PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1 pour tous, tous pour moi !

Voilà le dernier plan tout chaud de cet AM
Je suis grave calmé pour le Weekend.
Je ne sais pas si c’est le printemps, mais les mecs de mon entourage ont grave le feu au cul et moi aussi.
J’en sors voilà presque 2 heures.

Paul mon coach depuis maintenant près de 18 mois, m’appelle avant-hier
– Dis-moi, cela te dirait un plan cool samedi début d’am ?
Moi : yes pourquoi pas.
Paul : j’ai envie de faire un plan AM préliminaires voir + si tu veux, mais basé essentiellement sur des préliminaires plus ou moins poussés.
Moi : hum sympa !
Paul : On sera 4
Moi : ha bon ? Qui ?
Paul : 2 que tu ne connais pas, moi et Jocelyn.
Moi : houla. Jocelyn.
Paul : hé oui il est là, à la maison pour 5 jours, et m’a dit qu’il aimerait bien te revoir, enfin quand je dis revoir, tu m’as compris.

Alors que je vous explique, le Jocelyn est un pote à Paul, il m’a déjà attrapé 5 fois, 2 fois au cours d’un plan séquestre, 2 Fois au cours d’un trio, plans organisés par Paul, et une fois en solo.

À chaque fois il m’a déboité, faut dire qu’il est monté 25 x 6, c’est un antillais (clair de peau) aux cheveux plus blancs que gris, d’une 60taine d’année, sportif et particulièrement entretenu et bien bâti pour son âge, qui en plus tient la distance et est en forme.
Avec ça loin d’être con, super sympa, et charmeur en diable porté sur le cul (enfin surtout celui des autres) et particulièrement le mien depuis qu’il y a gouté.

Il n’est pas cavaleur, traine pas le milieu ni ghetto, et ne baise les mecs qu’occasionnellement.

Moi : et les 2 autres ?

Paul : Surprise… mais t’inquiète pas, ils correspondent à tes critères de sélection, l’un a 59 ans, l’autre 60, sont clean, mariés les 2, discrets, sympa, avec du savoir-vivre, ils sont actifs les 2, et je ne t’en dirais pas plus, ou serait la surprise sinon ?
Moi : bon OK. Tu entends quoi par AM préliminaires ?
Paul : Juste qu’on va s’occuper de toi, à 4, sans baise obligatoire, sauf si tu te laisses y aller ou si tu le demandes.
L’idée est séduisante, même excitante j’accepte donc sans me faire prier.
Donc ce samedi 02/03 je débarque chez Paul vers 15h.
Ils sont tous là, Paul fait les présentions.
Jocelyn : pas besoin de te le présenter.
Lui : c’est Jo, alors le Jo dans les 180/80, 60 ans brun petite barbe les yeux noirs, boucher de métier ni beau ni moche
Lui : c’est René, alors le René : 59 ans dans les 170/70 sec et mince chauve, les yeux clairs, retraité de la gendarmerie, sportif adepte, voir accro de la randonnée et du ski, pareil que Jo pas une gravure de mode, mais pas mal.
On s’installe au bar, Paul nous arrose la glotte avec du Rosé et de la bière, et on discute, évidement de cul, Paul leur raconte avec plus ou moins de détails certains de nos plans précédents, et pour appuyer ces dire, il mt en route et leur fait mater 2 vidéos qu’il avait faites ou on me voit subir les assauts des partenaires du moment.

Apparemment, elles font leurs effets, et la température monte de 2 crans d’un coup.
Paul décide :
On va s’évacuer dans l’annexe, et tout le monde de suivre comme un seul homme.
Paul nous invite à nous déshabiller, je découvre mes lascars nus en pieds.
Pas inintéressant tout ça, René glabre, sec, une jolie queue déjà demi-molle, au jugé un 18/4 ou 5 (à voir au top)
Jo, poilu comme un ours, la queue déjà très en forme développe un 17 très épais au moins 5 voire 6.
Jocelyn lui je connais déjà, un bon 25 x 6 au bas mot, pour l’instant demi-molle, mais je ne me fais pas de soucis pour ça je connais le type et ses capacités.
Quant à Paul, lui ne bande pas ou peu, des suites à un problème de santé, et des médocs qu’il est obligé de prendre le perturbant de ce côté.
Paul a tiré au milieu de la pièce un grand lit, sur lequel il a jeté un plaid.
Il me dit installe toi sur le dos, l cul au ras du bord.

