PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Domination par Stéphane mon futur mari

49 - Surprise suite, mon homme me fait son fameux plan

Dimanche matin à Paris. Je me réveille à cause d'une odeur de bon café. Je me lève et mets un peignoir  de la suite, mon homme dort toujours. Je me dirige vers la salle à manger de la suite et y vois un petit déjeuner. Le serveur a dû venir avec son passe. Je me sers une tasse et vais sur la terrasse, il fait un peu froid mais lumineux et la vue est superbe. Je sens mon homme arriver derrière moi.
Stéphane : Bonjour mon ange. Bien dormi ?
Moi : Ah oui mon amour, je suis heureux d'être ici et de la nuit, la vue est magnifique. Merci mon homme, je t'aime.
Et je l'embrasse. Nous avons déjeuné, ensuite, je suis passé sous la douche avec lui et j'ai voulu me rhabiller avec les vêtements de la veille mais je me suis aperçu qu'ils avaient disparu.
Stéphane : Je t'ai pris une tenue de rechange et une pour moi aussi. Il sortit un sac de voyage qu'il avait pris avec lui et m'a donné mes vêtements. J'ai juste gardé ma veste en cuir de la veille. Nous sommes sortis de la suite et surprise, nous avons vu Désiré et Olivier qui arrivaient.
Désiré : Nous allons faire un tour dans Paris, vous venez avec nous ?
Stéphane : Retrouvez-nous à 14H00 Bute Montmartre au pied du funiculaire, nous allons d'abord à un rendez-vous et on vous rejoint là-bas.
Désiré : Ok.
Nous avons pris un taxi et sommes allés chez le tatoueur. Il m'a percé l'autre oreille, je ne sais pas comment il s'y est pris mais je n'ai pas eu mal ni saigné. Il a désinfecté mon oreille et y a placé direct la boucle d'oreille que Stéphane m'a acheté. Quand il a vu mon piercing droit, il m'a dit que la personne qui m'avait fait ce piercing avait fait du bon boulot. Il m'a percé l'autre téton. J'ai un peu saigné mais il a désinfecté et placé le nouveau piercing. Ordre pendant une semaine de désinfecter deux fois par jour et de lui envoyer une photo par mail du résultat final. Ensuite, il m'a fait regarder dans une farde le genre de tatouage qu'il fait. Je trouve un cœur entrelacé d'une chaîne avec un cadenas et dessus, une banderole où je verrais bien le prénom de mon homme.
Stéphane : J'avais pensé à autre chose mais celui-là me plaît aussi.
Le tatoueur étant à Liège pour 15 jours à partir de mercredi en 15 dans un salon de tatouage qu'il connaît bien et dont il est aussi le partenaire, il nous fixe rendez- vous pour le jeudi car il y aura trois séances par personne pour y arriver.
Stéphane : J'aimerais aussi un tatouage sur la cuisse, Master pour moi et pour mon cœur, Slave.
Il eut une réponse négative du tatoueur qui ne fait pas ce genre de chose et qui, en plus, pourrait ne jamais s'effacer en cas de changement d'avis. Mon homme comprend mais  je vois bien qu'il râle un peu. Il paye le tatoueur et nous voici parti à pied vers la Bute Montmartre. Nous avons 15 minutes de retard. Olivier me fait part qu'il est dommage que le dimanche, beaucoup de choses soient fermées. Nous montons et visitons la basilique, ensuite, nous faisons un tour près des dessinateurs de portraits  et buvons un verre à un café. Nous passons ensuite devant les magasins Tati et prenons la direction des champs Elysées. Retour à l'hôtel, nous faisons les bagages et enfin, le sac de voyage pour nous. Nous avons vidé la chambre, rapporter la clef et payé. Un dernier verre au bar de l'hôtel à quatre et la limousine est venue nous chercher pour l'aéroport. Le vol fut rapide. Nous avons discuté de choses et d'autres mais j'ai surtout parlé à Olivier. Il m'a raconté qu'avec Désiré, ils ont dépassé le stade sexe en relation. Ce qui est une bonne chose. Désiré à juste fixé une condition, chacun chez soi pour les enfants pour le moment. A Liège, une limousine nous attend. Nous déposons Olivier et Désiré au bar et nous allons manger dans un restaurant que je ne connaissais pas. Le repas, digne d'un étoilé, fut bien entendu excellent. Nous sommes rentrés. Felipe regardait la TV avec une pizza. Il venait de rentrer de chez Jona dont il a profité ainsi que de Dimitri qui a un cul, d'après lui, de cupidon.
Felipe : Et vous Paris ?
Moi : Superbe moment en amoureux. La surprise était totale et il m'a fait l'amour comme jamais.
