PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Plan à 3

Bonjour

Ça faisait longtemps que mon fantasme le plus pressant était de faire un plan à trois. Le problème de ce type de fantasme est qu'il faut que son mec soit d'accord et là, ce n'est pas toujours gagné.

À l'époque, j'avais 28 ans et je sortais avec un mec depuis un an et demi. Notre vie de couple était au beau fixe et nous envisagions de vivre ensemble très prochainement. Niveau cul, c'était le pied ! Raphaël, c'est son nom, avait une bonne queue, bien massive et une endurance hors du commun. Le genre de mec qui après avoir jouis, demande à recommencer une fois ou deux encore. J'étais donc fréquemment passif afin d'en profiter mais pas toujours… Raphaël aimait bien se faire défoncer également, et dans ces cas, sans ménagement.

Je vais rapidement nous décrire. Raphaël a 23 ans, mesure 1,80 m et a une fine musculature. C'est le type blondinet un peu réservé.  D'ailleurs, c'est quand il joue le timide que son sourire est le plus charmeur. Cette apparence cache en réalité un loup puisqu'il est toujours affamé niveau cul. Et il peut avec sa bite d'une bonne vingtaine de cm… Moi, je mesure 1,83m, 28 ans, plus carré, bien proportionné. A l'inverse, de Raphaël, je suis quasi brun aux yeux très sombres. Je n'ai jamais eu de mal à draguer. Nous sommes tous les deux exclusivement gay.

Afin de réaliser mon fantasme, j'ai donc du prendre mon courage à deux mains et lui en parler. Dans un premier temps, j'ai présenté cela comme un fantasme qu'il m'aurait plu, éventuellement, de peut-être réaliser. Un truc lointain... Je vois qu'il réagit bien. Du coup, je suggère qu'un jour nous pourrions essayer. Là, ça coince. Il refuse tout net. Catégoriquement. C'est un échec.

Un de ses plaisirs, c'est la fellation au réveil. Je le sais et quand je veux lui être agréable alors j'assouvie ses besoins matinaux. Quelques jours après la discussion, je me dis donc qu'il faut attraper le garçon par le bon bout pour avoir ce que je veux. Ce matin là, je le regarde donc droit dans les yeux et descend sur lui. J'attrape sa verge à trois quart gonflée et je commence à le lécher doucement. En quelques secondes à peine, comme à son habitude, cette machine est bandée comme un âne et a glissée ses bras derrière la tête pour profiter au maximum. Je le lèche, le suce, gobe son gland. Je lui fais des gorges profondes, je salive et le tout en le regardant dans les yeux au maximum. Je prends bien soin de me cambrer pour qu'il voit la courbe de mes fesses dépasser. Il a envie d'aller vers mon cul. C'est  évident. Je l'en empêche. Je veux qu'il soit vidé mais avec une pointe de frustration. Alors je m'active vingt bonnes minutes jusqu'à l'entendre râler de plaisir et jouir dans ma gorge. J'avale tout et je me glisse jusqu'à son oreille. « On serait trois, il pourrait prendre le relais. Tu pourrais l'enculer devant moi… » Il me regarde avec un air interrogateur. Je vois nettement dans son regard que sont mêlées crainte, envie et passion pure.

Enfin, pour le moment, c'est moi qui suis frustré en repartant puisque je n'ai pas jouis et que la situation m'a excité à mort. Ce n'est pas le moment, je le défoncerais ce soir. Je pense avoir fait mouche. En tout cas, j'ai ébranlé quelque chose en le suçant...

Voilà qui est vérifié quelques jours plus tard quand il me demande pourquoi je veux faire un plan à trois si c'est pour le regarder enculer un mec. Il va donc falloir être pédagogue. Oui, j'ai envie de toucher ce troisième aussi. Le prendre, peut-être. Non, je ne souhaite pas chercher quelqu'un d'autre pour le remplacer. Et oui, je fantasme à l'idée de voir sa grosse pine écarteler un mec, et, si possible, un qui n'a pas l'habitude et qui prendra cher ! De nouveau, il est perplexe.

Je vous laisse imaginer que sur toute la période, pour qu'il soit réceptif, je m'adonne à toutes ses envies sexuelles. J'ai le cul en feu, la bite rougie et la mâchoire douloureuse pendant bien deux semaines. Souvent, je suggère ce qu'on aurait pu faire si nous avions été trois. « Tu aurais pu te faire sucer pendant que je t'encule. » « Il aurait pu te caresser pendant que tu me suces. » Bref, tout est imaginable.  Heureusement, au bout de ces 15 jours, il finit par venir me voir. Cette fois, ce n'est pas pour baiser la Xème fois du jour mais pour me dire qu'il a réfléchit. Sous certaines conditions, il est prêt à réaliser mon fantasme. Ne jamais revoir le mec, pas de sentiment et que le 3ème ne dorme pas avec nous, sont des choses que je promets sans difficulté. Nous créons donc un profil sur un site de rencontre et nous commençons à chercher des mecs potentiels. Toutefois, les jours passent et personne ne lui convient. Si le mec n'est pas trop, c'est qu'il n'est pas assez ! Je sens bien que j'ai crée le fantasme en lui mais qu'il ne se projette absolument pas. Alors, consciencieux je redouble d'efforts, essaie de lui montrer le potentiel mais tout ce que je gagne c'est de me faire enculer ou d'avaler son jus. J'aime beaucoup mais ce n'est pas mon objectif !

