PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Épisode précédent

Chris et Loic -3

Je ne sors pas beaucoup en général. Ce n'est pas parce que ça ne m'intéresse pas mais plutôt parce que je n'ai pas le temps avec le travail. Mais, depuis que j'ai fait la connaissance de Loïc, l'autre jour, puis, de ses deux amis, je dois dire que ça arrive plus souvent. Voilà une bande de jeunes délurés qui n'ont pas trop froid aux yeux. Ils m'entraînent souvent dans leur jeu et je dois dire que ça me plait bien. Ils sont beaux, gentils, gourmands, imaginatifs, souvent imprévisibles. Mais, mon préféré de la bande reste Loïc car il est plus attentionné et plus câlin que les deux autres, ce qui n'est pas pour me déplaire....bien au contraire. Je sors donc plus volontiers avec lui qu'en bande, avec Yoan et Jérôme. Pour le moment, je ne sais pas trop où tout cela va nous mener. On se laisse porter par l'improvisation. On ne se connait que depuis quelques semaines que déjà un lien très fort s'est tissé entre nous. On se voit plusieurs fois par semaine, tantôt pour un ciné, tantôt pour un resto ou tout simplement aller se boire un p'ti verre en terrasse, se faire un plateau repas, comme deux vieux devant la télé (les jours où il y a quelques choses de potable à mater....ce qui n'arrive pas souvent).

Ainsi, en ce premier weekend de septembre, j'ai proposé à Loïc de venir dîner à la maison en tête-à-tête avant de rejoindre les deux autres comiques en boite, un peu plus tard dans la soirée. J'ai donc passé mon après-midi dans l'excitation, à préparer ce petit début de soirée. Je vois ça comme un tête-à-tête romantique, le premier depuis que nous nous sommes rencontré dans ce "bar" et où nous avons fini emboité l'un dans l'autre.
A 20h précise, Loïc sonne à l'interphone. J'abandonne momentanément mes fourneaux pour aller lui ouvrir.

- Coucou, me fit-il en m'embrassant et en me tendant la bouteille de rouge qu'il avait emmené avec lui.
- Coucou ma biche, comment vas-tu?
- Ben...ça va. et toi? passé une bonne journée?
- Oui...entre. restes pas là.... Tu es très fashion ce soir. J'aime beaucoup. Un p'ti jeans très saillant qui te galbe bien les fesses et un p'ti tee-shirt bien moulant. Très sexy !! T'as du en faire bander plus d'un en venant ici.
- Ouai. Hof...j'ai mis ce que j'ai trouvé dans l'armoire.
- Ok. Fais comme chez toi. Je reviens.
- Ok.

Je pars dans la cuisine, voisine du salon pour surveiller la cuisson de mon plat. Pendant quelques instants, le silence règne et je pense qu'il s'est bien sagement assis dans le canapé en attendant que je revienne avec l'apéro....mais pas du tout. Je suis encore en train de remuer le plat qui mijote tranquillement dans la cocotte lorsque je sens sa main se poser sur mes hanches. C'est lui qui vient, tout simplement, me faire un tendre câlin, en me prenant dans ces bras musculeux et en m'embrassant dans le cou. Un frisson d'excitation, alors, parcourt tout mon corps et je me retourne pour lui rendre son baiser et pour le prendre aussi dans mes bras avant de retourner à mes préparations. Pour l'apéro, j'ai concocté quelques petites bouchées, passées quelques minutes au four pour tiédir. Alors que je me penche pour attraper la plaque dans le four, il me prend par les hanches et me fait sentir son sexe bandé dans son pantalon en mimant une levrette. Visiblement, le monsieur ne cherche pas que des câlins. Mais, comme j'aime me faire désirer, il faudra qu'il mijote un peu, comme le plat....plus c'est mijoté...meilleur c'est !!

Il retourne au salon. Je ne suis pas très long à le rejoindre avec mes petites bouchées au chèvre et tomate/basilic, quelques cacahuètes...

- Tu prendras quoi à l'apéro?

Il fallait s'y attendre....

- Toi !! me lance t-il avec un merveilleux sourire.
- C'est une solution intéressante....il faudrait y songer !! Alors? Porto, vin, champagne, whisky, vodka....
- Un whisky ira très bien.

Je sers aussitôt. Nous trinquons et commençons à papoter de notre semaine, de notre travail....que des sujets passionnants. J'ai très vite envie d'un nouveau câlin.  Je prend un grand plaisir à sentir sa langue pénétrer dans ma bouche, nos langues se réunir avec frénésie et à la sucer. En plus, je vois bien à son regard qu'il adore ça et moi, ça m'excite d'autant plus.
Mais, il faut faire retomber la pression pour ne pas passé tout de suite à la casserole avec la sauce du plat...Je m'éloigne donc quelques instants tandis qu'il regarde vaguement la télé, plus obnubilé qu'il est par mes vas-et-viens. J'allume les bougies et l'invite à se mettre à table.

