PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Domination par Stéphane mon futur mari

46 - Mon enlèvement.

Ma journée de mercredi a été rapide, le garage, vente et contrôle des livraisons. Il y avait un vendeur donc j'ai un peu travaillé pour ma boite dans le bureau. Felipe m'a amené le courrier. Jona m'a massé et pommadé le dos en fin de journée. La soirée fut calme, pas de sexe. Jeudi idem mais j'ai travaillé dans mon bureau et rendez-vous clients. Soirée mortelle .Vendredi matin, j'ai été faire mes soins chez Nicole et j'ai eu droit à la totale, mon homme ayant prévenu Nicole que je devais être Nickel. Ensuite au bureau, nous avons reçu les sous-vêtements pour la campagne de ma cliente. Le premier à passer fut Dimitri pour les photos et il s'en est très bien sorti. Jona est venu le rejoindre alors que Felipe était avec Stéphane au club. Il a été parfait, ils ont même fait des duos. Ils ont été très contents que je leur offre toute la collection. Mon homme m'a rejoint et, avec Désiré, nous avons fait tous les clichés demandés. Une fois fini, Stéphane est parti au club prendre le relais de Felipe et moi j'ai quitté le bureau pour aller au garage. Ensuite, massage de Jona et retour maison. Douche, repas et dodo. Samedi je me suis occupé seul du garage, mon homme étant au club. Felipe est avec Sven pour préparer le bar pour le soir et Jona est au chevet de Marc qui est à l'hosto jusqu' à mercredi prochain au moins. Mon homme va devoir gérer une nouvelle fois. Jona est passé en fin d'après-midi pour ma pommade et m'a dit qu'il rentrait à l'appartement se changer pour le bar le soir. Je lui dis que nous viendrons aussi et que s'il faut donner un coup de main, ils peuvent compter sur nous. J'envoie un SMS à mon homme pour lui dire que je ferme le garage et je m'apprête à partir. Je me dirige vers ma voiture quand une camionnette s'arrête et le conducteur me demande une direction à prendre, il est perdu. Me penchant pour lui montrer, j'ai senti deux mecs dans mon dos et au moment où j'ai voulu me dégager d'eux, j'ai été plaqué contre la camionnette et ceinturé par eux. Un des deux m'a mis un mouchoir sur la figure et j'ai perdu connaissance. Je me suis réveillé à moitié nu attaché dans un lit. Comme Stéphane m'avait prévenu d'un plan pour ce samedi, je ne me suis pas tracassé. J'entendais des voix dans la pièce voisine. Tendant l'oreille, j'ai entendu qu'ils parlaient d'une rançon d'un million d'euros qu'ils demanderaient à Stéphane pour récupérer son mec. En attendant, il ne fallait pas toucher à la marchandise, c'est à dire moi. J'ai pris peur quand un des mecs est rentré dans la pièce où j'étais.
Le mec : Tu vas être bien gentil et coopératif.
Moi : Qu'est-ce que vous me voulez ?
Le mec : A toi rien mais ton mec va devoir banquer s'il veut te récupérer.
Il a mon portable à la main et celui-ci sonne avec insistance. Il décroche, me tend l'appareil et me fait signe de répondre.
Moi : Oui.
Stéphane : Tu es où ?
Moi : Je ne sais pas.
Le mec reprend le combiné.
Le mec : Ecoutes, tu vas nous verser un million d'euros sur un compte que tu vas recevoir par SMS et on te rendra ton mec, sinon tu le récupèreras à la morgue en petit morceau. Nous sommes des pros !
Il s'est approché de moi et m'a pincé le téton où se trouve mon piercing. Ce qui m'a fait hurler de douleur.
Le mec : Tu as une heure !
Il raccroche et me prend en photo attaché au lit. Maintenant j'ai vraiment peur et ça se voit sur mon visage. Ce n'est pas un plan mais la réalité. Deux autres mecs arrivent, ils sont en tenue para-militaire et cagoule militaire.