J’exécute, en me demandant ce qu’ils ont bien pu hourdir comme plan, et je comprends très vite, quand ils s’installent.
D’abord Paul me fait relever et écarter les jambes les talons posés sur le bord du lit, puis Jo s’installe à genoux sur ma gauche au niveau de mes cuisses, Jocelyn en fait autant à droite au niveau de mon torse, et René s’installe au niveau de ma tête.
C’est Paul qui lance les hostilités, il s’agenouille m’écarte les fesses, et commence à me bouffer le cul, pendant ce temps Jo, commence à me masturber, Jocelyn me suce les tétons, les travaille et les mordille, et René me fourre sa bite dans la bouche.
Tout le monde est à la manœuvre, je ne sais plus où donner de la tête, Paul enfonce sa langue et met des doigts dans mon trou, j’ai une belle érection en place Jo s’est penché dessus et me pompe goulument, Jocelyn alterne dans le traitement de mes tétons entre douceur et douleur, il les pince, tort, lèche, mord, suce, aspire pendant que René s’évertue à me baiser la bouche…

Tout ça en même temps, c’est un truc de fou je geins, me tortille sur place, parfois gueule un peu quand Paul est trop ferme dans ses doigtâtes, je ne sais pas à combien de doigts il est mis c’est chaud, René manque de m’étouffer 2 ou 3 fois, au bout de 5 minutes à ce comme ça, Paul dit allez on tourne, Paul vient remplacer Jo sur ma queue, Jo remplace Jocelyn sur mes tits, Jocelyn remplace René dans ma bouche, et René vient remplacer Paul et reprend le bouffage et doigtâge de cul.
Toutes ses mains, se bouches font que je n’y résiste pas longtemps, je sens ma queue gonfler d’un coup et le plaisir arriver de mes reins, Paul qui m’a embouché le sent arriver aussi, il sert la base de ma queue puis l’emprise dans sa bouche en serrant ses lèvres dessus, s’en est trop je lui balance au fond de la gorge une giclée de foutre et 3 ou 4 saccades, il retient ma queue dans sa bouche hermétiquement fermée.
Paul dégluti, respire et dis allez hop on tourne, là moi, je sais plus on je suis, je suis à vif, j’ai plus ma tête, je subis

Du coup C’est Jocelyn qui vient entre mes jambes, il m’écarte les fesses, se penche sur moi et me dit regarde moi, j’ouvre les yeux, il me dit, je vais t’enculer tu es bien ouvert.
Moi je sais plus trop ce que je lui ai dit, mais je comprends qu’arrive le moment tant attendu et redouté à la fois du passage de la queue de Jocelyn, toujours est « il que ma réponse devait être positive parce qu’il pose son gland direct sur mon trou, et pèse dessus, la résistance est faible, mon anus se laisse ouvrir d’un coup et il y enfonce bien 5 centimètres d’un coup, puis lentement entreprend de s’enfoncer en moi, je m’ouvre, il me remplit et fini par tout y mettre j’ai l’impression de l’avoir jusqu’au fond de la gorge.
Puis il me lime lentement sur toute la longueur de sa queue un vrai délice, au bout de 5 à 6 minutes de ce traitement, il ressort de mon cul lentement en une seule fois, j’ai l’impression de déféquer longuement et de me soulager, j’adore cette sensation, arrivé au bout il s’extrait à mon grand regret, je lui :
dis ho non encore stp, il me répond t’inquiète, j’y reviens.

Puis il me retourne, me met à 4 pattes le cul bien en l’air, en m’appuyant sur les épaules, je plis et plonge le nez dans le matelas, au passage je vois Jo debout bien campé sur ces 2 jambes, tenir la tête de Paul qui a genoux est entrain de le pomper furieusement, je vois René déchirer un préservatif, il a apparemment l’intention de profiter lui aussi de mon cul.
Il m’interroge du regard, je lui fais signe que oui, puis il en fait de même avec Jocelyn qui lui dit : tu as envie de la mettre au chaud ?
René : oui
Jocelyn : OK, fais le tour.

