PAUSE

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Épisode précédent

Ma deuxième année de Fac - 2

Piège…

Je suis paralysé sur place. C'est sûr : il va me quitter. J'ai le cœur qui se brise, j'ai les larmes qui me montent aux yeux…

Soudain, le visage de Quentin s'éclaire et avec les yeux pétillants de malice il dit presque en sautillant de joie :

« - Ca y est : j'ai fait mon coming out. Mes parents savent tout pour moi… Et pour nous. »

Je reste surpris et sans réaction.

Il s'aperçoit alors que mes yeux sont humides. Il se jette dans mes bras…

« - Oh pardon pardon ! Je t'ai fait peur ? Je suis désolé je voulais juste te faire une blague.
- C'est pas grave… J'ai cru que… que… »

Mais les mots ne sortent pas.

« - Que quoi ?
- Que tu voulais me quitter. 
- Oh mais non espèce d'andouille ! Jamais ! »

Nous nous serrons alors fort dans les bras l'un de l'autre. Je reprends alors :
« - Vraiment… Tu leur as dit ? Comment ils l'ont pris ? Ah c'est pour ça ce matin que tu étais bizarre !
- Oui… Pardon, je ne voulais pas que tu t'inquiètes, c'est pour ça que j'ai rien dit. Mais je flippais trop. Ca s'est super bien passé ! En fait ils étaient déjà au courant.
- Ah bon ? Mais comment ?
- Par Franck.
- C'est qui celui-là ?
- Mon frère. »

Le frère… A chaque fois qu'il venait à être évoqué, une indicible angoisse m'étreignait… Angoisse mêlée de… Je ne sais pas… Désir ? Je ne sais pas comment définir... En tout cas ce frère était à l'origine de l'expérience sexuelle la plus intense et violente. Et elle m'avait révélée bien des choses sur mes désirs profonds que la présence de Quentin éloignait comme la lumière éloigne les ténèbres.

« - Ton… Frère ? Et il sait… pour nous ?
- Oui, je lui ai dit.
- …
- T'inquiète, il sait que tu es un gentil garçon en fait.
- Tant que je n'ai pas à le revoir… »

Là, Quentin me regarde avec un air gêné et ajoute :

« - Heu… En fait… Nous déjeunons demain midi avec mes parents et lui. »

Petit, j'avais touché une guirlande de Noël électrique défectueuse. J'avais ressenti une violente décharge électrique et j'étais resté groggy pendant plusieurs minutes.

Ben voilà.

Pareil.

J'ouvris des yeux ronds et probablement épouvantés. Le seul sentiment qui surnageait dans mon cerveau était : la panique assortie de tout un tas d'options de fuite.

« - Ca te pose un problème ? » Demande-t-il naïvement.

Je ne peux pas ! Rencontrer sa famille ? Mais non !!! Et son frère en plus ??? Mais il est dingue !!! Il va me tuer son frère, il me l'a dit !

« Si j'entends encore parler de toi, on te retrouvera dans une voiture cramée. » 

Cette phrase me réveille encore certaines nuits.

« - Ben on peut pas attendre encore un peu ?
- Mais non, c'est le bon moment au contraire ! C'est la rentrée, tes parents seront là lundi. Mes parents sont ok pour qu'on dorme ensemble à la maison.
- Hein !!! Mais non !!! Jamais !!! Mais comment ???
- Calme moi toi mon ange… Calme moi toi, c'est tout bon. Je te dis qu'ils sont open et n'ont aucun souci. Ils m'ont dit qu'ils savaient pour moi depuis un long moment et qu'ils attendaient le moment où je leur parlerais. Ils sont heureux de savoir que j'ai quelqu'un. Je me suis même fait gentiment engueulé parce que ça fait deux mois qu'on est ensemble et que je n'ai rien dit. Ma mère a hâte de te rencontrer. »

« Ma mère a hâte de te rencontrer. »

« Ma mère a hâte de te rencontrer. »

« Ma mère a hâte de te rencontrer. »

« Ma mère a hâte de te rencontrer. »

Non !!! J'ai un vertige et je suis obligé de m'appuyer contre le mur. Sa mère… Son père… Son frère… J'ai du mal à respirer…

« - Et ton frère ??? 
- T'inquiète, il sait qu'on est ensemble depuis le début. Il savait même des choses sur toi avant que je ne lui demande de m'aider.
- Hein ?
- Oui… C'est compliqué… Mais je t'aime depuis longtemps et je t'aimerai toujours. Fait ça pour moi s'il te plait. J'ai pas envie qu'on soit séparés avec la rentré. Je veux être sûr que c'est moi qui serai avec toi au lit.
- Mais je n'ai que toi mon cœur… Je ne veux personne d'autre…
- Pareil pour moi… Alors tu viendras ? »

J'hésite un long moment avant d'accepter.

Il m'embrasse alors goulument et m'entraîne sur le lit.

« - J'ai envie de toi mon chéri ! » Et il se met à m'embrasser sur le torse et le ventre… Brusquement, il me retourne et répand ses baisers sur mon dos et mes reins.

