PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Épisode précédent

Ma virginité perdue -4

je ne suis plus puceau.

Le lendemain matin……enfin……après quelques heures de ma dernière baise, j’ouvris les yeux, et c’est la tête magnifique de Hassan qui se trouvait directement devant moi.

Moi : « Ah bon ! Ce n’était pas un rêve, il est vraiment là ! ».

Satisfait de ma constatation, je glisse ma main sur ma bite……voilà….c’est vrai aussi, je suis à poil…..la bite de Hassan pendait aussi jute à côté de la mienne : « génial ».

Très satisfait du résultat, j’enlevai la couverture et je glissai hors du lit. Je regardai la montre : C’est déjà 7 : 00 h. du matin. Nous irions être en retard.

Moi : Hassan ! Chéri ! Réveilles toi beau dormant !......je le réveillai tout en caressant ses cheveux noirs…..

  

Lui : ou….ou…ouii ! je suis réveillé !

Moi : Hassan, nos cours débutent à 8 : 00, faut bien nous dépêcher….allons y…

A ces mots, Hassan se leva en frottant les yeux somnolents encore, se mis debout tout à poil…… waaaawwwww, quel corps !

Sachant que nous étions en retard déjà, je détournai mon visage de son corps et lui lançai :

Moi : Chéri ! il faut prendre le bain ensemble pour épargner du temps, d’accord ?

Pour le premier instant, Hassan ne sut quoi dire. Il ouvrit grand ses yeux, me fixa du regard et rétorqua :

Lui : je sais pas Eldi !

Hassan avait peur de quelque chose, mais je ne savais pas ce dont il avait peur. J’ajoutai :

Moi : ne t’en fait pas Hassan, c’est toujours Mercredi, et c’est toujours ton tour.

Et je souris en tentant de lui faire plaisir….

Ma tentative réussissait et d’un air malin Hassan sourit un demi-sourire mais bien grandiose. Je fus rassuré. Il fut rassuré aussi.  

Je me dirigeai vers lui à pas sûrs, je n’avais plus peur de ses réactions, j’entourai sa taille par mes bras et le serrai contre moi d’un mouvement sûr et rassurant. Je posai un baiser sur son épaule puis je chuchotai dans son oreille comme je faisais toujours lorsque j’avais quelque chose d’important à lui dire :

Moi : Allons-y bébé !

Comme je vous ai raconté dès le début, Hassan parle très peu. Ce Mercredi n’était pas un de ses jours de paroles. Se contentant de m’embrasser sur la joue, il m’accompagne à la douche. Nous fûmes le trajet de quelques mètres vers les toilettes en ayant les mains l’une dans l’autre comme des petits amants ou mieux comme deux petits gamins. Quatre mètres nous séparaient de la douche, mais quatre mètres pendant lesquels nos yeux se mataient mutuellement sans arrêt.

Une fois sous la douche, Hassan l’ouvrit et je me mis derrière lui. Une fois mouillé, il se savonna bien rapidement mais virilement, je le matais avec plein d’envie. Je pris le savon et je commençai à lui frotter le dos. Apparemment, ça lui plut, il commença à gémir doucement. Je jetai un coup d’œil sur sa bite : elle gonflait à fur et à mesure que je caressais son dos. Tout à coup, j’eus une idée magique : « Et si on ratait les cours du matin ? ».

J’avais tellement envie de Hassan que ma bite commençait elle aussi à gonfler et ce n’était pas judicieux de le faire car j’étais derrière lui et il pouvait très bien remarquer que je bandais et mon envie pouvait être exposée devant mon bébé. Pour dissimuler mon excitation je commençai à savonner directement ses fesses. Cela m’obligea à m’agenouiller. Puff ! J’étais sauvé.

Cependant, le fait de savonner ses fesses ne passa pas comme inaperçu pour lui. Il bandait à mort. L’idée magique tracassait mon esprit. Je m’y consentis : mes caresses devinrent de plus en plus douces et lentes. Je pouvais même entendre sa respiration qui devenait de plus en plus rapide et profonde. Pendant ce temps, j’ai pu mouiller ses fesses entièrement, et c’est son cul qui attendait son tour.

Sans manière, sans permission, sans préparation, j’écartai ses fesses l’une de l’autre prudemment et je glissais une petite quantité de savon de ses fesses sur son anus : ses fesses frissonnaient. Cela lui plaisait certainement.

« Que les cours tombent à l’eau, me dis-je ».

Je prenais donc mon temps à caresser cet anus poilu en le découvrant millimètre par millimètre. Le savon était très doux et il mouillait gentiment la rondelle de Hassan. Durant ce massage, mon bébé se contentait de gémir docilement. Il fut temps d’aller plus profondément. Je pris mon doigt et d’un coup je l’enfonçai dans le cul de Hassan. Cette action lui causa un sursaut de surprise et il éclata de rire :

Lui : Tu t’amuses pas là-dessous bébé ! 

Moi : Toujours pour ton plaisir bébé !

Lui : Mais il te faudra plus qu’un doigt bébé pour m’impressionner !