En même temps il m’enjambe et vient se poser sur mes épaules sans peser, je sens ces couilles posées sur mes omoplates, sa queue chaude épouser ma colonne vertébrale, je prends conscience à ce moment-là du morceau du bonhomme, et de ce qu’il m’enfile, j’en ai à la fois des frissons et une bouffée de chaleur, cela provoque une réaction chez moi et je me cambre, l cul encore plus offert, Jocelyn m’attrape les fesses avec ces deux mains, me les écarte le plus possible et dit à René :
si monsieur veut bien se servir !
René pose frotte sa queue entre mes fesses, me les biffle, puis pose son gland sur me trou, et le titille avec,
Jocelyn lui dit : allez fais pas dans la dentelle, casse-lui le cul il attend que ça,
René hésite encore un peu Jocelyn lui redit : bon tu lui casses le cul ou pas ?
Alors René pousse d’un coup fort très fort et entre d’un seul coup la moitié de sa queue en moi,
j’ai beau être ouvert, je la sens passer quand même il est épais le mec,
je lui dis : putain espèce de salop fais doucement, mais il n’en a rien a foutre, il s’enfonce complètement, et commence à me pilonner, Jocelyn en profite pour me coller une sérieuse fessée.
D’un coup d’œil je vois que Paul continue à pomper Jo de plus en plus vite, l’autre râle et chante qu’il va l’arroser jusqu’aux amygdales.
René pousse de petits cris bizarres, entre-coupés de : putain ce cul ho putain ce cul, je vais jouir, d’un coup je le sens ce tendre, sa queue gonfler et il jouit en gueulant OUIIIII, et rempli sa capote, à côté c’est Jo qui gueule aussi qu’il va jouir, je jette un œil je le vois sortir se queue de la bouche de Paul la poser sur son menton et tout lui balancer sur le visage.

Jocelyn vient remplacer René, il ne fait pas semblant, j’ai le cul offert et ouvert alors, il y plante sa queue sur 10 bons centimètres d’un seul coup, et s’arrête, moi, j’en veux plus je lui dis allez putain de merde baise moi comme une chienne !
Lui : Tu vas ramasser ma jolie pute, et de joindre le geste à la parole, en m’enfonçant sa queue durement jusqu’au fond du ventre, il s’y plante fermement comme pour bien marquer son terrain, sa possession.
Je suis en sueur, je sens la sueur me dégouliner le long du dos, j’ai mis la tête sur le côté pour mieux respirer, j’ai la bouche grande ouverte, je cherche de l’air il m’a coupé le souffle, et j’ai la tête qui tourne.
Puis il commence ses va-et-vient, puissants tout en longueur et dilation, sa queue est dure comme du béton et brûlante, moi je ne bande pas, mais j’ai les reins en feu, je sens une boule de chaleur descendre dans mes reins, j’essaie d’optimaliser la pénétration en me cambrant le plus que je peux, le Jocelyn apprécie, et me dit :
putain de salope t’aimes ça te faire casser le cul.
Moi : ho oui, vas-y pousse je sens que je vais venir.

Alors il accélère, pousse fort et me lime en puissance, j’ai le trou en feu,
Puis il ralentit, me lime lentement tout en profondeur, il ressort complètement de moi 2 fois, pour mieux me reprendre, ça me rend dingue, le plaisir arrive, puissant violent d’un coup mon anus se resserre sur sa queue enfin c’est peut-être une impression vu son épaisseur, et ça éclate dans mes reins, c’est fulgurant je hurle de plaisir, en même temps la queue de Jocelyn ce met à gonfler de façon impressionnante, je la sens trépidante, il se plante au fond de moi violemment, puis se retire de 5 ou 6 centimètres, et m’arrose l’intérieur de jets brulants, il n’arrête pas de se vider en poussant un cri rauque puissant.
Au bout d’une minute resté planté la en moi, il se retire il est encore très dur, moi, je tombe sur le côté je suis animé de plusieurs spasmes abdominaux, violents, mon cul s’ouvre et se referme sur lui-même, la jouissance anale et animale est tellement forte, quelle me tient comme ça en soubresauts pendant au moins 2 minutes de convulsions.

Puis je récupère, me mets sur le dos les bras en croix j’ouvre les yeux, ils sont là, plantés debout, devant moi, la queue entrain de dégonfler le Jocelyn encore entrain de ce la caresser, à me regarder avec un sourire bienveillant.
Paul me dit : alors là, si ça ce n’est pas un pied d’enfer qu’est-ce que c’est ?
Tu en avais même les yeux révulsés, limite ça m’a foutu la trouille, une chose est sure, tu n’es pas cardiaque toi..
Jocelyn me met sous le nez sa queue encore en forme, mais bien moins dure et me dit, allez hot nettoies moi le matos, et de m’attraper la tète de me la renverser et me fourrer son gland de force dans la bouche.
Au bout d’une ou 2 minutes satisfait, il me lâche, en me mettant deux, trois petits coups avec sa queue sur la gueule, en disant : voilà c’est bien comme ça, tu as été à la hauteur.

