NEWS :
23 Mai

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

90 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Premier épisode Épisode précédent

Les jumeaux et leur père

Chapitre 4

Salut à tous et merci pour les nombreux messages sur mes histoires avec les jumeaux. Et vu qu’on m’a demandé la suite, je vais continuer de vous raconter les aventures de Pierre et Gael, ainsi que de leur père.

La dernière fois que j’ai baisé avec Pierre et Claudio, notre beau coéquipier black du rugby et notre baiseur attitré, je suis resté chez Pierre la nuit. On a bien sûr baisé… mais avant de s’endormir, il m’a dit :

- Notre baise d’aujourd’hui avec Claudio m’a rappelé ce que mon père, mon frère et moi avons fait avec Jean, le premier copain de mon père. Ça te dirait que je te raconte l’histoire ?

Ma bite n’a fait qu’un bon dans mon caleçon...

- Oh oui, raconte !

Alors, Pierre commence : « Au départ, je pensais que la situation serait bizarre entre mon frère, mon père et moi. Mais non... Gaël avait sa copine (je m’étais fait une raison et je n’étais plus jaloux) et mon père avait Jean. Quant à moi, je n’avais personé. Mais je ne le prenais pas mal. Car mon père et mon frère s’occupait bien de moi.

Pour rappel, je venais d’avoir 19 ans, j’étais gras, monté 15 cm. Mon frère jumeau, Gaël, me ressemblait comme deux gouttes d'eau : grands, baraqués, poilus. Par contre, il avait des épaules très carrées, des biceps bien épais, un torse énorme et des cuisses tout en muscles... tout le contraire de moi qui n’étais qu’un « tas de graisse ».

Je dormais souvent dans le lit de mon frère ou de mon père. Mais quand Jean ou la copine de mon frère (je ne sais plus comment elle s’appelait) venaient, on taisait notre relation et je dormais seul. Cependant, un jour, les choses ont un peu dérapé.

Pourtant, la journée avait bien commencé. Gaël et moi savions que Jean venait dormir à la maison. Le matin, avant de partir en cours, alors que je prenais mon petit-déjeuner, j’ai été surpris de voir Gaël sortir du lit aussi tard :

- T’as pas cours aujourd’hui ?

- Si mais je commence plus tard, M. R. est malade depuis quelques jours.

- Ah d’accord.

Je me dépêchais car j’étais en retard... mais mon regard s’est retrouvé attiré par un truc : mon frère se baladait sans caleçon dans la cuisine, avec seulement un t-shirt. Sa bite m’a immédiatement fait de l’effet. Mais j’ai vite détourné le regard car je devais faire vite. Gaël m’a pris dans les bras en m’embrassant dans le cou, ce qui m’a bien surpris. Il m’a alors dit :

- Dis-moi, petit frère, c’est moi qui te fais de l’effet comme ça?

Il m’appelle « petit frère » Il va bien ? On est jumeaux... on a le même âge... Enfin bref. Il s’est alors mis à masser ma bite à travers le tissu de mon jean. Même si je n’ai que 15 cm entre les jambes, on voyait bien une bosse déformer mon pantalon.

- Pierre, lève-toi s’il te plait.

- Quoi ? Non, je suis déjà en retard, je vais louper le bus.

Gaël s’est alors mis à m’embrasser dans le cou... Il savait que c’était mon point faible. Puis il est remonté et m’a embrassé à pleine bouche. Je me suis levé, je me suis retourné et on a continué à se rouler des patins. Il m’a ensuite bloqué contre le meuble de la cuisine, il s’est baissé et a ouvert ma braguette. Ma queue dressée en est immédiatement sortie et il s’est directement mis à me faire des gorges profondes. Puis il s’est posé sur le plan de travail et j’ai immédiatement compris le message : je me suis mis à quatre pattes et je me suis occupé de son cul rempli de poils. Il n’y avait pas un coin sans ! Les poils étaient noirs et frisés et l’entrée du trou était encore plus poilue et sombre que le reste. J’ai plongé ma langue dans cette masse et je lui ai bouffé le cul. Après avoir bien humidifié son trou, je me suis relevé et j’ai plongé ma queue dans son trou.

- Fais lentement, s’il-te-plait.

Il fallait dire que mon frère jumeau s’était découvert depuis peu un côté passif qu’il aimait explorer avec mon père et moi-même. Actif avec sa copine, gros passif avec nous. J’adorais voir disparaitre ma queue dans sa forêt de poils. J’ai joui au bout de 5 minutes une bonne quantité de sperme.