A ses mots fermes et avec cette tonalité très sérieuse, je sus que quoique ça soit toujours le Mercredi (c’est-à-dire son tour à lui), c’était mon opportunité de pouvoir prouver ma virilité pour Hassan.

Je me mis debout, attrapai ma queue qui bandait à mort, le sang la remplissait tout entière, et l’enfonçai tout droit dans son trou. Surpris, Hassan ne put se retenir il poussa un cri de peine et avança vers le devant. Bien évidemment, son trou était trop serré et ma bite ne put l’enculer d’autant plus qu’il s’éloigna de moi.

Impatient, je le poussai au mur, le colla là-bas, et de nouveau je tentai de l’enculer, mais cette fois avec plus de docilité. Je mis mon gland sur sa rondelle, je fixai le milieu de son trou et je poussai. Cette fois, Hassan retint son cri malgré la souffrance, et mon gland arriva à s’infiltrer à l’intérieur de lui. Une fois entré, je repris mon haleine, posai mes mains sur sa taille et commençai à m’enfoncer davantage à l’intérieur. Ça m’a prit une bonne minute pour que mes 15 cm aient pu enculer tout son cul. Une fois à l’intérieur, je n’avais plus qu’à commencer mes va et vient. C’était vraiment étrange. Cette sensation d’avoir la bite dans le corps de quelqu’un ne ressemblait pas à celle d’être d’enculer. Quelques heures plut tôt j’avais sa bite dans mon cul et j’éprouvais le plaisir mélangé à la peur et à la souffrance. Alors qu’en ce moment, je sentis tout un autre monde. C’est le monde de dominance et de virilité, un monde où c’est moi qui procurai le plaisir à un autre mec, qui lui fit sentir la peur, qui fit trembler ses jambes, qui contrôlai les va et vient.

Ainsi, mes va et vient commencèrent à déchirer le cul de Hassan. Ce dernier ne disait rien pendant que mon sexe labourait son cul, quelques gémissements exceptés. La situation n’était ainsi que pendant la première minute. Une fois cette minute disparut, Hassan hurla comme un chien car j’accélérai mon rythme et l’enculai de plus en plus profondément. Mon plaisir montait au ciel, mes nerfs dansaient de joie, mais…………..

Hassan : « sors ! »

Moi : quoi bébé ? tu n’aimes pas ?

Hassan : Je te dis sors !

Vexé, je sortis de lui. Tout s’écroula.

Il se tourna, les sourcils froncés, me regarda, enleva ses mains viriles comme toujours m’emportai entre ses bras et m’allongeai sur terre, ma bite à l’air.

Et d’un coup, il s’assit sauvagement sur ma bite. Son poids pesait lourd sur mon corps et ses fesses frappaient terriblement fort mes couilles. Stupéfait, je me suis laissé faire. Allongé sur terre, mes grognements rencontraient ses gémissements qui ne ressemblaient plus à des gémissements mais à des cris et des hurlements, mes yeux cherchaient les siens pour s’y plonger bien profondément, et mes mains s’étalaient sur sa taille tout en caressant son sexe bandant comme un taureau.

En accélérant son rythme, Hassan sautait sur moi comme s’il montait un cheval de course, sa respiration n’avait point d’arrêt tout en criant :

Hassan : Bébé ! fais moi venir bébé !

Sur ses cris, je pris sa bite en main et je commençai à le branler. Ces hauts et bas étaient magnifiques, mon sexe était en feu et son gland gonflait au maximum.

Deux minutes étaient suffisantes pour que Hassan crie un cri de jouissance :

Hassan : Oui bébé ! c’est ça !

Et il vida deux giclées de sperme sur mon torse transpirant. A la sortie de sa semence, Hassan ralentit son mouvement qui ne manquait ni de brutalité ni de sauvagerie pour enfin s’asseoir tout docilement sur ma bite. Nous échangeâmes un regard d’amour et je lui arrachai un sourire de satisfaction.

Une fois ayant repris son haleine, il se mit debout, me tendit la main pour m’aider à m’enlever. Je ne voulais rien dire en le laissant guider mes pas. Dès que je me mis debout, il me poussa vers la mur des toilettes, se mit derrière moi et commença à me branler tout en me posant des baisers partout sur le dos et sur le cou et tout en murmurant :

Hassan : alors viens bébé pour moi, viens !

C’était un ordre très facile à exécuter, j’étais excité au maximum et je ne tardai point à jouir. Il ne restait que quelques gouttes de sperme dans mes couilles mais cela ne signifiait pas que la manière dont Hassan me masturbait ne m’avait point fait senti. En fait, j’hurlais comme un loup dans la forêt et, au moment de la jouissance, un long « aïïïïïïï » sortit de ma gueule.

Ce n’est pas encore fini, attendez la suite très prochainement.

