PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Déprave au sauna

En préambule, j'ai longtemps hésité à publier mes textes sur des sites gays.  Je les trouve par trop fantasmeurs mythos, bref rocambolesques.  Des lecteurs m'ont découverts sur un site générique d'Ebooks qui a tout simplement fermé.  Ils m'ont alors demandés sollicités d'en publier sur des sites gays se reconnaissant dans certains de mes Ebooks.  J'ai répondu poliment que mes aventures affectives masculines n'y avaient pas leur place de mon point de vu.  C'est vrai aussi, que un tantinet « homophobe » je m'enorgueilli d'avoir fidélisé des relations affectives avec des hommes pendant des années malgré ma vie conjugale.

J'assume mes contradictions, mon ambivalence !

En fait, je suis BI refoulé marié, et je n'ai jamais fais de coming out.  N'ai jamais assumé socialement professionnellement, ni en famille faire état de ma seconde nature !  Avec 5 gosses ça serait été suicidaire. Et pourquoi révéler cette seconde nature qui ne regarde que moi au bout du compte ?

J'allais régulièrement dans les saunas gays comme un exutoire à l'époque.  Le plus souvent pour rester dans mon coin, m'imprégner de l'ambiance « testosteroneque» virile de mecs en chaleur la queue en chasse, et ça se voyait.  L'ambiance des vestiaires masculins, j'ai toujours adoré le coté viril les hormones débordantes.  Les pas timides s'exhibent dans les douches le sexe frétillant.  Les pervers dans l'obscurité qui sucent à tout va tout se qui se présentent à hauteur de bouche.  D'ailleurs ou pourrais-je aller pour me retrouver entre mecs à oilpé ailleurs alors qu'au sauna ?  Les endroits naturistes, je les fréquente depuis mes 16 ans !  Devenus trop ringards snobinards aujourd'hui !  Les saunas mixte, compliqués si on n'est pas accompagné ?  Mais c'est plus clean plus ouvert pluriel même avec sa femme !

Alors je dois trouver comment me rendre invisible transparent en ces lieux de drague gays glauques débridés débauchés, avec le proxénitisme débridé sous jacent.  Echapper aux mains baladeuses insistantes deviens un sport de tous les instants.  Des angles morts ne laissant aucune échappatoire aux proxénitiste des refoulés qui veulent tenter leur chance même la nouille en déconfiture.  Des couloirs labyrinthiques obscures pleins de pièges enfumés en moussés pour pouvoir se tripoter en complète impunité, forniquer comme des bêtes en rut avec n'importe qui de préférence.  Celui qui vous tripatouille, vous suce, cherche avec insistance votre fion pour le fourrager de doigts inquisiteurs, ou la queue dégoulinante à l'idée de vous perforer en vous faisant couiner.  A peine si on devine dans la demie obscurité qui est qui, déambulants sans relâche à la recherche d'un regard prometteur d'un plan cul sans blabla !  On devient vite de la viande à baiser, à plusieurs forcément pour se faire enfiler à la chaîne.  D'ailleurs, ils sont là pour ça comme des prédateurs guettant leurs esclaves soumis sexuellement.  Et j'en suis, histoire de faire tomber des tabous, de transgresser ma vie réglée sur une sexualité maritale normalisée pas satisfaisante.

Je me contente d'ordinaire des saunas plus soft, au jacuzzi plus éclairé.  Pour le hammam de la zone la moins exposée à la débauche dont en perçois les râles de jouissance sans retenue de queues qui s'emboîtent incognito.  D'ailleurs j'ai contribué à en fermer 2 de ces saunas insalubres aux moquettes en spermées depuis l'ouverture aux conditions sanitaires plus que limites.  Et d'arpenter les couloirs pour dévisager voyeurs mateurs en chasse, des copulations publiques débridés exhibées.  Et lorgner des ombres aux sexes turgescents cherchant une bouche accueillante.  Des quadras quinquas Bears Queens chubs Daddys, soit une communauté avec ses codes et ses pratiques.  Les minets Emos se retrouvent plutôt entre eux !  En général, je reste dans mon coin, j'attends qu'on ne me remarque pas.  C'est arrivé que des latinos plus talentueux me mettent leur queue dans la bouche en guise de préalable pour me déchirer le fion avec une détermination que je ne refuse même pas. J'en suis même flatté !  Pourquoi parler alors que le geste joint à l'envie tous les fantasmes inimaginables fantasques.  Je suis devenu lope car je ne sais pas draguer simplement, je ne suis pas un chasseur !  Mais bouffer leur foutre en les regardant partir rassasiés, leur prêter mon fion, les regarder partir pour passer à autre chose m'étais jubilatoire..