- Me voilà bien dosé pour bien commencer la journée.

Voyant l’heure, je me suis dépêché de me rhabiller mais j’ai loupé le bus.

Le soir, Jean, le copain de papa, était là. On a mangé ensemble, on a regardé un film puis les deux sont montés. J’ai certes déjà baisé avec lui et mon père quand j’ai découvert que mon père était gay (voir chapitre 3) mais mon père (Daniel) a voulu que notre baise familiale reste secrète. Donc, pour Jean, la baise entre mon père et moi s’est produite une seule fois en sa présence.

Gaël et moi, nous nous sommes mis à jouer à GTA Vice City. Il était tard quand un bruit nous a fait sortir de notre partie. Il devait être 2h. La cuisine était plongée dans le noir mais il y avait du bruit. Nous sommes allés voir et on a allumé la lumière. Nous avons alors été très surpris de trouver Jean, complètement nu, en train de boire de l’eau. Il a tout autant été surpris de nous trouver encore dans le salon malgré l’heure tardive. Gaël et moi bavions devant le mec ! Jean avait 46 ans, il avait les cheveux courts et crépus, une peau couleur caramel, il était grand (1,85m), mince et assez musclé, avec de larges épaules. Son corps était lisse, seul son pubis et ses couilles étaient remplis de poils noirs et crépus. Sa queue pendait bien molle au-dessus de ses couilles... mais quelle queue ! Un monstre de 15 cm au repos (aussi longue que ma queue en érection !), épaisse, toute noire avec un gland rose qui selon moi était bien gonflé, sûrement à cause d’un orgasme qu’il venait sûrement d’avoir avec mon père.

Jean s’est excusé et il est remonté vite fait, lâchant au passage qu’il ne s’attendait pas à nous voir ici. Gaël m’a alors mis la main au cul en disant :

- Putain ! Quelle bite ! Elle m’a trop donné envie !

J’ai pris la queue de Gaël en main qui bandait déjà dans son short. On s’est précipité dans ma chambre et j’ai enfourné sa queue dans ma bouche. Je l’ai sucé un moment puis je me suis retourné à quatre pattes sur le lit et Gaël m’a embroché direct et il m’a baisé à fond. Cependant, pour la première fois, je me suis dit que les 15 cm de mon frère me font certes du bien... mais je me suis rappelé de la queue de Jean qui m’avait baisé lors de notre première rencontre... elle m’avait vraiment fait du bien.

Gaël m’a retourné sur le dos, il a continué de me baiser tout en m’embrassant ... mais toutes mes pensées allaient vers Jean. Gael m’a retourné sur le dos et il m’a baisé tandis qu’il se tenait debout. Ses coups de reins étaient puissants et sauvages... mais je ne voulais que la queue de Jean. Je me suis mis à me souvenir de cette bite ... un pur morceau tout noir de 25 cm, bien tendu, bien large, surplombant de grosses couilles noires et poilues.

Gaël s’est penché au-dessus de mon corps et m’a embrassé à pleine bouche. Puis, il s’est calé au fond de moi et il m’a lâché sa purée dans les entrailles ! Il est alors tombe à côté de moi, il m’a sucé et j’ai éjaculé en un temps record dans sa bouche. Il m’a embrassé avec mon sperme et me l’a fait passer dans ma bouche. Je l’ai avalé. Il s’est ensuite couché à mes côtés et on s’est endormi dans les bras l’un de l’autre.

Je me suis réveillé le lendemain tôt, toujours obsédé par les 25 cm de Jean. Prenant mon courage à deux mains, je suis allé dans la chambre paternelle. Mon père et son amant étaient encore endormis, tous les deux nus. Je trouvais mon père magnifique... un vrai ours ! Il avait les cheveux très courts, coupés à la militaire, grisonnants et une barbe. Il était baraqué, avec un gros ventre rebondi et des « seins » bien marqués… mais tout était ferme. Il était poilu d’un peu partout (sur les avant-bras, les jambes, le torse et le ventre, sur le sexe et le cul) avec des poils grisonnants. Il avait le tatouage d’un dragon sur le bras gauche et un autre sur le bras droit d’un ours. Sa bite faisait 16 cm… et elle était super large.

