PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Revirement de situation

Mercredi soir je fêtais l'anniversaire surprise d'un ami avec des gens que j'apprenais à connaitre au fil de la soirée. Bonne humeur et détente étaient au rendez-vous. Plus la soirée passait et plus je m'amusais mais je ne m'attendais vraiment pas à ce qui allait se passer...

Comme tout bon anniversaire surprise, nous étions tous arrivés 30 min avant la star de la soirée et on a pu en profiter pour commencer à faire connaissance. Parmi la quinzaine d'invités je n'en connaissais que 3, donc c'était l'occasion pour me faire de nouveaux amis. Puisque j'étais arrivé le premier je m'occupais de tous les accueillir et c'est là que je l'ai vu pour la première fois. De première abord je me suis dis qu'il était plutôt mignon. Environ 1m70, crâne rasé, une belle gueule avec un petit regard coquin. Il avait un petit ventre, mais un ventre maintenu, pas ce genre de ventre tout flasque qui pandouille. Non ça se sentait qu'il pratiquait du sport depuis plusieurs années. Des bras musclés et des cuisses à faire frémir... Mais je me suis tout de suite calmé parce qu'il était venu accompagné...

La surprise a été totale et on a même vu poindre une petite larme chez le principal intéressé. La soirée bat son plein. Alcool, bon petits plats fait maison et bonne ambiance sont tous présents. La nuit nous entoure petit à petit et les discussions partent de plus en plus sur le cul, sur les allusions coquines, le moindre mot est analysé pour en tirer un quelconque sens sexuel et tout le monde participe.
Après avoir changé de place pour la énième fois, je me retrouve en face d'A. mon beau gosse de début de soirée, et j'ai ainsi tout le loisir de le mater dans l'obscurité. Je pensais avoir été plus ou moins discret mais quand je relève les yeux je me rends compte qu'il me fixait et me parlait surtout !! Évidemment tout le monde avait suivi l'action et commençait à me chambrer mais j'ai réussi à noyer le poisson en sortant une vieille excuse à deux balles. Il avait bien sur compris mon petit manège (comme tout le monde) et en jouait à fond. Ça a beau été l'anniversaire de N ça surtout été ma fête... Mais je ne vais pas me plaindre, ça me plaisait qu'on me taquine (surtout lui, ça m'excitait).
Enfin bref, vu que je le pensais en couple je ne poussais pas le jeu plus loin que la provocation. C'est ainsi que c'est fini l'anniversaire. Vers minuit tout le monde a commencé à rentrer chez soi (boulot oblige). Au moment de se dire au revoir j'en ai profité pour lui faire la bise et respirer son odeur. Je n'aurais pas dû parce que l'excitation qui s'en est suivi était telle que j'aurais pu le bouffer sur place... Malheureusement il est rentré avec son copain en me laissant avec un ami sur place pour qu'on aide à ranger avec N.

Un peu dégoûté j'ai quand même voulu faire ma fouine et j'ai demandé depuis cb de tps A. était en couple avec Ad. (le mec qui l'accompagnait). Alors là ils se sont tous mis à rire et à me dire que plus à côté de la plaque c'était pas possible. A. n'était pas en couple tout court, ils étaient juste amis. Je me suis senti con !! Je me suis refais toute la soirée en accéléré en me disant que j'aurais pu tenter qqchose au lieu de rester frustré !! En plus ça faisais un moment que je n'avais pas couché alors ça commençais à me démanger sévère...