Le mec : Surveillez-le, je vais envoyer le numéro de compte. N'abimez pas la marchandise.
Les deux mecs s'approchent de moi et j'essaye de reculer mais je suis bien attaché.
Para 1 : Il paraît que tu es une véritable bête de sexe.
Para 2 : Oui, il s'est fait sauter par un des sorteurs  du bar ………  Un grand black, on m'a dit qu'il lui passait dessus deux à trois fois semaine.
Para 1 : On a une heure, on pourrait jouer un peu avec.
Il a sorti sa bite et me la pose devant moi.
Para 1 : Suces !
Je ferme la bouche et essaye d'esquiver cette bite mais il m'attrape par la tête. Voyant que je refuse, il me balance une gifle mais je tiens bon. Il m'en balance une deuxième mais rien à faire, je ne cède pas.
Para 2 : Tu t'y prends mal, regardes !
Il me tend sa queue et me bouche le nez. Comme à un moment je n'ai plus d'air, j'ouvre la bouche pour respirer et il entre sa queue dans ma bouche. C'est alors que je le mords et il tombe par terre,  hurlant  de douleur. J'espère lui avoir fait très mal. Para 1 me file une baigne, j'en tombe sur le côté à moitié sonné.
Le mec qui entend du raffut arrive.
Le mec : Qu'est-ce que vous foutez ? Vous êtes cons ou quoi ? Je vous ai dit de ne pas toucher à la marchandise. Cassez-vous !
Il me redresse et voit ma joue.
Le mec : Attends, je reviens.
Moi : Je suis attaché. Où veux-tu que j'aille, connard !
Il ne me répond pas. Il revient avec un drap et me le pose sur la joue. Il y a mis de la glace.
Le mec : Ça va mieux ?
Moi : Oui merci.
Je me détends un peu. Il me tend un verre d'eau qui a un drôle de goût. Il me laisse mais avant, il me couche sur le lit. Je me suis senti partir et me suis endormis, il m'a drogué. Je suis réveillé par Stéphane et Damien, notre ami flic. Il y a aussi un médecin urgentiste.
Stéphane : Ça va ? Tu n'as rien ?
Moi : Comment m'avez-vous retrouvé ?
Stéphane : J'avais fait mettre un traceur sur ton nouveau GSM, comme ça je sais où tu es en permanence. Damien a fait le nécessaire.
Damien : Tu as été enlevé par les deux mecs à qui tu avais cassé la gueule et un complice. Mais ils  sont tellement cons qu'ils n'ont pas pensé à éteindre ton portable. L'escadron d'intervention a fait le reste et c'est le médecin qui vient de te réveiller avec de l'oxygène. Tu es quittes pour une grosse frayeur mais tu vas passer par les urgences pour une visite de contrôle et je prendrais ta déposition la bas.
 J'ai donc été embarqué en ambulance. Aux urgences ils ont pris ma tension, j'ai eu droit à une prise de sang et a des tests pour savoir si j'avais été violé mais je suis certain qu'ils n'ont rien fait. Mon anus porte toujours mon petit plug de travail. Damien a pris ma déposition et mon homme m'a ramener à la maison. J'ai dû remettre une partie de mes vêtements et mon homme m'a donné ma banane pour voir si tout y était. Mis à part 200 € que j'avais en liquide, il ne manque rien. Une fois à la maison, je me suis servi un  remontant, j'en avais besoin. Un bon whisky que j'ai bu cul sec. Mon homme qui voulait me montrer son affection, a voulu me prendre dans ses bras mais j'ai eu un sursaut de peur.
Stéphane : On devrait aller se coucher, il est tout de même 5H30 du matin.