Oui, mon père était en train de bander dans son sommeil. Par contre, Jean non. Il était sur le dos, sa belle bite toute molle pendait entre ses jambes et ses couilles reposaient sur le lit. Je me suis approché de lui doucement et j’ai pris sa bite en main. Je l’ai décalottée lentement puis j’ai enfoncé son gland dans ma bouche. J’ai pressé les lèvres contre son engin tout mou... et il ne l’est pas resté longtemps ! Il s’est mis à enfler, à grossir sur ma langue. Ses 25 cm se sont déployés et je me suis mis à l’astiquer doucement. Une main a alors commencé à me caresser la tête. J’ai levé les yeux et j’ai vu Jean, réveillé, me sourire. Prenant ça pour un accord tacite, je me suis alors délecté de son morceau. Il s’est mis à gémir.

Puis, voyant la queue toujours bandée de mon père, j’ai entrepris de le réveiller en le suçant aussi. Il a alors ouvert les yeux, enchanté par mon traitement. Il n’avait pas l’air mécontent de l’initiative que j’avais prise. Ensuite, je suis repassé à Jean. Et j’ai alterné les deux mecs qui restaient couchés sur le lit. Daniel, mon père, se laissait sucer mais Jean me défonçait la bouche et essayait d’aller aussi loin que possible dans ma gorge. Puis à un moment, alors que je suçais Jean, mon père est passé derrière moi et m’a enfoncé sa langue dans le cul. Il me l’a bien léché et il m’a doigté. Mon trou une fois prêt, Jean est passé derrière moi et il a joué avec son gland sur ma raie. Puis il a enfoncé son gland en moi puis la moitié de sa bite. Il a alors fait tourner sa queue de gauche à droite ce qui m’a bien fait gémir. J’imaginais sa grosse queue noire me pénétrer et déformer mon trou bien rose. Et par petits coups, il s’est enfoncé en moi jusqu’à ce que ses couilles s’écrasent contre mon cul. Et alors, il a commencé à me défoncer, ce qui m’a bien fait gueulé. Je m’en foutais si mon frère m’entendait... Bien au contraire ! Daniel est passé devant moi, m’a caressé la tête et m’a plongé, d’un coup, sa queue au fond de la bouche. Et les deux mecs se sont mis à me défoncer les trous.

Au bout de 10 minutes, Jean a laissé sa place à mon père qui m’a fait me retourner sur le dos et qui m’a baisé sans pitié tout en me tenant les chevilles tandis que son gros ventre cognait contre mes couilles. Jean s’est couché sur le lit et s’est mis à se branler devant notre spectacle. J’imaginais le cul musclé et extrêmement poilu de Daniel faire des mouvements de va-et-vient dans mon trou et ses couilles venir taper contre mes fesses.

Puis je suis passé sur la queue de Jean. Je me suis penché sur lui pour lui rouler une pelle tandis qu’il jouait avec sa teub contre ma rosette. Puis j’ai commencé à le chevaucher et à m’empaler sur sa queue, bien profond. Mon cul ne ressentait que du plaisir. J’alternais des rythmes calmes puis rapides sur sa queue. Ensuite, il m’a pris le cul entre ses mains et il s’est déchainé dans mon cul, tapant son bassin contre mes fesses à chaque pénétration.

Daniel s’est placé à côté de son copain et je suis alors empalé sur sa queue. Je me suis enfoncé sur sa bite et je fais des va-et-vient tandis que ma queue bandée et mes couilles frappaient son gros ventre à chaque fois que mes fesses cognaient contre son bassin. Sa queue bien large m’ouvrait mon trou. Daniel m’a pris par la nuque et m’a attiré vers lui pour m’embrasser. Nos deux gros ventres et nos seins poilus se caressaient tandis qu’on se roulait des pelles.

Je les ai chevauchés à tour de rôle. Mon frère, attiré par le bruit, est rentré dans la chambre et a poussé un « Oh ! » quand il m’a vu empaler sur la queue de 25 cm. Il s’est alors assis dans un fauteuil et s’est mis à mater la scène tout en se branlant. Je voulais profiter de ses bites dressées et comme un animal en rut, je m’enfonçais sur leur bite

Jean m’a repris en levrette, tout en s’allongeant sur moi. Il a enfoncé sa queue d’un coup, jusqu’à la garde. J’ai bien couiné. Il m’a limé vite, sortant puis re-rentrant d’un coup sec de temps en temps. Il me labourait le cul, il essayait d'aller le plus loin possible. Puis ça a été au tour de mon père, plus doux et plus câlin. Il me léchait la nuque et les épaules tout en jouant avec mes tétons pendant qu’il me baisait.

