NEWS :
18 19 Avril

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

57 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Le copain de ma nièce

Chapitre-1

La première fois que j’ai vu Juan, il venait d’avoir vingt ans. J’en avais quarante-cinq. C’était lors d’une fête de famille dans la somptueuse et immense propriété de mon frère par un dimanche d’été beau et chaud. C’était la nouvelle conquête de ma nièce. Je dois dire que son choix m’avait parfaitement convenu : grand, baraqué, noiraud, souriant, yeux bruns. De plus, il avait le sens de l’humour ce qui nous avait permis de très vite bien nous entendre.
L’après-midi, et à peine intronisé dans le cercle familial, il n’avait pas hésité à enlever le haut pour se détendre sur une chaise longue. J’avais immédiatement salivé sur son corps de rêve : des pectoraux magnifiquement dessinés, des abdominaux en béton, des tétons proéminents, des fesses rondes, des cuisses et des mollets imposants et raisonnablement poilus, contrairement à son torse imberbe. Il était conscient que son physique ne laissait pas indifférent, il en jouait même quand il s’était mis à jongler avec un ballon détournant l’attention sur lui. C’est ainsi que j’avais appris qu’il était footballeur professionnel et que sa physionomie de sportif ne tenait pas du hasard.
A un moment donné, il s’était approché de moi et m’avait proposé d’aller nous balader dans le jardin afin de « mieux faire connaissance. ». J’avais accepté sans qu’il ait besoin d’insister… Je m’étais retrouvé quelques minutes plus tard seul avec lui sous l’énorme et majestueux marronnier qui trônait depuis des décennies à bonne distance de la terrasse, et donc à l’abri des regards des convives. Je m’étais intéressé à son métier, moi qui ai horreur du foot, et aux heures d’entraînement que cela demandait. Il m’avait alors expliqué dans le détail son programme de la semaine et toutes les séances auxquelles il s’adonnait pour être en forme lors des matchs. Il avait souligné l’importance de l’esprit de groupe au sein de l’équipe et, de manière un peu étonnante, mentionné la testostérone qui se dégageait dans les vestiaires et dans les douches où il avait distingué parfois des pénis qui peinaient à rester totalement au repos...
Et de m’avouer dans la foulée qu’il lui était arrivé récemment d’avoir un début d’érection en voyant le joli petit cul bombé d’un de ses co-équipiers. Il s’était dépêché de la cacher en mettant sa serviette autour de la taille. Ça l’avait passablement perturbé. Il n’en avait parlé à personne mais, me dit-il avec un sourire malicieux, « il savait que je comprendrais. » Ma nièce ne lui avait rien caché de mes préférences sexuelles, vive la discrétion familiale !
Ignorant ses derniers propos, je lui avais répondu, en riant, que le résultat de tous ces exercices se voyait et que j’étais particulièrement impressionné par sa plaque de chocolat. Et là, sans que je m’y attende, il m’avait dit que, si je le souhaitais, je pouvais toucher afin de m’en rendre encore mieux compte ! Je lui avais rétorqué, en bafouillant, que je ne voulais surtout pas qu’il pense que j’étais en train de le draguer. En guise de réponse, il avait pris ma main et l’avait déposée sur ses abdominaux qu’il tendait au maximum. C’était dur comme du fer, à l’image de ce qui se passait dans mon slip !
Afin de savoir si c’était pareil pour lui, après tout il m’avait bien chauffé, je m’étais aventuré plus bas et j’avais rencontré une belle bosse ! Je l’avais alors plaqué contre l’arbre. Puis, je m’étais occupé de ses tétons. Il s’était mis à respirer et à geindre de plus en plus fort. Craignant qu’on nous entende, je lui avais imposé ma paume sur la bouche en continuant de lui mordiller les seins. Excité comme une puce par ce traitement, et faisant fi du danger que nous soyons découverts, il avait glissé son short beige et son boxer blanc sur ses chevilles et ainsi libéré son sexe emprisonné dans le tissu. Je l’avais saisi. Il était dans la moyenne supérieure avec un prépuce généreux d’où s’échappaient quelques gouttes. Je l’avais décalotté tout en caressant son gland mouillé avec mon index que je lui avais ensuite fourré dans la gueule. Il l’avait léché avec avidité.
Qu’en serait-il quand il me sucerait ? Une chose après l’autre : il fallait d’abord qu’il n’oublie pas sa première jouissance avec moi afin qu’il soit suffisamment accro pour en redemander !
Par conséquent, je devais me montrer à la hauteur. J’avais donc commencé à le branler gentiment, puis j’avais accéléré le rythme. J’étais très attentif à ce qu’il n’éjacule pas rapidement. Je voulais, d’une part, qu’il prenne son pied et, d’autre part, qu’il réalise que je déciderais de l’instant où je l’autoriserais à vider ses couilles. Couilles qui étaient rasées de près et que j’étais en train de malaxer fermement tout en passant ma langue sur son cône qui continuait à sécréter du liquide séminal salé, ce qui me rendait complètement dingue. J’aurais moi aussi volontiers libéré ma grosse bite, mais je m’en tenais à mon plan de le faire jouir comme aucune femme ne l’avait sans doute fait auparavant. Il n’y avait pas que nos queues qui bandaient. Il en était de même pour tous ses muscles qui donneraient le moment venu une puissance exceptionnelle à son explosion finale !
J’étais alors passé à la dernière étape en engloutissant d’un coup son engin dans ma bouche. Surpris, il avait sursauté avant d’émettre un râle qui en disait long sur ce qu’il ressentait. Il m’avait pris la tête entre ses mains et avait fait des va-et-vient afin de m’enfoncer chaque fois un peu plus son pieu dans ma gorge. Il apprenait vite mon jeune hétéro ! Je sentais qu’il était proche de tapisser mon orifice buccal de sa sève. Il n’avait pas fallu attendre longtemps pour qu’il se cabre et crache par cinq ou six saccades son jus généreux que ma gorge avait accueilli avec délectation.
Après avoir recouvré ses esprits, il m’avait relevé et posé un baiser sur mes lèvres imprégnée de sa semence. A mon grand étonnement, il s’était tourné en me présentant ostensiblement son cul d’athlète et en écartant les jambes. Le message était on ne peut plus clair ! J’allais pouvoir me soulager dans ses entrailles. En un éclair, mes 18 centimètres étaient enfin à l’air libre et au garde à vous pour le dépuceler. Afin d’atténuer le choc, j’avais copieusement enduit son trou de ma salive, qui avait encore le goût de son sperme, et je lui avais enfilé un, deux puis trois doigts jusqu’à ce qu’il ouvre largement la porte. Il avait été ensuite facile d’engager mon gland suivi de ma hampe dans son antre vierge. Une fois l’espace occupé, je l’avais pilonné à satisfaction si j’en croyais ses grognements. Electrisé comme je l’étais, je n’avais pas mis très longtemps à me décharger en lui.
Après avoir repris son souffle, il avait remonté son short et son boxer où l’on pouvait deviner la trace des gouttes laissées par son excitation. Il était parti sans dire un mot en me devançant légèrement. Quelqu’un nous avait demandé où nous étions passés. J’avais répondu que nous étions au fond du jardin et que Juan m’avait parlé longuement de sa passion du football et qu’il m’avait presque convaincu d’aller le voir à un match. Tout le monde avait éclaté de rire connaissant mon aversion pour ce sport.
Je n’y suis effectivement pas allé.
Par contre, nous continuons nos parties régulièrement chez moi sans avoir éveillé jusqu’ici le moindre soupçon. Je marque des buts, mais en pénétrant autre chose que la cage du gardien avec un ballon. Et il aime également beaucoup cette manière de jouer…