On s'est couché et je me suis blotti dans ses bras mais j'ai eu très dur à dormir repensant à ce qui venait de se passer. Mon homme m'a caressé mais il a senti que je n'étais pas à l'aise. J'ai fini par dormir. J'ai réfléchi tout en dormant, ce qui m'arrivait depuis que je vis avec Stéphane en bien ou en mal. Je me pose la question. Suis-je en sécurité avec lui ? Il me trace, est-ce qu'il me fait confiance ? Comment se fait-il que ces trois mecs connaissaient mon emploi du temps ? Comment avaient-ils appris que j'étais devenu la salope de Désiré et une salope en règle générale ? Et comment se fait-il que le mec ait été aussi doux avec moi par rapport aux deux autres ? Beaucoup de questions auxquelles je n'ai pas de réponse. Et surtout, ai-je fais le bon choix avec Stéphane ? Je me suis levé le dimanche vers 13H30 seul dans le lit, j'ai mis un maillot de bain et je suis allé faire des longueurs dans la piscine pour me détendre et surtout retrouver mes esprits. Stéphane est venu me rejoindre et là, c'est moi qui suis allé vers lui. Je l'ai stoppé et lui ai fait part de toutes les questions que je me suis posée. J'ai eu droit à une réponse très autoritaire de sa part.
Stéphane : Il n'est pas question que tu me quittes ! Et pour le reste, tu laisses faire Damien ! Il a pris le dossier en charge ! Je vais te trouver un garde du corps qui te servira de chauffeur en même temps ! Tu m'appartiens et il n'est plus question que tu fasses marche arrière ! Regardes-moi quand je te parle !
J'ai pris une gifle toute simple mais qui m'a fait craquer. Je me suis effondré sur lui en larmes. Il m'a consolé en me disant qu'il était normal que je réagisse ainsi mais que je devais lui faire confiance. Il m'a pris dans ses bras et m'a serrer très fort contre lui. Ensuite, il m'a fait sortir de l'eau et m'a donné un peignoir après quoi nous sommes montés nous doucher. Après la douche, il m'a fait l'amour dans notre lit, doucement, dans la position que j'aime, couché sur le ventre, lui sur moi me faisant des bisous partout sur le dos et la nuque. Il a joui en moi et moi sur le drap de bain que j'avais avant autour du bassin. Nous avons dormi un peu et c'est Felipe qui est venu nous réveiller pour prendre de mes nouvelles.
Felipe : Remis de tes émotions ?
Moi : Je crois que ça va mais j'ai eu très peur.
Stéphane : Oui et moi aussi pour lui.
Felipe : Damien et Sylvain cherchent à avoir des nouvelles, c'est pour ça que je suis rentré. Vous avez éteints vos portables.
Stéphane : Oui pour avoir un peu de tranquillité, il en avait besoin.
Felipe : Bon je me prends du change et retourne au bar donner un coup de main.
Moi : Nous allons venir aussi.
Stéphane : Pas question, tu restes ici !
Moi : Chou, ce n'est pas en m'enfermant que tu me protègeras le mieux. J'ai envie de sortir, ça me changera les idées. S'il te plaît. Par contre, contrôle Désiré. Je n'ai pas envie de sexe pour le moment sauf avec toi. Il faut qu'on se retrouve un peu seuls, niveau sexe. De plus je me demande toujours qui a vendu la mèche à propos du fait qu'il me baise.
Stéphane : Ok, mais on ne rentre pas tard. Tu as besoin de dormir pour être en forme lundi au boulot et pour le reste, je gère. Je resterais avec toi toute la soirée, mais on ne travaillera que s'il le faut. Je conduis.
Felipe : Bon ok, je file. A ce soir.
Stéphane : Puisque tu as envie de sortir nous irons manger au restaurant. Je comptais nous faire livrer des plats chinois et avait mis Rose en repos pour que nous soyons tranquilles.
Moi : Merci de ta compréhension.
Stéphane : Vas t'habiller !
Je suis passé à la toilette et ensuite dans le dressing mais j'ai un blocage. Je me dis qu'il ne faut pas que je mette des vêtements qui vont attirer les regards, les convoitises et surtout pas trop de bijoux. Stéphane entre.