Il finit, plusieurs semaines après, par me dire un « pourquoi pas » pour un mec. Je ne comprends pas pourquoi celui là plus qu'un autre mais je ne lui laisse pas le temps du doute et je contacte ce mec. Le processus est enclenché même si je suis le moteur. Un rendez-vous est fixé le week-end suivant. Le mec va venir boire un verre. J'explique à Raphaël que rien n'est forcé, que nous n'avons pas d'obligation à baiser à trois, qu'il peut trouver le mec moche ou ne simplement pas avoir envie. Ce n'est qu'un verre ! Évidemment, je n'y compte pas. Ce mec va nous vider à tous les deux. Je n'en peux plus.

Le jour J arrive. Je me prépare. Rasé de partout, tout propre. Raphaël est stressé, de plus en plus. Je continue de le rassurer et de me montrer aimant. Vers 20h00 le gars sonne à la porte. J'ouvre. Il est comme sur ses photos : 1m75, châtain, les yeux marrons. Ce mec est charmant. On prend un apéro et on commence à discuter de tout et de rien. La conversation se banalise. Raphaël reprend confiance. Je décide donc de passer à l'étape d'après. J'explique à notre invité notre envie en trio et les craintes de mon homme. J'ai de la chance Marc (notre invité) est compréhensif et précise qu'il n'y a pas urgence, que si ce n'est pas aujourd'hui, cela pourra être un autre jour. Raphaël se détend à nouveau. Moi je commence à me montrer câlin avec mon homme. Je passe une main dans son dos, puis sur son torse. Un peu plus tard je lui fais un bisou dans le cou. Enfin, je lui roule un patin d'enfer. Marc nous regarde très intéressé. Je me lève et fait se lever Raphaël aussi. Marc comprend et se rapproche. Il est contre moi. Je me décale d'un pas sur le côté. Marc et Raphaël sont face à face. Ils se regardent et Marc colle ses lèvres contre celles de mon homme. Ils s'embrassent timidement. J'ai gagné. Mon plan à trois commence…

Je propose à ces hommes d'aller dans la chambre. Je venais de déménager et j'avais seulement un matelas king size au sol. Le lit n'était pas encore acheté. On s'est donc allongé tous les trois au ras du sol enchevêtrés les uns dans les autres, s'embrassant toujours. Les langues se mélangeaient. Nous nous embrassions deux à deux ou tous les trois avec beaucoup de passion. Prenant du recul d'avec la scène, je trouvais très beau de voir mon homme si fougueux dans les bras d'un autre. Je me suis mis dans son dos et j'ai commencé à lever son tee-shirt. Marc faisait courir ses lèvres sur son torse, titillait ses tétons et caressait son ventre ainsi dévoilé. De mon côté, je l'embrassais dans le cou, le haut du dos et dans le creux des reins. Raphaël avait les yeux fermés et respirait fort pendant ce temps. Visiblement, il était bien entre nos lèvres.

Au bout d'un moment, je vois Marc faire courir sa langue sur le tour du nombril de Raphaël pendant que de ses mains il dégrafe les boutons du jean. Mon homme se laisse faire, excité. Bien que toujours en boxer, il pousse un râle quand sa verge finie enveloppée par la chaleur de la bouche de Marc. Le gourmand lèche et suce à travers le tissu. Je suis bandé au maximum rien que de voir ça. Très rapidement, le sous-vêtement est enlevé aussi et je viens rejoindre notre amant d'un soir pour sucer mon homme avec lui. Pendant que l'un suce, l'autre embrasse Raphaël. De temps à autre on s'embrasse aussi. La pression montant, nous nous déshabillons également. Tout naturellement, un cercle se forme. Je suce Marc qui suce mon homme, qui suce ma queue. La scène est bandante au possible. J'ai les couilles qui m'en font mal tellement je suis à bloc. J'alterne les léchouilles, les gorges profondes et les mouvements de têtes répétés sur sa verge.