Mais bon il était rentré et moi je nettoyais qu'est-ce que je pouvais y faire? Ce soir je me la mettrais encore derrière l'oreille et basta.
Dernier coup de balai et j'embrassais mes ptits chous pour rentrer me pieuter. Il était déjà 1h30 quand je me suis jeté sur mon lit. J'allumais facebook pour voir les nouvelles de la soirée et me suis rappelé que je pouvais retrouver A. dans l'événement créé !! Pourquoi je n'y ai pas pensé plus tôt... Il ne m'a pas fallu plus de 3 secondes pour le retrouver et le relancer en mode "super soirée non?". On a commencé à discuter de la soirée, il me chambrait encore par rapport aux actions des heures passées et là je me suis dis que j'allais accélérer les choses. Je faisais de plus en plus d'allusions au cul et à le titiller doucement. Après 5-10 min de messages de plus en plus explicite je n'étais plus du tout fatigué et lui fis remarquer. C'est là qu'il m'a sorti "bah si tu étais joueur, tu serais là allonger à côté de moi à poil ;)"... Il n'aurait jamais dû... Piqué au vif, je me suis levé, j'ai enfilé mon jean sans caleçon en dessous (j'aime sortir sans rien en dessous ça m'excite à mort), enfilé ma veste (toujours sans rien, laissant mon torse poilu à la vue de tous) et lui ai envoyé mon numéro en lui demandant son adresse. Il ne m'a fallu qu'un quart d'heure pour me retrouver devant son allée avec une érection qui déformait mon fute. Il m'a ouvert en short et t-shirt moulant, il était vraiment bandant comme ça. J'avais envie de me mettre à genoux et de le prendre en bouche là sur le pas de sa porte !! Mais il n'en fut rien. Il me fit rapidement faire le tour de son appart (superbe soit disant passant, avec balcon qui donne sur une cour intérieur, vraiment cool). Puis arriva le tour de me montrer la chambre. Bizarrement ça n'a pas été la même chose que les autres pièces, tout en reculant doucement vers le lit, je fis descendre lentement la fermeture éclair de ma veste tout en le regardant dans les yeux. Mon petit jeu a fonctionné parce que dès que ma veste toucha le sol il me poussa sur le lit et me caressa le torse, passant ses doigts dans mes poils, me faisant ainsi durcir de plus en plus...
Il s'en aperçu rapidement et décida qu'il était inadmissible de me laisser si serré dans mon jean. Il vint le déboutonner petit à petit, faisant apparaître ce bâton de chaire raide comme le bois. Le dernier bouton enlevé, mon sexe frappa mon ventre avec un bruit mate révélant mon niveau d'excitation. Complètement nu il se remit à me caresser tout le corps, je fermai les yeux pour profiter de ces caresses à 100% et commença à onduler sous ses doigts qui me donnaient la chair de poule.
Je trouvais quand même injuste d'être le seul à pouvoir profiter de ce plaisir alors je l'ai mis sur le dos et ai commencé à le déshabiller doucement, tout en caressant ce corps musclé. Une fois nu tous les deux, nos bites étaient bandées l'une à côté de l'autre, je pouvais les voir battre dans l'attente du plaisir de sentir une main les enserrer... Un coup d'œil à mon beau gosse m'a suffi pour pouvoir continuer le traitement que j'avais commencé à lui administrer. Je me mis à lui lécher le coup doucement, jouant avec la pointe ma langue et remontant jusqu'à son oreille, puis j'accélérais de plus en plus pour finir par lui bouffer le coup. À entendre ces gémissements, il adorait ce que je lui faisais.

Nos deux bites se frottaient l'une contre l'autre pendant que je goûtais chaque partie de son corps, son coup, son visage, ses bras, ses aisselles, puis son torse, ses tétons sensibles à chacun de mes passages, son pubis que je m'appliquais à lécher puis l'intérieur de ses cuisses, ses jolies boules tout en prenant bien soin d'éviter ce sexe tendu qui me réclamait... Le voyant se tordre de plaisir sous ma langue j'ai décidé d'abréger ses souffrances en prenant son gland entre mes lèvres. Je le faisais coulisser entre mes lèvres humides, jouant avec ma langue sur son méat et son frein. Il mit ses mains derrière ma tête pour me caresser à continuer, seulement je n'ai pas besoin de caresse pour sucer une belle bite de 17*5. Je l'engloutis totalement, jusqu'à la garde et la sentait bien au fond de ma gorge. J'aimais sentir cette bite dans ma bouche, plus je le suçais et plus je me sentais salope, je kiffais l'entendre gémir et en redemander "putain c'est bon, continue comme ça..." "hmmm demandé si gentiment je ne peux refuser". J'alternais avec ses couilles, pendant ce temps je le branlais avec la bave que j'avais laissé sur sa queue, c'était tellement bon.... Je me suis mis en 69 pour qu'il puisse aussi prendre ma bite et il s'est jeté dessus comme un affamé. Sentir sa queue se faire aspirer, sucer, téter pendant qu'on a une soit même en bouche c'est tellement bon... Je la léchais de toute sa longueur finissant sous ses couilles et plus je léchais plus je m'approchais de son cul musclé que je pétrissais déjà depuis qques minutes. J'ai fini par arriver vers son petit œillet tout propre et sans odeur. J'ai commencé à tourner autour avec la pointe de ma langue pour ensuite lui bouffer le cul comme un daleux !! Ca faisait une éternité que je n'avais pas pu bouffer de cul comme ça, c'était tellement bon. Plonger son visage, sa langue dans ce cul si appétissant me faisait bander comme un damné. Je l'avais mis sur le ventre avec le cul cambré en arrière pour avoir un meilleur accès et je lui ai bouffé l'oignon pen!
dant un bon quart d'heure. Je l'entendais râler de plaisir, me dire qu'il avait envie de me sentir en lui, que je le prenne mais j'étais tellement bien entre ces deux lobes que je me déchaînais de plus en plus en lui enfonçant ma langue de plus en plus profondément. En même temps je me branlais et je sentais le jus commencé à monter alors j'ai lâché ma queue avant que je jute et je suis venu me frotter en ses fesses toutes humides de ma bave pour lui donner encore plus envie de se faire prendre. Je me mettais à l'entrée de son trou et appuyait doucement, je me frottais, j'appuyais. Ce petit jeu à durer 5 min avant que j'entende "putain prend le gel et met là moi j'en peux plus". Capote mise, gèle mis sur son trou et sur ma queue et je commençais à m'enfoncer douuucement, centimètre par centimètre. Sentir mon gland masser par les bords de son trou était divin, je ressortais et rerentrai pour encore sentir ce massage si jouissif... Puis voulant plus je me suis enfoncé en douceur jusqu'à la garde... On a poussé en même un râle de soulagement et de pur plaisir... Avec son accord j'ai pu commencer à faire coulisser mes 18*6 dans son cul. Je me suis agrippé à sa hanche et son épaule et j'ai commencé à le prendre de plus en plus vite. Je sentais chaque centimètre carré de ma queue enserrer dans ce fourreau tout chaud... J'alternais entre mouvements rapides et mouvements lents pour faire monter le plaisir et le faire durer de plus en plus... Ca faisait longtemps que personne ne l'avait pris (oui il m'a avoué après être actif 95% du temps) alors au bout de 25 min de pénétration je me suis retiré, me suis mis à califourchon sur lui et on s'est branlé tout en gémissant et en se regardant dans les yeux. Il avait sa queue qui frottait entre mes fesses en même temps qu'il se branlait. On sentait qu'on allait tous les deux jouir rapidement alors on a accéléré de plus en plus et sentant le jus monté on a tout lâché en même temps. Je lui ai lâché 5 jets sur le torse et sur le visage pendant qu'il m'arrosait le trou avec son jus.!
.. hmmmmm c'était tellement de venir ensemble....