Stéphane : Alors ! Tu attends quoi ? Le déluge ?
Moi : Je ne sais pas quoi me mettre, j'ai peur d'attirer trop les regards. Je n'ai pas envie qu'on me perçoive comme ton mec qui profite de tes largesses et ton argent pour ne pas revivre …, enfin tu comprends.
Stéphane : Il va falloir que tu te reprennes ou alors aller voir un psychologue pour lui parler de ton enlèvement.
Moi : Je vais me reprendre mais comprends moi aussi.
Stéphane : Attends, je vais t'habiller !
Il a pris un pantalon noir en cuir mais classique, une paire de bottes noires courtes, un pull en cachemire blanc et ma veste en cuir noir. Ma bonne montre, mon piercing, le premier qu'il m'a offert et, alors que dans la salle de bain je me parfumais, il est venu avec un nouveau collier que je ne connaissais pas. Un pendentif en larme saphir bleu turquoise. Ça fait femme mais il aime bien donc je dois aimer. Il est lourd à porter, en plus il me donne aussi la bague et le bracelet qui vont avec.
Stéphane : Je voulais te l'offrir hier soir après le plan que j'avais monté pour toi mais avec ce qui s'est passé…
Moi : Ah oui, merci pour ce beau cadeau, un peu femme mais merci. Tu avais prévu quoi comme plan ?
Stéphane : Plan bondage dans la cave du bar avec la caméra, les clients sont demandeurs. Je t'aurais attaché en hauteur et aurais abusé de toi avec du matériel. Mais je te rassure, rien qui ne t'aurais fait mal, je t'aurais fait sucer ma bite en fond de gorge, ensuite après t'avoir mangé le cul je t'aurais baisé en suspension. A la fin je jutais mon sperme sur ton anus et le tassais ensuite bien profond. Je te détachais et tu me nettoyais la queue avec avidité. Je te faisais te branler et juter sur mes bottes et t'ordonnais de les lustrer avec ta langue. Un petit scénario de porno. Mais ce sera pour une prochaine fois. Tu n'es plus capable mentalement pour ce genre de plan pour le moment.
Moi : Oui, c'est pas mal comme plan mais j'ai envie de douceur pour le moment et surtout, je voudrais que l'on espace au niveau sexe. Je me rends compte que j'ai besoin d'un break pour ne pas devenir accro non plus.
Stéphane : Ok, je veux juste que tu me dises quand tu seras prêt. Bon on va manger ?
Nous sommes partis dans le restaurant qu'adore mon homme, bien évidement nous connaissons d'autres clients et le tour est long pour arriver à notre table. Du coin de l'œil, je vois mon ex patron. Celui-ci ne peut s'empêcher de venir nous trouver.
Mon ex patron : Bravo, je vous félicite. Vous avez eu raison de ma société, je suis obligé de déposer le bilan.
Stéphane : C'est de votre faute. Votre homophobie vous a perdu. Si vous voulez bien nous laisser.
Mon ex patron : De toute façon j'aurais votre peau à tous les deux. Je vais faire mettre un contrat sur vos têtes.
J'ai bondi de ma chaise et je l'ai attrapé par le coup et l'ai soulevé du sol. Avec ma musculature, maintenant je n'ai plus de problème. Un serveur a essayé de me retenir mais quand il a vu mon regard, il s'est écarté.
Stéphane : Du calme Pat !
J'ai jeté mon ex patron par terre.
Moi : Vous avez deux minutes pour quitter mon établissement et ne plus jamais y mettre les pieds. Bon prince, la note est pour moi. Votre faillite, vous la méritez pour votre homophobie. Dehors !
Les clients sur place ont d'abord été étonnés mais ensuite ont applaudi.
Stéphane : Comment sais-tu que l'établissement est à nous ?
Moi : Chou, j'ai beau te laisser gérer comme tu veux mais j'aime aussi avoir un regard sur ce que je possède. Louis m'envoie à ma demande copie de toutes les manœuvres commerciales ou même de société où mon nom apparaît. C'était ça ou je changeais d'avocat.