Felipe : Ton oreille est magnifique ! Montres-moi ton téton.
Je lui montre.
Felipe : Il est un peu rouge. Le piercing est magnifique mais il va falloir désinfecter et pour bien faire prendre un anti-inflammatoire.
Moi : Oui, j'ai des consignes pour la semaine, je dois lui envoyer une photo mais de toute façon on se voit dans un peu plus de 15 jours pour un tatouage.
Felipe : Un tatouage ?
Stéphane : Oui.
Il lui montre la photo du tatouage que l'on veut faire et Stéphane lui explique qu'il voulait nous faire tatouer un master et un slave sur la cuisse mais que le tatoueur a refusé.
Felipe : Demande au tatoueur de te faire un cadenas ouvert avec une clef dedans et pour Pat le cadenas fermé et une clef pendue à la banderole.
Stéphane : Ton idée est géniale, je téléphonerais demain au tatoueur pour qu'il m'envoie par mail un projet.
Moi : Bon. Nous, on va se coucher. Demain, boulot. Bonne nuit Felipe.
Nous sommes montés nous coucher non sans un câlin buccal pour ma part. J'avais envie d'un dessert donc j'ai fait la meilleur gorge profonde de ma vie à mon homme qui, en plus, m'a défoncé la bouche avant de me remplir direct l'estomac. Miam.
La semaine qui a suivi fut normale entre boulot et sport. Je prends en plus, un cours de self défense imposé par Marc en compagnie des petits. Cours de moto avec exercices sur ma nouvelle moto que m'amène mon homme et repas, plus travail pour moi dans le bureau à la maison. J'ai dormi pratiquement toute la semaine seul, mon homme préfère le lit de Felipe. Il faut dire que j'avais besoin d'une pause sexe pour ne pas finir épuisé avec tout le boulot en plus. Samedi, Stéphane a décidé de s'occuper du garage avec Felipe me laissant me reposer. Un jour de congé ne me ferait pas de tort selon lui donc, j'ai ordre de ne pas bouger de la maison sauf pour me rendre chez Nicole pour mes soins et faire un peu de shopping. Désiré m'a accompagné et à même porté mes paquets. Il a un sourire pour moi à chaque fois que je le regarde. Il est craquant et j'ai envie de lui mais j'ai d'abord envie de mon homme donc je me retiens. De plus, la relation qu'il a avec Olivier fait en sorte qu'il est moins demandeur sur moi. Une fois revenu à la maison, il me fait un câlin et part pour le bar travailler. Je range les affaires que j'ai achetées ainsi qu'un cadeau pour mon homme. Le soir nous avons mangé léger.
Stéphane : Vous avez envie de sortir ?
Felipe : Pourquoi pas.
Moi : Oui, on pourrait aller au bar.
Stéphane : Bon, on se prépare et on y va.
Nous montons et une fois dans le dressing, je donne son cadeau à mon homme.
Stéphane : C'est quoi ?
Moi : Ouvres.
En fait, j'ai trouvé au sex-shop une série d'autocollants style tatouage à mettre sur la peau. Il y en a un avec Master et l'autre Slave. On pourra se l'imprimer sur la cuisse. Il y en a un de plus pour mon dos « fuck-me ».
Stéphane : Génial ! Où as-tu trouvé ça ?
Moi : Désiré a su me renseigner.
Stéphane : On va les utiliser ce soir ?
Moi : Oui mais alors si c'est possible ? je voudrais que l'on réalise le plan que tu avais prévu l'autre fois.
Stéphane : Tu es sur de vouloir ?
Moi : Pour toi oui.
Stéphane : Ca va être le pied.
Je suis passé sous la douche et me suis fait un lavement. Nous avons mis les calques et ça me va super bien, surtout celui du dos. Je fais salope de compétition avec ça. Mon homme m'a filé un short en cuir, un t-shirt moulant et mon gilet en cuir. Grosse paire de bas et Caterpillar. Je ne savais même pas que je les avais. Lui a mis sa nouvelle tenue de master en Néoprène, ça le moule super. Nous sommes arrivées au bar vers 22.00. Désiré m'a embrassé et m'a précisé qu'Olivier était chez sa mère pour le week-end. Autrement dit j'ai envie de toi. Le plan de mon homme d'abord. Nous avons bu une coupe de champagne et Felipe c'est occupé de Jona. Dimitri apparemment est puni pour avoir été deux fois en retard au cours cette semaine. Jona nous explique que son père a passé à la vitesse supérieure en domination,et qu'il est baisé par son père une à deux fois semaine. Son test étant clean, il se passe de capote. 23h00, mon homme me fait comprendre qu'on va passer aux choses sérieuses. Nous descendons dans la cave et Désiré fait le ménage dans la pièce où il y a la caméra. Mon homme me fout à poil et commence à m'attacher avec des cordes blanches. Je suis ficelé comme un saucisson, les bras dans le dos. Mon homme me fixe un collier en cuir et me mets un bâillon, ensuite, il fait descendre une chaîne qu'il attache à la corde et me monte. Je suis en suspension, mon pied droit effleurant le sol.