Je passe sous la douche, je profite du jet à lavement qu’a fait installer Paul voilà peu, et vais les rejoindre au bar dans le salon.
Je suis toujours à poil, eux non, je vais pour récupérer mes fringues, mais Jocelyn m’attrape par le bras et me dit :
Non non, reste comme ça qu’on profite un peu de ta plastique,
Et de me mettre des claques sur le cul de m’attraper par la queue et me rapprocher de lui,
Paul à un moment m’attrape par un bras me retourne, et me roule d’office une pelle d’enfer,
Jocelyn essaie à son tour, mais Paul l’arrête, sèchement, pas question lui dit-il.
1°, d’abord il n’aime pas ça.
alors ça c’est vrai c’est mon truc, même si ça m’est quand même arrivé quelques fois dans le feu de l’action, et un peu barré par les évènements, c’est franchement pas mon truc, ne me demandez pas pourquoi, je suis bien incapable de vous le dire ; un blocage par là je penses.
Paul de rajouter :
2°, quand c’est le cas il n’y a que moi qui y ai droit.
Désolé, mais c’est comme ça.
Et a moi, après m’avoir flatté le cul : allé va te rhabiller avant qu’il nous reprenne des idées.
Ce que je fais illico presto, avec ce que je viens de prendre pas question qu’ils remettent ça.

En me rhabillant, je me dis que j’ai découvert une autre facette de Jocelyn, d’une part.
Et que Paul apparemment marquait son terrain d’autre part.
Ca, va falloir qu’on en discute sérieusement, je ne suis pas à lui et ne le serais jamais.
Je veux bien être sa chose, sa pute, son truc de temps en temps, mais je ne lui appartiendrais jamais.
René et Jo sont partis, Paul m’invite à rester chez lui avec eux, et aller au resto dans la soirée, je refuse, parce que je sais comment ça finira au retour du resto, et que là, j’ai vraiment ma dose, et connaissant le Jocelyn comme il est (capable du meilleur comme du pire) je préfère m’abstenir, il faut que cela reste un jeu et du plaisir rien d’autre.

Paul me connait, il n’insiste pas, et je me rentre chez moi tranquillement il est 18h quand même.
Jocelyn m’a quand même glissé dans l’oreille au moment où je partais : je suis là, et reste jusqu’à jeudi chez Paul.
Je lui ai répondu : bien noté, on en parlera avec Paul.

James

jamescotbask@orange.fr

Autres histoires de l'auteur : Sévèrement déglingué - 1 pour tous, tous pour moi - Pas vu venir celle-là  ! - 3/4 d’heure intense - Plan avec 2 actifs - Nouveau plan, nouvelle queue - 1 de perdu, 2 très chauds de trouvés - Forestier Sculpteur rugueux - Plombier en urgence - CQFD - Putain de Machine! - Picnique mémorable à la plage - Mal au cul - Là! c'était du lourd de chez lourd - Je suis devenu la pute de Paul en peu de temps - Une bonne dernière directe pour la route - Parole donnée Parole tenue, ho combien - Quand le Hasard et l'imprévu font les choses biens - Pari perdu rime avec plein le cul - Direct du lourd épais au fond des entrailles - Baise à 3 en Mer - Parce qu'il faut un début à tout tôt ou tard - Enfermé 30 Heures

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

20 juin 2019

Nouvelles (11)

Baisé par mon chef Rachid
Abstinence et excitation Kasso
Les petits Voyeurs Jeanmarc
Romance à l’hôtel Femelle
Job d’été à l’hôtel Femelle
Soumis à un vampire Virgo1999
Dans les dunes à Labenne Raphael75010
Mon professeur Charles
Consultation Nathan0
Une sécance de sport Damien
Sur la plage et à la cave Kasso

La suite (1)

Soumission & Domination -533 Jardinier

Juin 2019

Nouvelles

Trio fist Tétonmaso
Trianon Jako
Nynpho avec mon voisin Nymph
L’Homme est vulnérable Rogue
Ancien camarade sur Grindr Louisallenk
Mon voisin black Gregmrs
Découverte de mon côté gay Alb29
Petite salope -01 Lopamecsxl
Petite salope -02 Lopamecsxl
Petite salope -03 Lopamecsxl
Petite salope -04 Lopamecsxl
Vive l’armée ! Pititgayy
Comment j’ai dépucelé Hotcalvin
Le patron du centre médical À 19
Leçon particulière Frank
Le porte à porte Jeanmarc
Ballade en VTT Femelle
Mon pote Nathan0
Une nuit en Tunisie Fisturo
Histoire de Hammam Dd38
Vengeance Femelle
Jonathan Théo

La suite

Leçon particulière -02 Frank
Les sket -03 Kifflesket
Mon demi-frère hétéro -06 Oldyano
Le copain de ma fille -02 Jeanmarc
Moment de détente -03 Amical72
Moment de détente -04 Amical72
En «beurette» -02 Hamiasamira
Mes potes du lycée -02 JuSP7766
Soumission & Domination -531 Jardinier
Soumission & Domination -532 Jardinier
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)