La discussion se poursuit donc autour d'un rôti de veau et d'un bon vin. Loïc me raconte les exploits sexuels de Jérôme, la semaine précédente. En effet, celui-ci est sortit avec un de ses amis le vendredi précédent et s'est fait niquer dans les toilettes, en boite....devant tout le monde. Evidemment, Loïc et Yoan, qui étaient une fois de plus avec lui ce soir-là, n'en n'ont pas perdu une miette. Ce qui me vaut ce savoureux récit, calé entre le plat et le désert. Pendant qu'il me raconte avec délices les détails croustillants de l'histoire, Loïc, qui a apparemment réussi à enlever une de ses chaussures sans que je m'en aperçoive, me caresse le paquet, avec la plante des pieds. Je dois dire que le massage de la bite par son pied donne à son récit beaucoup plus de piquant. Je meurs littéralement d'envie de lui sauter dessus pour lui faire l'amour. Il faut que je me calme un peu....

Je commence à débarrasser la table et à faire des allers-retours entre la salle et la cuisine avec la queue bien raide dans mon jeans. Ce qui n'a pas du échapper à Loïc. Tandis que je range la vaisselle sale dans le lave-vaisselle il me rejoint et viens me serrer dans ces bras, puis passe sa main sous mon tee-shirt et me caresse doucement le torse, me pince les tétons, puis descend vers mon entre-jambe. Il palpe vigoureusement mon paquet et me fait sentir sa queue bien raide entre mes fesses. Il m'enlève le tee-shirt et me caresse, me pétri les pectoraux, suce puis, me pince encore les tétons. Ensuite, il me lèche dans le cou, ce qui me fait frissonner, tandis que j'essaye de lui toucher le sexe et de lui caresser le torse...ce torse imberbe et musculeux que j'aime tant. Pour m'en empêcher, il me coince entre le plan de travail de la cuisine et lui (toujours dos à lui). Avec frénésie, il me délace la ceinture, la braguette, me fout sa main dans le boxer et me prend la queue vigoureusement pour la décalotter et découvrir la goutte de mouille que luis sur son sommet.

Mon pantalon et mon boxer ne sont pas très long à tomber à mes chevilles. Moi même, en passant les mains dans le dos, je parviens à atteindre sa ceinture. Il se laisse désapé sans rien dire. Une fois pantalon et slip enlevé, il se recolle à moi pour me lécher le cou. Puis, je sens sa langue qui descend le long de mon dos. Arrivé dans le creux des reins, il prend fermement un des lobes fessiers avec une main et le lèche, puis le mordille. Puis, fait de même avec son voisin. Il me pétri bien les fesses, les écarte, puis les serre l'une contre l'autre. Soudain, je sens ses lèvres se coller sur le haut de la raie des fesses. J'ai alors une telle envie qu'il me bouffe le cul que je les écarte moi-même pour laisser y pénétrer sa langue.

- Vas-y chéri, bouffes-moi le cul !! Ouuuai...C'est carrément trop bon de sentir ta langue contre mon trou.
- Tu mouilles bien du cul...putain !! trop bon. Humm.

Tandis qu'il me donne du plaisir en me bouffant le fion, il se masturbe tranquillement. Mon excitation est à son comble lorsque je sens sa langue pénétrer à travers mon anus, puis à faire des sortes de vas-et-viens vraiment trop kiffant. je ne me sens tellement plus que je tortille du cul pour que sa langue glisse encore plus loin en moi et je lui prend la tête par les cheveux pour la coincer contre mon trou du cul pendant quelques secondes. Soudain, je sens son index qui glisse dans mon rectum, puis un deuxième doigts. Les petits mouvements en rond qu'il fait à présent avec sa main sur ma rondelle, me rappelle avec délice le gros plug qu'il a glissé entre les fesses de Jérôme l'autre fois que nous nous sommes vu. Je sens progressivement mon anus se dilater sous les pressions de sa main et s'ouvrir tout entier à lui. A un moment, il a enlevé ses doigts de ma fente. Je me dis alors qu'il va m'offrir son objet des délices. Rien que d'y penser, je suis de plus en plus excité et mon cœur se met à battre la chamade. Mais, en fait pas du tout. Il caresse mon anus avec le bout des doigts enduits d'une bonne dose de lubrifiant. Alors, je comprend ce qu'il va me faire.

Après avoir masser, à nouveau mon trou pendant quelques secondes, il y glisse à nouveau deux doigts et commence un mouvement de vas-et-viens très excitant. Puis, y introduit, un troisième, un quatrième et le bout du cinquième en faisant des rotations sur mon anus...je crois devenir fou. Soudain, une légère pression sur mon sphincter avec son poignet, puis une seconde, plus forte, ont raison de moi. Son poing viens de me pénétrer. Loïc reprend alors ces mouvements de rotation du bras dans mon cul pour bien masser ma prostate. Il s'enfonce de plus en plus en me procurant des plaisirs jusque là jamais atteint.

- Putain !! Défonces-moi ! Je vais jouir.