 Je vis dans une ville ou j'ai fais le tour de tous ces baisodromes gays.  Jusqu'à n'en choisir qu'un plus clean, question hygiène avec une fréquentation irréprochable.  Pour être librement tranquille, à oilpé c'est désagréable de se faire tripoter à peine sorti du vestiaire par le premier venu pot de colle.  Secondo, je revendique n'y venir que pour me sustenter de ma virilité en manque d'hommes, le plaisir des yeux et des sens pour m'imprégner de cette virilité concupiscente.  Partager une ambiance entre hommes virils dénudés simplement sans pour autant forniquer sans romantisme caresse tendresse.  Ouai, je sais je suis un peu fleur bleue mis pourquoi pas !  Je me suis peut être trompé d'endroit pour les câlins !  Une fois j'ai sucé un mec jusqu'à ce que son éjac phénoménale me remplisse la bouche :  Il m'a dit dommage que tu ne sois pas ma femme, c'était super.  Quand j'ai évoqué une relation suivie, il a décliné.  C'est ce que je reproche à ce genre d'endroits :  Des plan culs sans suite, de la baise animale anonyme gratuite sans état d'âme, sans précaution ni SSR !  Moi le premier, je n'ai jamais mis de condom.

Je ne suis pas sainte Nitouche pourtant, il m'est arrivé de déraper grave, la testostérone en berne !  Une fois j'ai voulu essayer un hamac en corde suspendu qui vous positionne en situation gynécologique, mal m'en pris.  Je pensais être seul, et passer inaperçu !  J'ai eu 3-4-6 et plus déterminés à me démonter le cul à la chaîne sans me donner d'autre choix que me limer défoncer sans discontinuer.  Pour être démonté explosé de l'anus je l'étais, et détrempé de foutre.  Je me suis réfugié au sauna pour me refaire une virginité après une douche salvatrice purifiante approfondie.  Bien calé de manière à observer les allers venus sans être importuné, devant un film X de deuxième catégorie tournant en boucle.  Au bout de 50 mn engourdi à cause la chaleur.  Un mec me branche le sexe planté devant ma bouche faisant fis des importuns présents entrain de me reluquer en se branlant.  Temps de réaction quasiment nul, il me plante sa queue épaisse dans la bouche bien déterminé à ce que je le suivre complètement indifférents aux voyeurs exhibitionnistes.

Je le suis, me retrouve dans un black rom de son choix !  C'est un Latinos comme j'adore, la queue épaisse, l'épiderme hâlé, la libido débridée.  Et elle l'est, dans l'obscurité sa gaule m'essaie en bouche et mon fion n'y échappe pas.  Il teste ma soumission aux acrobaties humiliantes qu'il m'impose pour me remplir de jus pisse salive sans discontinuer. Je n'en revins pas de sa gaulle.  Je me laisse larver dépraver humilier avec fougue !  Pour sur, il avait du fumé du costaud pour triquer aussi longtemps. Je me découvre lopsa !  Je suis sa chienne de la bouche et du cul sans discontinuer avec un train d'enfer.  Putain de gaule même en pissant dans mes trous !  C'est simple, je lui ai servi d'urinoir sa vessie était si débordante limite vomitoire lorsqu'il me forçait à tout avaler.  Détrempée de pisse foutre j'étais à sa merci !  Juste de la viande à niquer à tournée retournée démonter !  J'aimais cet avilissement cette dépravation sur le moment incapable de réfléchir !  Sucer sa queue dégoulinante poisseuse pisseuse, c'était grisant enivrant.  Lécher son anus détrempé aussi.  Mais là, être suspendu à cette biroute qui me pilonnait avec rage pour me remplir de sémination, j'adorais ses assauts récompense !

Je le suppliais presque pour le revoir dans la semaine.  Il m'a décontenancé en me sommant de ne pas bouger :  Je vais te trouver une deuxième bite pour te remplir la cheminée.  Défloré, je l'étais l'anus dilaté à la limite de la déchirure brulure.  Je suis resté en-spermé pisseux poisseux à l'attendre.  Lorsque qu'il se pointe escorté d'un autre latinos en rut, pour me dire :  « Tu va en avoir du jus, t'as intérêt à pas gaspiller » !
A chaque fois qu'il repartait, c'est pour me trouver un autre partenaire pour me faire tourner.
L'exguité du black rom jouaient en ma défaveur nul répit ma bouche mon cul labourer dans toutes les positions.

