PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode

Aire de repos -2

Je suis revenu dans ma voiture, heureux d’avoir bien baisé la lope offerte sur l’aire de repos.
Les deux voitures arrivées il y a quelques minutes ne repartent pas. Je suppose que les conducteurs sont partis eux aussi dans la zone de drague.
Curieux, encore excité, sans perdre de temps, je descends de ma voiture et retourne voir ce qui se passe.

La lope est toujours là et…. surprise totale, se fait lécher le cul par un mec qui se délecte avec gourmandise et passion entre ses fesses galbées. Ce mec a sans doute constaté que du bon foutre s’échappe de ce trou. Tout en se branlant la bite avec frénésie, il passe la langue, salive abondamment, déguste ce mélange puis rentre comme il le peut sa langue dans ce trou super dilaté pour en sucer le nectar blanc.

Je ne sais pas pour le polonais qui lui a joui deux fois dans le cul, mais, pour ma part, je lui en ai envoyé une bonne dose. J’avais une trop grosse envie et les couilles bien pleines. Le mec doit se régaler. Ça doit être bien gourmand, bien gras.

La lope laisse échapper des soupirs de satisfaction et de bien être.
C’est toujours agréable de se faire lécher le cul et de sentir une bonne langue baveuse te râper le trou. Lorsque l’on me le fait, j’adore.
Son maitre, toujours présent, se fait sucer la bite et propose à qui en a envie de s’approcher et de profiter de son esclave.

Soudain, le lécheur de cul, sentant sans doute son éjaculation arriver, se redresse et encule au quart de tour le jeune sans la moindre formalité. Celui-ci se débat, fait semblant de ne pas être intéressé de se faire baiser.
Le maitre intervient et ordonne à sa lope de bien tendre son cul et laisser le temps au mec de lui gicler dans le trou.
« Tends ton cul, salope ! Laisse-toi faire ».
La copulation a réussi, car, lorsqu’il réussit enfin à se dégager, le mec a eu le temps de lui envoyer toute sa semence dans le cul. Son air ravi et sa bite baveuse de sperme le prouvent.
Putain, on peut dire qu’il ne l’a pas loupé. En plus, il l’a bien secoué. Le mec, je pense qu’il ne doit pas avoir des occases comme ça tous les jours. Il a su profiter au bon moment.

Le deuxième mec arrivé là a vu la scène semble super intéressé par le cul de la lope.

C’est un trentenaire, une bite de rêve, qui a eu un mec à ses pieds aussitôt pour le sucer. Une bite splendide, moins épaisse que la mienne, mais affreusement belle, droite, ferme, d’une longueur divine. Je dirais même qu’elle est plus longue que la mienne.
Le mec qui le suce donne le maximum de lui-même pour engloutir cette colonne de chair devant les yeux ébahis et envieux de la lope qui vient de le voir avec ce trophée.
Le cul à peine libéré, la lope se met aussitôt à se tortiller, à chauffer le nouveau, mets de la salive sur son trou, se prépare. Il n’a pourtant pas besoin de salive, il vient d’avoir un dosage de lubrifiant loin d’être périmé, tout frais servi.

Le trentenaire, pas du tout timide, connaissant l’attrait des lopes pour les grosses bites et les bites longues, fait comprendre à son suceur qu’il va changer de partenaire de jeu. Il a envie de baiser le petit jeune. Cette lope lui fait envie, surtout son cul.
Il vient de constater que celle-ci s’est fait enculer sans capote et qu’il peut y aller franco. Des candidats pour le sucer, il en aura toujours. Pour se faire enculer, vu son engin hors du commun, il y en a moins. J’en sais quelque chose.
En connaisseur, il se saisit des cuisses de la lope, la soulève légèrement pour l’amener à la hauteur de son sexe. La lope se laisse faire, docile, heureuse.
Lorsqu’il sent sa bite en position, il l’encule sans hésiter, doucement, mais surement. La lope arrête de miauler, la bouche ouverte, sans un mot, et savoure cette introduction ferme, longue, qui glisse sans problème. Elle laisse entrer ce serpent sexuel au plus profond de son intimité et se cambre pour favoriser la pénétration des derniers centimètres.

Je suis ravi, émerveillé de voir ce magnifique manche de pioche disparaitre dans ce cul si bien ouvert. Je sens ma bite se raidir, jalouse, envieuse. Je sais tout le bonheur que cela procure puisque je l’ai enculé il y a moins d’une demi-heure.
Comment sa bite a bien glissé dans ce trou ouvert, lubrifié au sperme plusieurs fois ce soir ? Le mec a vu le lécheur de cul lui gicler dans le trou et ne s’est pas posé la question pour mettre une capote.

Quand le baiseur sent sa bite bien à fond, il appuie sur la tête de la lope pour qu’il se penche et suce un mec en face. Un gars ravi de l’occase qui s’approche et profite aussitôt.
Et lui donne même un ordre :
« Suce, salope ! »

Aussi surprenant soit-il, il lui administre ensuite une volée de coups de bites. Il semble éprouver un plaisir sadique à lui défoncer le cul devant les autres mecs envieux d’une baise si vigoureuse.
Le jeune, subissant cette baise énergique, essaie de se libérer, mais, vu la longueur de sa bite, il l’a dans le cul sans problème sans déboitement possible. De plus, en gesticulant, il donne l’impression d’apprécier.
« Salope, t’aimes ça »
« Suce-le mieux que ça, fais-le jouir »
« T’aimes bien la bite, en avoir une bonne dans le cul »
« Tends bien ton cul, salope ! »

Les ordres et les commentaires salaces fusent. Le mec a totalement fait abstraction du maitre présent à côté. Celui-ci est bien trop occupé d’ailleurs à se faire sucer. Il a trouvé une nouvelle recrue qui lui donne toute satisfaction.

