PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Footing dans les bois

Hello à tous ! Moi c'est julien, j'ai 23 ans. Je me suis souvent tapé de bonnes queues en lisant ces histoires bien bandantes. A mon tour aujourd'hui de vous en raconter une qui m'est arrivé il n'y a pas très longtemps. Bonne branle !

C'était l'été. Ils prévoyaient encore une belle journée ensoleillée aujourd'hui. Cool, je vais pouvoir aller courir un peu. Pas question de cramer encore en courant au soleil. J'opte pour la fraicheur des bois avec un parcours qu'un pote m'a conseillé. J'enfile ma tenue : un short Nike noir en nylon fin et son t-shirt moulant sans manches assorti.
C'est le genre de short super léger, arrivant quelques cm au dessus des genoux avec un ample slip intégré, super agréable à porter. Aujourd'hui, vu la chaleur annoncée, c'est sans hésiter que je passe ce short sans sous-vêtement. Dans l'effort du jogging, mon petit cul s'en ressort super bien moulé, ce qui procure un zeste d'excitation. Bien sur, 'faut pas choper la gaule car là, t'es grillé illico, mais bon, en général quand on court, on ne bande pas !
En général... !!

Je visse mon iPod sur mes oreilles et c'est parti. Le sentier est vraiment sympa et frais. Je croise au passage d'autres coureurs bogosses venus s'entretenir comme moi.

Au bout d'une demi-heure de footing sous les arbres, j'arrive a une sorte d'aire d'exercices, genre parcours de santé : quelques rondins de bois couleur nature et une sorte d'espalier horizontal à 2m de hauteur.
J'en profite pour m'arrêter et souffler. Un coup d'œil sur mon iPod : il est quasi 10 heures. Ca va, je n'ai pas trainé.

Un jeune mec était posé sur un des rondins. Il devait avoir entre 20 et 22 ans, environ 1m75, plutôt mince mais avec une allure athlétique.
Ses cheveux châtain courts rasés aux oreilles et dressés en pics avec du gel lui donnait une allure de bogosse séducteur. Il portait un tshirt rouge en nylon, ainsi qu'un jogg nylon noir moulant un beau cul ferme.
Il semblait souffler aussi mais il était moins en sueur que moi.
N'étant pas venu pour un plan, et surtout très timide, je décidais de l'ignorer et je commence mes étirements. Je sentais le mec me regarder.
Faut dire aussi que je m'avoue pas mal foutu : 178cm 70kg, châtain court, mes séances régulières en salle de sport me permettent de rivaliser avec d'autres bogosses. Mon petit cul, ferme se moule bien dans mon short pendant l'étirement. Une fois terminé, je me pose aussi sur un rondin, et essaye de décrypter le panneau à moitié effacé qui explique les exercices recommandés sur les installations. Le jeune mec se rapproche de moi.
Il me dit :

- "Salut"

Sa voix était grave et douce. Son visage marqué par ses yeux bleus acier qui lui donnait un regard mi minet, mi charmeur.

- "Salut"
- "Tu viens courir souvent ici ?"

Le mec semblait assez timide. Tantôt il me fixait des yeux, tantôt il regardait par terre.

- "Euh nan, d'habitude je cours le long de la rivière mais j'ai préféré les bois aujourd'hui car euh… c'est plus frais. Euh… et toi ?"
- "Ouais moi aussi… Tu repars maintenant ?"
- "Bah bientôt oui et toi ?"
- "Je ne sais pas euh… ça te dirait une petite pipe ?"

J'étais déjà rouge à cause de l'effort, mais j'avais l'impression de devenir écarlate... Le mec me proposait comme ça une pipe !

- "Une pipe … ? c'est à dire ? Tu veux me sucer !?"
- "Bah ouais, enfin, si ça te dis quoi !"

Mon cœur s'emballe.

- "Ici !?!"
- "Nan, je connais un endroit tranquille un peu plus bas on sera tranquille… Ca te dit alors ?"
- "Ouais … Okay je te suis"

J'étais tout troublé car c'est le genre de truc dont je ne m'attendais absolument pas… Je vais courir, je tombe sur en bogosse qui en fait autant et celui-ci me demande direct si je veux une pipe. Et moi j'accepte…

Je commence à le suivre. La marche dure environ 5 min. J'ai une vue imprenable sur son petit cul bien ferme moulé sans son jogging nylon noir.
Lui non plus ne semble pas porter de sous-vêtement dessous. Mon esprit divague. Je sens ma queue se durcir dans mon short, ce qui se voit illico. Eh merde !