Le maître d'hôtel vient et me demande ce qu'il doit faire. Je lui donne des instructions avec autorité et surtout de faire venir le gérant. J'ai une discussion franche avec le gérant lui disant direct que j'étais chez moi ici et que s'il avait la gérance, je me réservais le droit de virer un client importun. Il regarda Stéphane qui, d'un signe de la tête, lui a donné son accord. Je désire avoir la note de la table de mon ex parton et lui intime l'ordre de le foutre à la porte. Ce qui fut fait avec délicatesse. Dommage. Il me donne la note et je lui donne ma carte de banque. Bloquée !  Les trois autres aussi.
Stéphane : Ils ont dû vouloir vider tes comptes mais sans les bons codes, ils ont désactivé tes cartes. Je vais téléphoner à Francis demain pour les réactiver. En attendant, je vais payer.
Moi : Merci.
Et au gérant :
Moi : Veuillez m'excuser.
Le gérant : Maintenant je sais à qui j'ai affaire. Il n'y a pas de souci, je vous souhaite une bonne soirée.
Stéphane : Je ne te cacherais plus mes manœuvres financières mais je veux te mettre à l'abri du besoin s'il m'arrivait quelque chose.
Moi : Je l'avais compris. Je veux bien me soumettre à toi mais pour le moment, j'ai besoin de tendresse plus que de cadeaux ou bijoux.
Stéphane : Ok j'ai bien reçu le message.
Nous avons excellemment bien mangé. Une fois le repas fini, nous sommes allés au bar. A l'entrée, Désiré était là et filtrait les entrées. Quand il m'a vu, il m'a pris dans ses bras et m'a serré contre lui.
Désiré : Je suis heureux que tu sois en vie, je n'ai pas dormi jusqu'au moment où Stéphane m'a envoyer un texto pour me dire que tu allais bien. Je t'aime tu sais.
Il m'embrasse sur le front et provoque sans le vouloir des sifflements.
Désiré : Quoi ? S'il y en a qui ont un problème, qu'ils viennent !
Il y eu un blanc, moi toujours serré dans les bras de Désiré.
Moi : Je t'aime aussi mais lâches-moi, tu me fais mal, tu m'étouffes.
Désiré : Oh pardon. Si tu as besoin de quoi que ce soit, tu me téléphone, on m'a fait passer le message que tu voulais que je te laisse tranquille pour le moment.
Moi : Merci Désiré.
Je lui ai donné un baiser amoureux ce qui le fit grimper un peu au mur.
Moi : Je t'aime.
Nous sommes rentrés au vestiaire.
Stéphane : Tu as bien fait de lui dévoiler tes sentiments. Il en tiendra compte et tu finiras par être moins harcelé par lui.
Moi : Il fallait que je lui dise. Si tu ne m'avais pas mis le grappin dessus et heureusement d'ailleurs, je n'aurais jamais connu ce que je vis actuellement. Sauf la partie d'hier dont je me serais bien passé. C'est lui qui serait mon mec. Je ne sais pas si on te l'a dit mais il vit dans sa loge depuis le début de la semaine. Sa femme l'a sûrement foutu à la porte.
Stéphane : Comment le sais-tu ?
Moi : Tous ses vêtements sont dans sa loge.
Il tourne les talons et ouvre la porte de la loge. Olivier est dans le lit.
Stéphane : Oh pardon Olivier, excuses mon intrusion mais Pat me dit que Désiré vit ici ?
Olivier : Oui. Sa femme l'a foutu à la porte. Donc il me fait l'amour, soit ici, soit dans la chambre de charme mais ça lui coûte un pognon dingue.
Nous sortons et mon homme me conduit à une table VIP. Felipe arrive avec du champagne.
Moi : Merci. Si tu as besoin d'un coup de main, je me rends utile.