C’est à ce moment-là que Jean en a profité pour s’enfoncer dans le trou de Daniel. Daniel a commencé à bouger d’avant en arrière. J’ai alors senti sa bite se durcir encore plus et grossir dans mon trou. Il ne lui a pas fallu longtemps avant de lâcher sa purée. J’ai ressenti comment sa queue s’est gonflé de sang et à cracher le jus. Il a poussé un cri bestial. Et j’ai senti son jus bien chaud en moi. Mais il a continué de me baiser… et de jouir. Sa queue est sortie pendant un millième de secondes de mon cul et il a continué de balancer sa sauce qui coulait le long de mon cul … puis il m’a pénétré de nouveau afin de me donner le reste dans mes entrailles. Enfin, la queue s’est calmée et Daniel a déculé.

Jean a pris immédiatement la suite et m’a baisé dans le jus paternel. Sa queue trempait dans le sperme et devenait toute blanche. Il m’a posé sur le lit, sur le ventre et m’a matraqué le trou. Il entrait et sortait violement en moi. Sa queue faisait des flops provoquant une cascade du sperme de Daniel qui coulait le long de mon périnée et de mes couilles. Ses grosses couilles s’écrasaient contre mon cul à chacun de ses mouvements. Il a tenu 5 minutes puis il a expulsé et ajouté son sperme chaud à celui de mon père. Il a continué de me baiser pendant quelques secondes. Son jus sortait de mon cul par vagues. Il a déculé et il m’a donné son engin à nettoyer... je m’en suis chargé comme un affamé, m’abreuvant du sperme des deux mecs qui venaient de me remplir. Gaël s’est alors mis derrière moi, a pris le sperme qui me coulait du cul et me l’a donné à boire. Il se branlait. Et juste avant de jouir, il s’est déchargé en moi.

On s’est tous couchés sur le grand lit de mon père et on s’est câliné, embrassé et caressé. Puis mon père est monté sur ma queue et l’a chevauchée. J’ai joui au bout de quelques secondes, tellement la baise m’avait plu.

On est resté dans les bras les uns des autres et on a fait la grasse mat’. Au déjeuner, Jean a dit :

- Si ça vous fait rien, je vais rester quelques jours de plus ici.

Il disait ça avec un regard malicieux… ce qui promettait pas mal d’action !

A suivre…

J’espère que vous avez eu bien du plaisir en lisant cette histoire. N’hésitez à me contacter/m’envoyer des commentaires ou vos envies pour la suite. (N’oubliez pas de préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

Suite de l'histoire

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 23 Mai | 70 pages

Les nouvelles | 17 Pages

Militaire Meetmemz
Mes aventures Devilinme
Mon Inconnu du lycée Guiome
Location estivale Plume-Gay
Service militaire Meetmemz
Chez le docteur Fesses-Rougies
Soumission, domination. Jackx
Soumission au sauna Sylou69
Initiation Yannick
Bois de Vincennes SalopeAJus
Pris en flag Meetmemz
Plage naturiste Colinot
Camping Paradis DelosFairy
Le club des 4 en colo DelosFairy
Chaleur nocturne DelosFairy
Artisan électricien Meetmemz
Pipe à l'aire de repos Halex27

Les séries : 53 pages

Cousins rebeu | 14 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 1314
En exterieur | 3 | +1 TheoWil
1 | 2 | 3
Job à Dubaï | 2 | +2 Dvdstaudt
1 | 2
Abdoul | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Hugo & Ethan | 10 | +4 Hugo_ethan
1 | 2 | 3 | 4 | 5
678910
Sur une île déserte | 6 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
Femelle | 3 | +2 RyanSoumis
1 | 2 | 3
Baise dans sa cave | 2 | +1 Djack
1 | 2
Rencontre Twitter | 2 | +1 Shernabog
1 | 2
Chez moi | 2 | +1 Passif17
1 | 2
Hésitation première | 2 | +1 MoietMoietMoi
1 | 2
Le petit pêcheur | 4 | +3 Fabiodimelano
1 | 2 | 3 | 4

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 90 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Avril 2024 : 3 388 758 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : lundi 29 mai 2023 à 09:02 .

Retourner en haut