NEWS :
23 Juillet

"Sodomie"
"Handgag"
"bbk"

60 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

OFFRE 50%

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Premier épisode Épisode précédent

Les jumeaux et leur père

Chapitre-16

La dernière fois que j’ai baisé avec Pierre, il a continué à me raconter comment son frère jumeau, lui-même et son père ont commencé des relations sexuelles suivies après la découverte de plaisirs intimes ensemble. Il m’a ensuite raconté comment Gaël et lui ont commencé à baiser tous les deux avec d’autres mecs. Puis, tout ceci s’est un peu tassé, étant donné que Gaël avait une copine. Mais après une soirée où Gaël a pris en flag son père et Pierre en train de baiser, il s’est joint de nouveau à eux et depuis, les deux frères ont repris leur baise commune.

Pierre continue à me narrer son histoire :

« L’été de mes 22 ans, mon oncle a déposé mon cousin Antoine chez nous car il partait aux Etats-Unis pour un voyage d’affaire. Antoine était content de venir nous voir car ça faisait un moment qu’on ne s’était pas vu !

Quand il est arrivé chez nous, je n’en croyais pas mes yeux. L’ado prépubère s’était transformé en un jeune homme de 18 ans extrêmement sexy.

Antoine avait 18 ans, il avait les cheveux courts et bruns, un visage lisse et angélique. Il était vraiment très mignon. Ses traits étaient vraiment masculins. Il avait un teint bronzé. Il portait un t-shirt rouge qui laissait deviner un corps mince. Il avait des avant-bras poilus. Ses jambes, aussi musclées, l’étaient aussi.

On s’amusait bien, on sortait pas mal mais la présence d’Antoine signifiait : pas de sexe entre frère ni avec notre père. On ne voulait pas rendre ça publique dans la famille. Donc, le soir, je me branlais dès que j’en avais l’occasion. Je n’étais pas dérangé, chacun avait sa chambre, même mon cousin, donc pas de souci de ce côté-là.

Un soir, j’ai mis un porno gay en route. Je me suis déshabillé et j’ai commencé à branler ma queue. J’étais grand, baraqué et poilu. J’avais des épaules très carrées, des biceps bien épais, un torse énorme et des cuisses tout en muscles. J’étais monté 15 cm. Mon ventre était bien dur, un mélange de muscles et de graisse.

A l’époque, j’adorais faire du « edging », c’est-à-dire retarder ma jouissance pour juter une grosse quantité de sperme à la fin. Je regardais des pornos avec des grosses bites black qui pénétraient des petits trous blancs, mais aussi des vidéos où des oursons faisaient l’amour ensemble. Ce que je voulais voir, c’était en tout cas des trous remplis de sperme. Je me suis branlé pendant une heure et demie, voir même deux heures. Alors que je matais un black juter de grosses giclées sur le trou d’un minet avant de renfoncer sa bite dans son anus, j’ai gémi et j’ai juté sur mon ventre : j’ai compté 19 jets qui ont tapissé mon bide poilu ainsi que mon torse. Je nageais dans le sperme. J’ai alors entendu quelque chose venant du couloir. Je me suis retourné et ... j’ai vu ma porte entre-ouverte. Pris de panique, j’ai essuyé ma jute avec une serviette et je suis allé voir. Le couloir était vide, la maison était tranquille. Ce n’était apparemment rien... Mais cependant, je voulais à l’avenir fermer ma porte à clé.

Le lendemain, il a beaucoup plu. Mon frère, mon cousin et moi, nous sommes alors restés à la maison. Je me suis mis à mon ordinateur et j’ai invité mon cousin à jouer à un jeu. Il a accepté et on a fait une partie. Mais au bout d’une heure, il a fini par me sortir un truc qui m’a presque fait m’étrangler :

- Tu savais que ton père et le mien se branlaient mutuellement quand ils étaient jeunes !

Il m’a sorti ça, comme ça, de but en blanc ! Après m’être remis de mes émotions, j’ai enfin répondu :

- Non, je ne savais pas.
- Oui et ils faisaient ça souvent, il parait. Mon père, c’est un chaud lapin !
- Le mien aussi !
- Ah oui ? Tu l’as déjà surpris en train de baiser ?
- Non, ai-je menti. Mais je l’ai déjà entendu. Les murs ne sont pas très épais ici.
- Et toi ? Tu t’es déjà branlé avec ton frère ?

S’il savait, ai-je pensé !

- Oui, ça nous est arrivé... mais y a longtemps, ai-je continué de mentir.
- Je suis sûr que vous êtes aussi des chauds lapins.
- Je dois avouer que je dois souvent me vidanger.
- J’ai vu ça...
- Quoi ?
- Hier soir, je t’ai observé te branler.