Stéphane : Bon, maintenant, tu vas être bien sage et faire tout ce que je t'ordonne.
Je fais signe de la tête que oui. Il allume alors la caméra et me fait tourner sur moi-même. Ensuite, je le vois venir avec le Rope master. Une espèce de tige en métal avec un crochet style hameçon de pêche. Il me le montre et le badigeonne de gel. Il me le rentre avec vigueur dans le cul et me l'attache au collier en faisant en sorte que si j'abaisse ma tête il me rentre plus fort dans le cul. Il joue un peu avec, ce qui fait que je pousse des gémissements à travers le bâillon. Il a manœuvré les chaînes qui me tenaient en suspension pour que je me retrouve à la hauteur de sa queue. Il a retiré le bâillon.
Stéphane : Suces !
J'ai commencé à le sucer mais rapidement, il s'est mis à me violer la bouche et la gorge. Ma tête a valsé plus d'une fois et à chaque mouvement de celle-ci, la tige me rentrait encore un peu plus fort dans le fion. Ensuite il a retiré ce machin de mon cul et m'a installé un écarteur de mâchoire. Il a de nouveau joué avec les chaînes pour me changer de position. Je dois avouer qu'en suspension, beaucoup de muscles sont utilisés. Je commence à le sentir. Il m'a ensuite baisé avec une certaine violence. Malgré l'écarteur de mâchoire, on pouvait m'entendre pousser des cris. Désiré s'est approché et à rentrer sa queue dans ma bouche.
Désiré : Tu vois que c'est utile ! Ton maître te baise tellement fort que sans ça, tu m'aurais mordu. Suces !
Ils m'ont tringlé pendant un bon moment ensemble. Ensuite ils m'ont descendu et m'ont détaché. Poussé sur la table, ils m'ont encore baisé un petit moment. Mon homme est sorti de mon cul et à jouis dessus avant de me pousser son sperme au fond. On a entendu des applaudissements. J'ai dû lui nettoyer sa queue. Désiré m'a fait mettre à genoux et après m'avoir enlevé l'écarteur, « enfin » il m'a fait tirer la langue et m'a juter sur le visage et dans la bouche. De nouveau applaudissements.
Stéphane : Voilà, salope, je t'autorise à jouir.
Je me suis branlé sur ses chaussures et j'ai joui dessus. Il m'a fait lécher mon jus et laver celles-ci. Ensuite, il a coupé la caméra. Il y eu encore des applaudissements. Mon homme m'a fait relever, je dois dire que je suis épuisé par ce plan et que j'ai un peu de mal à tenir debout. Il m'a roulé une pelle magistrale et Désiré aussi.
Stéphane : Alors tu as aimé ?
Moi : Oui mais en suspension, à un moment j'avais mal aux muscles.
Stéphane : Tu vas passer sous la douche avec Désiré. Moi Je vais voir Felipe et les réactions du public.
Je suis passé sous la douche et Désiré m'a lavé. Il bande encore et me pousse contre le mur de la douche. Il écarte mes jambes et me pénètre avec énergie.
Désiré : Tu es une salope de compétition et j'ai envie de te faire un enfant.
Moi : Vas-y doucement Désiré, tu me fait mal.
Il s'est calmé directement et m'a limé en douceur me tournant la tête pour me rouler un patin. Il n'a pas tenu longtemps et m'a rempli le cul. Nouveau rinçage, ensuite je me suis rhabillé.
Désiré : Ton cul est fait pour ma queue, je t'aime.
Moi : Merci mais qu'en penserais Olivier ? Tu ne l'aime pas ?
Désiré : Si. J'en suis fou amoureux, il me manque d'ailleurs mais je t'aime aussi.
Moi : Vous devriez officialiser la situation entre vous deux, voire peut-être vous mettre en ménage.
Désiré : Je ne sais pas si les enfants accepteraient, allons-y par ordre.
Moi : Comme tu veux, de toute façon, vous n'aurez que des avantages, deux salaires et un seul appartement, vous pourrez vivre ensemble et tu pourras le baiser tous les jours.
Désiré : Bon on verra. On va remonter.
De retour au coin VIP, je suis félicité par beaucoup de monde. Je me love dans les bras de mon homme et je bois du champagne. Je ne me souviens pas de la fin de soirée. Je me suis réveillé dans mon lit, à poil et couché sur le ventre. J'avais des attaches aux mains et aux pieds.