C'est qui ce mec ? Qu'est ce qu'il faisait là ? Il cherchait un mec ou bien il m'a proposé sans réfléchir ? Est-ce qu'il a déjà sucé ? Est-ce qu'il s'est déjà tapé un mec ? Plusieurs ?... Ma tête s'envahit de questions.

Je tremble d'excitation. Pourtant notre marche se fait en silence. Je suis timide, lui aussi a l'air. Il ne se retourne même pas, il m'entend le suivre, ça lui suffit. Pour peut être qu'il ne se retourne pas pour masquer une érection me dis-je. On arrive à une sorte de blockhaus, a moitié enfouit sous terre. Peut être un abri pour chasseurs. Il se retourne, je vois son jogging de face. Un bon paquet moulé mais pas de trace d'érection.

- "Toujours OK pour la pipe alors ?"

Je vis ses yeux descendre sur mon entrejambe, déformée par ma gaule.
Ma queue a répondu pour moi.

- "Ouais carrément… et toi ?"
- "Bah oui bien sur ! Ca t'excite on dirait non ?"
- "Ouais un peu ! Je ne me suis pas branlé depuis longtemps…"

Quel mensonge : dire que je me suis astiqué pendant 1h la veille devant un film ! On entre, l'abri en béton présente une première pièce sombre avec une ouverture sur une 2ème pièce dans laquelle nous entrons.
Un trou assez large dans le plafond de béton laisse la lumière entrer dans la pièce. Des palettes en bois cassés, des bouteilles de Kro en verre et les cendres d'un feu jonchaient le sol. Il y avait aussi 2 chaises et un reste de table.
Des gens devaient y venir passer leur soirée. A part l'ouverture donnant dans la première pièce, le trou dans le plafond et 2 ouvertures genre fenêtre, l'endroit était clos. L'idée d'être un peu cachés mais a la vue de quiconque voudrait mater m'excitait pas mal. Le bogosse était là, il semblait toujours timide et stressé. Moins que moi surement car il fut une fois de plus le premier a briser le silence.

- "Tu ne portes pas de sousvet ?"
- "Euh non… et toi ?"
- "Non plus. Tu me montres ?"

Je soulève mon t-shirt et le passe derrière mon cou, dévoilant assez fièrement mon torse musclé, mes pectoraux et abdos imberbes. Je baisse ensuite mon short, dévoilant ma queue de 19cm sur 4,5 ainsi que mes couilles pendantes, le tout rasé la veille au matin. Le mec lâche :

- "T'es bien foutu, mec !"

Et direct, sans autre commentaire, il se baisse, se met a genoux et approche son visage de ma queue. Il commence a me la lécher en me fixant de son regard bleu. Trop bon ! Je su dès cet instant que ce mec aimait la queue et n'en était pas à sa première. Il léchait lentement, ma queue durcit au maximum, j'étais grave excité. Je commence a passer mes mains sur sa tête, dans ses cheveux pour le caresser. Impossible de le décoiffer vu la dose de gel ! Il était trop beau ce mec. Il me saisit la queue et fais quelques va-et-vient, toujours en me fixant des yeux ; je lâche :

- "Vas y mec suce moi !"

Et il commence a me la sucer comme l'aurait fait un acteur porno.

- "Mummm Ouaaaais"

L'excitation est intense, je lâche quelques gémissements incontrôlés.
Le mec commence à me la prendre a fond et a me pomper. Son regard semblait toujours lire ma réaction à la recherche de feedback des fois que ma gaule de taré, mes gémissement et mes caressent ne soient pas révélateurs.
Je le vois baisser son jogging nylon noir pour sortir sa queue. Un assez beau morceau imberbe visiblement que j'ai du mal à voir car masqué par sa tête faisant des va-et-vient sur ma teub. Il se saisit sa queue et commence à se branler.
Il me pompe, je sens sa langue passer autour de mon gland. Il aspire ma queue. Je ferme les yeux de bonheur. Mon gland se dessine sur sa joue, faisant une bonne bosse bien excitante.

- "Mmmmh vas y mec !!! Suce moi bien comme ca !"