Mes mains courent sur chaque bout de peau que j'arrive à atteindre sur mes deux partenaires. Je suis goulu et sans limite à ce moment. Progressivement je ressers le cercle pour pouvoir empoigner les fesses de Marc. Je les caresse et les pétris. Plusieurs fois j'écarte les lobes et regarde de plus prêt sa petite rondelle. Ce mec a l'air serré. Je me dis qu'il va prendre cher. J'entreprends donc de le préparer. Il me regarde interloqué mais se laisse faire. Visiblement, il n'avait pas prévu d'être passif ce soir. Ce n'est pas grave. Tant qu'il ne bloque pas, je continue. On entend plus que des bruits de succion et des respirations. Quand j'ai l'impression qu'il est bien ouvert. Je me relève et vais chercher un préservatif. Je le tends à mon homme et lui dit « Prends-le ». Marc nous regarde un peu apeuré et nous dit ne pas avoir l'habitude. « En plus, tu es bien membré » rajoute-t-il. Là Raphaël reprend son côté macho (au pieu) et lui fait comprendre que tout va bien se passer, qu'il a l'habitude, qu'il gère très bien sa grosse bite. Voilà enfin le moment que j'attendais : voir mon mec en défoncer un autre devant moi.

Il pénètre doucement Marc qui pourtant grimace pas mal. Il n'a vraiment pas l'habitude. Une fois au fond, il entame les va-et-vient. Je suis sur le côté. J'admire cette bite qui m'a donné du plaisir par le passé. Progressivement, Marc se met à souffler. On voit qu'à lui aussi elle fait de l'effet. Je me place devant lui et présente ma queue pour qu'il suce. Il me procure un peu de bien quand la sensation entre ses fesses n'est pas trop intense. De temps à autre, je vais auprès de mon homme que j'encourage au creux de l'oreille, que j'embrasse dans le cou et dont je caresse les fesses. Au bout d'un quart d'heure, Marc n'en peut plus et se met à respirer fort. Il tient sur un bras pour pouvoir se branler de l'autre. Je me mets sous lui et passe ma langue sur le bout de sa queue. Il bouge beaucoup, Raphaël tape fort. Là c'est l'explosion. Il en colle partout sur les draps et sur ma joue. Le pauvre garçon respire comme s'il venait de courir le marathon. Il est épuisé mais heureux.

Je m'essuie et me positionne à côté sur le dos. Raphaël se retire et enlève le préservatif. Il pose une noisette de gel sur mon cul et rentre d'un coup sec. Il est bien excité et ne prend aucune précaution pour m'épargner. Le labourage commence. Il me pilonne avec la force d'un damné. Je sens qu'il cherche à profiter du moment pour se lâcher comme jamais il ne s'y était autorisé. Il est en plein porno et je suis son trou. Je ne sais pas si Marc nous regarde mais nous nous ne sommes plus là que l'un pour l'autre. Le regard de Raphaël me dit clairement que je paie maintenant le prix de mon fantasme. Je lui rends son regard avec défi. La sensation est super forte. Mentalement je suis en plein nirvana. Je décroche totalement à cause du rythme de ses coups de hanches. Lui perd pied progressivement et se mets à grogner comme un animal. Il en est presque à hurler quand il se bloque contre mes fesses et décharge. Il ne bouge plus pendant une bonne minute. Il se retire et m'embrasse tendrement.

J'ai eu mon plan à trois...

Merci.

Histoirefun31

histoirefun31@gmail.com

Autres histoires de l'auteur : Plan à 3

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

16 juillet 2019

Nouvelles (21)

Au sauna avec Nicolas Julienbogoss
Accompagnateur Martin Tche
Comment je me suis fait violer le cul chuuuut17
Un dimanche Martin Tche
Le masseur turc Martin Tche
Ma première hospitalisation Martin Tche
Mon pote Brice Thomas
Amir Thomas
Gabriel Renart
Sur la route de Bruxelles Omar-lille
5 garçons de terminale Frank
Olivier Lycrahot
Rapport de force -01 Lucif
Rapport de force -02 Lucif
Kiff Seithan
Exhibition et domination Pol
Un job d’été prometteur Tomtom69000
Virée au bar Lifeisdream
Medhi, un Maitre marocain Lope75
Chambre d’hôtel Frank
Chambre d’hôtel -02 Frank

La suite (12)

Le patient -06 d.kine.75
Un amour inaccessible -04 Miangemidemon
Le chef de chantier -06 Romain
Le chef de chantier -Fin Romain
Passion en toutes lettres 07 Cyrillo
Passion en toutes lettres 08 Romain
Passion en toutes lettres 09 Cyrillo
Passion en toutes lettres 10 Romain
Passion en toutes lettres -11 Cyrillo
Passion en toutes lettres -12 Romain
Les potes de mon grand-frère 4-2 Marc 67
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

Juillet 2019

Nouvelles

Passion en toutes lettres 01 Cyrillo
Passion en toutes lettres 02 Romain
Passion en toutes lettres 03 Cyrillo
Passion en toutes lettres 04 Romain
Passion en toutes lettres 05 Cyrillo
Passion en toutes lettres 06 Romain
Dans les airs ! Peter pan
Mon collègue Farid Hugo
Le grand frère de mon pote Julian
Éveilleur Alex
Éveilleur -02 Alex
2 ouvriers au supermarché Thomasqueutard
Soirée chez mon meilleur ami Arnaud

La suite

Le chef de chantier -05 Romain
Découverte de mon côté gay Alb29
Un amour inaccessible Miangemidemon
Les bains d’Odessa -02 Loic.1972
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)