Evidemment, j'ai une érection quasi instantanée. Je le sens contre moi, il m'étreint et entreprend même un semblant de sodo en remuant le bassin contre mes fesses.

Il n'a jamais fait ça avant !

Il me retourne à nouveau comme une crêpe et regarde avec un grand sourire mon jogging déformé par mon sexe raidi.

Il l'empoigne assez brusquement et se penche vers moi et avec un sourire tout en dents que je ne lui ai jamais vu, il me dit :
« - Tu me dois bien ça avec ce que j'ai supporté pour t'avoir à moi. »

Et il m'embrasse à nouveau. C'est un autre homme qui m'embrasse.

Oui c'est ça, il est soudain plus « viril », plus sûr de lui.

C'est intimidant.

Il ouvre alors son jean et en extrait son sexe bandé. Il mouille déjà abondamment. Il devait penser à cela depuis un sacré bout de temps. Il soulève les sourcils à deux reprises genre « hé hé surprise »…

Il prend ma tête d'une main et l'approche de son gland humide que j'avale sans hésiter. Il gémit de plaisir. La vue de ce jean entrouvert et de se sexe si dur m'excite à fond.

Il tourne le buste et entreprend de dégager mon sexe de mon jogging pour le branler… Fort… Plus fort que d'habitude.

Il enfonce son sexe profondément dans ma gorge… Il est plus dur, plus chaud que d'habitude…

J'agrippe sa main… « - Tu me fais mal… » Oubliant que je suis circoncis, il me branlait fortement et comme toujours dans ces cas-là, la douleur est intenable.

« - Oh pardon ! Je suis… tellement… bien ! Tu peux pas savoir ce que ça fait d'être enfin libre ! »

Ca… De mon côté, pas de risque que je fasse un coming out avant d'être barré de chez moi.

« - Hé beau mec ! Reste avec moi ! T'étais où là ? » Me demande-t-il.

J'affiche aussitôt un sourire et répond : « - Avec toi demain mon tidou… »

Et je reprends aussitôt son sexe. Je caresse son gland et sa verge intensément, fait courir la pointe de ma langue juste sous le rebord du gland. Lorsque je commence à masser fortement son frein avec toute la surface de ma langue, aidé par sa mouille qui lubrifie le mouvement, cela  le fait jouir en quelques instants : mes yeux dans les siens…

Il se lève, retire son jean. Il enduit mon sexe de gel et se tient quelques secondes devant moi, le temps que j'admire son corps et son sexe rougit. Il vient s'empaler sur moi, sans même enlever mon jogging. Je suis toujours sur le dos… Et Quentin s'offre à moi complètement. Il monte et descend sur mon sexe en rythme, serre son anus le plus possible pour me procurer d'avantage encore de sensations.

Je brûle littéralement. J'oublie le lendemain et suis complètement avec Quentin, en lui. Il dirige tout… Je suis… passif littéralement ! Je ne fais rien… Lorsque ma respiration s'accélère, il sait ce qui va arriver et ralenti sur un rythme parfaitement régulier qui me fait jouir.

Je jouis en lui avec un râle d'extase.

Il m'embrasse et me dit à l'oreille : « - Merci mon cœur, j'avais peur que tu refuses. »

J'avais le choix ?

Sérieux ?

Je ne m'en étais pas rendu compte…

Mais… à présent… je ne peux plus reculer.

[Merci pour vos messages positifs et négatifs ! Continuez ! Si vous avez envie de lire d'autres choses, n'hésitez pas à me le dire. Les commentaires et suggestions sont les bienvenus ! ]

Yopi

yop_ex@outlook.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Sen et Kaze - Rapt - Un hasard - Tennis ? Plus Jamais ! - Tournoi en chambre - Pipe en jean… - Ma deuxième année de Fac - Au boulot - Le pinceau du peintre - Soirée étape - Ma première histoire - Et in inferno ego - Le dépôt - Mon petit beur - Première année de Fac

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

Septembre 2019

Repos

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

Nouvelles (20)

Dépucelé par mon cousin Mecbi
Le pote de mon frère Jvicks
Plan au sauna Bonboul33
Du fantasme à la réalité Loic1972
Les oreilles d’Armand Romain
Gourmand Médi
Un domi humilé par son bâtard Franck de Nice
le prof et Karim -01 Gilou 44
Aurélie Yanno
7 mois d’abstinence James
Déjeuner torride Chopassif
Jack Yanno
Jeremy et Yohan Soroco63
Plans totalement anonymes Eric84
Premier plan hard Tardif
Après-midi au Suncity Hidalgowien
Dans l’intimité du Valo sauna Oakspirit
La Fratrie JulesP
Alexis Romain
Chroniques d’été -01 Caramel

La suite (7)

Première hard -02 Tours37
Mes dépucelages -03 XXL
Mes dépucelages -04 XXL
Mes dépucelages -05 XXL
Les potes de mon grand-frère 4-4 Marc 67
Un amour inaccessible -06 MiangeMidemon
Un Maitre marocain -02 Lope75
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider
(Simple et anonyme)
Ne donne pas accès aux pages "avant-première"