Ca y est, je pense que j'ai du dépasser le nombre de mots qui je lui avais lâché avant le plan. Il lâche sa queue, ses mains viennent caresser mon cul ferme et chaud du footing. Le mec vient ensuite lécher mes couilles, toujours en lisant mon regard. Il revient aussi a ma queue et reprend la pompe de plus belle et recommence a s'astiquer.

- "Putin !! Tu suces comme un pro mec !!"

Je gémis de plus en plus. C'est quelque chose que je ne contrôle pas.
La sauce commence légèrement à monter. Je me demandais comment il concevait la suite du plan ? Simple suce ou plus si affinité ? Je commençais alors a faire quelques mouvements du bassin, pour baiser sa bouche.
Il avait l'air d'apprécier. Après 10 minutes de suce intense, il sort ma queue tout en continuant ses coups de langue sur mon gland. Il me dit :

- "On termine là ou tu veux davantage ?"

Davantage ? Il veut dire continuer la suce ou « aller plus loin » ?

- "Non, je veux bien continuer si tu veux"
- "Ok on fait quoi ?"

Merde, il rejetait la balle dans mon camp. La suite c'était la sodo normalement… Un bogosse comme lui, légèrement minet était du genre à se faire limer pendant des heures non ? Mais je n'osai pas lui demander.

- "Tu veux lécher ma raie ?"
- "Ca marche !!"

Je ne sais pas pourquoi je lui propose ça. Je me retourne, me penche en m'appuyant contre le mur face à une ouverture de fenêtre me donnant une petite vue des bois. Mon beau cul ferme s'offrait à lui.
Je le sentis venir derrière et engouffrer sa langue dans ma raie fraichement rasée hier matin tout comme ma queue. Sa langue chaude était un délice.
Très vite il s'attarda sur ma rondelle humide par l'excitation. Je gémis.
Tout en me léchant la rondelle il commence à malaxer mon cul ferme.

- "T'as un beau cul mec"

Putin des compliments comme ca, venant d'une bombe comme lui ne me laissait pas indifférent. (Bo cul.. pfff t'as pas vu le tien ? me dis-je silencieusement).

- "Merci mec, profite-en !"

Tout en me dévorant la rondelle, je l'entendis se branler. Dire qu'il était déjà en train de me bouffer la rondelle et que je n'avais quasi pas vu sa queue et encore moins touché autre partie de son corps que sa tète. A mon tour, je saisis ma queue, toujours humide et dure comme le béton de ce blockhaus.
Je commence des va-et-vient énergiques.

- "Tu aimes que je te mouille ta raie ?"
- "Ouais putin ! Trop bon mec continue...."

Le mec ré-engouffre sa langue dans ma raie, j'écarte un peu mes jambes, toujours debout, penché vers la fenêtre. Je me sens mouiller du cul.
Je frissonne, je tremble d'extase. Je gémis. Au bout de quelques minutes, dans un élan de spasme orgasmique, de manière totalement inconsciente, je lui lance :

- "Ca te dit de m'enculer ?"

Je me suis senti honteux sur le coup. Là ou ce bogosse s'était mouillé une demi-heure plus tôt en me demandant de me sucer, au risque de passer pour une lope, j'étais maintenant en train de lui demander de m'enculer.

- "Sérieux, tu veux vraiment ?"
- "Ouais !! Tu m'as grave excité du fion ; là je peux plus tenir !!"

Le mec semblait surpris de ma demande mais ça n'avait pas l'air de lui déplaire.

- "Tu t'es déjà fait enculer ou c'est ta première fois ?"

Merde. Lui dire que c'est la première fois serait mentir et lui avouer que non serait passer pour une grosse lope.

- "Non j'ai déjà essayé 2-3 pour voir… et toi ?"
- "Moi ? ouais aussi 2-3 fois. Et tu as aimé ?"
- "Ouais carrément"

Toujours dans la même position, cul ouvert, je regardais derrière moi : il était debout, son jogging nylon noir juste baissé suffisamment pour laisser sortir sa bonne queue assez épaisse genre 18cm. Lui aussi rasait visiblement. Elle était belle.
Je le vis sortir de sa poche de don jogg une capote.
Ce mec cherchait donc bien un plan cul. Il s'enfile la capote, se rapproche de moi, je le sens me mettre un doigt.