Le mec, vicieux, sûr de lui, pilonne la lope sans pudeur, profite du pouvoir de sa bite majestueuse pour aller et venir dans le cul du petit jeune dévergondé. Devant un mec venu mater de plus près, il le laisse admirer toute la longueur de sa queue et la puissance de ses coups de bites.
Devant cette démonstration, je bande, fou de désir de pilonner encore ce cul en chaleur. Le mec voit mon impatience, ma grosse bite veinée bien raide. Il me comprend et me fait signe de me préparer pour prendre sa place puis se retire.
Sans un mot, sans perte de temps, je suis déjà en place et ma queue est rentrée et active sans délai. La lope a bien senti la différence et émet un petit couinement qui irrite le mec.
« Ta gueule, salope »
Pour l’empêcher de continuer, il prend la place de l’homme qui se faisait sucer, d’autorité le fait dégager et enfourne sa bite gluante dans la bouche de la lope.
Je n’ai qu’une envie, c’est de jouir dans le cul du jeune, de lui envoyer une deuxième dose. Moi aussi je profite, le pilonne sans faiblir. Le trou est super ouvert, glissant et, par mes râlements, je préviens que je vais bientôt envoyer la marchandise à destination. Le mec se régale de mon plaisir, me lève le pouce pour me féliciter, impose en même temps la cadence au petit pour lui sucer le nœud.
Tel le brame du cerf, je crie lorsque je lui envoie plusieurs giclées de semence dans le cul. La lope, de plus en plus en chaleur, se tend et se cale contre mes couilles afin de bien recevoir tout mon sperme. J’adore.

Pas encore retiré, un autre mec est déjà là près de moi. C’est le polonais, revenu sur place lui aussi, prêt à enculer le jeune. Il reprend sa place et lui administre une saillie vigoureuse. Il a bien récupéré, mais cette fois il est là pour gicler, pour porter l’estocade. On sent qu’il ne va pas faire trainer les choses.

L’excitation monte, monte et l’on sent que l’apothéose va se produire. Le trentenaire, aussi ravi que moi de voir la lope se faire si bien fourrer, commence à se raidir et se contracter de bonheur.
Le polonais se libère enfin dans un grand soupir de satisfaction, heureux, rassasié de sexe.
Le jeune trentenaire, au même moment, à grand renfort de cris dominants, finit par dégorger et à envoyer la sauce. La lope, sans doute surprise par la consistance ou la quantité du sperme dans sa bouche, peine à recueillir cette offrande généreuse.
Putain, le mec, il a bien craché.
Le mec et aussi son maitre, pour une fois associés, ne s’en laissent pas conter, et, d’une seule voix ordonnent :
« Avale tout, salope »
Obéissante, la lope finit par tout avaler pendant que son trou béant laisse s’écouler un filet de foutre gluant. Sa rondelle fortement distendue peine à se refermer.

Tout le monde plie les gaules, les couilles vides. La lope, le cul plein de sperme, en accord avec son maitre, remet ses vêtements. Celui-ci, juste avant, lui introduit un doigt dans le cul pour en contrôler l’état, le ressort, satisfait, souriant et le lui fait lécher.

« T’as bien aimé, mon petit chéri ? »
« Oui, c’était trop bon, mon maitre »

Je suppose que tout le monde a bien aimé. Le parking se vide.

C’était une bonne soirée.

Caramel

caramel35@orange.fr

Autres histoires de l'auteur : Bar bien chaud - Soirée torride - Aire de repos - Petite visite au sauna - Arrêt imprévu - Camping cariste - Vacances à la campagne - En attendant mon train - Fin de stage - Le ciné du lundi - Panne de voiture - Une visite au club près des halles

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

18/04 : 15 Nouvelles

Sauna de Sochaux Chatenois25
Une soirée partie en couille 17cmglandcompris
Un charme fou Ghost writer
Rasage coquin Jako
Plan anonyme -01 Rsexenc
Plan anonyme -02 Rsexenc
Surprise à la fac Aymeric
Militaire-Motard Militaire
Plan avec une racaille Passif-lille
Dans le vestiaire Pakito31
Voisin Marlon
L'éveil du Renart Renart
Séance sportive Pititgayy
Un Affectueux Collègue Jako
Tout a basculé à 19 ans ThomasLePassif

La suite... (7)

Mariage pour tous -09 Yan
Frenchies -11 Pititgayy
Mathieu -03 Jeanmarc
Chambres à louer -15 Jeanmarc
Kader -12 Cédric T
Kader -13 Cédric T
Dans les geoles d'Armid -03 Iwan

Avril 2014

Nouvelles

Que de changements -01 Evanaddison
Que de changements -02 Evanaddison
Que de changements -03 Evanaddison
Que de changements -04 Evanaddison
Soirée torride Caramel
À la fin de l’été Bookman
Victor Victorbg
Une aire d’autoroute. Ginger
Marché D’Amiens Nord Legarsdu80
Mon petit frère Pédale69
Un Chinois très chaud... Mat44
Thibault Theo5852
Masseur Bastien
Le Club Ganymède Jako
Soumis au livreur wantmonster86

La suite...

Que de changements -05 Evanaddison
Que de changements -06 Evanaddison
Que de changements -07 Evanaddison
5ème jour Curiosity
Frenchies -10 Pititgayy
Mathieu -02 Jeanmarc
Soumission & Domination -524 Jardinier
Souvenir d’internat -03 Benvart
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)