Putain, j'ai servis de vide couilles urinoir crachoir pendant encore 20 mn avec des queues pour me limer remplir, m'enfiler comme une brochette.  J'avais les hormones à l'envers.  Le vertige de l'enculade vétérinaire :  Tu me doigtes profond, m'enfiles furieusement jusqu'à me faire couiner de douleur toujours plus loin plus profond pour me violenter fourrager, me dominer.
Un répit, le temps de lui dire détrempé poisseux pisseux « une douche s'impose » !
Pas le temps, j'ai un rencard,
On se revoit cette semaine ?
Mardi même heure !
La prochaine fois je vais tellement te dilater que tu vas connaître plusieurs teubs dans ton fion.
-Mais il est déjà déchiré, en feu avec la tienne !
-T'inquiet, tu va aimer, je vais bien te dilater.
On s'est revu, sur le même mode opératoire :  Un temps rien que pour lui, histoire de me préparer le boule, un temps pour me tourner retourner remplir de sémination.  Me faire sodomiser par plusieurs mecs en même temps.  J'en ai pleuré mais je ne sais plus si c'était de plaisir de douleurs d'émotions.
J'en ai honte aujourd'hui, car autant j'ai aimé son animalité, sa sauvagerie à satisfaire ses fantasmes.  Voire les miens inconscient inassouvis.  Je me suis senti me femelliser devant un avilissement qui m'interpelle encore toujours.  Car comment ai-je pu me dépraver de la sorte avec un inconnu dont je ne connais ni le nom ni l'âge.
Je ne l'ai plus revu.
D'après le gérant, il a disparu de la circulation.
J'ai multiplié par prudence les sérologies toutes négatives, ouf.

Je ne retourne plus au sauna que je trouve glauque prostitutoire comme pour pérenniser ce trip qui m'a fait prendre conscience que je suis un refoulé, une chienne car les femmes ne m'ont jamais sustenté.
Les hommes non plus d'ailleurs exceptés sur le plan affectif, là j'ai été comblé !
J'ai dans un coin de ma tête le fantasme d'un plan BDSM mixte mais irais-je jusqu'au bout de cette chimère.
Scoubidou38

* Pour ceux elles qui veulent partager leurs fantasmes les plus fous sans en rajouter des kilos ni fantasmer à outrance, je répondrais !

Scoubidou38

phje@worldonline.fr

Autres histoires de l'auteur : Portrait d'un double face ! - Esteban (dit Esté) - Chubby Chub - Vacances déjantées - Destroy le covoiturage au final - Bains Turcs - Petite bite, dit la Biloute - Vide Burnes - Incongru - Casey - Godeminou à trou-ducs - Le colocataire renversant - Un ange Satanique caché : Abdel - Chaud Bouillant - Le rouquinoux - Dépave entre adultes consentants - Steffen and co…. - Alfredo & Geoffrey - Pablo Colombien - L'Alpha et l'Oméga - Adrien « masseur » - Déprave au sauna

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

21 mai 2019

Nouvelles (15)

Découverte Femelle
Une bonne salope sur un parking Chubbyslut
Complainte du garçon... Jako
Mon coloc me trouble -01 Svven
Mon coloc me trouble -02 Svven
Mon coloc me trouble -03 Svven
Mon coloc me trouble -04 Svven
Dépucelage à la plage Femelle
Découverte de nouveaux plaisirs Paupours
Louvain-La-Neuve sur un parking Nico
Sauna, mon premier dominant Femelle
Mes rêves J.S.
Domination à la forge Theo49
L’ange pervers Frank
L’ange pervers -02 Frank

La suite (8)

L'éveil du Renart -07 Renart
L'éveil du Renart -Fin Renart
Valentin et Simon -02 Aeshenn
Kader -16 Cédric T
Colocation -09 Emerick
Colocation -10 Emerick
Stage BTS à la ferme -13 Stéphane
Les potes de mon grand-frère 4/2 Marc 67

Mai 2019

Nouvelles

Sauna Sun city Julien
Ma première chez les hommes 13008
Une sacrée initiation Lucif
Mon prof, mon pote et moi ? Étalon
Un bon prêt en liquide Pititgayy
Le copain de ma fille Jeanmarc
Soumis en cam Lope75
Jeux de rôle musclés Stéphane
Les potes de mon grand-frère 3-1 Marc 67
Travesti éduquée par son maître Julia2
Mise à dispo  Lopeajus39
Sissy Bumi88
Tournante de rêve Jerem72
Le clandestin Jako
Les skets de mon pote d’internat Kifflesket
Ma (Dé) Formation Matiti Yah
Un plan psychologique Alcide
Révélation nocturne Pierredelavega
Enfin ! T&R
Au mariage de mon neveu Eliot
La chienne exhib Pol
Bar bien chaud Caramel
Réalité fantasmée Fred
Un taxi ? Houne66
Rendez-vous chez le médecin Paul75
Randonnée initiatique Ron
Comment j’ai sucé mon cousin Romain
Prague Astro
Vengeance Julian Lerkin

La suite

Un amour de soumis -06 Elfe
Au Sauna de Sochaux -02 Chatenois25
Un examen oral -03 Gogo
Les skets ... -02 Kifflesket
Soumission & Domination -527 Jardinier
Soumission & Domination -528 Jardinier
Soumission & Domination -529 Jardinier
Soumission & Domination -530 Jardinier
Frenchies -12 Pititgayy
Le patient rebeu -02 Dirtybator
Stage BTS à la ferme -12 Stéphane
Ma (Dé) Formation -02 Matiti Yah
Ma (Dé) Formation -03 Matiti Yah
L'éveil du Renart -04 Renart
L'éveil du Renart -05 Renart
L'éveil du Renart -06 Renart
Kader -15 Cédric T
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)