- "Hummm"

Mes gémissements ne sont que plaisir, son doigt rentre facilement.
Il faut dire aussi que je ne me suis pas contenté que de me branlé hier soir : il m'arrive de me doigter aussi. Je ne sais pas pour vous mais pour moi, la branlette en me doigtant me procure une jouissance extrême !
Je peux vous dire qu'hier soir je n'y suis pas allé de main morte… Bref !
Le mec m'en enfile un 2ème. Ca rentre toujours relativement facilement.
Il fait des va-et-vient avec en les tournant. Mmmh. Je gémis.

- "Vas y prend moi mec !"

Il retire ses doigts et je le sens présenter son gland sur ma rondelle. Il appuie et l'enfonce lentement.

- "Mmhmmmmh"
- "Ca va mec, tu aimes ?"
- "Ouuuais, c'est trop bon… vas y !! Encule moi mec !"

Sa queue arrive maintenant quasi à fond. Il est en moi. Je sens ses hanches contre mes fesses. Il me saisit de ses mains par le bassin et commence des va-et-vient lent.

- "Mmmh ouiiii"

Je lâchais des gémissements out-of-control assez bruyants. C'était trop bon.
Le mec commençait à me limer. J'en tremblais de plaisir. Il savait y faire.
Lui aussi gémissait de sa voix grave et douce. Mmmh. Il accélère, ses hanches cognent sur mes fesses et font 'floc floc floc floc'. J'avais l'impression de tourner un film de boules tellement je prenais mon pied. Je gémis.
A ce stade, je pense que n'importe qui passerait à moins de 50m du blockhaus m'entendrait gémir. Cette idée m'excitait.

- "Vas y mec prend moi bien !"

Tan pis, cette fois je passais définitivement pour une lope, mais tan pis. C'était trop bon.

- "Tu aimes mon cul hein ?"
- "Ouais tu as un petit cul serré tout mignon espèce de bogosse. T'aimes la queue hein ?"

Lol c'était lui qui disait ca.

- "Ouais putin trop bonne ta queue, vas y continue mec, lime moi !"

Le record de paroles échangées était de nouveau battu ! Ses mains lâchèrent mes hanches, et vinrent caresser mon dos, mes épaules, ma tête.
Je jouissais de plaisir. J'avais perdu toute notion du temps. Ca devait faire au moins 10 minutes qu'il me limait le cul ainsi. Peut être 20 voir 30 même.
Le mec accélérera la cadence. Sans doute allait t-il jouir. Je sentais aussi ma sauce monter rien que par cette pénétration. Je gémissais de plus belle.
Lui aussi gémissait de plus en plus. Ma queue abandonnée mais toute dure tapait contre mon ventre. Le mec commença a avoir des spasmes.
Je le senti jouir de 5 puissants spasmes dans mon cul en gueulant, ce qui me fit jouir a mon tour, en gueulant de plus belle. J'éjaculais de 6 puissants jets de sperme sur mon torse et contre le mur. Il se retira, je me retournai.
Il était rouge et transpirant d'effort.

- "Putin tu es un trop bon coup toi !!"
- "Ouais toi aussi j'ai trop kiffé"

Je lui souris, il me rendit son beau sourire en retour.

- "Faudra qu'on se refasse ça"
- "Oué carrément ! Tu pars déjà ?"
- "Ouais je suis trop à la bourre là"
- "Ah dommage…"

Je me lève, toujours a poil, queue mi bandée et plein de sperme sur mon torse. Il s'approche de moi et direct viens me coller un patin. Je l'accroche et lui enlace sa langue. Il sentait bon. Mes mains descendirent sur son torse, puis son cul. Pour la première fois je touchais son petit cul de rêve alors qu'il allait partir. Il était chaud, bien ferme… Mhhh Il se sépare de moi.

- "Excuses mais faut vraiment que j'y aille"
- "Attend, tu ne peux pas partir comme ca, je ne sais même pas comment tu t'appelles"
- "Moi c'est Yohann et toi ?"
- "Julien"
- "Si tu veux, je serai là samedi prochain 10h, ok ?"
- "Ok"

Il n'avait même pas finit de débander, sa queue déformant bien son cuissard qu'il repartait déjà. Il me tendit sa main.