Pattlg

Pat_203@hotmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Domination par Stéphane mon futur mari

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

16 juillet 2019

Nouvelles (21)

Au sauna avec Nicolas Julienbogoss
Accompagnateur Martin Tche
Comment je me suis fait violer le cul chuuuut17
Un dimanche Martin Tche
Le masseur turc Martin Tche
Ma première hospitalisation Martin Tche
Mon pote Brice Thomas
Amir Thomas
Gabriel Renart
Sur la route de Bruxelles Omar-lille
5 garçons de terminale Frank
Olivier Lycrahot
Rapport de force -01 Lucif
Rapport de force -02 Lucif
Kiff Seithan
Exhibition et domination Pol
Un job d’été prometteur Tomtom69000
Virée au bar Lifeisdream
Medhi, un Maitre marocain Lope75
Chambre d’hôtel Frank
Chambre d’hôtel -02 Frank

La suite (12)

Le patient -06 d.kine.75
Un amour inaccessible -04 Miangemidemon
Le chef de chantier -06 Romain
Le chef de chantier -Fin Romain
Passion en toutes lettres 07 Cyrillo
Passion en toutes lettres 08 Romain
Passion en toutes lettres 09 Cyrillo
Passion en toutes lettres 10 Romain
Passion en toutes lettres -11 Cyrillo
Passion en toutes lettres -12 Romain
Les potes de mon grand-frère 4-2 Marc 67
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

Juillet 2019

Nouvelles

Passion en toutes lettres 01 Cyrillo
Passion en toutes lettres 02 Romain
Passion en toutes lettres 03 Cyrillo
Passion en toutes lettres 04 Romain
Passion en toutes lettres 05 Cyrillo
Passion en toutes lettres 06 Romain
Dans les airs ! Peter pan
Mon collègue Farid Hugo
Le grand frère de mon pote Julian
Éveilleur Alex
Éveilleur -02 Alex
2 ouvriers au supermarché Thomasqueutard
Soirée chez mon meilleur ami Arnaud

La suite

Le chef de chantier -05 Romain
Découverte de mon côté gay Alb29
Un amour inaccessible Miangemidemon
Les bains d’Odessa -02 Loic.1972
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)