On finit par s'endormir dans les bras l'un de l'autre vers 6h du matin...

Mais chaud comme on était, quand on a commencé à émerger je le sentais se frotter sur mon cul et je sentais sa bite durcir de plus en plus hmmmm. Encore à moitié endormi je me suis assis sur lui, lui ai mis une capote, du gel et ai commencé à m'empaler sur sa queue.... Encore dans le brouillard c'est tellement bon... j'ai commencé à monter et descendre sur sa queue pendant qu'il me branlait avec sa salive... Juste avant que je jute on a changé rapidement changé de rôle pour que je puisse le reprendre. Nous étions allongés sur le côté. Je lui ai relevé une jambe et me suit enfoncé dans son cul, cette fois je n'ai pas attendu longtemps avant de pouvoir y aller et je me suis lâché, je le faisais couiner de plaisir... On n'a pas pu tenir plus de 30 min tellement c'était bon et tellement on était excité. On a joui comme la veille, l'un sur l'autre mais cette fois c'est lui qui étais assis sur moi. Sentir son jus chaud sur mes poils et glisser le long de mon torse m'a fait juter, lui arrosant les couilles au passage...

On a filé sous la douche pour se laver tout en se caressant une dernière fois.

Je ne regrette vraiment pas d'être allé à cet anniversaire surprise ;)

Pinut's

wasabi_69@hotmail.fr

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

14 aout 2019

Nouvelles (20)

Abdou Romain
L’école de danse Noah93
Hétéro, juste ce qu'il faut Hugo
What a TØS Sexaddict49
Première hard Tours37
Plan à 3 en extérieur Sylou69
Fouille révélatrice à l’aéroport KarlJ
La piscine Quentin94
Un sauna de verre Glaudoun
Défonce au camping Heysi37
Pauvre Cyrillo Romain
Mes dépucelages -01 XXL
Mes dépucelages -02 XXL
Le fils du shérif -01 Matt
Le fils du shérif -02 Matt
Le fils du shérif -03 Matt
Faire durer le plaisir Frank
Faire durer le plaisir -02 Frank
M Renart
M -02 Renart

La suite (9)

Le cul -02 chuuuut17
Un étudiant appliqué -09 Amical72
Un étudiant appliqué -10 Amical72
Un étudiant appliqué -11 Amical72
Mariage pour tous -14 Yan
Passion en toutes lettres -21 Romain
Passion en toutes lettres -22 Romain
Passion en toutes lettres -23 Cyrillo
Passion en toutes lettres -24 Romain

Aout 2019

Nouvelle

Amoureux de Dimitri Chopassif
Prof de sport Victobg
Lost in Cocktown Pititgayy
Il m’offre son c... Seithan
Jardinier bien bâti Virilbgmuscle06
Mes années de fac Louisallenk
Toilettes publiques Hugo
Anniversaire de mon beauf Linox
La Cage d’escalier Éric
Révélation au club de natation WhiteKnight
Mehdi, le livreur de pizza Pol
Les vices de l’internat Lloh
Le volleyeur et le rugbyman Dolto
Chienne à rebeu Larbin
Nils -01 Renart

La suite

Passion en toutes lettres -17 Romain
Passion en toutes lettres -18 Cyrillo
Passion en toutes lettres -19 Romain
Passion en toutes lettres -20 Cyrillo
La grosse bite de mon beauf -08 Ghost writer
Un étudiant appliqué -07 Amical72
Un étudiant appliqué -08 Amical72
Amour inaccessible -05 Miangemidemon
Nils -02 Renart
Mariage pour tous -13 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)