- "Chek man !! A samedi hein ?"
- "Ouais a samedi ;)"

Je lui fis un clin d'œil et il se barre tandis que mon regard n'arrive pas à quitter son petit cul des yeux. Je trouvais soudain l'ambiance calme.
Peut-être avait-on fait fuir tous les animaux dans nos gémissements ? Lol J'étais là, a poil au milieu du blockhaus avec pour seul vêtement mes chaussures. Un peu déçu qu'il se barre comme ça sans avoir gouté aux joies de son corps, mais content d'avoir un prochain rdv.
A repenser à cette baise, je recommençais a bander de plus belle.
Je me posai sur la chaise et commença à m'astiquer. Je ne me gênais même plus pour essayer de retenir mes gémissements. Au bout de 5 minutes je laissai vite quelques puissants jets de sperme sur la table. Je me rhabillais, queue encore mi bandée dans mon short comme Yohann l'avait dans son jogging en nylon noir. Je regarde l'heure sur mon Ipod : 11h30 … j'ai passé 1h30 de baise avec lui. Je sorti du blockhaus, je vis un mec genre 25 ans en tenue de footing nylon bleue a une vingtaine de mètres. Il me dévisagea et aperçu mon entrejambe. Je passai devant lui. Que faisait-il là ? Il matait ? Je repartis dans mon footing.

....Suite samedi prochain !

J'espère que ca vous a plus et que vous avez pu bien vous astiquer :) N'hésitez pas à me laisser des messages.

Sebbzh

sebbzh@yahoo.fr

Autres histoires de l'auteur : Footing dans les bois -

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

21 mai 2019

Nouvelles (15)

Découverte Femelle
Une bonne salope sur un parking Chubbyslut
Complainte du garçon... Jako
Mon coloc me trouble -01 Svven
Mon coloc me trouble -02 Svven
Mon coloc me trouble -03 Svven
Mon coloc me trouble -04 Svven
Dépucelage à la plage Femelle
Découverte de nouveaux plaisirs Paupours
Louvain-La-Neuve sur un parking Nico
Sauna, mon premier dominant Femelle
Mes rêves J.S.
Domination à la forge Theo49
L’ange pervers Frank
L’ange pervers -02 Frank

La suite (8)

L'éveil du Renart -07 Renart
L'éveil du Renart -Fin Renart
Valentin et Simon -02 Aeshenn
Kader -16 Cédric T
Colocation -09 Emerick
Colocation -10 Emerick
Stage BTS à la ferme -13 Stéphane
Les potes de mon grand-frère 4/2 Marc 67

Mai 2019

Nouvelles

Sauna Sun city Julien
Ma première chez les hommes 13008
Une sacrée initiation Lucif
Mon prof, mon pote et moi ? Étalon
Un bon prêt en liquide Pititgayy
Le copain de ma fille Jeanmarc
Soumis en cam Lope75
Jeux de rôle musclés Stéphane
Les potes de mon grand-frère 3-1 Marc 67
Travesti éduquée par son maître Julia2
Mise à dispo  Lopeajus39
Sissy Bumi88
Tournante de rêve Jerem72
Le clandestin Jako
Les skets de mon pote d’internat Kifflesket
Ma (Dé) Formation Matiti Yah
Un plan psychologique Alcide
Révélation nocturne Pierredelavega
Enfin ! T&R
Au mariage de mon neveu Eliot
La chienne exhib Pol
Bar bien chaud Caramel
Réalité fantasmée Fred
Un taxi ? Houne66
Rendez-vous chez le médecin Paul75
Randonnée initiatique Ron
Comment j’ai sucé mon cousin Romain
Prague Astro
Vengeance Julian Lerkin

La suite

Un amour de soumis -06 Elfe
Au Sauna de Sochaux -02 Chatenois25
Un examen oral -03 Gogo
Les skets ... -02 Kifflesket
Soumission & Domination -527 Jardinier
Soumission & Domination -528 Jardinier
Soumission & Domination -529 Jardinier
Soumission & Domination -530 Jardinier
Frenchies -12 Pititgayy
Le patient rebeu -02 Dirtybator
Stage BTS à la ferme -12 Stéphane
Ma (Dé) Formation -02 Matiti Yah
Ma (Dé) Formation -03 Matiti Yah
L'éveil du Renart -04 Renart
L'éveil du Renart -05 Renart
L'éveil du Renart -06 Renart
Kader -15 Cédric T
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)