J’étais à ce moment-là sans voix. Il y avait donc bien quelqu’un qui m’avait maté la veille, et c’était mon cousin... qui l’avouait sans détour. J’étais sur le cul ! Antoine a repris :

- Tu sais, y a pas de mal. Moi aussi, je dois me branler plusieurs fois par jour pour faire redescendre la pression !
- Ah ok, n’ai-je trouvé qu’à répondre.
- J’ai envie de me branler ! Tu te joins à moi ?

Incertain, j’ai regardé mon cousin. Je le trouvais très attirant et je me suis dit qu’une invitation comme ça, ça ne se refusait pas. J’ai alors fermé la porte à clé et j’ai mis un porno (hétéro) sur mon ordi.

Immédiatement, mon cousin s’est mis à poil. Il était mince avec de beaux pectoraux. Il avait un ventre lisse. Son torse était recouvert d’une fine toison noire de poils, tout comme une grosse partie de son ventre. Ses aisselles étaient très poilues. Son pubis était une véritable forêt vierge de poils noirs, longs et drus. Sa queue marron devait faire 19 cm. Elle avait un beau gland rouge. Il avait de grosses couilles pendantes et marron, un peu poilues.

Il a saisi sa bite et il s’est mis à se branler. De sa main libre, il m’a fait signe de me placer à côté de lui. Je me suis déshabillé, mais je ne bandais pas encore. La situation était vraiment étrange... mais aussi excitante ! J’ai massé ma queue tout en regardant le porno ... et de temps en temps mon cousin qui avait les yeux rivés sur l’écran. Je matais la grosse bite black du mec qui baisait la meuf... mais je ne voulais pas forcément qu’Antoine sache que j’étais attiré par les mecs.

Je me suis mis à bander et on s’est branlé en silence, en regardant le prono. Parfois, je surprenais son regard sur ma teub. Moi, j’observais aussi sa main monter et descendre sur son chibre, sans toucher à son gland. Moi, je masturbais le haut de mes 15 cm. On s’est ainsi fait plaisir pendant une quinzaine de minutes. J’ai été le premier à jouir. J’ai giclé 5 jets de sperme blanc et épais sur mon ventre.

Antoine a juté quelques minutes plus tard, pendant que moi, je massais ma queue devenue molle. Il a joui 4 jets sur son ventre et un a même atterri sous son menton. Il a pris alors des mouchoirs en papier et il s’est rhabillé.

- C’était trop bon, a dit Antoine avant de quitter ma chambre. Il faudra qu’on remette ça !

J’ai refermé ma porte, je me suis nettoyé avec une serviette et je me suis couché sur le lit. Putain ! Je venais de me branler avec mon cousin hyper canon ! Comment ça avait pu déraper de la sorte !? Et à quelle vitesse tout était allé !

On n’a pas reparlé de l’incident pendant la journée. Mais le lendemain matin, alors que je me réveillais, Antoine s’est glissé dans ma chambre et il a fermé la porte à clé. Il a murmuré :

- Ton frère et ton père sont partis au marché. On a bien une heure devant nous !

Le petit coquin était déjà en manque ! Il a allumé mon ordi et il a ouvert mon navigateur internet.

- Oh, ton historique est intéressant !

Et il a mis en route un porno... gay !

- Euh, je me suis trompé l’autre jour, je...
- Te fatigue pas ! Quand je t’ai pris en flag en train de te branler, j’ai bien vu ce que tu matais !

Il s’est alors assis sur le lit à côté de moi. Il bandait déjà. Je me suis alors mis à poil et je l’ai rejoint. Puis, au bout de quelques minutes, il m’a demandé :

- Je peux te branler ? Je trouve ta bite trop belle.

Avant que j’aie le temps de répondre, il avait saisi ma queue et il commençait à faire des va-et-vient lents.

- Tiens, prends la mienne aussi.

Sans discuter, j’ai pris en main sa grosse queue et je me suis mis aussi à la masturber. Elle était bien dure et bien droite. Il s’était mis en avant et il ne cessait de mater ma teub tandis que mes yeux naviguaient entre sa queue et le porno. Ses doigts passaient aussi de temps en temps sur mes couilles qu’ils caressaient. Puis, il a repris la parole :

- Tu veux pas me sucer ?

Je l’ai regardé, interloqué.

- T’es sûr ?
- Oui, j’aimerais bien voir ce que ça fait de se faire sucer.
- Tu t’es déjà fait sucer ?
- Non, ni par une meuf, ni par un mec.