Bugs

bugscarotte64@gmail.com

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 18 Avril | 155 pages

Les nouvelles | 23 Pages

Salle de muscu Meetmemz
Le tunnel Ludo06
Lundi de repos Stephdub
Cartel mexicain Meetmemz
Mon frère, mon cousin et moi Justin
Première avec un mec Sympa
Bleu topaze Coolsexe
Teddy, le rugbyman Le French Chazer
Aventure Panne de voiture Boydu69
Je suis redevenu une pute Loyxxx
Randonnée gourmande (Réédition) Giovanni
Le surveillant de baignade Kawaikat
Découverte du cruising TragoLefa
Un après midi au sauna Bimaispastrop
Il me transforme en femelle RyanSoumis
Préparation d'une pute à rebeus Man4lope
Six hétéros Meetmemz
Plan à 3 EricDeFrance
Trio magique ! Weell59
Torse nu dans la backroom Gill
1ère fois sans capote Mister
Perdu Gill
1ère rencontre RomainJm

Les séries : 132 pages

Agriculteur S20 | 15 | +1 Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 l 9 | 10
1112 | 1314 | 15
Excitantes retrouvailles | 7 | +1 Max
1 | 2 | 3 | 4 5 | 6 | 7
Un Cul jouissif | 22 | +1 Cul jouissif
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18 | 19 | 20
21 | 22
Mon biscuit rose de Reims | 3 | +3 Coolsexe
1 | 2 | 3
Avec un homme bi | 2 | +1 Mattiheu
1 | 2
Ville Spatiale | 18 | +1 Fabiodimelano
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18
Destins croisés | 16 | +1 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 Fin
Le Monstre de Pondichery | 14 | +1 Fabrice
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 1213 | 14
Confinement en famille | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Pacha rebeu | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre potes | 15 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
Mon beau-frère | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 57 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mars 2024 : 3 601 584 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : vendredi 26 janvier 2024 à 13:57 .

Retourner en haut