A ce mot, il a retiré son bras aussitôt de mon cul pour y glisser, cette fois, son gros zob. Celui-ci me pénètre sans difficulté sur toute sa longueur. Loïc me plaque la tête contre le plan de travail de la cuisine, me prend par les hanches. Mon réflexe est alors, de me cambrer pour le recevoir comme un roi dans mon cul. Il me baise comme un fou surexcité, me claque les fesses, me tire par les cheveux, ce qui redouble son ardeur. J'ai le cul en feu. Mais, c'est tellement bon.

Sentant venir le moment libérateur, il se retire, me retourne, me coince entre lui et le plan de travail et me prend par les jambes tandis que je me tiens, accoudé au plan de travail de sorte que mon cul reste en équilibre au dessus de sa queue qui me baise. Je ne maîtrise plus rien. Les coups de boutoirs reprennent de plus belle dans cette position. Pas la peine de me branler car je sens l'orgasme approché au galop comme la marrée au Mont St Michel. D'un bras, j'enlace mon chevaucheur. J'approche mon visage du sien pour sentir son souffle de plus en plus altéré. Je cris littéralement comme une chienne. Rien à foutre des voisins dans ces moments-là.

Soudain, comme il m'envoie ses coups de reins avec une rage renouvelée, l'orgasme me fauche comme les blés. En me voyant éjaculer sans m'être branlé, Loïc me fait un petit sourire salace et m'envoie trois nouveaux coups de reins, entrecoupés des spasmes éjaculatoires de mon anus défoncé et je sens enfin sa semence se répandre au fond de mon trou. Quel délicieux moment que celui où tu sens le sperme chaud d'un mec couler par jets successifs au plus profond de ton intimité. Je lui serre la queue pour ne pas perdre une goutte de ce précieux nectar. Il m'enlace et je l'embrasse avec douceur pour le remercier de m'avoir encore fait jouir si magnifiquement. Puis, il se retire et je peux enfin reposer sur mes deux pieds.

Inutile de dire que nous avons mis quelques minutes à reprendre nos esprits. Après quelques baisers et quelques câlins, nous avons été nous rafraîchir sous une bonne douche, puis, nous nous sommes rhabillés pour sortir.
Il est alors 23h30 passé et un message à Loïc de la part de Yoan, nous donne rendez-vous dans un p'ti bar sympa des environs. La nuit promet d'être torride.

Chris

ckriss35@hotmail.fr

Suite de l'histoire

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

21 mai 2019

Nouvelles (15)

Découverte Femelle
Une bonne salope sur un parking Chubbyslut
Complainte du garçon... Jako
Mon coloc me trouble -01 Svven
Mon coloc me trouble -02 Svven
Mon coloc me trouble -03 Svven
Mon coloc me trouble -04 Svven
Dépucelage à la plage Femelle
Découverte de nouveaux plaisirs Paupours
Louvain-La-Neuve sur un parking Nico
Sauna, mon premier dominant Femelle
Mes rêves J.S.
Domination à la forge Theo49
L’ange pervers Frank
L’ange pervers -02 Frank

La suite (8)

L'éveil du Renart -07 Renart
L'éveil du Renart -Fin Renart
Valentin et Simon -02 Aeshenn
Kader -16 Cédric T
Colocation -09 Emerick
Colocation -10 Emerick
Stage BTS à la ferme -13 Stéphane
Les potes de mon grand-frère 4/2 Marc 67

Mai 2019

Nouvelles

Sauna Sun city Julien
Ma première chez les hommes 13008
Une sacrée initiation Lucif
Mon prof, mon pote et moi ? Étalon
Un bon prêt en liquide Pititgayy
Le copain de ma fille Jeanmarc
Soumis en cam Lope75
Jeux de rôle musclés Stéphane
Les potes de mon grand-frère 3-1 Marc 67
Travesti éduquée par son maître Julia2
Mise à dispo  Lopeajus39
Sissy Bumi88
Tournante de rêve Jerem72
Le clandestin Jako
Les skets de mon pote d’internat Kifflesket
Ma (Dé) Formation Matiti Yah
Un plan psychologique Alcide
Révélation nocturne Pierredelavega
Enfin ! T&R
Au mariage de mon neveu Eliot
La chienne exhib Pol
Bar bien chaud Caramel
Réalité fantasmée Fred
Un taxi ? Houne66
Rendez-vous chez le médecin Paul75
Randonnée initiatique Ron
Comment j’ai sucé mon cousin Romain
Prague Astro
Vengeance Julian Lerkin

La suite

Un amour de soumis -06 Elfe
Au Sauna de Sochaux -02 Chatenois25
Un examen oral -03 Gogo
Les skets ... -02 Kifflesket
Soumission & Domination -527 Jardinier
Soumission & Domination -528 Jardinier
Soumission & Domination -529 Jardinier
Soumission & Domination -530 Jardinier
Frenchies -12 Pititgayy
Le patient rebeu -02 Dirtybator
Stage BTS à la ferme -12 Stéphane
Ma (Dé) Formation -02 Matiti Yah
Ma (Dé) Formation -03 Matiti Yah
L'éveil du Renart -04 Renart
L'éveil du Renart -05 Renart
L'éveil du Renart -06 Renart
Kader -15 Cédric T
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)