Felipe : Profites de ta soirée et je rentre en même temps que vous. Je veux rester la nuit avec toi. Tu m'as fait trop peur hier.
Stéphane : Demandes à Sven de m'envoyer Désiré en urgence , il faut que je lui parle.
Felipe : Oui patron.
Dans un sens, il n'a pas tort. Avec le garage plus mon bureau, nous sommes ses patrons. Jona vient me sauter au cou. Trop émotif le petit ! Dimitri le suis quand je m'étonne qu'il soit là. Il me dit congé de carnaval. Déjà ? C'est tôt cette année. Ils sont aux petits soins avec moi, ils me redonnent du sourire.
Jona : Tu n'as pas eu ta pommade hier. Viens avec moi, je vais t'en mettre ce soir. Je l'ai pris avec moi.
Stéphane : Vas avec lui, il a aménagé un coin à l'arrière bar pour te masser.
Moi : Merci, vous êtes des anges.
Dimitri et Jona  m'ont massé à quatre mains et je dois dire que Jona l'a formé en un temps record. Je m'aperçois aussi que Christian et Nicole ont fait merveille avec lui. Je saurais plus tard que le samedi en question, ils avaient sacrifié leur journée pour Dimitri. Je suis allé retrouver mon homme alors que Désiré arrivait.
Stéphane : Désiré, ta femme t'a foutu à la porte ?
Désiré : Oui et c'est définitif, elle entame une procédure de divorce et veux les enfants. J'ai pris un avocat pour une garde alternée mais ce n'est pas la loge qui peut les accueillir.
Stéphane : La loge n'est pas un appartement non plus ! Trouves-toi un appartement !
Désiré : Je voudrais bien mais elle a vidé mes comptes, je suis à la rue sans un sous.
Moi : Mon ancien appartement est toujours à vendre, il a deux chambres et il est spacieux. Pourquoi ne pas attendre que mon ex patron soit mis en liquidation et demander à Francis de le racheter au minimum du prix ?
Stéphane : Bonne idée mais de nouveau, tu ne me laisse pas gérer le problème.
Moi : Excuses-moi mais si te laisser gérer veux également dire que je ne peux jamais m'exprimer, alors je ne dirais jamais plus rien ! Je n'ai pas pour habitude de faire potiche.
Stéphane : Désolé, je ne voulais pas te vexer mais tu réfléchis plus vite que moi et ça m'énerve.
Désiré : Ne vous disputez pas pour moi, la situation pour le moment me convient.
Stéphane : Pas à moi ! Je ne veux pas que tu fasses l'amour à Pat dans une soupente. Une fois de temps en temps d'accord, mais pas tout le temps. Il mérite mieux que ça.
Désiré : On ira dans un hôtel le temps que je trouve un  appartement.
Stéphane : Pat à raison, son ancien appartement conviendrait. Je vais voir à en faire acquisition, je vais le rénover et le meubler. Tu pourras y aménager et recevoir tes enfants. Tu payeras un loyer en fonction.
Désiré : C'est gentil à toi mais il va falloir que je trouve un deuxième boulot pour arriver à tout payer.
Stéphane : A partir de demain, tu es le garde du corps de mon futur mari en journée et son chauffeur ! Le soir tu seras ici ! Je vais organiser ça avec Sven. Demain 8H00 chez moi ! Je t'engagerais avec un salaire on ne peut plus correct pour veiller sur mon homme. Pas de sexe pendant le travail !
Désiré : Ok, ta proposition me va.
Moi : De plus, je peux t'organiser des contrats de modèle pour mes campagnes publicitaires ce qui te fera un bonus. D'ailleurs tu seras rémunéré pour celle que tu viens de faire une fois celle-ci lancée. Tu vas toucher plus ou moins 1500 €
Désiré : J'ai fait les photos pour te faire plaisir et non pour être payé.
Moi : Tout travail mérite salaire.
Stéphane : Restes ici avec Pat un instant, je vais voir Sven et donner un coup de téléphone à Francis au calme.
