissoudre, de la même manière qu’il se disait s’être peut-être trompé sur le cas de Sohan.

Malheureusement, les mauvaises habitudes firent rapidement leur retour et après quelques minutes de caresses et de sa queue bien dure contre les fesses de Rémi, Sohan n’arriva plus à gérer ses émotions et les bloqua en reprenant son rôle de dominant. Il retira ses mains savonneuses pour venir caresser les fesses de Rémi. Sans trop attendre, il vint enfoncer un doigt et provoquer une réaction de Rémi qui fit un geste de retrait. Rémi fut surpris de la tournure et replaça ses barrières en réalisant que Sohan veut juste lui baiser le cul. Il se mit face à lui et plaça ses limites. Sohan encore bloqué dans son rôle s’approcha à nouveau pour le bloquer contre le mur. Il prit sa queue épaisse dans la main et le regarda défiant en disant :

« Arrête de faire ta prude, on sait tous que tu veux ma queue dans tes trous ».

Sohan s’approcha à nouveau pour continuer mais Rémi réagit plus vite et le bouscula au sol. Avec le savon, il se retrouva parterre et mit quelques secondes à le réaliser. Pendant ce temps, la colère s’était emparée de Rémi. Il lui hurla dessus :

« Lâche moi connard ! Tu me touches pas comme ça ! »

Rémi sorti des douches et se sécha malgré le savon persistant sur une partie de son corps. Il était très énervé par la tournure des événements et voulait partir au plus vite. Il se sentait blessé d’avoir été aussi naïf sur le comportement de Sohan. Pourquoi avait-il cru un instant que ce gars serait vraiment intéressé par lui ?

De son côté, Sohan restait assis et réalisait sa connerie. Il se maudissait d’avoir réagit ainsi et d’avoir été repoussé par le mec qu’il désirait. Lorsqu’il entendit la porte des vestiaires claquer, il explosa. Il hurla sous la douche, s’insulta d’être aussi con. Il finit par s’effondrer en larmes. C’était trop dur. Il aurait tellement préféré ne pas être attiré par les gars, ça aurait été si simple. Mais non, il était gay et ne savait pas comment gérer ses émotions.

En arrivant sur le parking, Rémi se rendit compte qu’il avait les clés du club. Il devait donc attendre la sortie de Sohan. Il était encore énervé et ne voulait pas le croiser et préféra se mettre dans un coin sombre en attendant qu’il sorte. L’air frais l’apaisa et il se refit le film dans la tête. Il était persuadé que Sohan avait eu un changement d’attitude et qu’il y avait un conflit intérieur. Même si c’était le cas, Rémi savait qu’il n’avait pas à être un objet de ce conflit et qu’il devait se protéger.

Une demie-heure passa et Rémi attendait toujours dehors. Il ne savait pas que Sohan pleurait toutes les larmes de son corps suite à son erreur. Cependant, il était calmé et se questionnait sur ce qu’il se passait. Il était persuadé de ne pas l’avoir vu sortir et qu’il n’y avait pas d’autres sorties. Il prit une inspiration et se risqua à entrer à nouveau. Il ressentait un mélange de stress et d’appréhension. Il était incapable d’anticiper ce qui allait se passer.

Rémi vit la lumière des vestiaires et entra. Il retrouva Sohan entrain de mettre sa veste, prêt à partir. Sohan se figea à son arrivée. Il avait oublié tout espace-temps après cet événement et ne s’attendait pas à voir Rémi face à lui de ci-tôt. De son côté, Rémi fut surpris de voir Sohan dans cet état. Son visage montrait clairement l’impact qu’avait eu son départ. Il n’y avait aucun doute sur le fait qu’il avait pleuré car ses yeux étaient encore embués. Il sentit au fond de son cœur que Sohan savait qu’il avait mal agit et qu’il payait déjà le prix. Sa conscience lui soufflait de ne pas l’enfoncer, de ne pas être agressif. Et de toute manière, Rémi ne savait pas comment il aurait pu être en colère face à ce visage qui exprimait tant de tristesse. Même triste, Sohan restait magnifique aux yeux de Rémi. Ses longues boucles mouillées lui tombant sur le visage, ses yeux marrons-vert, sa mâchoire carrée mais fine à la fois, sa stature ou encore son aura étaient suffisant pour comprendre à quel point Rémi aimait l’homme en face de lui.

Quelques secondes passèrent dans le silence.

« Qu’est-ce que tu fais là ? », questionna Sohan.

« C’est moi qui ai les clés pour fermer et vu que tu mettais du temps, je voulais voir si t’étais toujours là », répliqua Rémi.

Sohan ne savait pas comment réagir face à Rémi. Il ne comprenait pas comment l’homme face à lui parlait avec douceur, à la limite de l’inquiétude. Il s’attendait à une déferlante d’insultes, à se faire afficher devant les autres. Mais non, Rémi se tenait face à lui. Il ne pouvait pas se permettre de perdre cet homme. Il s’avança pour se rapprocher de Rémi. Il sentait ses yeux s’embuer à nouveau mais tentait de garder le contrôle.

« Rémi, je suis sincèrement désolé. J’aurais pas du te parler comme ça ».

« Alors pourquoi tu l’as fait ? », répondit Rémi.

« Je sais pas. Je n’arrive pas à gérer, c’est nouveau », se justifia Sohan.

« Eh bien vas falloir que tu t’y habitues. La prochaine fois que tu te comportes avec moi, je t’explose c’est compris ? », dit Rémi qui avait été un peu piqué par la réponse de Sohan.

Sohan senti le petit froid et compris qu’il était temps pour lui de rentrer chez lui. Il s’excusa à nouveau et pris la porte. Rémi le suivait et ne comprenait pas cette réaction. Il craignait que ça entache son avenir dans le club et sentait qu’il devait verbaliser quelque chose.

« Sohan, tu sais je suis énervé de ton geste mais pas contre toi. Je comprends pas trop ce qu’il s’est passé mais je t’apprécie beaucoup et j’étais persuadé qu’il y avait autre chose de ton côté que de vouloir me baiser. Je me suis peut-être trompé ».

Sohan se retourna pour regarder Rémi et lui répondit « Moi aussi je t’apprécie ». Mais dans sa tête, il lui répondit « Non tu ne t’es pas trompé, je suis tombé amoureux de toi au premier jour mais on ne m’a jamais appris à aimer ». Il sortit dehors et prit le chemin pour son appartement, les larmes aux yeux, en sachant qu’il allait être hanter par cette soirée pour les nuits à venir.

Ninemark

ninemark@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 2 Juin | 117 pages

Les nouvelles | 8 Pages

Balèze Gill
Mon cousin, mon mec Ascavtrln
Petit bourgeois Coolsexe
Pissotières de l'autoroute Fabrice
Poupée Gonflable Fabrice
Viens recevoir ta punition Fabrice
Canon mais timide Meetmemz
Guet-apens Meetmemz

Les séries : 102 pages

La horde sauvage | 8 | +2 Fabrice
Saison 1 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
Les contes fantastiques | 2 | +2 Archangeru77
1 | 2
Bilal | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Le quaterback | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre frères rebeus | 8 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 78
Les jumeaux et leur père | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34 | 5
6 | 7 | 8910
11 | 12 | 1314 | 15
16
L’ensemenceur | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 103 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mai 2024 : 3 858 045 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : lundi 9 janvier 2023 à 16:36 .

Retourner en haut