Si vous aimez ce que j’écris, j’aimerais avoir de votre part un feed-back sur

Eldi36@hotmail.com

Je compte sur vos commentaires pour continuer à écrire. Je réponds toujours à vos mails même si je tarde un peu parfois et……vous pouvez m’ajouter directement sur msn….. J. Biz.

eldi

eldi36@hotmail.com

Suite de l'histoire

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

11/03 : 21 Nouvelles

Mariage pour tous Yan
Après L’entrainement Thibo34
L'homme qui m'a rendu heureux Marco
Aire de repos Gandhiilesage
Informaticado Jako
Une histoire de clés Choupiné
Mes deux potes Apptlt
Le beau rebeu du bus Adogaybite
Rolland Glaudoun
Un petit tour très chaud Histofun
Le jeune black et la mariée Femelle
L'inconnu du train Pititgayy
Toi Carolito
Avoir 18 ans dans les vestiaires Libero
Camionnette de pute Adonf
Premier Glory ... Imbra
Valentin Valentin
Jolasuce Jolasuce
Conducteur intéressé Nico
Le rebeu de la cage d’escalier Mecparis75019
Il jouit dans ma bouche Jolie

La suite... 11 épisodes

Frenchies -09 Pititgayy
Troisième jour Curiosity
Kader -08 Cédric T
Kader -09 Cédric T
Mon demi-frère hétéro -04 Oldyano
Mariage pour tous -02 Yan
Mariage pour tous -03 Yan
Mariage pour tous -04 Yan
Frenchies -08 Pititgayy
Julien en famille -13 Marco10e
Dans les vestiaires -3 Libero

Février 2019

Nouvelles

Deux Premiers Jours Curiosity
Mon père Lemout
Sexy Tanguy Valensaint
Un professeur très chaud Rayhan20056
Massage… pas sage Jako
Un mec incroyable Fangsi
En cours Houne66
Cloitrer Étalon
Plan à 3 Passif-Lille
Déclaration de dépendance Yan
Dany Nocte
Mon dermatologue bien chaud Pablo_le_beau
Mon 1er beur Fanbeur
Ma rencontre avec mon Maitre Allan
Pudique violé Belmonde
La sorcière aux dents vertes Jako
Mâle alpha Chopassif
Dressage d’une lope Olive
Il y a 4 ans Nico76500
Une pute dans une cité de rebeu Nico76500
Les Garçons... P'titGayPassif
De nouveaux amis... Raphaël
Les bains Lille Passif-lille
Vendredi voiture Ya-se
Enfermé 30 Heures... James
Mon collègue hétéro Elliot
Vendredi trop arrosé Hombre50
Fantasme d’un couple Couplehom
Fantasme d’un couple -02 Couplehom
Le faux patient D.kine.75
Rendez-vous particulier Pititgayy
Plan snap Noprise2tete
Plan snap -02 Noprise2tete
Piste de danse jouissive Sasha
Fellation improvisée Lemarnais
Visite médicale Tanatos
Un mec grindr, ou plus Gayboyquebec
Mon modèle Houne66
Voisin antillais Hairylegs94
Surprise Virilsalope
Éric Clemsex
Mon meilleur ami et moi Le-sanguin
Grand romantique Celestin
Premier plan à 3 Matt
Sodomie improvisée Lemarnais
Recherche du Travail Jeanmarc
Une détente bien méritée Stéphane
Voyage en train Pierrot
Ma première fois avec un homme Fred 02600
Défoncé par 2 beurs Adonf
La queue de Rachid Chopassif
À la terrasse d’un café Houne66
Folle soirée au sauna Maasquelour
Stage BTS à la ferme Stephane

La suite...

Fantasme d’un couple -03 Couplehom
Fantasme d’un couple -04 Couplehom
Souvenir d’internat -02 BenVart
Avoir 18 ans -2 Libero
Kader -05 Cédric T
Kader -06 Cédric T
Kader -07 Cédric T
Julien en famille -12 Marco10e
Dans la clairière -2 Frank
Chaudes vacances -03 Petit cul 57
Mon pote, l'intello -2 Étalon
Théo et mon père -02 Stephane276
Domination par Stéphane -67 Pattlg
Domination par Stéphane -68 Pattlg
Domination par Stéphane -69 Pattlg
Domination par Stéphane -70 Pattlg
Domination par Stéphane -71 Pattlg
Domination par Stéphane -72 Pattlg
Domination par Stéphane -73 Pattlg
Domination par Stéphane -74 Pattlg
Soumission & Domination -520 Jardinier
Soumission & Domination -521 Jardinier
Soumission & Domination -522 Jardinier
Début avec mon maître -04 Jd18
Début avec mon maître -05 Jd18
Ma vie de lope exhib -06 Lopexhib
Frenchies -05 Pititgayy
Frenchies -06 Pititgayy
Frenchies 07 Pititgayy
Stage BTS à la ferme -02 Stephane
Stage BTS à la ferme -03 Stephane
Stage BTS à la ferme -04 Stéphane
Stage BTS à la ferme -05 Stéphane
Stage BTS à la ferme -06 Stéphane
Stage BTS à la ferme -07 Stéphane
Stage BTS à la ferme -08 Stephane
Chaude soirée -04 Red
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)