Flatté que je sois le premier, je me suis penché sur sa bite et j’ai pris délicatement son gland en bouche. Puis, je suis lentement descendu sur sa queue.

- Ouah ! C’est trop bon, s’est-il exclamé.

Il a alors mis ses doigts dans mes cheveux qu’il a caressés tandis que je m’enfonçais toujours plus sur sa teub. Il a gémi quand je lui ai fait sa première gorge profonde. J’ai ensuite accéléré le rythme de suce. Mais au bout de quelques minutes, il a serré ses doigts dans mes cheveux et il a tiré. Il m’a ainsi imposé son rythme. J’étais assez impressionné par mon jeune cousin : il savait ce qu’il voulait !

Il m’a fait faire d’amples allers-retours rapides sur sa bite et il donnait même des coups de reins pour faire aller sa teub encore plus loin dans ma gorge. Je supportais bien son traitement, ce qui semblait lui plaire. Il s’est ensuite mis debout, il a plaqué ma tête contre son ventre, sa teub au fond de ma bouche et il a bloqué ma tête. Il a commencé à donner de gros coups de reins. Ses couilles frappaient en rythme mon menton. Ma bouche servait de sex-toy à mon jeune cousin ! Quel pied ! Je supportais bien la cadence mais je bavais beaucoup. Ma bave tombait sur mon torse.

Après quelques minutes, il a bloqué ma tête contre son ventre, sa teub au fond de ma gorge et il a beuglé tel un bœuf. J’ai alors senti sa queue se contracter et commencer à lâcher sa semence : les jets sortaient de sa queue tels des tirs de mitraillette qui me fouettaient le fond de la gorge. Il a joui une dizaine (13-14 ?) de giclées puissantes et abondantes qui ont directement coulé dans ma gorge.

Il s’est ensuite redressé et je me suis mis à me branler. J’étais tellement excité que j’ai mis à peine une minute avant de jouir. Il s’est penché sur moi et il m’a massé les couilles tandis que la pointe de sa langue titillait le bout de mon gland. J’ai juté 3 gros jets qui sont tombés sur sa langue. Il a avalé quelques gouttes et il a laissé le reste couler le long de mes couilles. Il s’est assis pendant que je reprenais mon souffle et il a dit :

- Ton sperme est pas mauvais. Par contre, tu suces trop bien !

Antoine m’a déposé un baiser furtif sur les lèvres avant de se diriger vers la salle de bains.

La journée s’est passée sans allusions quelconque. Je mourrais d’envie de raconter à mon jumeau Gaël cette nouvelle expérience avec notre cousin... mais je me suis ravisé. Je voulais garder ceci pour moi. On a passé une soirée entre cousins à jouer aux jeux vidéo, puis on est allés se coucher vers 1 heure du matin. Après bien 30 minutes, j’ai entendu les gonds de ma porte s’ouvrir et j’ai senti un corps se faufiler dans mes draps. J’ai pensé à mon frère et quand j’ai posé mes mains sur son corps, je me suis rendu compte de mon erreur : c’était Antoine.

- J’ai trop envie de toi, Pierre. Vas-y, suce-moi, tu fais ça trop bien.

Me rendant compte que mon cousin était en train de devenir accro à mes talents de suceur, je ne me suis pas fait prier, j’ai plongé dans les draps et j’ai saisi sa queue qui bandait déjà. Le coquin était venu complètement nu dans ma chambre. Quand j’ai enfoncé sa bite directement en gorge profonde, il a saisi mes cheveux, je n’ai plus bougé et il a commencé à me baiser la bouche. Quel chaud lapin ! Il apprenait assez vite ! Après quelques minutes, il m’a fait remonter et il m’a embrassé sauvagement tout en pelotant mes seins.

- Putain, tu me fais trop envie !
- Toi aussi, ai-je répondu.
- Tourne-toi.
- Quoi ?
- Oui, je veux te défoncer.

Sans me faire prier, je me suis mis à côté de lui et il m’a enlacé dans ses bras en cuillère. Je sentais sa bite faire des va-et-vient dans ma raie. Il a pris de la bave, il m’a doigté vite fait et il a enfoncé ses 19 cm dans mon anus. J’ai gémi de plaisir quand j’ai senti les poils de son pubis collés contre mes fesses. Il a donné quelques coups de bite avant de se retirer.

Il m’a tiré sur le bord du lit. Je me suis mis sur le dos, je lui ai présenté mon trou grand ouvert. Toujours debout, il s’est enfoncé dans mon anus. Il a pris appui sur mes cuisses et il a commencé de lents allers-retours.