Mon homme me quitte un instant, les enfants viennent me rejoindre et se mettre dans mes bras.
Désiré : Tu as de la chance d'avoir un homme comme Stéphane dans ta vie et d'avance merci pour l'appartement.
Moi : Ce n'est pas moi que tu dois remercier mais mon homme, c'est lui qui a eu l'idée de t'engager comme garde du corps et dans peu de temps, l'appartement sera à lui. Crois-moi.
Désiré : Je dois reprendre mon poste, je te laisse avec les deux petits, de toute façon ici tu ne risques rien.
Moi : C'est pour ça que j'ai voulu venir.
Je reste à table avec les petits.
Moi : Dimitri, Nicole et Christian on fait du bon boulot sur toi.
Dimitri : Merci mais ça fait drôle de ne plus avoir aucun poil sur le corps. Les piercings ce n'est pas mon truc pour le moment, je ne dis pas plus tard, mais j'ai refusé à Jona.
Moi : Tu risques d'avoir des problèmes avec Stéphane, il adore que ces petit mecs en aies.
Dimitri : Je prends le risque mais jusqu'à présent il n'a rien dit. Ton collier est superbe, ça fait ressortir ton côté féminin, ça te va bien.
Moi : Merci. Bon, allez vous amuser, je vois arriver Stéphane, j'ai besoin d'être seul avec lui.
Ils sont partis et j'ai retrouvé mon homme.
Stéphane : Tes cartes seront réactivées demain dans la journée après vérification de tes comptes bancaires, on ne sait jamais qu'ils aient réussi à prendre quelque chose. Francis est sur l'appartement. Il avait déjà pris les devants pour lui mais il me cède volontiers l'affaire. Ton ex patron est déjà en concordat judiciaire depuis une semaine et quand il t'a dit qu'il devait déposer le bilan, ce n'est pas tout à fait juste. Il est protégé pour le moment mais un curateur a déjà été désigné par le tribunal. Il peut toujours travailler et honorer ses contrats mais une fois ceux-ci terminés, bye-bye. Francis connaît le curateur et va lui téléphoner demain, il fera en sorte que l'affaire soit conclue le plus rapidement possible. Comme l'appartement appartient à la société de ton ex patron, il n'y a pas besoin de passer par notaire. Francis prend le tout en charge, il me tiendra au courant. Tu es content ?
Moi : Oui mon cœur, je suis surtout content que tu donnes un coup de main à Désiré.
Stéphane : Je le fais pour toi et pour ta sécurité aussi.
Je me suis lové dans ses bras et nous sommes restés comme ça un bon moment. Vers une heure du matin, mon homme me fit signe que nous allions rentrer. Nous avons été saluer tout le monde et Felipe a également pris congé. Il nous a suivis en moto sur le trajet du retour. Une fois à la maison, il s'est douché et est venu dormir avec nous. Je me suis blotti dans leurs bras et je me suis endormi.