- Putain ! C’est trop bon !
- C’est la première fois que tu baises ?
- Oui, je suis encore vierge....
- Pas pour longtemps !

Son regard s’est illuminé et il a accéléré la cadence. Son corps cognait contre mon gros ventre et le faisait vaciller. Ses boules me tapaient les fesses. Je sentais bien sa bite me baiser. Il s’est ensuite penché sur moi, j’ai alors entouré ses hanches de mes jambes et je l’ai enlacé dans mes bras. J’adorais sentir son corps mince contre le mien, poilu et bien baraqué. On s’est embrassé pendant qu’il me défonçait. Il m’a pilonné pendant 5 minutes, puis il m’a fait mettre à quatre pattes. Il a aussi grimpé sur le lit et il a entamé un limage en règle. Il donnait de petits coups de reins qui me faisaient bien sentir son gland. Ensuite, il m’a fait tomber à plat ventre et il a augmenté la vitesse de ses coups de bite. Je me suis retourné et il m’a embrassé tout en continuant de me baiser.

Finalement, il n’a pas tenu bien longtemps avant de jouir en moi. Il s’est bloqué en moi tout en me mordant dans le cou et il a éjaculé sa semence dans mon anus : 9 giclées ont atterri au fond de mes entrailles. J’ai bien senti sa queue pomper le jus en moi ! Il a tassé son sperme, puis il est resté sur moi sans bouger, savourant son orgasme passé.

Il est sorti de mon anus, je me suis mis sur le dos et il a saisi ma queue qu’il a branlé. J’ai joui au bout de 3 minutes. Pendant ce temps, il n’a cessé de me malaxer les seins et de me mordiller les tétons. Au moment de jouir, il a pris ma queue en bouche et j’y ai lâché 3 gros jets puissants et plutôt abondants. Il a relâché ma queue, puis il est reparti, nu, hors de ma chambre.

Essayant de reprendre mon souffle, j’ai tâté mon anus qui était bien ouvert et qui dégoulinait de sperme. Putain ! Je venais de me faire baiser et remplir par mon jeune cousin que je venais de dépuceler. Je n’en revenais pas ! Mon portable a alors sonné. J’ai regardé : c’était un message de mon frère : « C’est Antoine qui vient de sortir nu de ta chambre, la queue encore dégoulinante de sperme ?! Il t’a baisé ! » Oups... Moi qui voulais garder tout ça pour moi... »

A suivre...

Merci à Lex pour ses idées.

Des commentaires ? Des retours ? Vous pouvez m’envoyer un mail (pensez à préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 23 Juil. | 157 pages

Les nouvelles | 20 Pages

En cours de sport Meetmemz
Soumis à Métis SalopeaMetisdu33
Au boulot Mouai
L'homme des bois Fabrice
Mon frère et son meilleur pote Meetmemz
Visite de mon cousin Meetmemz
Les mains magiques Creamk
Daddy or not Daddy Weell59
Jeunes footeux dominateurs Lope75
Baise non-stop sur l'A6 Ceven-X
Stéphane Gay30
Ethan et ses amis Esteban
À la Piscine LeBlond39000
Vide-couille d'un saisonnier Antho93
Week-end de pipes Halex27
Orgie au poste Meetmemz
David ... Tobias
Beau CRS Stephane
Souvenirs Wqt
Périgord chaud Coolsexe

Les séries : 137 pages

Cousins rebeu | 15 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 1314 | 15
Artisan électricien | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Ascenseur | 7 | +1 Sotender
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Antoine et Patrice | 12 | +1 Sylvainerotic
1 | 23 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12
Les soirées de Mr le Comte | 6 | +2 Fabrice
Saison 4 : 1 | 2 | 3 | 4 | 5
6
Mon pote Julien | 9 | +2 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9
L’amant de ma femme | 7 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7
Un Cul jouissif | 27 | +1 Cul jouissif
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18 | 19 | 20
21 | 22 | 23 | 24 | 25
26 | 27
Rencontre Twitter | 4 | +2 Shernabog
1 | 2 | 3 | 4
Maître-boulanger | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre potes | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16
La horde sauvage | 9 | +2 Fabrice
Saison 2 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9
Panne de voiture | 4 | +1 Boydu69
1 | 2 | 3 | 4
En exterieur | 4 | +1 TheoWil
1 | 2 | 3 | 4
Job à Dubaï | 13 | +9 Dvdstaudt
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 60 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Juin 2024 : Visiteurs : 144K

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : dimanche 2 juin 2024 à 08:54 .

Retourner en haut