Pattlg

Pat_203@hotmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Domination par Stéphane mon futur mari

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

11/03 : 21 Nouvelles

Mariage pour tous Yan
Après L’entrainement Thibo34
L'homme qui m'a rendu heureux Marco
Aire de repos Gandhiilesage
Informaticado Jako
Une histoire de clés Choupiné
Mes deux potes Apptlt
Le beau rebeu du bus Adogaybite
Rolland Glaudoun
Un petit tour très chaud Histofun
Le jeune black et la mariée Femelle
L'inconnu du train Pititgayy
Toi Carolito
Avoir 18 ans dans les vestiaires Libero
Camionnette de pute Adonf
Premier Glory ... Imbra
Valentin Valentin
Jolasuce Jolasuce
Conducteur intéressé Nico
Le rebeu de la cage d’escalier Mecparis75019
Il jouit dans ma bouche Jolie

La suite... 11 épisodes

Frenchies -09 Pititgayy
Troisième jour Curiosity
Kader -08 Cédric T
Kader -09 Cédric T
Mon demi-frère hétéro -04 Oldyano
Mariage pour tous -02 Yan
Mariage pour tous -03 Yan
Mariage pour tous -04 Yan
Frenchies -08 Pititgayy
Julien en famille -13 Marco10e
Dans les vestiaires -3 Libero

Février 2019

Nouvelles

Deux Premiers Jours Curiosity
Mon père Lemout
Sexy Tanguy Valensaint
Un professeur très chaud Rayhan20056
Massage… pas sage Jako
Un mec incroyable Fangsi
En cours Houne66
Cloitrer Étalon
Plan à 3 Passif-Lille
Déclaration de dépendance Yan
Dany Nocte
Mon dermatologue bien chaud Pablo_le_beau
Mon 1er beur Fanbeur
Ma rencontre avec mon Maitre Allan
Pudique violé Belmonde
La sorcière aux dents vertes Jako
Mâle alpha Chopassif
Dressage d’une lope Olive
Il y a 4 ans Nico76500
Une pute dans une cité de rebeu Nico76500
Les Garçons... P'titGayPassif
De nouveaux amis... Raphaël
Les bains Lille Passif-lille
Vendredi voiture Ya-se
Enfermé 30 Heures... James
Mon collègue hétéro Elliot
Vendredi trop arrosé Hombre50
Fantasme d’un couple Couplehom
Fantasme d’un couple -02 Couplehom
Le faux patient D.kine.75
Rendez-vous particulier Pititgayy
Plan snap Noprise2tete
Plan snap -02 Noprise2tete
Piste de danse jouissive Sasha
Fellation improvisée Lemarnais
Visite médicale Tanatos
Un mec grindr, ou plus Gayboyquebec
Mon modèle Houne66
Voisin antillais Hairylegs94
Surprise Virilsalope
Éric Clemsex
Mon meilleur ami et moi Le-sanguin
Grand romantique Celestin
Premier plan à 3 Matt
Sodomie improvisée Lemarnais
Recherche du Travail Jeanmarc
Une détente bien méritée Stéphane
Voyage en train Pierrot
Ma première fois avec un homme Fred 02600
Défoncé par 2 beurs Adonf
La queue de Rachid Chopassif
À la terrasse d’un café Houne66
Folle soirée au sauna Maasquelour
Stage BTS à la ferme Stephane

La suite...

Fantasme d’un couple -03 Couplehom
Fantasme d’un couple -04 Couplehom
Souvenir d’internat -02 BenVart
Avoir 18 ans -2 Libero
Kader -05 Cédric T
Kader -06 Cédric T
Kader -07 Cédric T
Julien en famille -12 Marco10e
Dans la clairière -2 Frank
Chaudes vacances -03 Petit cul 57
Mon pote, l'intello -2 Étalon
Théo et mon père -02 Stephane276
Domination par Stéphane -67 Pattlg
Domination par Stéphane -68 Pattlg
Domination par Stéphane -69 Pattlg
Domination par Stéphane -70 Pattlg
Domination par Stéphane -71 Pattlg
Domination par Stéphane -72 Pattlg
Domination par Stéphane -73 Pattlg
Domination par Stéphane -74 Pattlg
Soumission & Domination -520 Jardinier
Soumission & Domination -521 Jardinier
Soumission & Domination -522 Jardinier
Début avec mon maître -04 Jd18
Début avec mon maître -05 Jd18
Ma vie de lope exhib -06 Lopexhib
Frenchies -05 Pititgayy
Frenchies -06 Pititgayy
Frenchies 07 Pititgayy
Stage BTS à la ferme -02 Stephane
Stage BTS à la ferme -03 Stephane
Stage BTS à la ferme -04 Stéphane
Stage BTS à la ferme -05 Stéphane
Stage BTS à la ferme -06 Stéphane
Stage BTS à la ferme -07 Stéphane
Stage BTS à la ferme -08 Stephane
Chaude soirée -04 Red
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)